Un couple a vu sa demande d’adoption être rejetée par des fonctionnaires du ministère des Services à l’enfance de l’Alberta en raison de ses croyances religieuses liées au genre et à la sexualité, lesquelles seraient contraires à la position officielle de la province. Le couple d’Edmonton, dont l’identité n’a pas été dévoilée, a déposé une requête devant la justice en alléguant que le gouvernement avait fait preuve de discrimination parce que l’homme et la femme sont des chrétiens évangéliques, a rapporté mardi l’«Edmonton Journal». Leur demande d’adoption avait été acceptée un an auparavant, mais après avoir suivi une formation pour parents adoptifs potentiels, ils ont eu des ennuis quand est venu le temps de répondre à des questions sur la sexualité. Le couple accepte que le mariage entre conjoints de même sexe soit légal, mais il ne le soutient pas et croit que l’homosexualité est quelque chose de mal. Après avoir été questionnés à savoir comment ils allaient s’occuper d’un enfant qui s’interrogeait sur sa sexualité, ils ont répondu que les enfants devraient apprendre que la sexualité ne doit pas être expérimentée ou explorée avant d’être un adulte et de se marier.

Un couple a vu sa demande d’adoption être rejetée par des fonctionnaires du ministère des Services à l’enfance de l’Alberta en raison de ses croyances religieuses liées au genre et à la sexualité, lesquelles seraient contraires à la position officielle de la province.
Le couple d’Edmonton, dont l’identité n’a pas été dévoilée, a déposé une requête devant la justice en alléguant que le gouvernement avait fait preuve de discrimination parce que l’homme et la femme sont des chrétiens évangéliques, a rapporté mardi l’«Edmonton Journal».
Leur demande d’adoption avait été acceptée un an auparavant, mais après avoir suivi une formation pour parents adoptifs potentiels, ils ont eu des ennuis quand est venu le temps de répondre à des questions sur la sexualité.
Le couple accepte que le mariage entre conjoints de même sexe soit légal, mais il ne le soutient pas et croit que l’homosexualité est quelque chose de mal.
Après avoir été questionnés à savoir comment ils allaient s’occuper d’un enfant qui s’interrogeait sur sa sexualité, ils ont répondu que les enfants devraient apprendre que la sexualité ne doit pas être expérimentée ou explorée avant d’être un adulte et de se marier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :