Archives de Catégorie: info

USA : Trump est accusé d’avoir copié le gâteau d’Obama pour son investiture

Le gâteau que le nouveau président des États-Unis a coupé vendredi soir d’être au centre d’une polémique. Ce gâteau est une réplique de celui qui avait été utilisé pour la seconde investiture de Barack Obama en 2013. Le pâtissier qui avait fait ce gâteau à l’époque a crié au plagiat.
« La gâteau à gauche est celui que j’avais fait pour l’investiture du président Obama il y a quatre ans. Celui à droite est celui de Trump. Je ne l’ai pas fait », a tweeté Duff Goldman, le pâtissier de l’investiture d’Obama. La pâtisserie qui a fait le deuxième gâteau a confirmé la copie sur les réseaux sociaux …
« Duff Goldman l’a créé à la base pour l’investiture d’Obama il y a quatre ans et on nous a demandé cette année de le re-créer », peut-on lire sur la photo Instagram de Buttercream Bakeshop. Tiffany MacIsaac, la responsable de cette pâtisserie, assure au Washington Post que le client a commandé exactement le même gâteau qui avait été fait il y a quatre ans.
La Buttercream Bakeshop va reverser une partie de ses bénéfices à Human Rights Campaign, une ONG qui lutte pour la défense des droits LGBT aux States.

Trump président: Des millions de personnes manifestent dans le monde entier

Plus de 500.000 manifestants ont défilé pacifiquement samedi au centre de Los Angeles pour clamer leur opposition au nouveau président américain Donald Trump, au lendemain de la prestation de serment de ce dernier.
Ce rassemblement s’inscrivait dans le cadre de la Marche des femmes, organisée dans tout le pays pour protester notamment contre le sexisme dont M. Trump est accusé. Des manifestantes ont porté des pancartes bigarrées sur lesquelles on pouvait notamment lire « Ote tes petites mains de mes droits », « L’amour rend l’Amérique grande, pas la haine », « Faites confiance au progrès ».
La police de Los Angeles a estimé que 500.000 personnes avaient participé à cette manifestation, même si les organisateurs assurent que la participation a été beaucoup plus élevée.
A Washington, Mexico, Montréal, Paris, Londres ou Tel Aviv, plusieurs millions de personnes, surtout des femmes, ont participé avec des bonnets roses sur la tête, aux « Marches des femmes » organisées pour la défense des droits civiques et contre le nouveau président américain.
Plusieurs personnalités, dont le cinéaste Michael Moore, les actrices America Ferrara et Scarlett Johansson, sont venus soutenir la marche de Washington. Madonna a fait une apparition surprise sur scène pour appeler à une « révolution de l’amour » et chanter deux chansons. « Je ne pense pas que Trump ait accédé au pouvoir. Le pouvoir est ici », a lancé Michael Moore.

« Heaven » : Le clip hommage à la lutte LGBT de Troye Sivan

Le clip de « Heaven », le nouveau single du jeune chanteur gay australien Troye Sivan, est un manifeste pour la cause LGBT. Des images d’archives rappellent que les droits actuels ont été obtenus parce que des gens se sont soulevés contre les injustices et iniquités.
La vidéo est sortie sur YouTube ce 19 janvier, soit la veille de l’investiture de Donald Trump à la présidence de la première puissance économique et militaire, comme un message d’espoir.
Aussi discriminante que redevienne une législation, il ne faudra pas sombrer dans le désespoir. Tous ceux qui ont su dire « non » dans des temps difficiles ont valeur d’exemple…
 ( Pinktv.fr)

les tars d’Hollywood remercient Obama pour son combat en faveur des droits LGBT

Obama-and-gay-marriageToutes les tars d’Hollywood  remercient l’ancien président des USA pour son combat en faveur des droits LGBT.
Dans une vidéo diffusée dans le talk-show d’Ellen DeGeneres, une flopée de stars ont tenu à dire un énorme merci à Barack Obama pour les progrès accomplis en matière de droits LGBT pendant sa présidence.
La vidéo commence par la star de « The Big Bang Theory », Jim Parsons « Vous avez présidé la période la plus positive pour les Américains gays. Comment pourrions-nous vous remercier ? »
« Merci d’avoir changé la manière dont les gens pensent de nous, et honnêtement, la manière dont je pense de moi-même » ajoute Evan Rachel Wood (« Westworld », « Thirteen »).
Jonathan Groof, connu pour son rôle dans « Glee » et pour être la voix de Kristoff dans « La Reine des Neiges » a été surpris par Obama dès le début de son investiture « Je n’aurai jamais cru qu’un président des États-Unis aurait dit le mot « gay » moins de 3 minutes après le discours de sa victoire, et ce n’était que le sommet de l’iceberg ! ».
L’un des moments les plus touchants de cette vidéo est lorsque Portia de Rossi remercie Obama de l’avoir autorisé à se marier avec Ellen DeGeneres « Merci Président Obama, grâce à vous j’ai pu me marier à la femme de mes rêves ».

USA : Les mentions relatives aux droits LGBT supprimées du site de la Maison Blanche

maison blanche

La Maison Blanche a annoncé vendredi 20 janvier l’abandon de sa politique de réduction des énergies polluantes et la reprise du forage du pétrole et du gaz de schiste.Washington a annoncé une sortie de l’accord nord américain (Aléna) s’il n’est pas renégocié, ainsi que son retrait du Traité de libre-échange transpacifique (TPP). Dans la soirée, son porte-parole a mentionné la signature d’un décret sur l’« Obamacare ».
Donald Trump a signé, dès son entrée à la Maison Blanche, un décret contre la loi sur l’assurance-maladie « Obamacare », qu’il avait promis d’abroger durant sa campagne. Le texte ordonne aux diverses agences fédérales de « soulager le poids » de cette réforme,  en attendant son abrogation et son remplacement, a expliqué son porte-parole Sean Spicer.
Un second texte, un mémorandum, a été signé par le nouveau secrétaire général de la Maison Blanche, Reince Priebus, ordonnant un gel général des réglementations fédérales jusqu’à ce qu’un nouveau ministre nommé par Donald Trump les approuve.
Les mentions relatives aux droits LGBT et au changement climatique ont été supprimé du site de la Maison Blanche sur le site ainsi que les mentions relatives au changement climatique ont subi le même sort.

Inde :Des parents organisent un viol correctif pour guérir leur fils gay

inde_gays_ok_okUn jeune homme vivant à Calcutta,  la ville la plus importante de la partie orientale de l’Inde, a été soumis à des sévices physiques et à des tortures mentales après que sa famille ait découvert qu’il était Gay et qu’il vivait avec un autre homme.
C’est l’India Times qui révèle cette histoire. La victime, un jeune homme d’une vingtaine d’années vivait avec son partenaire sans que ses parents le sache .
Quand ils ont découvert la véritable nature de leur fils, ils ont embauché des voyous locaux pour le harceler et l’agresser
L’India Times doit cette histoire au gestionnaire de plaidoyer du Humsafar Trust, Koninika Roy. L’Humsafar Trust est une ONG qui defend les droits des LGBTI .
Koninika Roy a raconté que la famille du jeune homme l’a emmené voir un médecin pour le « traiter ». Cependant, le médecin a dit qu’il n’y avait rien de mal avec lui et a essayé d’expliquer qu’il n’y avait rien d’anormal avec l’homosexualité.
C’est ainsi que la famille a pensé qu’un viol correctif pourrait l’aider. Il n’y a aucune indication que toute agression sexuelle a eu lieu sur le jeune homme.
Il faut savoir que c’est une pratique répandue en Inde, elle consiste à violer les LGBT dans le but de les « guérir » et de changer leur orientation sexuelle.
Le militant a indiqué que la violence contre la communauté LGBTQ est extrêmement répandue en Inde. Il a ajouté que les homosexuels ne peuvent pas vivre librement dans le pays à cause de l’article 377 du Code pénal indien et le fait que le comportement homosexuel y est criminalisé.
Pour lui, l’histoire de ce couple Gay n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de la façon dont la communauté LGBTQ est traitée en Inde. D’après le témoignage des deux jeunes hommes, les problèmes ont commencé l’année dernière pendant la fête de Divali.
Même s’ils ont indiqué ne pas vouloir jouer la carte de la victime, ils ont expliqué que les « crimes d’honneur de la famille » peuvent avoir un impact profond sur la vie des LGBT. « La douleur est réelle, les difficultés sont grandes, les larmes sont rouges », a déclaré le partenaire du jeune homme.
Il a raconté que la famille a réussi à les séparer pendant quelques jours, mais ils sont maintenant à nouveau ensemble. « L’amour nous a maintenus forts », a-t-il ajouté avant de lancer : « Nous vivons ensemble maintenant, avec rien, mais ensemble ».
Les attitudes homophobes demeurent profondément ancrées dans de nombreux aspects de la société indienne. En 2013, le pays a redéfini toute activité sexuelle considérée comme « non traditionnelle » lorsqu’elle a ré adopté l’article 377 du Code pénal.
Il s’agit d’une loi qui remonte à l’époque coloniale. La Cour suprême du pays a soumis la loi à un tribunal de cinq membres pour examen. L’ONG Naz Foundation a demandé à ce qu’elle soit annulée. Pour le moment, aucune date n’a été communiquée concernant l’audience.
source : gaystarnews.com

USA : Un prêtre évangélique islamophobe et homophobe assure l’office privé avant la cérémonie d’investiture officielle de Donald Trump

trumpjeffressAvant l’investiture du 45e président des Etats-Unis, le pasteur Robert Jeffress a donné une messe privée pour les familles Trump et Pence à l’église St John de Dallas.
Un prêtre évangélique, connu pour ses déclarations explosives contre les musulmans ou les homosexuels, a assuré l’office privé avant la cérémonie d’investiture officielle de Donald Trump.
Baptiste originaire du Texas, Robert Jeffress est un fervent supporter du nouveau locataire du Président Trump.
Il est surtout connu pour ses attaques contre les autres religions, la musulmane en particulier, une réputation qu’il s’est construite sur les plateaux de la très conservatrice chaîne de télévision Fox News.
En 2010, Jeffress avait notamment déclaré que l’Islam encourageait la pédophilie, la violence et l’oppression des femmes La pire chose à propos de l’Islam, avait-il alors souligné, est qu’il s’agit « d’une supercherie qui éloigne les gens du véritable Dieu ». Il intègre dans le même sac la communauté des Mormons, dont il a déploré « le culte » en 2012, année où un Mormon, Mitt Romney, a été désigné candidat républicain à la présidentielle.
Il est aussi fortement hostiles aux homosexuels  : alors que la Cour suprême avait légalisé en 2015 le mariage gay aux Etats-Unis, Robert Jeffress avait assimilé les relations gays à de « l’inceste ». Plus tard cette année-là, il déplorait le fait que les Chrétiens en Amérique « sont marginalisés comme l’ont été les Juifs en Allemagne ».

Concours contre l’homophobie

Le Refuge – Institut Randstad lance un focus sur le harcèlement en milieu scolaire en 2017. À cette fin, dès demain et jusqu’au 20 avril, les associations portant un projet de lutte contre la xénophobie à l’encontre des LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels) et de soutien des jeunes qui en sont victimes peuvent participer au concours que lance le Refuge – Institut Randstad.
Le budget prévisionnel ou définitif de l’action présentée ne doit pas dépasser 20 000 euros. Intitulée « Initiatives contre l’homophobie et la transphobie » , cette 6e édition innove avec la remise d’un prix supplémentaire par la fondation Jasmin Roy, qui lutte contre l’intimidation et la violence en milieu scolaire.
L’Institut Randstad remettra un chèque de 5 000 euros au projet sélectionné par un jury de personnalités et de représentants associatifs, présidé cette année par Jenifer, marraine du Refuge.
Le Prix Têtu – Garçon Magazine récompensera de 2 000 euros l’action plébiscitée par les internautes, qui pourront voter sur le site du Refuge du 22 au 28 avril. Enfin, la fondation Jasmin Roy décernera le prix des lycéens : un établissement scolaire engagé dans la lutte contre l’homophobie recevra 2 000 euros. Remise des prix le 17 mai à Paris.
Dossier de candidature et règlement à télécharger sur http://www.le-refuge.org.
Infos : 0954 92 60 66 ou concours@le-refuge.org

Tunisie : Mandat de dépôt contre un transgenre

transLe juge cantonal de Hammamet a émis a ordonné, aujourd’hui, jeudi 19 janvier 2017, un mandat de dépôt contre A. K., un transgenre connu sous le nom de Myriam.
C’est ce qu’a indiqué Me Mounir Baatour à Kapitalis, précisant que son client a été arrêté,  le 29 novembre 2016, lors de la célébration de la fête d’Halloween, parce qu’il était habillé en femme. Interrogé par la police, il leur a expliqué qu’il se considère comme une femme.
Cette «révélation» lui a valu d’être conduit au poste de police où il dit avoir été victime de torture, d’humiliation et de railleries, a indiqué son avocat.
Le procureur de la république a décidé de le laisser libre et il a comparu, aujourd’hui, devant le juge pour répondre de 2 accusations : atteinte à la pudeur et outrage à un agent public.
Me Mounir Baatour s’est rendu avec A. K. au tribunal cantonal de Hammamet où, à sa grande surprise, le juge a émis un mandat de dépôt contre le transgenre, en attendant le jugement.
«Il semble que nous soyons face à un juge transphobe qui n’a même pas pris la peine de conduire le procès en ordonnant le dépôt de mon client», a déploré l’avocat, qui ne s’explique pas que l’on puisse lier l’identité de transgenre à l’atteinte à la pudeur. Selon lui, dans cette affaire, il y a atteinte à la liberté individuelle.
source : http://kapitalis.com/ via Shams

shams

Grande Bretagne : plus de refugiés gays en Angleterre

lgbtSelon des chiffres donné par le ministère de l’Intérieur britannique, le nombre de réfugiés LGBT augmenterait fortement.
En 2014, 1115 réfugiés ont demandé l’asile au Royaume-Uni sur la base de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. Cela représente une augmentation de plus de 400% par rapport à 2009, où le nombre de demandes d’asiles de personnes LGBT s’élevait à environ 200.
Les lois anti-LGBT continuent d’être adoptées dans de plusieurs pays, notamment africains ce qui poussent les LGBT à fuir leur pays .  Cependant, le plus grand nombre de demandes d’asile de personnes LGBT reçues au Royaume-Uni proviennent du Pakistan, où l’homosexualité est punie de 2 ans d’emprisonnement.
Des changements dans le traitement des demandes d’asile formulées par des personnes LGBT expliquent également cette augmentation significative. En effet, le ministère de l’Intérieur a été épinglé par un rapport indépendant de l’inspecteur en chef de l’agence des frontières et de l’immigration, lequel dénonçait des interrogatoires dégradants et véhiculant des stéréotypes sur les personnes LGBT. Le ministère de l’Intérieur a accepté 7 des 8 recommandations formulées par l’inspecteur en chef de l’agence des frontières et de l’immigration.