Archives de Catégorie: info

les couples de même sexe vivent principalement dans les grandes villes

L’Insee révèle ce jeudi une étude démographique sur les personnes vivant en couple avec un conjoint de même sexe.
Six ans après le mariage pour tous, l’Insee constate que les couples homosexuels sont de plus en plus nombreux en France. En 2011, seuls 0,6% des couples cohabitants étaient de même sexe. En 2018, ce taux est désormais de 0,9%. Selon l’Insee, cette évolution ne traduit cependant pas forcément un plus grand nombre de couples homosexuels:
« Cette augmentation reflète sans doute pour l’essentiel une évolution des modes de vie, liée à la reconnaissance sociale et juridique croissante des couples de même sexe. Les personnes en couple de même sexe hésitent vraisemblablement moins qu’en 2011 à déclarer vivre en couple. »
Les unions entre hommes sont toujours plus nombreuses (56% des couples de même sexe). Cependant, le nombre de couples de femmes augmente plus rapidement, indique l’Insee, laissant envisager un retour à l’équilibre dans quelques années.
La répartition de ces couples est loin d’être uniforme sur le territoire. Plus les villes sont grandes, plus on y trouve des couples cohabitants de même sexe.
Dans les villes de plus de 200.000 habitants par exemple, il y a proportionnellement trois fois plus de couples du même sexe que dans les communes de moins de 5000 habitants.
Selon l’étude de l’Insee, « cette concentration dans les territoires les plus peuplés s’accompagne d’une prise de distance par rapport au lieu de naissance »:
« 7 couple de même sexe sur 10 résident en dehors de leur département de naissance, contre 6 sur 10 pour les personnes en couple de sexe différent. Cet éloignement pourrait faciliter la mise en œuvre d’un mode de vie caractérisé par une orientation sexuelle minoritaire », note l’étude.
Toutes les grandes villes n’ont cependant pas la même proportion de couples du même sexe: Paris concentre ainsi à elle seule 15% des couples d’hommes en France, bien plus que n’importe quelle ville française.
En outre-mer, comme le rappelle cet article de La Première, « la haine anti-LGBT est plus virulente que dans l’Hexagone ». Trois députés avaient d’ailleurs alerté sur la gravité de la situation en juin 2018, dénonçant de « multiples actes de violence en direction des personnes homosexuelles », « des violences homophobes intrafamiliales répandues » et « culturellement admises ».

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, info, mariage homosexuel

Brésil: un youtubeur menacé de mort pour une distribution gratuite de livres LGBT

Felipe Neto, le youtubeur brésilien suivi par 34 millions d’abonnés qui avait distribué gratuitement des livres évoquant l’homosexualité lors de la biennale du livre de Rio de Janeiro début septembre, est depuis menacé
Il a expliqué sur Twitter qu’il s’apprêtait à porter plainte auprès de la police après avoir reçu de nombreux messages anonymes le menaçant de mort . Le journal O Globo a annoncé que ces menaces ont conduit Felipe Neto à annuler sa participation à une conférence sur l’éducation.
Le 7 septembre, la justice brésilienne autorise le maire conservateur de Rio de Janeiro, Marcello Crivella, à saisir les livres à thématique LGBT (lesbienne, gay, bi, trans), qu’il considère comme « inappropriés » pour les mineurs, lors de la biennale du livre. La décision de l’édile a été motivée par le comics Avengers : The Children’s Crusade, sur la couverture duquel s’embrassent deux jeunes super-héros gays, Hulkling et Wiccan. Après divers rebondissements, la Cour suprême du Brésil annule finalement l’ordre judiciaire autorisant le maire ultra-conservateur à saisir les exemplaires de l’ouvrage.
La démarche de Marcelo Crivella a, bien malgré lui, boosté les ventes du comics, dont l’illustration de couverture est apparue sur la Une du 7 septembre de Folha de S. Paulo, le quotidien le plus lu du brésil.
Felipe Neto a quant à lui acheté 14.000 ouvrages portant sur les thématiques LGBT, et a appelé ses abonnés à aller les récupérer à la biennale le 8 septembre. Le youtubeur et son équipe ont même « suivi » les demandes du maire, en emballant les livres dans un plastique opaque, comme le réclamait Marcelo Crivella.
Neto a reçu sur Twitter le soutien du romancier à la renommée internationale Paulo Coelho, pour qui le combat du youtubeur est celui de la liberté d’expression et du respect des différences.

Poster un commentaire

Classé dans info

Maurice : des jeunes homosexuels contestent l’article 250 du code criminel qui sanctionne la sodomie

Quatre jeunes homosexuels mauriciens ont fait une demande en Cour suprême le 6 septembre dernier pour qu’ils puissent questionner la constitutionnalité de l’article 250 du code criminel, qui sanctionne la sodomie. 
 C’est ce qui ressort d’un communiqué émis ce mardi soir 17 septembre par Young Queer Alliance. Celle-ci se présente comme une ONG regroupant des jeunes qui militent pour le respect des droits humains des personnes LGBT à Maurice.
 Selon Young Queer Alliance, ces quatre jeunes ont initié cette action en justice car «l’article 250 du code pénal viole leurs droits fondamentaux et leur liberté». Ils affirment qu’une telle loi «n’a pas sa place dans un pays démocratique moderne».
 Toute personne reconnue coupable sous l’article 250 du code pénal à Maurice, notamment de sodomie, est passible d’une peine d’emprisonnement ne dépassant pas cinq ans.
 Toujours selon le communiqué de Young Queer Alliance, l’affaire a été appelée le lundi 16 septembre, devant le Chef juge, Eddy Balancy. Les quatre plaignants ont été ordonnés d’informer l’Etat mauricien, l’Attorney General et le Directeur des Poursuites Publiques de leur démarche. Ces derniers devront maintenant faire connaître leurs points de vue sur la demande de ces quatre jeunes le 30 septembre prochain en Cour suprême.

1 commentaire

Classé dans info

la fédération australienne s’engage pour l’intégration de la communauté LGBT

La Fédération australienne de rugby a dévoilé lundi ses projets pour encourager la participation de la communauté LGBT au sein du rugby national, trois mois après avoir limogé l’ailier superstar Israel Folau pour propos homophobes.
« Nous souhaitons que le rugby soit un jeu que tous les Australiens et toutes les Australiennes puissent pratiquer, et ce sans considération de leur sexe, origine, religion, genre ou orientation sexuelle », a expliqué dans un communiqué la directrice générale de la Fédération australienne Raelen Castle. « Ce partenariat est une étape décisive pour le rugby australien pour favoriser et préserver un environnement sain, accueillant et appréciable pour tous », a-t-elle ajouté.
L’accord prévoit des campagnes de sensibilisation au sein des clubs pour éduquer sur l’impact de l’homophobie sur la sécurité et le bien-être des joueurs et joueuses LGBT, quelques mois après que la Fédération a licencié sa star Israel Folau pour propos homophobes.

Poster un commentaire

Classé dans info

USA : le corps d’une femme transgenre retrouvé brûlé en Floride

imageLe corps de Bee Love Slater, une femme transgenre de âgée de 23 ans, a été retrouvé brûlé dans une voiture abandonnée en Floride ont annoncé les autorités américaines dans des propos relayés par le New York Times. Cette macabre découverte a été faite le mercredi 4 septembre, mais l’identification du corps a pris plusieurs jours.
Les enquêteurs considèrent l’affaire comme un homicide, détaillant que pour l’heure, rien ne suggérait qu’il s’agirait d’un crime transphobe. »Nous n’avons à ce jour pas de preuve qui démontrerait qu’il s’agit d’un crime de haine », a déclaré le shérif Steve Whidden. Les investigations menées par les autorités américaines portent notamment sur plusieurs messages postés sur les réseaux sociaux, qui ont été adressés à la victime avec une intention de nuire, sans qu’il ne s’agisse pour autant de menaces directes. Selon la Human Rights Campaign, une association de lutte pour les droits des personnes LGBT+, il s’agit de la 18ème personne transgenre à être tuée depuis le début de l’année aux États-Unis.

Poster un commentaire

Classé dans info

Gareth Thomas veut mettre fin à la stigmatisation sur la séropositivité

Au lendemain de la révélation de sa séropositivité, Gareth Thomas, l’ex-capitaine de l’équipe du pays de Galles de rugby et des Lions britanniques et irlandais, a indiqué avoir voulu « mettre fin à la stigmatisation » au sujet de cette maladie.
« Je choisis aujourd’hui de me battre, d’éduquer et mettre fin à la stigmatisation autour de ce sujet », a assuré l’homme aux 100 sélections avec le XV du Poireau, 45 ans, dans une vidéo postée dans la nuit de samedi à dimanche sur son compte Twitter.
« Je vous demande de m’aider pour montrer que tout le monde vit dans la peur des réactions et des opinions des autres. Mais cela ne devrait pas dire qu’on doive se cacher. »
« Je veux également encourager toutes les personnes qui sont dans la même situation que moi. Pour réussir à faire cela, je dois m’éduquer, je dois être fort, et je dois être une personne complètement différente », a-t-il également déclaré dans un documentaire qui sera diffusé mercredi sur la chaîne britannique BBC.
« Ce que je veux apprendre à faire, c’est être capable de me dire ‘j’ai le VIH, mais c’est OK !’, » a poursuivi Gareth Thomas, en lice dimanche à Tenby (pays de Galles) sur un Iron Man, format le plus long du triathlon.
« Quand j’ai découvert que je devrais vivre avec le virus du VIH, ma première pensée a été de me dire que j’allais mourir », a affirmé le Gallois face à la caméra de la BBC. « La raison principale pour laquelle je fais ça est que je veux me souvenir de ce que ça fait de se sentir libre ».
« Je ne blâme pas les gens de n’être pas au courant de la situation. Le problème c’est que dans les scénarios admis dans les années 1980, les gens n’en parlaient pas parce qu’ils ne disposaient pas d’autres informations » que de savoir qu’on est atteint du sida, avait ajouté l’ancien joueur du Stade Toulousain, avec qui il avait remporté la Coupe d’Europe en 2005.
Gareth Thomas, qui a disputé quatre Coupes du monde, avait révélé son homosexualité en 2009.
Il avait débuté sa carrière internationale en 1995 avant de prendre sa retraite en 2011. Il a été capitaine du XV du Poireau à 50 reprises.

Poster un commentaire

Classé dans info

Homophobie dans les stades : “une polémique inutile” estime Jérémie Janot

L’ex-gardien de but Jérémie Janot, aujourd’hui entraîneur au VAFC, s’est exprimé sur Twitter sur le débat qui agite actuellement le football français après l’interruption de plusieurs matches pour des chants ou des banderoles jugés homophobes.
« J’ai subi pendant 16 ans et 425 matchs pro des « ho hisse enculé … » a aucun moment j’ai pensé à une insulte homophobe », écrit Jérémie Janot dans un tweet publié mardi soir.
J’ai subi pendant 16 ans et 425 matchs pro des « ho hisse enculé … » a aucun moment j’ai pensé à une insulte homophobe. Je condamne toute forme de discrimination mais ce que j’ai subi c’était de là déstabilisation du chambrage rien d’autre . Polémique inutile.
« Je condamne toute forme de discrimination mais ce que j’ai subi, c’était de là déstabilisation du chambrage rien d’autre », indique l’ancien joueur de 41 ans, revenu cet été dans sa ville natale de Valenciennes pour entraîner les gardiens de but du VAFC. « Polémique inutile », conclut-il.
Ce message, posté sur Twitter, a suscité de nombreuses réactions sur le réseau social. « Et si vous aviez été homosexuel ? Comment auriez vous pris tout ça ? Comme du chambrage ? Le problème n’est pas comment vous, vous l’avez ressenti ! », a notamment rétorqué Franck Ballanger, journaliste à Radio France et conjoint de la ministre des Sports Roxana Maracineanu qui a fait de la lutte contre l’homophobie dans les stades l’un de ses chevaux de bataille. « Sincèrement pareil. Regarde mon tweet sur les supporters niçois et ma maman … », lui a répondu Jérémie Janot, qui fut pendant 16 ans le gardien emblématique de l’AS Saint-Etienne.

J’ai subi pendant 16 ans et 425 matchs pro des « ho hisse enculé … » a aucun moment j’ai pensé à une insulte homophobe. Je condamne toute forme de discrimination mais ce que j’ai subi c’était de là déstabilisation du chambrage rien d’autre . Polémique inutile. pic.twitter.com/8AMWPdPfAd

— Jérémie Janot (@jeremiejanot) September 10, 2019

https://platform.twitter.com/widgets.js

Poster un commentaire

Classé dans info

homophobie : chacun son avis

René Malleville au sujet de l’homophobie « C’est une fumisterie cette polémique
Lors de la matinale de CNEWS, René Malleville était l’invité de Pascal Praud. Ce dernier a notamment demandé au fan marseillais s’il était prêt à s’engager pour que certains mots ne soient plus utilisés dans les tribunes du Vélodrome. Ne manquant pas de répartie, René Malleville a répliqué : « C’est une fumisterie cette polémique. Quand on est homophobe ou raciste, il vaut mieux partir quand on est à Marseille. « Pd ou enculé », c’est devenu une insulte plutôt que des mots homophobes. Si vous pouviez passer en régie un disque de Georges Brassens, vous savez celui qui a donné son nom à beaucoup de collèges et lycées. Le titre s’appelle « S’faire enculer »« . Une sortie qui a fait réagir Pascal Praud, qui lui a rétorqué que Georges Brassens avait écrit ce titre dans les années 50, soit une autre époque.

Cyril Hanouna en guerre contre l’homophobie
Ce mercredi 11 septembre dans TPMP, Cyril Hanouna, qui a investi dans le club de foot de l’Athlético Marseille (ex- Marseille-Consolat, club de Nationale 3) et à l’occasion d’un débat sur l’homophobie dans le football a fait une annonce. « J’ai un petit club de foot qui s’appelle l’Athlético Marseille et à notre petite échelle, à notre prochain match, on a refait faire des maillots pour lutter contre l’homophobie et les joueurs joueront avec ce maillot dès leur prochain match » a révélé l’animateur, provoquant l’emballement de ses chroniqueurs et les applaudissements du public.
Un beau geste de la part de celui qui retrouvera Balance ton post ce jeudi soir sur C8.

Poster un commentaire

Classé dans info

Une femme chauffeur de taxi Uber licenciée après avoir expulsé deux femmes homosexuelles

Une femme chauffeur de taxi Uber, a été licenciée après avoir expulsé deux femmes de son véhicule parce qu’elles étaient homosexuelles, a annoncé l’entreprise.
Kristen Michele a filmé leur échange virulent, qui s’est produit vendredi dernier, alors qu’elle et sa compagne, Jenn Mangan, se rendaient à un concert à Camden, dans le New Jersey. La conductrice aurait demandé au couple de sortir de sa voiture après avoir vu Michele embrasser Mangan sur la joue.
Dans la séquence ci-dessous, Michele demande à la conductrice si elle les met à la porte parce qu’elles sont homosexuelles et cette dernière rétorque sèchement : «Oui. Sortez». Michele a déclaré qu’elle avait commencé à filmer après que la conductrice eut déclaré qu’elle était une femme chrétienne et qu’elle ne croyait pas à l’homosexualité.
«Vous devez vous moquer de moi. Nous sommes en 2019 et vous me jetez à la porte parce que je suis gay», lance Michele alors que le chauffeur leur ordonne catégoriquement de partir.
Uber a déclaré que l’attitude de la conductrice était incorrecte. Selon leur site Web, la société a des politiques claires en matière de non-discrimination. Après leur départ, Michele a dit qu’elle et Mangan avaient dû marcher environ un kilomètre pour rentrer chez elles avant de prendre le train pour se rendre au concert.

Poster un commentaire

Classé dans info

le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel et son compagnon ont posé avec son homologue serbe Ana Brnabic et sa compagne

C’est une photo quasi « historique ». A Belgrade, en marge de discussions sur l’adhésion de la Serbie à l’Union européenne, le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel et son compagnon ont posé avec son homologue serbe Ana Brnabic et sa compagne.
Xavier Bettel assume son homosexualité, déclarant que « les gens ne jugent pas sur le fait qu’on soit ou non homosexuel ». Il défend par ailleurs la légalisation du mariage homosexuel.
Il vit avec Gauthier Destenay, architecte belge, qui l’accompagne lors des cérémonies protocolaires et avec qui il a contracté un partenariat légal en 2010. Peu après la légalisation du mariage homosexuel au Luxembourg, ils se marient le 15 mai 2015, ce qui fait de Bettel le premier dirigeant d’un État membre de l’Union européenne uni par un mariage homosexuel
Ana Brnabić est présidente du gouvernement Serbe depuis le 29 juin 2017
Elle annonce le 20 février 2019 que sa compagne Milica Djurdjic a donné naissance à un petit garçon. Elle n’en est pas légalement la mère, puisque la loi serbe ne reconnaît pas les couples homosexuels ou l’homoparentalité

Poster un commentaire

Classé dans info