Macron s’engage à protéger toutes les familles s’il est élu

Emmanuel Macron s’est engagé lundi, face à « une immense crainte sur le devenir des familles », à les « protéger toutes » s’il est élu président le 7 mai, défendant la sienne « un peu différente » et ses « enfants et petits-enfants de coeur », lors d’un meeting à La Villette à Paris.
Disant vouloir parler aussi à « ceux qui doutent », « ne me connaissent pas, à qui on a pu mentir, qui n’ont pas choisi notre projet au premier tour », le candidat d’En Marche! a exprimé « quelques convictions » après avoir notamment « senti dans notre pays une immense crainte pour les familles ».
« Serais-je un ennemi des familles, parce que la mienne est un peu différente, et je l’assume pleinement? », a-t-il demandé, applaudi. « J’ai entendu ce matin le message du Front national, M. Le Pen m’a dit ‘vous n’avez pas le droit de parler d’avenir, parce que vous n’avez pas d’enfant' », a ajouté Emmanuel Macron.
« M. Le Pen, j’ai des enfants et des petits-enfants de coeur. C’est une filiation, qui se construit, c’est une filiation qui se conquiert, une filiation qui ne vous doit rien, et une filiation que vous n’aurez pas », a répondu le candidat.
Notant qu' »il y a en France plein de familles: il y a des couples de même sexe et des couples de sexe différent, il y a des filiations différentes, et il y a beaucoup d’amour », il a affirmé qu’il « défendrait ce qui a été fait durant ce quinquennat » et « protégerait les familles, toutes les familles ».
« Deux hommes qui s’aiment et ont des enfants, c’est aussi une famille, deux femmes qui s’aiment et ont des enfants, c’est aussi une famille et leur reconnaître ce droit n’enlève rien à ceux et celles qui n’aiment pas cette idée. C’est leur droit enfin reconnu ».
C’est à l’occasion du 1er mai à la mi-journée, lors d’un rassemblement devant la statue de Jeanne d’Arc, place des Pyramides à Paris, que le fondateur du FN s’en était pris a Emmanuel Macron
L’ancien président du FN a tenu une bonne partie de son discours sans micro, en raison de problèmes techniques, devant un public plutôt silencieux.
Jean-Marie Le Pen a fait huer Emmanuel Macron, « énarque pantouflard fabriqué et propulsé par les médias ». « Il nous parle d’avenir mais il n’a pas d’enfants, il nous parle des travailleurs mais c’est un ancien banquier ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :