Suisse: un passager homophobe expulsé d’un tram à Genève

Jordon Davis est journaliste à la télévision suisse, et est gay. Dans le tram de Genève, un passager qui disait ne pas aimer « les pédés » l’a reconnu et s’en prend à lui pour cette raison. Mais la victime n’entend pas le rester. Fort de reportages passés sur le sujet du harcèlement, Jordon Davis ne se laisse pas faire et met en pratique les réflexes qui font changer la honte de camp, et fini par l’expulser de la rame, avec l’aide des autres passagers.
Davis sort alors son smartphone pour enregistrer la scène et récolter d’éventuelles preuves d’agression verbale et/ou physique.
Ensuite, il répond à voix haute mais sans surenchérir dans la violence afin de prendre toute la rame en témoin et pour que personne ne puisse faire semblant de ne rien avoir vu ni entendu.
« Monsieur, nous sommes en Suisse. Je suis homosexuel, je suis fier de l’être et je suis votre égal. Vous n’êtes pas mieux que moi parce que vous êtes hétérosexuels. Vous croyez que vous alliez me rabaisser, mais vous vous humiliez vous-mêmes », entend-on dire Jordan Davis. sur la vidéo.
Les autres passagers se rangent du côté du journaliste et contre l’homophobe. Calmement mais avec détermination, ils le poussent vers la sortie à l’arrêt suivant.
Suite à l’article et aux nombreux likes et commentaires, Jordan Davis. a fini par retirer son post facebook, afin de ne pas livrer l’identité de l’homme qui est visiblement connue des Genevois, apprend-on dans les commentaires de la vidéo « La personne qui y figure sur la vidéo est manifestement un désiquilibré notoire à Genève, et plusieurs personnes (femmes surtout) m’ont rapporté des cas de harcèlement commis par ce monsieur. Plusieurs personnes m’ont partagé de leur crainte que son image soit jetée en pâture et qu’il puisse à son tour être victime de justiciers, ce que je ne saurais en aucun cas cautionner. »
La vidéo est toujours visible dans l’article de la Tribune, mais le visage de l’agresseur est flouté.
Dans les commentaires également, beaucoup accusent le journaliste de répondre à l’homophobie par le racisme.
Ce n’est pas parce que son agresseur est noir et que l’auteur de la vidéo utilise comme argument «Nous sommes en Suisse» que ce dernier est à son tour coupable de xénophobie ou de racisme. En rappelant qu’ils sont en Suisse, Jordon Davis revendique ses droits et la loi qui le défendent de l’agression qu’il est occupé à filmer. Y voir une forme de condescendance aux relents racistes serait lui faire un procès d’intention ( lavenir.net).

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.