USA : Caitlyn Jeener critique l’interdiction des personnes transgenres dans l’armée américaine

Donald Trump a interdit, mercredi 26 juillet, aux personnes transgenres de servir dans l’armée américaine. Une mesure décidée en 2016 sous la présidence de Barack Obama.
Une décision qui a immédiatement provoqué de nombreuses réactions indignées, notamment du côté des responsables politiques du pays. Beaucoup d’élus pointent le fait que des militaires transgenres sont déjà présents dans les rangs de l’armée américaine et que leur présence plus nombreuse représenterait un « coût minime » pour l’État. Contrairement aux justifications de Donald Trump.
Caitlyn Jenner, Républicaine assumée, avait déclaré en juin 2016 que le milliardaire new-yorkais semblait « très favorable aux femmes » ainsi qu’aux droits des personnes LGBT, et avait participé à son investiture le 20 janvier .
Mais depuis la mise en application de la politique de Donald Trump, ouvertement hostile aux personnes transgenres, Caitlyn Jenner s’est ravisée et est devenue une opposante au président
Ce mercredi 26 juillet, elle a ainsi critiqué la décision de Donald Trump, rappelant, elle aussi, que de nombreux militaires transgenres servent actuellement dans l’armée américaine.
« 15.000 patriotiques américains transgenres se battent pour nous tous dans l’armée américaine, qu’est-il advenu de votre promesse de les défendre? », s’indigne Caitlyn Jenner en citant un tweet du président américain dans lequel il remercie la communauté LGBT et leur promet de les défendre.
Les réponses à ce tweet ne sont pas tendres pour Caitlyn Jenner. Les internautes lui reprochent notamment de l’avoir soutenu pendant la campagne, et ne veulent pas d’elle comme porte-parole.
Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a rapidement réagi à la dernière décision polémique de Donald Trump, mercredi 26 juillet. Le président américain a annoncé que les personnes transgenres ne pourraient pas servir dans l’armée, considérant notamment que celle-ci ne pouvait pas « supporter le fardeau des coûts médicaux énormes » que leur présence entraînerait selon lui.
Mark Zuckerberg, s’est exprimé lui aussi pour s’opposer à cette décision.
« Je suis reconnaissant envers les membres transgenres de l’armée pour leur engagement », a par exemple tweeté Sundar Pichai, le PDG de Google. Celui de Twitter, Jack Dorsey, a quant à lui souligné que « toute forme de discrimination nous fait du mal à tous », tandis que le patron d’Apple, Tim Cook, affirmait que « nous avons une dette envers tous les soldats ».
Les dirigeants d’autres grandes entreprises du secteur comme Microsoft, Intel ou encore Uber ont fait part d’opinions similaires.
La Silicon Valley a défendu à plusieurs reprises les droits des personnes transgenres ces dernières années, notamment dans la « bataille des toilettes », quand le Texas, la Caroline du Nord ou encore les départements américains de la justice et de l’éducation ont voulu revenir sur une disposition de l’administration Obama autorisant les étudiants transgenres à choisir leurs toilettes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :