Paris : des centaines de manifestants défilent contre l’homophobie

Photo: SOS-Homophobie/FB

Ils étaient plus d’un millier de LGBT et alliés sur la place de la République, hier à Paris, pour réclamer des mesures après une série d’attaques. Une manif sur le même thème se déroule aujourd’hui à Besançon.
Un vaste ras-le-bol s’est exprimé hier place de la République, à Paris. A l’appel de SOS-Homophobie, plus d’un millier de personne se sont rassemblées pour protester contre les agressions visant des LGBT et réclamer au gouvernement des mesures contre le phénomène. «Après le mariage pour tous et la libération de la parole, j’ai l’impression d’une régression», résume Charles, manifestant interrogé par «Le Parisien», qui se dit désormais «sur ses gardes» en permanence.
Relayés par les réseaux sociaux, les cas se sont multipliés ces dernières semaines: un jeune homme pris à partie dans un bus de nuit, puis tabassé parce qu’il était maquillé, un couple gay attaqué par leur chauffeur VTC, un jeune comédien roué de coups après avoir embrassé son compagnon devant un théâtre, une femme recevant un coup de poing au visage après avoir été la cible de propos insultants alors qu’elle partageait un casse-croûte avec sa compagne, sur un banc de cette même place de la République… Même le président de l’association Urgence Homophobie a témoigné sur Facebook en publiant la photo de son visage ensanglanté après une agression au début du mois.
Du côté de la préfecture de police, il n’y a pourtant pas d’augmentation des agressions dans la capitale. Il y a même une baisse de 12% des actes homophobes répertoriés sur les neuf premiers mois de 2018 par rapport à la même période 2017. «On a le sentiment qu’il y a une succession, mais cela ne signifie pas que l’homophobie augmente», admet Joël Deumier, président de SOS-Homophobie. L’association constate cependant, une libération de la parole des victimes, avec une hausse de 37% des témoignages. Dans le même temps, la part des attaques faisant l’objet d’une plainte reste faible.
L’exaspération face aux menaces, insultes et coups n’est pas limitée à Paris. Ainsi ce soir, un rassemblement contre l’homophobie est prévu à Besançon. La ville de Franche-Comté a été le théâtre d’au moins huit agressions en bande organisée, cet été dans un parc. Pour ces faits, six suspects – majeurs et mineurs – ont été arrêtés au mois de septembre. En début de semaine dernière, c’est à un arrêt de bus qu’un couple d’hommes a été encerclé par un groupe de jeunes et tabassé. La manif est prévue dès 17h30, place Pasteur.
source : https://360.ch/

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.