Emmanuel Macron reste flou sur la légalisation de la PMA pour les couples de femmes

Emmanuel Macron, qui avait promis au cours de sa campagne d’ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, y compris lesbiennes et célibataires, a souhaité dimanche sur TF1 « un débat apaisé dans le courant de l’année 2018 sur la question.
Interrogé par Anne-Claire Coudray sur l’ouverture de la PMA aux couples lesbiens en 2018, le chef de l’Etat a refusé de répondre par « oui » ou par « non ».
« Je reconnais ce droit aux femmes seules et aux couples de femmes », a indiqué Emmanuel Macron. Il a conforté sa position en rappelant que le Comité consultatif national d’éthique a émis un avis favorable à cette mesure en juin dernier.
« Sur ces sujets de société, le politique ne doit pas imposer les choix en brutalisant les consciences », a précisé le président de la République. Et « je souhaite, que durant l’année 2018, nous puissions avoir ce débat de manière apaisée », a-t-il ajouté.
Le chef de l’État a indiqué souhaiter un tel débat dans le cadre des États généraux de la bioéthique, prévus l’an prochain.
Il s’est porté « garant de l’apaisement de cette concertation ». Car, a-t-il ajouté, « sur ces sujets de société, le politique ne doit pas imposer un choix », « je respecterai l’ensemble des convictions ».
Au bout du compte, on n’en sait donc toujours pas davantage sur l’effectivité – ou non – de l’ouverture de la PMA au couples de femmes à l’issue de l’interview du président sur TF1.
Emmanuel Macron continue de jouer la prudence et à entretenir le flou sur ce dossier affirmant à la fois sa conviction personnelle selon laquelle la PMA devrait être légalisée pour toutes les femmes et sa volonté politique de ne pas provoquer une levée de bouclier comparable à celle connue lors de la loi Taubira.
Impossible, à ce stade, de prédire l’issue de ce dossier. L’apaisement recherché n’aura évidement jamais lieu. La Manif pour tous a déjà commencé une campagne agressive et mensongère contre la PMA et les associations LGBT continuent légitimement à réclamer cette mesure d’égalité au plus vite.
Sa mise en place dépendra en grande partie de la capacité des antis à mobiliser leurs troupes et, au delà, de la droite et notamment Les Républicains.
L’association SOS homophobie rappelle que « l’extension de la PMA à toutes les femmes est un engagement pris pendant le campagne ».
« Attention à ne pas reproduire les erreurs du gouvernement précédent en pensant que quelques réactionnaires organisés correspondent à ce que veulent les Français·e·s, met en garde l’association. 64% des citoyen·ne·s sont favorables à l’extension de la PMA à toutes les femmes (sondage Ifop). Les consciences que vous croyez heurter sont les consciences d’une minorité bruyante qui porte une conception réactionnaire de la femme, de l’homme et de la famille. Cette conception ne devrait pas, pour autant, nous donner l’impression qu’un infléchissement se prépare sur la question de la PMA. Or, c’est l’étrange et réel sentiment que nous avons quand nous entendons que le Président de la République ne maintient pas le cap sur un engagement de campagne si important pour la vie de milliers de Françaises ».
En conséquence, SOS homophobie demande être reçue par le Président de la République et par la Ministre des solidarités et de la santé afin de connaître leurs intentions sur l’extension de la PMA à toutes les femmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s