Benoît Hamon confie avoir rencontré des militants de la Manif pour tous à plusieurs reprises.

Benoît Hamon confie avoir eu des discussions passionnantes avec la Manif pour tous
Le candidat socialiste à l’l’élection présidentielle, Benoît Hamon, donne une interview à l’hebdomadaire « Famille Chrétienne » dans laquelle il confie avoir rencontré des militants de la Manif pour tous à plusieurs reprises. « Parce que j’ai une culture du mouvement social », justifie t’il
Benoît Hamon estime avoir eu « des discussions passionnantes » avec les militants de la Manif pour tous qu’il qualifie de « mouvement hétérogène, et non un bloc ».
« Dans la Manif pour tous, j’ai vu une palette de nuances et d’opinions.», affirme-t-il encore au risque de faire grincer des dents au sein de la communauté LGBT comme l’a fait avant lui son concurrent à la présidentielle Emmanuel Macron qui avait considéré que les militants de la Manif pour tous avaient été « humiliés » lors du débat sur la loi Taubira.
« J’ai été de l’autre côté du manche : je sais que, lorsqu’on défile dans la rue, et que personne ne vous écoute, ça vous énerve ! », précise-t-il pour justifier sa position qui peut surprendre de la part de celui qui se pose en politique de gauche plutôt radical depuis sa sortue du gouvernement Valls et plus encore depuis sa candidature à la primaire socialiste.
« On m’a mis en garde, reconnaît-il d’ailleurs, mais je l’ai systématiquement fait. Je suis très proche de Christiane Taubira, et je sais combien elle a souffert d’avoir été insultée, traitée de ‘guenon’. Certains activistes avaient des propos inacceptables. Mais ce que je cherchais à engager, avec ceux qui étaient ouverts au dialogue, c’était une relation. J’ai essayé de défendre le mariage pour tous ».
Réagissant en apparatchik averti, Benoît Hamon ne peut par ailleurs cacher une certaine fascination pour le mouvement qu’a constitué la Manif pour tous.
« J’ai perçu dès le début qu’il s’agissait d’un véritable mouvement social. Nous avons formé des générations de militants dans la rue. Fort de cette expérience, je me suis immédiatement dit qu’il se formait là une nouvelle génération de cadres politiques. On commence déjà à les voir : c’est Sens Commun », analyse-t-il.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :