Huit personnes ont été arrêtées en Géorgie lors d’une manifestation d’extrême droite pour exiger qu’un joueur de football soit expulsé de l’équipe nationale parce qu’il soutenait les droits des homosexuels.
Les manifestants ont tenté de lancer des pétards contre l’immeuble de la Fédération géorgienne de football alors que celle ci soutient Guram Kashia, actuellement avec Vitesse Arnhem, dans le Championnat des Pays-Bas ou il évolue au poste de défenseur central.
Il est aussi capitaine de la sélection géorgienne, et a joué avec un brassard arc-en-ciel le 15 octobre dernier lors du nul contre Heracles (1-1).
Le joueur participe à la campagne de la fédération néerlandaise pour promouvoir la diversité dans le football néerlandais.
Le groupe nationaliste géorgien March voulait que le défenseur soit puni pour avoir porté ce brassard arc-en-ciel .
Des dizaines de manifestants se sont rassemblés devant le siège de la Fédération géorgienne de football , criant des slogans anti-homosexuels ou ils ont également brûlé un drapeau arc-en-ciel.
La police a déclaré que huit personnes avaient été arrêtées pour avoir résisté à la police et sont accusés d’actes de hooliganisme mineur, et qu’elles devraient comparaître devant un tribunal ce mercredi.
On ne sait pas exactement combien de ces personnes arrêtées étaient membres du groupe d’extrème droite « georgian march », un groupe opposé aux droits des immigrés et des homosexuels, qui prétend protéger la «pureté» de la société dans la nation caucasienne.
Ses membres ont également appelé à la démission de toute la direction de la fédération de football parce que la fédération avait soutenu Kashia.
Kashia a raconté à la chaîne de télévision néerlandaise NOS qu’il était fier de soutenir l’égalité des droits et qu’il n’a pas l’intention d’arrêter de jouer pour la Géorgie.
De nombreux internautes géorgiens ont changé leur photo de profil sur les réseaux sociaux en soutien à Kashia, qui a également reçu le soutien du président géorgien.
« Tout le monde a droit à la liberté d’expression », a déclaré le président géorgien, Giorgi Margvelashvili, dans un communiqué publié lundi sur Facebook.
« Nous devons respecter les droits de l’homme et les libertés et soutenir le soutien unanime que la société sportive a exprimé à Guram Kashia ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s