USA : Les défenseurs LGBT saluent la fin de la «panique gay» dans l’Illinois

À partir de lundi, les avocats de l’Illinois seront interdits d’utiliser la «panique homosexuelle» comme défense après l’adoption d’une loi – sans un seul «non» à la Chambre des représentants ou au Sénat – ce qui en fait le deuxième État du pays à interdire cette défense dans la salle d’audience.
Anthony Michael Kreis, qui a rédigé le texte de l’Illinois, a déclaré que le passage de la loi sur la «panique gay» a stimulé les efforts dans d’autres États pour adopter des interdictions similaires.
Lorsque Matthew Shepard, âgé de 21 ans, a été frappé , attaché à une clôture et laissé pour mort en 1998, les avocats de ses assassins ont déclaré Shepard leur avait faire des avances sexuelles.
Quand un garçon californien de 14 ans a abattu son camarade de classe gay en 2008, ses avocats ont soutenu que c’était parce que la victime l’avait provoqué en flirtant avec lui.
Et après qu’une femme transgenre de 21 ans à Harlem ait été battue à mort en 2013, l’un de ses agresseurs a dit qu’il l’avait blessée mue par « une fureur aveugle » après qu’il ait flirté avec elle et ensuite réalisé qu’elle était transgenre.
Les personnes LGBTQ ont souvent été attaquées ou tuées, ou condamnéescar les avocats tentaient, parfois avec succès, d’utiliser la «panique homosexuelle» comme excuse lors de leur défense.
Kreis a entendu des avocats du Massachusetts, du Rhode Island et du New Jersey, entre autres, demander de l’aide pour faire avancer leurs propres projets de loi. Une législation similaire a été discutée par les législateurs du New Jersey et de Pennsylvanie.
Kreis a déclaré que parce que la communauté LGBTQ est trop souvent victime de violence, la loi arrive à un moment important.
Cette année a été l’année la plus meurtrière de la communauté transgenre, avec au moins 28 personnes tuées par balle aux États-Unis, selon la campagne pour les droits de l’homme.
«Cela envoie un message important à la communauté LGBTQ, à savoir que l’État les protégera également et que les tribunaux ne seront pas autorisés à adopter ce type de défense, qui rend coupable les victimes», a t’il déclaré
ISelon les estimations du Williams Institute, un think tank de la Faculté de droit de l’UCLA, on estime que les défenses homosexuelles et transsexuelles ont été utilisées dans au moins 23 États depuis les années 1960.
Ce type de défnse a permis aux personnes accusées d’avoir tué des personnes LGBTQ de recevoir des peines moins sévères, et dans certains cas, d’éviter toute punition, selon l’institut.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.