USA: Dan Reynolds, le chanteur d’Imagine Dragons,s’engage contre les centres de conversion gay

Après l’échec de la présentation d’une loi qui devait définitivement interdire les thérapies de conversion gay dans l’Utah, Dan Reynolds, le chanteur d’Imagine Dragons, un groupe de rock alternatif américain, originaire de Las Vegas, dans le Nevada a tweeté :
« Je demande aux responsables religieux à travers le monde de s’engager pour l’égalité, la vraie égalité, pas des mots d’amour sans aucun sens, mais des déclarations et des actions qui montrent aux jeunes LGBTI+ qu’ils ne vivent pas dans le péché et qu’ils sont parfaits tels qu’ils sont »
Le chanteur d’Imagine Dragons est membre de l’église mormone, dont le siège se situe dans cet état de l’ouest des Etats-Unis.Il est impliqué depuis longtemps dans le combat pour l’égalitéet est à l’origine du festival de musique LOVELOUD, fondé en 2017 et dont les bénéfices sont reversés à des associations LGBTI +.
« Jusqu’à ce que tous les leaders de toutes les confessions orthodoxes dénoncent les thérapies de conversion et acceptent les jeunes LGBTI + en toute fraternité, nous verrons un exode de ces confessions. Nous ne sommes pas une génération qui acceptera l’intolérance, l’homophobie ou le racisme​ », a prévenu l’interprète de Warriors.

Poster un commentaire

Classé dans info

Love, Death & Robots : Netflix face à la polémique

Netflix propose la série animée Love, Death & Robots dans un ordre différent en fonction de ses abonnés, ce qui a créé polémique sur les réseaux sociaux.
Love, Death & Robots est ne fiction d’un genre nouveau puisqu’il s’agit d’une série animée d’anthologie. Composée de 18 épisodes de durée variable, de 5 à 15 minutes, elle est produite, entre autres, par le cinéaste David Fincher.
Et celle-ci se retrouve au centre d’une polémique. Sur Twitter, Lukas Thoms, cofondateur de l’association Out in Tech, ayant pour ambition d’unir les sociétés LGBTQ et technologiques, a remarqué une particularité étonnante pour la série Love, Death & Robots.
« Je viens de découvrir la chose la plus hallucinante, a-t-il écrit sur Twitter. L’ordre des épisodes de la nouvelle série de Netflix Love, Death & Robots change selon si Netflix pense que vous êtes gay ou hétéro. » Une polémique à laquelle Netflix a répondu, expliquant que la série participait à une nouvelle expérience.
« Nous n’avons jamais eu une série comme Love, Death & Robots alors nous essayons quelque chose de complètement différent : nous présentons quatre ordres différents pour les épisodes. La version que vous voyez n’a rien à voir avec le genre, l’ethnicité ou l’orientation sexuelle, des informations auxquelles nous n’avons même pas accès », a répondu Netflix sur Twitter

Poster un commentaire

Classé dans info

Patrice Évra présente ses excuses après ses insultes contre le PSG

L’équipe de football du Paris Saint-Germain a condamné mardi les propos homophobes de l’ancien footballeur professionnel Patrice Evra et envisage d’intenter des poursuites.
Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, l’ancien joueur professionnel de 37 ans déclare à plusieurs reprises « Paris, vous êtes des pédés » avant de poursuivre « Ici c’est les hommes qui parlent ! Hé, des petits ils ont joué, c’est eux qui nettoyaient mes chaussures ».
L’international français se moque  du PSG alors que son ex-club, Manchester United, a battu les Parisiens lors de la Ligue des champions il y a deux semaines.
Le PSG a vivement condamné les déclarations du footballeur dans un communiqué de presse: « Nous condamnons fermement les insultes homophobes de Patrice Evra envers notre club, ses officiels et ses joueurs, ce qui a profondément choqué le club, en termes de respect et de valeurs d’ouverture ».
L’association Rouge direct qui lutte contre l’homophobie dans le sport dénonce ces propos injurieux et demande que des sanctions soient prises à l’encontre de Patrice Evra. « Ces propos homophobes et haineux sont extrêmement graves et appellent des sanctions. Ils s’inscrivent dans un contexte d’aggravation des violences contre les LGBT et ne font que les nourrir. L’impunité pour les homophobes doit cesser », écrit-elle dans un communiqué.
Face à la polémique, Evra a présenté des excuses mardi soir dans une vidéo publiée sur Twitter et a nié être homophobe.
«Je suis ici pour clarifier un énorme malentendu mais nous devons le fermer très vite. J’ai fait une vidéo, en plaisantant, en ami, et les médias français, ils le prennent, parce que j’utilise le mot pédé, et ils le traduisent, comme si j’étais contre les homosexuels. Je ne suis pas homophobe parce que vous savez qui je suis, je suis M. I love this game. J’aime tout le monde», «Si j’ai offensé ou blessé quelqu’un, je m’excuse, mais ce n’est pas mon intention, ils (les médias français) essaient simplement de me rabaisser. Je défends l’égalité, vous devez être libre, quoi que vous fassiez dans la vie, je ne jugerais jamais personne, ma mère m’a élevé et m’a éduqué de cette façon, et vous savez quoi ? Seul Dieu peut me juger», ajoute-t-il.

Poster un commentaire

Classé dans info

Le pape refuse la démission du cardinal Barbarin

Invoquant la « présomption d’innocence », le pape refuse la démission du cardinal Barbarin, qui annonce se « mettre en retrait pour quelques temps » du diocèse de Lyon
Le cardinal Barbarin, annonce se « mettre en retrait pour quelques temps » du diocèse de Lyon. .
« Lundi matin, j’ai remis ma mission entre les mains du Saint Père. En invoquant la présomption d’innocence, il n’a pas voulu accepter cette démission », explique l’Archevêque de Lyon dans un communiqué .
Et d’ajouter : « Il m’a laissé la liberté de prendre la décision qui me paraît la meilleure pour la vie du diocèse de Lyon, aujourd’hui. À sa suggestion et parce que l’Église de Lyon souffre depuis 3 ans, j’ai décidé de me mettre en retrait pour quelque temps et de laisser la conduite du diocèse au vicaire général modérateur, le père Yves Baumgarten ».
Une décision qui prend effet dès aujourd’hui.

Poster un commentaire

Classé dans religion

La plaque commémorative dédiée au policier gay Xavier Jugelé vandalisée

La plaque commémorative dédiée à Xavier Jugelé, le policier gay tué lors d’une attaque djihadiste en avril 2017 sur les Champs-Elysées, a été vandalisée samedi dernier lors des débordements survenus à loccasion de la manifestation des gilets jaunes.
Samedi, lors de l’acte XVIII des gilets jaunes, la plaque déposée en l’honneur de Xavier Jugelé a été dégradée.
Pour rappel, ce policier est tombé le 20 avril 2017 sous les balles du terroriste Karim Cheurfi. Au niveau du numéro 102 des Champs-Élysées, une plaque rappelle au passant sa mémoire.
Dimanche, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, s’est rendu sur place et a déposé une fleur devant la plaque. « J’ai vu dans les yeux de nos policiers l’indignation et la colère. Je partage leur émotion et leur dégoût », a-t-il écrit sur Twitter.
Il a promis que tout serait mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de cet acte.
« C’est particulièrement écœurant comme tout ce qui s’est passé lors de la journée d’hier », s’est ému Loïc Le Couplier, secrétaire national adjoint Paris du syndicat Alliance. « Le niveau politique de ces gens est proche de zéro. Xavier Jugelé était un policier républicain assassiné par un terroriste », a-t-il souligné.
Le syndicat a décidé d’appeler les policiers à se rassembler « en silence », mercredi 20 mars, devant la plaque. D’autres rassemblements sont également prévus devant les préfectures en province.

Poster un commentaire

Classé dans info

Lyon: Un couple de jeunes femmes attaqué par des adolescentes

Deux jeunes femmes, âgées de 20 et 23 ans, ont été rouées de coups vendredi soir dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon, selon la police.
Il s’agit d’une gendarme et de sa compagne, rapporte Le Parisien qui a révélé cette affaire, précisant que la seconde, ayant reçu des coups de cutter au visage, a été gravement blessée.
Le couple, qui passait devant le centre commercial, aurait été pris à partie par huit filles, qui aurait commencé à les insulter en raison de leur sexualité. La gendarme leur aurait indiqué que leur comportement était délictuel. Mais au lieu de se calmer, la tension est montée d’un cran et la situation s’est envenimée.
S’est ensuivie une pluie de coups de poing. La plus jeune des victimes a reçu un coup de cutter au visage. « Elle a été balafrée. L’estafilade commence sous l’œil gauche et finit sous l’oreille », précise une source proche de l’affaire au Parisien.
Les adolescents ont ensuite pris la fuite dans le quartier. L’une d’entre elle, âgée de 17 ans, a été arrêtée en possession d’un cutter. Elle a nié les faits mais a été présentée à un juge dimanche. Les sept autres sont toujours recherchées.
Une information judiciaire a été ouverte dimanche pour violences commises avec arme blanche, en réunion et en raison de l’orientation sexuelle des victimes, précise le parquet de Lyon à l’AFP.
Le nombre de plaintes pour actes homophobes a augmenté en France l’an dernier. Selon le ministère de l’Intérieur, (…)
 Lire la suite sur 20minutes

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

Trois jeunes en détention pour une tentative de meurtre homophobe à Drancy

Ce vendredi, une information judiciaire a été ouverte pour « tentative de meurtre à raison de l’orientation sexuelle, vol avec arme et association de malfaiteurs » par le Parquet de Bobigny. Trois jeunes, âgés de 15, 16 et 18 ans, ont été écroués pour des faits commis à Drancy, en Seine-Saint-Denis, dans la nuit du 4 au 5 mars.
La victime, un homme âgé de 29 ans, avait discuté en ligne avec un internaute, sur un site de rencontres gay. Un rendez-vous avait été fixé dans une cité du nord de Drancy. Il s’agissait en fait d’un guet-apens, relate Le Parisien.
À peine sorti de son véhicule, le jeune homme avait été tabassé par trois inconnus. L’un des agresseurs avait sorti un couteau et avait poignardé la victime. Les trois assaillants avaient pris la fuite.
La victime, qui gisait au sol, a eu le réflexe d’actionner l’alarme de sa voiture. C’est sans doute ce qui lui a sauvé la vie. Ameuté, le voisinage avait pris conscience du drame qui se nouait et avait alerté les secours.
Ces derniers avaient découvert la victime avec un couteau planté dans l’abdomen. La lame lui avait perforé un poumon sur 10 centimètres. Le jeune homme avait été hospitalisé avec son pronostic vital engagé. L’intervention des médecins avait permis de lui sauver la vie.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

Pologne : le clergé catholique se dresse contre la « charte LGBT» de Varsovie

Les évêques de Pologne ont pris position contre la « charte LGBT+ » promue par le maire de Varsovie Rafał Trzaskowski. Ils dénoncent un texte qui constituerait « une remise en question de la vision chrétienne de l’Homme » et saperait « la différence de genre voulue par Dieu et sur laquelle se construisent le mariage et la famille ».
Après les « inquiétudes » exprimées vendredi dernier par le diocèse de Varsovie, c’est cette fois la conférence des évêques polonais qui a émis des réserves envers un texte qu’elle juge « discriminatoire », attentatoire à la liberté de conscience et favorable à la « théorie du genre .
L’Eglise polonaise critique fortement la charte et émet des doutes sur une possible discrimination des familles qui veulent éduquer leurs enfants dans l’esprit catholique. Alors que Nasz Dziennik salue cette déclaration et observe que « la liberté mal comprise pourrait mener à une déchéance sexuelle menant à l’impossibilité de ressentir à l’avenir le véritable amour conjugal »
La « charte LGBT+ » promue par la municipalité de Varsovie prévoit une série de mesures pour lutter contre l’homophobie et les pratiques discriminatoires envers les résidents LGBT+ de Varsovie.

Poster un commentaire

Classé dans info

Agnès Cerighelli provoque la colère sur tweeter aprés ses propos homophobes

Le tweet signé Agnès Cerighelli, conseillère municipale à Saint-Germain-en-Laye et adhérente LREM, a provoqué la polémique hier.
On peut y voir le cliché de la dernière publicité pour la marque de préservatifs Manix avec le message:
« En France, dans la rue, dans le métro, à la vue des enfants, à la vue de la jeunesse, des entreprises font, en toute légalité, la promotion de la sodomie et de l’homosexualité #SodomeEtGomorrhe #LGBTQI »
Très vite, les propos de l’élue ont déclenché des réactions sous son tweet.
Face aux nombreux messages reçus, Agnès Cerighelli s’est exprimée sur son compte Twitter:
« Depuis que je dénonce avec témérité le lobby #LGBT, son communautarisme, son prosélytisme au sein des ministères, du Parlement, des écoles… je reçois chaque jour des centaines d’insultes sur #Twitter. Tant pis. La défense de l’éthique exige courage, audace et détermination », lâche-t-elle.
Selon le maire de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), Agnes Cerighelli est un infatigable relais de la Manif pour tous, le mouvement anti-mariage pour tous, dans sa commune.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, homophobie, info, mariage homosexuel

Allemagne : indemnisation des personnes ayant fait l’objet d’une enquête en vertu de lois anti-gay

L’Allemagne a commencé l’indemnisation des hommes victimes d’enquêtes judiciaires liées aux lois historiques anti-homosexuelles mises en lace par les nazis et maintenant ensuite.
Les homosexuels étaient l’un des groupes minoritaires persécutés par les nazis, mais la loi interdisant les relations homosexuelles élargie sous le régime nazi avec le paragraphe 175 est restée en vigueur dans toute l’Allemagne pendant des années après la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Mercredi 13 mars, la ministère fédéral allemand de la Justice a annoncé qu’il commencerait à indemniser les hommes soumis à une enquête sur la base de la loi pour homosexualité consentie, avant l’abolition de la loi en 1968 en Allemagne de l’Est et de 1969 en Allemagne de l’Ouest.
Selon le ministère, environ 70.000 personnes ont été reconnues coupables d’actes homosexuels consentis aux termes de la loi, mais beaucoup d’autres « ont été poursuivies en justice, mais n’ont finalement pas été condamnées » et ont subi des conséquences dommageables dans leur vie personnelle ou sociale.
Le système gouvernemental permet désormais à toute personne ayant fait l’objet d’une enquête en vertu de la loi désormais abolie de demander réparation, en plus des personnes reconnues coupables.
En 2017, une indemnité a été mise à la disposition des hommes emprisonnés en vertu de la loi anti-gay, qui ont droit à 3.000 euros plus 1.500 euros par année de prison.
Environ 30 millions d’euros avaient été initialement prévus pour couvrir les coûts du système d’indemnisation, mais 133 personnes seulement ont présenté un dossier et les paiements s’établissent à ce jour à 433.500 euros

Poster un commentaire

Classé dans info