court métrage gay : American Male

1Réalisé par Michael Rohrbaugh pour le « MTV Look Different competition » , le film de cinq minutes suit un jeune homme qui bois des bières avec ses amis, mais qui fini par se montrer violent contre un homme plus jeune. Pendant tout ce temps, le jeune homme récite toutes les choses que les femmes et les hommes sont «censés» faire.
Le réalisateur Michael Rohrbaugh a expliqué que le film était basé sur son expérience, qu’il avait du réprimer sa sexualité un long moment de sa vie . Son espoir est que les téléspectateurs réfléchiront sur leur vie et sur la fausseté des normes sociales.
«obligation de boire de la bière et pas du vin», récite t-il. « manger du boeuf pas de poulet. Jamais boire de la bière légère cependant. Et pas de tofu. Jamais de tofu. Il n’y a rien de plus gay que le tofu ».
La liste des restrictions continue avec la liste des vêtements, des professions et des passe-temps à ne pas faire pour être un « vrai homme ».
À la fin, le jeune homme est déçu par sa propre identité alors qu’il tente désespérément de vivre sa sexualité.
«Je ne suis plus une personne, mais un ensemble de signaux sociaux», dit-il.

Grande Bretagne : Le gouvernement prévoit une loi de pardon aux homosexuels condamnés avant la dépénalisation

alan-turingLe gouvernement de Theresa May s’est «engagé» à présenter une loi accordant le «pardon» du Royaume à tous les hommes condamnés par les lois anti-homosexuels britanniques jusqu’à la dépénalisation intervenue progressivement à partir de la fin des années 1960.
«Ce gouvernement s’engage à présenter des pardons posthumes aux personnes condamnées pour des crimes sexuels, qui seraient innocentées de tout crime aujourd’hui», a ainsi expliqué un représentant du gouvernement britannique.
Cette mesure fait l’actualité depuis le «pardon» officiel posthume accordé en 2013 au mathématicien homosexuel Alan Turing qui s’est suicidé en 1954 après avoir été condamné suite à sa relation avec un jeune homme de 19 ans.
Sa famille se bat pour le même pardon soit étendu à 49 000 autres hommes condamnés avant 1967. Ce combat est soutenu par l’acteur Benedict Cumberbatch qui a interprété le rôle de Turing au cinéma.
Le parti conservateur avait inscrit cette mesure dans son programme en 2015 et l’opposition travailliste la soutient.
En 2013, le gouvernement travailliste de Gordon Brown s’était contenté d’«excuses» auprès de la famille d’Alan Turing.

Mikky Blanco qualifie Henri Guaino de fasciste

gauainoCe samedi soir, Thierry Ardisson recevait de nombreux invités sur le plateau de l’émission hebdomadaire « Salut les Terriens ! », désormais diffusée sur la chaîne C8. Parmi eux, il y avait Henri Guaino, député LR des Yvelines et candidat à l’élection présidentielle de 2017, et le drag-rappeur Mykki Blanco, militant américain pour les droits des LGBT.
Henri Guaino, ex-plume de Nicolas Sarkozy et très proche de la Manif pour tous, n’a pas pu déposer sa candidature pour la primaire de la droite et du centre – faute d’un nombre suffisant de parrainages – a décidé de se présenter malgré tout à l’élection présidentielle.
Le député LR des Yvelines a rappelé qu’il ne souhaitait pas abroger le mariage pour tous en cas de victoire à l’élection présidentielle mais qu’il « réglerait le problème de la filiation » qui, selon lui, « crée le désordre dans la société »…
Quelques minutes plus tard, alors qu’il était interviewé par Thierry Ardisson, le drag-rappeur et poète Mykki Blanco, qui vient de sortir son premier album intitulé « Mykki », s’est exprimé sur Henri Guaino : « Ce qui est drôle, c’est que je ne connaissais pas les opinions politiques d’Henri. Pour ce qui m’a semblé très intéressant dans son intervention, c’est que c’est un fasciste poli lorsqu’il parlait des homosexuels, des lesbiennes, du fait qu’il ne devraient pas adopter des enfants ».
Ses propos ont provoqué une vive colère du candidat à l’élection présidentielle, qui lui a répondu : « C’est tellement bête de traiter de fasciste tous les gens qui ne sont pas d’accord avec vous. Vous savez ce que c’est le fascisme ? Vous avez déjà regardé l’histoire de l’Europe ? Les camps de concentration, les camps de la mort ? Vous savez ce que c’est que le fascisme ? ». « Je ne crois pas que ce soit stupide car ces idéologies ont créé des troubles pour d’autres personnes dans le monde » lui a répondu l’artiste .

L’ancien Grand Rabbin de France, Joseph Sitruk, est décédé

sitrukL’ancien Grand Rabbin de France, Joseph Sitruk est décédé selon la chaîne d’information i24News
Le Grand rabbin de France Haïm Korsia avait appelé vendredi à prier pour la guérison de l’ancien guide spirituel de la communauté juive française.
Joseph Haïm Sitruk (né Joseph Sitruk à Tunis le 16 octobre 1944) était le grand rabbin de France de juin 1987 à 2008.
Conformément à une tradition juive, le prénom Haïm (signifiant « les vies ») a officiellement été ajouté à son nom en 2001 pour l’aider à guérir après l’attaque cérébrale dont il a été victime.
En juin dernier, à quelques jours de la gay pride de Tel Aviv, l’ancien Grand rabbin (1987-2008), connu notamment pour son orthodoxie et son opposition au Pacs, avait suscité l’indignation des associations LGBT après avoir jeté sur les ondes de la radio communautaire juive Radio J, que «la Torah considère l’homosexualité comme une abomination et un échec de l’Humanité». Pour lui, la marche de Tel Aviv, est une «initiative de tentative d’extermination morale» du peuple d’Israël, et «rabaisse au rang le plus vil» le pays. Joseph Sitruk appelait par ailleurs à ce que : «les auditeurs écout[ent] mon appel au secours et réagi[ssent] de façon radicale à une telle abomination».

Grande Bretagne :un footballeur suspendu quatre matches pour des tweets homophobes

grayLa Fédération anglaise (FA) a infligé une suspension de quatre matches à Andre Gray, qui avait publié des tweets homophobes en 2012.
Andre Gray a écopé d’une suspension de quatre matches pour «mauvaise conduite», après des propos homophobes publiés sur Twitter en 2012, a annoncé la Fédération anglaise de football (FA) vendredi. Une amende de 28 800 euros lui a également été infligée.
L’attaquant, 25 ans et élu meilleur joueur de deuxième division la saison passée, avait écrit ces tweets alors qu’il ne jouait pas dans l’élite, mais ils sont réapparus sur les réseaux sociaux après son but marqué samedi 20 août à domicile, contre Liverpool (2-0) en Premier League.
«Est-ce que c’est moi ou il y a des homos partout ? #Burn #Die #Makesmesick (Ndlr #Brûler, #Mourir, #Cela me rend malade).» Il s’est excusé depuis pour ce message. La FA affirmait que ces commentaires étaient «injurieux», contraires au règlement de la fédération avec comme «facteur aggravant», le fait de s’en prendre à l’orientation sexuelle d’autrui.
Dans ses excuses, postées sur Twitter, Gray écrit : «J’ai beaucoup de regrets concernant des choses que j’ai faites autrefois et je réalise que j’ai commis de grosses erreurs, la principale étant ces tweets, mais je souhaiterais insister sur le gros travail que j’ai accompli pour totalement me transformer depuis cette époque. (…) De façon claire, je ne revendique absolument pas ce qui est écrit dans ces tweets. Je peux affirmer à tout le monde que je ne suis en aucune façon homophobe et je ne peux que réitérer mes excuses et demander pardon à quiconque s’est senti offensé».

Mexique : des milliers de personnes défilent contre le mariage homosexuel

mexicoDes milliers de personnes vêtues de blanc ont participé samedi à Mexico à une marche pour exprimer leur opposition au projet du président Enrique Peña Nieto de légaliser le mariage homosexuel dans tout le pays.
La marche organisée par le Front national pour la famille, qui fédère des groupes religieux conservateurs, a rassemblé de 18 000 à 20 000 personnes, selon les autorités, et 150 000 selon les organisateurs s’est dirigée vers l’Ange de l’Indépendance, monument érigé sur un rond-point du centre de Mexico. Différents orateurs se sont succédés pour exprimer leur refus du mariage homosexuel.
Les sympathisants LGBT, arborant des bannières multicolores, ont organisé de leur côté, dans le même secteur, un rassemblement de soutien au mariage entre personnes du même sexe, qui a réuni des centaines de personnes. Pour éviter que les manifestants des deux bords ne se retrouvent face à face, les autorités de la ville de Mexico ont mis en place des barrières et déployé des dizaines de policiers.
Sur l’itinéraire des manifestants hostiles au mariage gay, s’étaient postés une poignée de jeunes qui brandissaient des pancartes proclamant « Je suis catholique et je suis gay. Je veux pratiquer avec toi! ».
Aucun heurt n’a été signalé entre les manifestants de bords opposés.
Le 17 mai, le président Peña Nieto a annoncé un projet de réforme de la Constitution pour légaliser, sur l’ensemble du territoire, le mariage pour tous, jusqu’ici restreint à neuf des 32 Etats Mexicains. Soumis au Congrès, le projet vise aussi à autoriser l’adoption d’un enfant par des couples du même sexe. L’initiative fait suite à une décision de la Cour suprême qui, en juin 2015, a déclaré « inconstitutionnelle » l’interdiction du mariage pour tous.

Ouganda : la police intervient contre la Gay Pride

ouganda

gay pride 2015 en Ouganda

Une quarantaine de personnes ( une centaine selon certaines sources) se sont réunies discrètement samedi à Entebbe, près d’un lac en Ouganda, à une heure de Kampala, pour célébrer la Gay Pride .
Les jeunes rassemblés samedi sur les rives du lac Victoria avaient dans un premier temps été chassés d’un autre endroit.
«Les jeunes Ougandais, qui portaient des vêtements cintrés et colorés, brandissaient des drapeaux arc-en-ciel pendant que d’autres jouaient au volley-ball ou dansaient au son de la musique de fête jusqu’à ce que la police arrive »rapporte l’AFP
Les policiers ont donné l’ordre à tous de partir, mais Kasha Jacqueline Nabagesera, une militante des droits des homosexuels et fondatrice de Pride Uganda, a résisté. « Nous n’avons pas besoin de la permission de la police pour aller à la plage », a-t-elle lancé. Nous sommes ougandais et nous avons payé pour entrer ici. Nous ne partirons pas ».
Les policiers ont forcé la plupart de participants à monter dans leurs bus, encadrés par d’autres véhicules devant et derrière.
Un peu plus tard, les policiers ont cessé d’escorter les bus et ces derniers ont pu regagner Kampala.
En août dernier, les organisateurs de la Gay Pride de Kampala avaient annoncé le « report » de l’événement, affirmant que le ministre de l’Ethique avait menacé d’arrêter tous les participants et suggéré qu’ils pourraient être violentés.
La décision avait été prise après une rencontre entre l’avocat des organisateurs Nicholas Opiyo, le ministre de l’Ethique Simon Lokodo et un représentant de la police.

Russie : le site gay le plus populaire du pays bloqué par les autorités

russie gayLe tribunal de la petite ville de Parabel en Sibérie a décidé d’interdire BlueSYSTEM, l’un des sites LGBT les plus populaires de Russie.Le  Roskomnadzor, le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l’information et des médias de masse, a réagi à la décision du tribunal et interdit le site. Les fournisseurs d’accès à internet ont alors commencé à le bloquer, sans prévenir les administrateurs de BlueSYSTEM jusqu’à ce que, ce mois-ci, les utilisateurs découvrent avec étonnement que le site leur est complètement fermé.
 »Le Kremlin a peur des homosexuels », a écrit l’équipe de BlueSYSTEM dans un message posté la semaine dernière sur sa page sur le réseau social VKontakte.  »A la veille des élections à la Douma, le Kremlin a activé sa machine répressive et ajouté le site le plus populaire de l’Internet gay russe, visité par plus de 100 000 personnes par jour, dans la liste des sites Internet interdits. »
« Les sites LGBT sont bloqués dans le cadre d’une répression plus large sur la liberté d’expression en ligne » a déclaré Tanya Lokshina, directeur du programme Russie pour Human Rights Watch, au Daily Beast. « Les autorités tentent également de fermer Enfants-404 (Deti-404), un groupe de soutien en ligne pour les adolescents LGBT. »
Dans la Russie de Vladimir Poutine, les militants homosexuels finissent souvent battus ou arrêtés quand ils tentent de manifester pour leurs droits. Lorsque le parlement russe a adopté un projet de loi homophobe interdisant la « propagande » gay, des dizaines de militants homosexuels ont manifesté devant la Douma à Moscou. Ils ont été harcelés et bombardés avec des oeufs par des manifestants anti-homosexuels. La police a ensuite arrêté une vingtaine de militants LGBT. « La loi sur la « propagande » gay est utilisée comme outil pour réduire au silence les personnes LGBT » a ajouté Tanya Lokchina.
Le site BlueSYSTEM reste accessible en dehors de Russie et peut être consulté en Russie en utilisant un VPN (réseau virtuel privé). Il publie des informations sur les violations des droits de l’homme, les procès et les interdiction de parades gay dans tout le pays.
L’organe de la censure, Roskomnadzor, a également interdit quatre sites politiques qui avaient appelé à boycotter les élections à Douma d’Etat. En effet, le Procureur général de Russie a exigé que Roskomnadzor surveille tout l’Internet russe et interdise tout site publiant des messages anti-élection, comme l’a signalé l’agence de presse Regnum, en juillet dernier.
En plus de la « propagande » anti-gouvernementale et gay, Roskomnadzor a aussi interdit les sites YouPorn et PornHub. En réaction, la blogosphère russe a décidé de parler beaucoup de sexe.
L’idée de cette manifestation en ligne a été proposée par Daniel Trabun, rédacteur en chef de la version russe du magazine Esquire : « Le gouvernement a adopté une attitude prude, stérile, et conservatrice, sans aucune explication ou possibilité de discussion. Cette attitude malsaine se manifeste aussi dans l’absence d’un vocabulaire neutre que nous pourrions utiliser pour parler de sexe » a expliqué Trabun sur Facebook.

Israel : des religieux en colère contre une publicité Nissan avec un couple de même sexe

israelLes forums religieux s’insurgent contre la publicité en affirmant que les ‘familles normales’ ont une maman et un papa.
Un groupe de religieux de rabbins sionistes ont décidé de combattre une campagne publicitaire qui inclut une publicité avec un couple de même sexe.
Cette campagne publicitaire, faisant la promotion du nouveau modèle familial Sentra du constructeur automobile Nissan, a d’abord été mise en ligne et dans les journaux israéliens ce week-end et montre des familles souriantes au-dessus du message suivant : « mettez votre famille dans la Sentra ».
L’une des images montre deux hommes avec leurs enfants et une autre présente deux femmes.
Le Forum Hotam, un groupe regroupant différents instituts de recherche religieux en Israël, a publié une image sur Facebook mardi soir dans laquelle on peut voir un panneau de signalisation d’arrêt et le message suivant : « dans notre voiture familiale, il y a une mère et un père » par-dessus la publicité d’origine.
Le texte critique le groupe Nissan qui « interfère avec la famille » en essayant de changer sa définition traditionnelle.
« Il nous semble que vous êtes un peu confus et qu’il est nécessaire de recalculer votre itinéraire », estime le message provoquant. « C’est une grande honte si un homme décide de vivre avec un homme, ou si une femme décide de vivre avec une femme ».
« Il n’y a qu’un seul type de famille : une mère, un père, avec des enfants partagés. Voilà à quoi une famille normale ressemble. Voilà à quoi une famille juive ressemble… Vous pouvez vous mentir à vous-même, mais vous ne pouvez pas mentir à la réalité ».
La page Facebook du groupe religieux a été rapidement inondée de commentaires d’utilisateurs en colère.
La page Facebook de Nissan a publié les photos et a demandé aux personnes de poster leurs réponses à la question « comment mettez-vous l’accent sur la famille ? ».

BNP Paribas condamnée pour discrimination envers un salarié homosexuel

bnpBNP Paribas a été condamnée en appel à verser plus de 600.000 euros, pour discrimination envers un salarié homosexuel. La banque est accusée d’avoir créé un climat « particulièrement oppressant » envers ce cadre « en offrant à ses salariés des soirées strip-tease ou des prestations à caractère sexuel »
L’employé embauché en 2004, a progressivement gravi les échelons jusqu’à devenir responsable d’affaires en 2009, date à laquelle son employeur a pris connaissance de son homosexualité, selon lui. Il estime avoir ensuite été victime de discrimination jusqu’en 2012, quand il a quitté la banque via un plan de départs volontaires.
Dans son arrêt rendu jeudi, la cour d’appel de Paris relève qu’il a « subi », en raison de son orientation sexuelle, « des moqueries de la part de ses collègues qui imposent, au surplus, par leur comportement machiste et sexiste, un environnement de travail particulièrement oppressant ».
Le « harcèlement » subi par le plaignant est attesté par l’envoi de courriels « à caractère sexuel », « répétés dans le temps » et émanant parfois de deux supérieurs hiérarchiques, écrit la cour.
Les juges notent au passage que la banque « promeut », à ce moment-là, le climat « particulièrement oppressant » pour l’employé homosexuel « en offrant à ses salariés des soirées dans des établissements de striptease ou offrant des prestations à caractère sexuel, selon ce qu’il ressort des attestations et documents produits aux débats ».
Condamnée pour discrimination, la banque doit verser 608.300 euros à l’ancien collaborateur notamment parce que ce dernier, « contrairement à ses collègues, a été privé de l’essentiel de sa rémunération variable en 2012 ».
La cour a retenu « que partir dans le cadre d’un plan de départs volontaires, à la suite d’actes de discrimination, rend la rupture nulle », se satisfait l’avocate. En revanche, le banquier de 39 ans doit rembourser les plus de 230.000 euros perçus au moment de la rupture de son contrat.