Iran : un jeune homme condamné quand il avait 16 ans a été exécuté par pendaison

Alireza Tajiki, un jeune homme de 21 ans, a été exécuté par pendaison jeudi dernier en Iran.
Il avait été condamné en 2012 à la peine capitale pour le viol et le meurtre d’un homme, qu’il avait avoué avant de se rétracter. Il n’avait que 15 ans à l’époque et ses aveux avaient été obtenus sous la torture.
En 2012, un ami de tadjik a été poignardé. La police l’a arrêté avec un groupe de jeunes et l’ont accusé d’assassinat et du viol de la victime.
Tajiki a passé deux semaines à l’isolement et a plaidé coupable aux deux infractions, mais une fois qu’il a pu rencontrer sa famille, il a dit qu’il avait été sévèrement battu, fouetté et suspendu par les bras et les jambes pour qu’il avoue ce meurtre.
Un an plus tard, il a été reconnu coupable et condamné à mort.
Lors des audiences à son procès, il s’était rétracté et avait clamé son innocence, et aucune preuve n’avait été présentée pour prouver sa culpabilité. La Cour suprême avait cependant donné raison aux juges.
Une exécution qui scandalise Amnesty International qui avait pris fait et cause dans ce dossier, rappelant que le jeune homme qui a été exécuté  n’avait que 15 ans au moment des faits pour lesquels il avait été jugé.
Or l’Iran est signataire de la Convention relative aux droits de l’enfant, qui interdit l’usage de la peine capitale contre les mineurs délinquants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :