Brésil: la violence se multiplie entre les deux tours de la présidentielle

Julyanna Barbosa, une transsexuelle, a été attaquée par un groupe de vendeurs ambulants lui criant : «Il faut que Bolsonaro gagne pour virer toutes ces ordures de la rue!», a raconté l’ancienne chanteuse du groupe funk Furação 2000. Cette agression lui a valu dix points de suture sur le crâne.
Lundi, c’est un célèbre maître de capoeira, Moa do Katendè, âgé de 63 ans, qui a été assassiné à Salvador, pour avoir eu le malheur de dire qu’il votait pour Fernando Haddad, l’adversaire de gauche de Bolsonaro. Cette figure connue de l’art martial afro-brésilien a reçu 12 coups de couteau.
L’Abraji (Association brésilienne de journalisme d’investigation) a enregistré 137 agressions –62 physiques et 75 sur les réseaux sociaux– contre des journalistes en lien avec la campagne électorale.
Bolsonaro s’est borné à «déplorer» ces agressions, tout en rappelant qu’il avait été lui-même la victime d’un attentat au couteau le 6 septembre .
Avant de durcir le ton: «Nous nous passerons des votes (…) de tous ceux qui pratiquent la violence contre les électeurs qui ne votent pas pour moi» a tweeté l’ex-capitaine de l’armée.
Bolsonaro file vers une nette victoire, avec 58% des intentions de vote contre 29% pour Haddad, selon un sondage.

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.