Turquie : des balles (en caoutchouc) contre la gay pride d’Istanbul

C’est la troisième année consécutive que les autorités turques interdisent la Marche des Fiertés à Istanbul. Cette année, après des menaces de groupes conservateurs et d’extrême droite, les autorités avaient annoncé samedi interdire cette manifestation pour préserver «l’ordre public» et la «sécurité des touristes». Les organisateurs avaient alors annoncé qu’ils maintiendraient l’événement et encore affiché dimanche leur détermination, assurant dans un communiqué : «Nous n’avons pas peur, nous sommes là, nous ne changerons pas. Vous avez peur, vous changerez et vous vous y habituerez.»
Les militants ont tout de même tenté de défiler. La police turque a tiré des balles en caoutchouc pour tirer sur des manifestants qui défilaient pour la Gay Pride .
Les militants se tenaient sur la place Taksim quand des policiers ont tiré sur 40 d’entre eux avec des projectiles en caoutchouc. Selon la BBC Turkey, des policiers, qui ont un temps essayé de bloquer l’accès à la place, ont également interdit de brandir le drapeau multicolore de la Gay Pride et ont demandé à un homme de retirer son t-shirt qui arborait un symbole de la communauté LGBTI .
Cette semaine, onze militants ont été jugés à Istanbul pour avoir bravé l’interdiction de la Gay Pride de 2016, mais ils ont été acquittés. Les années précédentes, ces manifestations s’étaient déroulées sans incident.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan est accusé par ses opposants de conduire une islamisation rampante de la société. Ses commentaires conservateurs sur les femmes et la famille enflamment régulièrement la critique, mais il se garde généralement d’évoquer publiquement les questions liées à l’homosexualité. En 2010 toutefois, la ministre de la Famille et de la Femme Aliye Selma Kavaf avait suscité la colère des défenseurs des droits des homosexuels en qualifiant l’homosexualité de « désordre biologique » et « maladie » devant être soignée. L’homosexualité n’est pas pénalement réprimée en Turquie, mais l’homophobie y reste largement répandue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :