Le pape refuse la démission du cardinal Barbarin

Invoquant la « présomption d’innocence », le pape refuse la démission du cardinal Barbarin, qui annonce se « mettre en retrait pour quelques temps » du diocèse de Lyon
Le cardinal Barbarin, annonce se « mettre en retrait pour quelques temps » du diocèse de Lyon. .
« Lundi matin, j’ai remis ma mission entre les mains du Saint Père. En invoquant la présomption d’innocence, il n’a pas voulu accepter cette démission », explique l’Archevêque de Lyon dans un communiqué .
Et d’ajouter : « Il m’a laissé la liberté de prendre la décision qui me paraît la meilleure pour la vie du diocèse de Lyon, aujourd’hui. À sa suggestion et parce que l’Église de Lyon souffre depuis 3 ans, j’ai décidé de me mettre en retrait pour quelque temps et de laisser la conduite du diocèse au vicaire général modérateur, le père Yves Baumgarten ».
Une décision qui prend effet dès aujourd’hui.

Poster un commentaire

Classé dans religion

La plaque commémorative dédiée au policier gay Xavier Jugelé vandalisée

La plaque commémorative dédiée à Xavier Jugelé, le policier gay tué lors d’une attaque djihadiste en avril 2017 sur les Champs-Elysées, a été vandalisée samedi dernier lors des débordements survenus à loccasion de la manifestation des gilets jaunes.
Samedi, lors de l’acte XVIII des gilets jaunes, la plaque déposée en l’honneur de Xavier Jugelé a été dégradée.
Pour rappel, ce policier est tombé le 20 avril 2017 sous les balles du terroriste Karim Cheurfi. Au niveau du numéro 102 des Champs-Élysées, une plaque rappelle au passant sa mémoire.
Dimanche, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, s’est rendu sur place et a déposé une fleur devant la plaque. « J’ai vu dans les yeux de nos policiers l’indignation et la colère. Je partage leur émotion et leur dégoût », a-t-il écrit sur Twitter.
Il a promis que tout serait mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de cet acte.
« C’est particulièrement écœurant comme tout ce qui s’est passé lors de la journée d’hier », s’est ému Loïc Le Couplier, secrétaire national adjoint Paris du syndicat Alliance. « Le niveau politique de ces gens est proche de zéro. Xavier Jugelé était un policier républicain assassiné par un terroriste », a-t-il souligné.
Le syndicat a décidé d’appeler les policiers à se rassembler « en silence », mercredi 20 mars, devant la plaque. D’autres rassemblements sont également prévus devant les préfectures en province.

Poster un commentaire

Classé dans info

Lyon: Un couple de jeunes femmes attaqué par des adolescentes

Deux jeunes femmes, âgées de 20 et 23 ans, ont été rouées de coups vendredi soir dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon, selon la police.
Il s’agit d’une gendarme et de sa compagne, rapporte Le Parisien qui a révélé cette affaire, précisant que la seconde, ayant reçu des coups de cutter au visage, a été gravement blessée.
Le couple, qui passait devant le centre commercial, aurait été pris à partie par huit filles, qui aurait commencé à les insulter en raison de leur sexualité. La gendarme leur aurait indiqué que leur comportement était délictuel. Mais au lieu de se calmer, la tension est montée d’un cran et la situation s’est envenimée.
S’est ensuivie une pluie de coups de poing. La plus jeune des victimes a reçu un coup de cutter au visage. « Elle a été balafrée. L’estafilade commence sous l’œil gauche et finit sous l’oreille », précise une source proche de l’affaire au Parisien.
Les adolescents ont ensuite pris la fuite dans le quartier. L’une d’entre elle, âgée de 17 ans, a été arrêtée en possession d’un cutter. Elle a nié les faits mais a été présentée à un juge dimanche. Les sept autres sont toujours recherchées.
Une information judiciaire a été ouverte dimanche pour violences commises avec arme blanche, en réunion et en raison de l’orientation sexuelle des victimes, précise le parquet de Lyon à l’AFP.
Le nombre de plaintes pour actes homophobes a augmenté en France l’an dernier. Selon le ministère de l’Intérieur, (…)
 Lire la suite sur 20minutes

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

Trois jeunes en détention pour une tentative de meurtre homophobe à Drancy

Ce vendredi, une information judiciaire a été ouverte pour « tentative de meurtre à raison de l’orientation sexuelle, vol avec arme et association de malfaiteurs » par le Parquet de Bobigny. Trois jeunes, âgés de 15, 16 et 18 ans, ont été écroués pour des faits commis à Drancy, en Seine-Saint-Denis, dans la nuit du 4 au 5 mars.
La victime, un homme âgé de 29 ans, avait discuté en ligne avec un internaute, sur un site de rencontres gay. Un rendez-vous avait été fixé dans une cité du nord de Drancy. Il s’agissait en fait d’un guet-apens, relate Le Parisien.
À peine sorti de son véhicule, le jeune homme avait été tabassé par trois inconnus. L’un des agresseurs avait sorti un couteau et avait poignardé la victime. Les trois assaillants avaient pris la fuite.
La victime, qui gisait au sol, a eu le réflexe d’actionner l’alarme de sa voiture. C’est sans doute ce qui lui a sauvé la vie. Ameuté, le voisinage avait pris conscience du drame qui se nouait et avait alerté les secours.
Ces derniers avaient découvert la victime avec un couteau planté dans l’abdomen. La lame lui avait perforé un poumon sur 10 centimètres. Le jeune homme avait été hospitalisé avec son pronostic vital engagé. L’intervention des médecins avait permis de lui sauver la vie.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

Pologne : le clergé catholique se dresse contre la « charte LGBT» de Varsovie

Les évêques de Pologne ont pris position contre la « charte LGBT+ » promue par le maire de Varsovie Rafał Trzaskowski. Ils dénoncent un texte qui constituerait « une remise en question de la vision chrétienne de l’Homme » et saperait « la différence de genre voulue par Dieu et sur laquelle se construisent le mariage et la famille ».
Après les « inquiétudes » exprimées vendredi dernier par le diocèse de Varsovie, c’est cette fois la conférence des évêques polonais qui a émis des réserves envers un texte qu’elle juge « discriminatoire », attentatoire à la liberté de conscience et favorable à la « théorie du genre .
L’Eglise polonaise critique fortement la charte et émet des doutes sur une possible discrimination des familles qui veulent éduquer leurs enfants dans l’esprit catholique. Alors que Nasz Dziennik salue cette déclaration et observe que « la liberté mal comprise pourrait mener à une déchéance sexuelle menant à l’impossibilité de ressentir à l’avenir le véritable amour conjugal »
La « charte LGBT+ » promue par la municipalité de Varsovie prévoit une série de mesures pour lutter contre l’homophobie et les pratiques discriminatoires envers les résidents LGBT+ de Varsovie.

Poster un commentaire

Classé dans info

Agnès Cerighelli provoque la colère sur tweeter aprés ses propos homophobes

Le tweet signé Agnès Cerighelli, conseillère municipale à Saint-Germain-en-Laye et adhérente LREM, a provoqué la polémique hier.
On peut y voir le cliché de la dernière publicité pour la marque de préservatifs Manix avec le message:
« En France, dans la rue, dans le métro, à la vue des enfants, à la vue de la jeunesse, des entreprises font, en toute légalité, la promotion de la sodomie et de l’homosexualité #SodomeEtGomorrhe #LGBTQI »
Très vite, les propos de l’élue ont déclenché des réactions sous son tweet.
Face aux nombreux messages reçus, Agnès Cerighelli s’est exprimée sur son compte Twitter:
« Depuis que je dénonce avec témérité le lobby #LGBT, son communautarisme, son prosélytisme au sein des ministères, du Parlement, des écoles… je reçois chaque jour des centaines d’insultes sur #Twitter. Tant pis. La défense de l’éthique exige courage, audace et détermination », lâche-t-elle.
Selon le maire de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), Agnes Cerighelli est un infatigable relais de la Manif pour tous, le mouvement anti-mariage pour tous, dans sa commune.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, homophobie, info, mariage homosexuel

Allemagne : indemnisation des personnes ayant fait l’objet d’une enquête en vertu de lois anti-gay

L’Allemagne a commencé l’indemnisation des hommes victimes d’enquêtes judiciaires liées aux lois historiques anti-homosexuelles mises en lace par les nazis et maintenant ensuite.
Les homosexuels étaient l’un des groupes minoritaires persécutés par les nazis, mais la loi interdisant les relations homosexuelles élargie sous le régime nazi avec le paragraphe 175 est restée en vigueur dans toute l’Allemagne pendant des années après la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Mercredi 13 mars, la ministère fédéral allemand de la Justice a annoncé qu’il commencerait à indemniser les hommes soumis à une enquête sur la base de la loi pour homosexualité consentie, avant l’abolition de la loi en 1968 en Allemagne de l’Est et de 1969 en Allemagne de l’Ouest.
Selon le ministère, environ 70.000 personnes ont été reconnues coupables d’actes homosexuels consentis aux termes de la loi, mais beaucoup d’autres « ont été poursuivies en justice, mais n’ont finalement pas été condamnées » et ont subi des conséquences dommageables dans leur vie personnelle ou sociale.
Le système gouvernemental permet désormais à toute personne ayant fait l’objet d’une enquête en vertu de la loi désormais abolie de demander réparation, en plus des personnes reconnues coupables.
En 2017, une indemnité a été mise à la disposition des hommes emprisonnés en vertu de la loi anti-gay, qui ont droit à 3.000 euros plus 1.500 euros par année de prison.
Environ 30 millions d’euros avaient été initialement prévus pour couvrir les coûts du système d’indemnisation, mais 133 personnes seulement ont présenté un dossier et les paiements s’établissent à ce jour à 433.500 euros

Poster un commentaire

Classé dans info

Les Américains soutiennent la loi contre la discrimination des personnes LGBT

Un sondage du Public Religion Research Institute révèle qu’une majorité d’Américains soutient le projet de loi sur la protection contre la discrimination des personnes LGBT qui vient d’être réactivé par la majorité démocrate au Congrès.
Le Public Religion Research Institute a interrogé un panel représentatif de la population des 50 Etats américains sur la réintroduction de la loi sur l’égalité au Congrès, une loi fédérale qui interdirait la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.
Il en ressort que 69% des Américains sont favorables à des lois qui protégeraient les personnes LGBT de la discrimination sur le marché du travail, dans les lieux publics et dans le logement.
La majorité des électeurs républicains soutiennent les protections contre la discrimination des LGBT à 56% malgrè l’opposition des députés de leur camp, les démocrates à 79%, les indépendants à 70%.
En outre, les protections contre la discrimination anti-LGBT bénéficient d’un soutien majoritaire au sein de tous les principaux groupes religieux, y compris les mormons et les musulmans.
Il est actuellement légal de discriminer les personnes LGBT dans 30 États américains en raison de protections insuffisantes au niveau de ces États, mais les protections contre la discrimination des LGBT sont soutenues dans les 50 États, de 56% en Arkansas à 81% dans le New Hampshire.
La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, s’est engagée à faire du projet de loi une priorité après que les démocrates aient repris le contrôle de la chambre, même s’il sera confronté à un opposition du Sénat, où les républicains continuent de détenir la majorité.

Poster un commentaire

Classé dans info

Brésil: Deux policiers arrêtés pour l’assassinat de la militante LGBT Marielle Franco

A mourner reacts next to a picture of the Rio de Janeiro city councillor Marielle Franco, 38, who was shot dead, during a demonstration ahead of the wake outside the city council chamber in Rio de Janeiro, Brazil, March 15, 2018. REUTERS/Pilar Olivares

Deux policiers soupçonnés d’être impliqués dans l’assassinat en mars 2018 de l’élue noire et militante LGBT Marielle Franco et de son chauffeur ont été arrêtés ce matin à Rio de Janeiro, selon le site d’informations G1 citant des sources judiciaires.
Le policier militaire en retraite Ronie Lessa, suspecté d’avoir criblé de balles la conseillère municipale de Rio et son chauffeur Anderson Gomes dans leur voiture le 14 mars 2018, a été arrêté à 4H00 du matin (06H GMT).
Elcio Vieira de Queiroz, qui a été exclu de la police militaire et qui a conduit le véhicule ayant fait la traque de la voiture de Marielle Franco après une réunion de militantes en plein centre de Rio, a lui aussi été arrêté chez lui.
« Les enquêtes ont conclu, sur la base de diverses preuves, que Lessa est l’auteur des crimes (..) et des tirs (…) avec la participation de Elcio qui a conduit (le véhicule) utilisé pour l’exécution », a déclaré le parquet de Rio dans un communiqué. Marielle Franco, élue homosexuelle, née dans une favela et fortement engagée contre le racisme, l’homophobie et la violence policière a été abattue à l’âge de 38 ans.
Cet assassinat avait provoqué des manifestations massives dans tout le Brésil et suscité également beaucoup d’émotion à étranger. Le gouvernement conservateur du président Michel Temer avait promis de faire aboutir rapidement l’enquête. Mais celle-ci a piétiné pendant un an, dans un pays où l’écrasante majorité des homicides reste impunie, tandis que les sympathisants de « Marielle » continuaient de réclamer justice.
Pour le 1er anniversaire de sa mort, de nombreuses manifestations devaient se dérouler jeudi dans le pays. Le carnaval de Rio, début mars, avait été l’occasion d’un hommage très appuyé à Marielle Franco de l’une des écoles de samba, Mangueira, qui a d’ailleurs été sacrée championne à l’issue d’un défilé très politique.
Selon les services du procureur en charge de la lutte contre le crime organisé, « l’assassinat a été méticuleusement planifié pendant les trois mois ayant précédé le crime ».
Rio de Janeiro est confrontée depuis une vingtaine d’années au phénomène des milices, des groupes formés d’agents ou d’ex-agents de sécurité qui font régner leur loi dans les favelas.

Poster un commentaire

Classé dans info

USA: 35% des hommes homosexuels et bisexuels ont eu recours à la PrEP

Selon une étude réalisée par l’autorité de santé américaine CDC, , 35% des hommes homosexuels et bisexuels présentant un risque élevé de transmission du VIH ont eu recours à un traitement préventif avant exposition (PrEP) en 2017. Trois ans plus tôt, seuls 6% de ce ce groupe avaient eu recours à cette prophylaxie.
L’étude a été présentée jeudi dernier lors d’une conférence sur le VIH à Seattle. Il est basé sur une enquête de plus de 8.000 hommes dans 20 villes.
Les chercheurs ont souligné de grandes différences entre les différents groupes ethniques de la communauté gay américaine.
Ainsi, 40% des gays et bisexuels blancs prendraient la PrEP, mais seulement 30% des Latinos et 26% des Noirs.
Aux États-Unis, les Afro-Américains représentent environ la moitié des nouvelles infections, même s’ils ne représentent que 12% de la population.
La PrEP a été approuvée pour la première fois en 2012 par la US Food and Drug Administration.
Selon les activistes du sida, la PrEP – en plus des autres méthodes de protection comme l’utilisation du préservatif, devrait permettre de réduire considérablement le nombre de nouvelles infections.

Poster un commentaire

Classé dans Sante