PD (Pour Demain) un parti pas comme les autres

Payet Dominique vient de créer un nouveau parti : PD Pour Demain .
Rien à voir avec ses initiales mais  comme l’insulte. Il souhaite à travers son parti plaider la cause des homosexuels qui sont encore trop souvent mis de côté et traités différemment. Le but est que ce sujet qu’est l’homosexualité ne soit plus tabou.
Le jeune homme, agé de 21 ans,veut changer les mentalités de la population réunionnaise. Son projet de changement, Dominique Payet le prépare depuis 3 ans. Le jeune homme présente depuis quelques semaines son parti politique qu’il appelle « PD – Pour demain ». « Mon parti, c’est une réappropriation d’une insulte pour en faire une force, clame-t-il, PD – Pour Demain, ça attire, ça choque et c’est le but ! Il faut parler des différences » explique t’il
« Son projet sociétal », comme il l’appelle, veut repenser la société mais aussi le langage qu’ont parfois les gens envers les homosexuels. Selon le bénédictin, beaucoup de Réunionnais sont encore trop fermés : « Dès qu’une personne sort des codes fixés par la société alors elle est marginalisée », regrette t’il
Le parti politique se veut donc tape à l’oeil, d’où son nom et l’apparence de Dominique : « Je travaille beaucoup sur mon image. Je me montre féminin sur les photos. Je mets des talons et du rouge à lèvres car c’est ce que j’aime ». Pourtant, il est conscient que cette apparence féminine ne représente pas toutes les personnes gay. D’ailleurs, il insiste sur le fait que son projet n’est pas réservé aux homosexuels uniquement, puisqu’il s’adresse à l’ensemble de la population : « J’ai une équipe d’une trentaine de personnes et plus de 300 adhérents qui me soutiennent. La plupart sont hétéros ». Il est également soutenu par quelques associations LGBT.
L’étudiant en quatrième année à l’Ecole Supérieure d’Art de La Réunion, bien qu’il joue de son physique, se veut très sérieux : « Je ne veux pas que les gens associent mes études à mon parti politique. Ce n’est pas du théâtre, c’est un vrai projet d’avenir ».
Aujourd’hui, alors qu’il expose au grand jour son homosexualité, le jeune homme avoue avoir essayé de cacher au maximum ce qu’il était. « Je faisais en sorte d’avoir une gestuelle masculine, j’ai eu des petites amies… pour faire comme les autres garçons ». Une situation qui l’a pesé mais qu’il ne regrette pas puisqu’il n’aurait « pas été là aujourd’hui ». « Biologiquement, je suis un homme mais je ne me catégorise pas comme étant une femme ou un homme. Je suis ni l’un, ni l’autre et je me considère totalement normal », lâche-t-il avec conviction.
Sur de ce qu’il est mais incertain au sein de sa famille. Dominique n’a jamais avoué à ses parents son homosexualité. « On est en très bon terme mais je sais qu’ils ne sont pas prêts à l’entendre. » Son père, un créole et sa mère une « française d’hexagone » sont eux aussi encore trop fermés. « J’ai des souvenirs de mon enfance dans lesquels papa disait « Mon ti garçon lé pas un ti fille » et ma maman a toujours voulu avoir une fille ».
Le Parti PD – Pour Demain, n’a pour l’heure pas encore été créé juridiquement mais le sera d’ici début 2018, espère Dominique. Il souhaite se présenter à des échéances telles que les régionales. Il a déja commencé à se présenter dans l’espace public. D’ailleurs, il tiendra un meeting politique le 13 et 14 octobre au Téat Champ Fleuri, mais pas question d’associer l’évement au théâtre. Pour cela, Dominque présentera les grandes lignes de son projet « PD – Pour demain » sur l’esplanade de l’établissement.
source : http://www.ipreunion.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s