USA : un animateur vedette sous enquête après avoir dit que Donald Trump était un objet sexuel pour Vladimir Poutine

L’animateur Stephen Colbert n’a jamais caché qu’il n’appréciait pas Donald Trump. Le 1er mai 2017, il est peut-être allé un peu loin en critiquant le président des Etats-Unis. Dans son émission, «The Late Show with Stephen Colbert», l’animateur a comparé le milliardaire à un jouet sexuel pour Vladimir Poutine.
Plusieurs téléspectateurs ont considéré qu’il s’agissait-là d’une blague homophobe et se sont plaints à la Commission fédérale des communications, l’équivalent du CSA aux Etats-Unis. «Comme nous recevons des plaintes, nous allons examiner les faits et nous allons appliquer la loi», a déclaré le patron de la commission à Talk Radio 1210 WPHT.
Stephen Colbert risque une amende. L’animateur a dit qu’il ne regrettait pas d’avoir dit ce qu’il pensait, mais qu’il aurait pu utiliser d’autres termes, un peu moins crus que ceux qu’il avait choisis.
De nombreux admirateurs du président américain ont réclamé le renvoi de Stephen Colbert, en utilisant notamment le mot-clé #FireColbert (Virez Colbert) sur les réseaux sociaux.

//platform.twitter.com/widgets.js

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :