Canada : l’Ontario ne saisira pas un enfant si sa famille n’accepte pas son identité sexuelle

Il n’y a pas qu’en France que la désinformation par les milieux catho intégristes fait rage ( souvenez vous de la fameuse théorie du genre):
De nombreux sites internet chrétiens et conservateurs ont rapporté qu’une loi ontarienne – la loi 89 – permettrait au gouvernement «d’arracher» des enfants de la garde de leurs parents, si ceux-ni n’acceptent pas leur identité sexuelle. D’autres médias canadiens en ligne ont par la suite repris le sujet.
Les médias chrétiens ont tout de suite sauté sur l’occasion pour rappeler au monde entier que le concept d’identité sexuelle et de remise en question de son genre était une création diabolique et que la nouvelle loi relevait d’une «nouvelle étape dans la mise en place du totalitarisme gay  et antichrétien». Ça a le mérite de ne pas passer par quatre chemins, au moins.
Le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse de l’Ontario a confirmé au Métroscope qu’il s’agit d’une fausse nouvelle.
Le projet de loi 89 du gouvernement ontarien est une révision de la loi sur le soutien à l’enfance, à la jeunesse et à la famille.
Il s’agit d’un ajout à la loi, qui inclut maintenant que les services fournis à l’enfant doivent tenir compte et respecter l’identité sexuelle de l’enfant, au même titre qu’on respecterait son origine ethnique.
«Les autres objets de la Loi sont élargis afin d’inclure ce qui suit: Reconnaître que les services fournis aux enfants et aux adolescents devraient l’être d’une manière qui respecte les différences régionales, dans la mesure du possible, et tienne compte: de la race de l’enfant ou de l’adolescent, de son ascendance, de son lieu d’origine, de sa couleur, de son origine ethnique, de sa citoyenneté, de la diversité de sa famille, de son handicap, de sa croyance, de son sexe, de son orientation sexuelle, de son identité sexuelle et de l’expression de son identité sexuelle (…)»
La section 74 de la loi 89 indique sous quelles conditions un enfant doit être amené en «lieu sûr» . Mais il n’est jamais indiqué que le fait de refuser d’accepter l’identité sexuelle de son enfant est une raison valable de le retirer de sa famille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s