USA : Trump honore les groupes hostiles aux droits LGBT

Le président Donald Trump a participé ce 13 octobre à une conférence organisée par une organisation militant contre les droits des personnes homosexuelles.
Il est le premier président américain en fonction à participer à une conférence hostile aux personnes LGBT. Cette conférence était organisée par une organisation ouvertement homophobe, le Family Research Council (Conseil de recherche sur la famille). Le Family Research Council considère l’homosexualité comme une conduite dangereuse pour la société et s’oppose à son acceptation.
Le président du Family Research Council, Tony Perkins, a déclaré ce mardi que « les électeurs « pro-valeurs » viennent à Washington pour entendre le discours d’un président qui tient les promesses qui l’ont fait élire. […] Le président Trump est engagé dans la déconstruction des politiques anti-croyants de l’administration Obama et veut restaurer la véritable liberté religieuse. »
Cependant, lors de son discours, Trump n’a pas abordé les questions LGTB comme il l’a fait lors de la campagne présidentielle de 2016.
Lors de son discours à la Convention nationale républicaine 2016, Trump avait appeler à défendre les Américains gays et transgenres.
La convention homophobe comportait une exposition sur la thérapie de conversion gay, qui vise à diriger les homosexuels et les membres de leur famille vers une perspective anti-gay.
 L’organisation PFOX (Parents and Friends of Ex-Gays and Gays) fondée en 1998 «qui se veut une alternative aux groupes de familles homosexuelles mal informées qui insistent pour que les parents puissent prouver leur amour à leur enfant gay s’ils soutiennent les droits des homosexuels et affirment l’identité homosexuelle autoproclamée de leur enfant », a distribué un certain nombre de brochures et de documents sur la façon d’orienter les familles sur ce qu’elles font quand elles apprennent que leur enfant est homosexuel. Les brochures comprennent deux descriptions des types d’homosexuels: «le combattant» et «le chercheur».
Le combattant, dit PFOX, est «quelqu’un qui lutte avec des sentiments indésirables d’attirance sexuelle pour le même sexe».
«Cette personne a du mal à comprendre ce que tout cela signifie, mais elle a souvent l’impression que personne ne la comprendra ni ne l’aidera à lutter», peut on lire
Le chercheur est «quelqu’un qui a été, ou est actuellement, en train de surmonter une attirance sexuelle non désirée.»
« Ils sont » ex-gay  c’est à dire qu’à un moment alors qu’il était identifier comme gay,il a pris la décision de changer sa vie
Sur le stand du PFOX, des volontaires distribuaient également de petits boutons qui lisaient « Ex-Gay Is OK! »
Parmi les autres articles distribués figuraient des brochures et des conseils sur le traitement des transgenres, citant un individu qui «surmontait» son transgendérisme et redevenait un homme après avoir été une femme.
«Grâce à des efforts de collecte de fonds, PFOX a recueilli assez d’argent pour que Darryl puisse reprendre sa masculinité en subissant de nombreuses interventions chirurgicales pour renverser son apparence de femme», peut on lire sur la brochure

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :