Le développeur du logiciel espion Fireworld condamné

Le développeur du logiciel espion Fireworld a été condamné à une peine de huit mois de prison avec sursis, selon les informations du site spécialisé L’essor. Une fois installé sur l’ordinateur de la victime, ce programme permettait d’espionner toute son activité numérique. La conception et la vente de ce type de logiciels sont très strictement encadrées en France.
Le jeune homme, diplômé d’une école d’ingénieur, avait fait scandale en vendant ce logiciel d’espionnage entre 50 et 150 euros pour celles et ceux désireux d’espionner leur entourage. En grande partie notamment pour sa partie homophobe qui permettait, selon le créateur du logiciel, de repérer si son fils était gay .
Pour cela, le logiciel s’appuyait sur différents « indices subtiles » qu’il trouverait dans l’ordinateur de la victime.
-Son hygiène de vie est irréprochable (il se coiffe pendant des heures, il fait attention à ce qu’il porte, à son apparence…)
-Il est d’une beauté certaine, mais vous ne l’avez jamais vu en compagnie d’une fille
-Il est timide
-Les sports communs tels le football ne l’intéressent pas. Il préfère en revanche la lecture, la culture, le théâtre
-Il s’est fait percer une boucle d’oreille à droite, ou un piercing à l’arcade, à la lèvre
-Les chanteuses divas sont une de ses passions
-Il n’a pas beaucoup d’amis garçons mais énormément d’amies filles »
Fireworld avait attiré l’attention de plusieurs associations en raison de son marketing agressif et illégal.
Selon les enquêteurs, le logiciel avait rapporté plus de 30.000 euros à son créateur. La moitié a déjà été saisie par la justice et le procès, qui s’était déroulé en février dernier, vient d’être rendu public avec la décision d’inculper l’auteur de huit mois de prison (contre les douze mois qui avaient été requis).

Poster un commentaire

Classé dans info

Google a retiré sa bannière pour les droits des LGBT+ uniquement pour le mot « lesbienne »

Google avait mis en place une bannière spéciale pour célébrer le Mois des Fiertés qui célèbre le mouvement des personnes LGBT+, mais l’a récemment retirée pour les recherches liées au mot « lesbienne ». Les autres mots n’ont pas été touchés par ce changement.
Vendredi 21 juin 2019, Numerama a constaté que l’entreprise avait cessé d’afficher sa bannière de célébration du Mois des Fiertés en tête des résultats de recherches liés au mot lesbienne. Or cette bannière s’affiche toujours lorsque l’on effectue d’autres résultats en rapport avec les personnes LGBT+ : « gay », « homosexuel », « bisexuel », « transgenre », « queer ».
Trois jours plus tard, la bannière n’était toujours pas revenue. Contactées, les équipes de Google n’ont pas pu nous fournir d’explications sur cette disparition.
«Nous n’avons pas pu identifier précisément le moment où la bannière de célébration des luttes pour les droits des personnes LGBT+ a disparu des recherches du mot « lesbienne », mais le changement s’est passé entre le 19 et le 21 juin 2019. Cette modification a eu lieu après que nous avons publié notre article qui soulignait le paradoxe entre cette bannière positive qui prône la visibilité des personnes LGBT+ et les résultats de recherches pornographiques que Google laisse en ligne en rapport avec le mot « lesbienne ». Nous rappelions le 18 juin 2019 que cette absurdité existait toujours.» ecrit https://www.numerama.com

Poster un commentaire

Classé dans info

Stonewall Forever, nouveau lieu de mémoire virtuel LGBT

Les lieux de mémoire se développent sur la toile, individuels mais aussi collectifs. Dernier en date : celui de Stonewall Forever, créé pour commémorer les émeutes LGBT de 1969 aux Etats-Unis.

Poster un commentaire

Classé dans info

Moulins : une jeune femme trans agréssée

Vers 3 heures du matin, à la sortied’un bal à la salle des fêtes de Moulins, une jeune femme transgenre a été prise à partie par un homme. « Une personne m’a sauté dessus et a commencé à me frapper. Des personnes sont intervenues pour nous séparer » raconte la jeune femme. Mais ce qui la marque, ce sont les insultes qui fusent à ce moment. « C’est là ou il a été le plus dur, car il m’a dit que je ne méritais pas de vivre et qu’il allait me saigner. »
Le lendemain, elle décide d’aller porter plainte, non sans réflexion. « J’ai eu des doutes en me disant : à quoi ça sert si ma plainte n’est pas prise en compte ? »
La jeune femme est engagée dans un processus hormonal et elle a décidé de créer une association qu’elle a baptisée « Stop Discriminations 03 », convaincue de la nécessite de faire la prévention : « Beaucoup de personnes victimes d’agressions n’osent pas porter plainte et en parler. C’est le cas de jeunes homosexuels, qui vont parfois jusqu’au suicide. C’est encore arrivé récemment dans l’Allier. »

Poster un commentaire

Classé dans info

Roumanie : 10 000 personnes marchent pour leurs droits à Bucarest

Poster un commentaire

Classé dans info

Brésil : des dizaines de milliers de personnes à la Gay Pride de São Paulo

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dimanche pour la Gay Pride de São Paulo, l’une des plus importantes au monde.
Le président brésilien d’extrême droite Jair Bolsonaro, un ancien militaire, est connu pour des remarques homophobes et racistes. Entré en fonction le 1er janvier, il a qualifié d' »erreur » une décision de la Cour suprême du pays ayant criminalisé l’homophobie, mi-juin. Il est également devenu jeudi le premier président en fonction à participer au plus grand rassemblement évangélique du Brésil, la Marche pour Jésus, organisée à São Paulo.
Tout au long de l’Avenida Paulista, les manifestants ont défilé autour de 19 chars sur lesquels se produisaient la Spice Girl Mel C, et des artistes brésiliens comme Karol Conka, Iza and Luisa Sonza. Les rues avaient été décorées pour l’occasion, et les personnages rouges et verts des feux pour piétons avaient été transformés en couples de même sexe.
Un poste médical arborait un énorme arc-en-ciel et certains magasins se sont joints aux festivités avec des vitrines aux couleurs du mouvement pour les droits LGBT. « Les préjugés ont un remède, l’éducation, » pouvait-on lire sur le char de tête du défilé.

Poster un commentaire

Classé dans info

Ukraine: La gay pride réunit des milliers de personnes à Kiev

CORRECTION / Participants walk with rainbow flags next to police officers during the annual Gay Pride parade in Kiev, on June 23, 2019. More than 8,000 people turned out on June 23 for Kiev’s annual Gay Pride parade amid tight security as far-right activists sought to disrupt the celebration, organisers said. The marchers, waving rainbow and Ukrainian flags and wearing colourful costumes, marched through the centre of the capital as thousands of police and National Guard troops stood by to ensure order. / AFP / Genya SAVILOV

Des milliers de personnes ont participé dimanche à une gay pride à Kiev, sous étroite surveillance policière mais sans incident majeur malgré la présence de militants d’extrême droite et religieux hostiles.
Plus de 8.000 personnes, selon les organisateurs, ont remonté des grandes artères du centre de la capitale ukrainienne.
Le défilé était encadré par un important cordon de policiers. Des dizaines de véhicules des forces de l’ordre avaient été déployés, ainsi que des gendarmes à cheval.
Près d’un millier de militants d’extrême droite et d’organisations orthodoxes ont tenté de perturber la manifestation en scandant des slogans agressifs. Ils ont été tenus à distance par la police, qui a indiqué avoir procédé à des arrestations.
« La sodomie, c’est la route vers l’enfer », « Vous êtes la honte de vos parents! » indiquaient des pancartes brandies par ces contre-manifestants.
Il s’agissait du premier défilé LGBT en Ukraine depuis l’élection en mai de l’ex-comédien Volodymyr Zelensky au poste de président. En juin dernier, l’événement avait rassemblé à Kiev près de 5.000 personnes. La police avait alors arrêté plus de 50 manifestants d’extrême droite qui tentaient par la force d’empêcher le départ du défilé.

Poster un commentaire

Classé dans info

Campion inaugurera ce vendredi 21 juin une soirée caritative en faveur de la lutte contre l’homophobie

La grande roue de Marcel Campion va s’installer dans le jardin des Tuileries. Elle y restera jusqu’au 15 août.
En conflit avec la mairie de Paris, le « roi des forains » et sa grande roue vont pourtant continuer leur aventure en plein centre de la ville à quelques mètres seulement de la place de la Concorde, l’ancien lieu de résidence de l’attraction phare.
Pour le retour de la grande roue, Marcel Campion qui brigue la mairie de Paris, a lancé une opération intitulée « La fête pour tous », où toutes les attractions sont en accès libre à partir de 15 euros. L’ensemble de la recette doit être reversé à des associations de lutte contre l’homophobie.
Le jardin des Tuileries, est géré par le Grand Louvre et se trouve sur un terrain appartenant à l’Etat. Marcel Campion y avait déjà implanté cet hiver son marché de Noël après avoir été contraint de quitter les Champs Elysées.
En octobre 2018, l’ancien premier adjoint à la mairie de Paris Bruno Julliard, avait déposé plainte contre « le roi des forains » après la diffusion d’une vidéo où il proférait des propos homophobes à son égard. Marcel Campion avait ensuite présenté ses excuses. Devant le tollé provoqué par ses propos, le « roi des forains » avait annoncé son retrait du marché de Noël et la fin de ses activités foraines.

Poster un commentaire

Classé dans info

Macron et Elton John lancent vendredi un appel sur le sida

Emmanuel Macron et Elton John lanceront ensemble vendredi à l’Elysée un appel à la mobilisation pour accroître les fonds de la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, a indiqué jeudi la présidence.
Cette mobilisation sera initiée dans la foulée de la remise de la Légion d’honneur par le président français au chanteur britannique, actuellement en tournée en France. Emmanuel Macron et Elton John s’exprimeront en début de soirée devant les personnes rassemblées pour la Fête de la musique dans la cour de l’Elysée, où se produiront les groupes Brigitte, Iris Gold, Pongo et Saint Sister.
Ils célébreront également l’ouverture de la 21e édition du festival Solidays, organisé par l’association Solidarité Sida, qui se tient ce week-end à l’hippodrome de Longchamp, près de Paris. Pour l’occasion, Emmanuel Macron et Elton John s’entretiendront notamment avec le fondateur et directeur de Solidays, Luc Barruet, le directeur-général du Fonds international pour la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose Peter Sands et le directeur d’Unitaid Leilo Marmora.
En décorant Elton John, Emmanuel Macron va «saluer l’engagement» de «l’un des artistes qui investit et s’investit le plus dans le caritatif et notamment pour les malades du sida», selon l’Elysée. Il est aussi «l’un des premiers artistes gays à avoir eu le courage de le dire, et de porter la voix de la communauté LGBT dans les médias», a souligné la présidence. La France accueillera le 10 octobre à Lyon la conférence triennale du Fonds de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, avec l’objectif d’accroître les moyens financiers de cette organisation créée en 2002.
Ce Fonds prend en charge, dans 140 pays, la prévention, le diagnostic et les traitements des trois pandémies qui demeurent les plus meurtrières dans le monde. Quelque 12,2 milliards de dollars avaient été collectés lors de la dernière conférence en 2016 au Canada.

Poster un commentaire

Classé dans info

USA: une chaine de restauration interdit à un pasteur homophobe d’organiser une réunion dans un de ses restaurants

Cracker Barrel Old Country Store, Inc., une chaîne américaine de restaurants combinés avec une boutique cadeaux sur le thème de la culture des états du Sud.
La chaine n’autorisera pas l’église Grayson Fritts à organiser une réunin dans un restaurant de Cleveland, dans le Tennessee. Selon CNN , Fritts, le pasteur de l’église baptiste baptisée « All Scripture Baptist », a appelé à l’exécution de personnes homosexuelles en juin, les qualifiant de « monstres » et déclarant qu’elles « méritaient la mort ».
Cracker Barrel a réaffirmée sa politique de non-discrimination et son désaccord avec les « déclarations de haine et de division » de Fritts dans une déclaration sur Twitter.

Cracker Barrel n’est en aucun cas affilié à M. Fritts ou à All Scripture Baptist et nous ne souscrivons pas à leurs déclarations de haine et de discorde. Nous n’organiserons aucun événement le 29 juin et M. Fritts et son groupe ne seront pas autorisés sur le site. À Cracker Barrel, nous travaillons sans relâche pour créer une culture accueillante et inclusive – nous appliquons une politique de tolérance zéro en matière de traitement discriminatoire ou de harcèlement de toutes sortes.

La déclaration a été publiée en réponse à la lettre adressée par la présidente du Parti démocrate du Tennessee, Mary Mancini, à la PDG de Cracker Barrel, Sandra Cochran, l’ayant alertée. Dans la lettre, Mancini a félicité Cochran pour l’amélioration de la culture de la chaîne de restaurants et a déclaré qu’organiser ce type d’événement serait « en conflit direct avec la culture pour laquelle vous travaillez si durement et avec l’engagement de diversité et de diversité indiqué sur votre site Web. « 

Poster un commentaire

Classé dans info