Marseille : Deux arrestations après la violente séquestration d’un militant LGBT

Zak Ostman, le militant LGBT et réfugié algérien a été séquestré vendredi 3 mars et pendant près de 48 heures par deux hommes à Marseille. Il a été passé à tabac et violé jusqu’à ce qu’il puisse s’échapper à l’aide de policiers, le dimanche 5 mars.
Le parquet de Marseille confirme l’ouverture d’une information judiciaire pour cinq chefs d’accusation : viol, séquestration, vol aggravé, violences aggravées et extorsion. Deux suspects ont été mis en examen et placés en détention provisoire. Aucune précision n’a été communiquée sur l’identité des ravisseurs. Mais selon les informations du Parisien, il s’agirait d’un ancien militaire de la Légion étrangère, âgé de 31 ans, et d’un légionnaire affecté au 2ème régime d’infanterie (R.E.I) de Nîmes, qui avait été signalé comme déserteur depuis le 1er mars.
Zak Ostmane, réfugié en France depuis trois ans est membre fondateur de l’association Shams, qui vient en aide aux jeunes LGBTI maghrébins
Journaliste free-lance,  Zak Ostmane est arrivé le 9 juillet 2014, après des menaces de mort à son encontre en Algérie. D’origine kabyle et farouche opposant au gouvernement d’Abdelaziz Bouteflika, il a publié en 2013 un manifeste contre la pénalisation de l’homosexualité en Algérie (les articles 333 et 338 du Code pénal condamnent les homosexuels à 2 à 5 ans de prison ferme).
Non soutenu par les élites algériennes, il décide de partir vers la France, sans pour autant abandonner son combat.
En 2016, il a coécrit avec Ludovic-Mohamed Zahed un ouvrage pour dénoncer les tortures à l’encontre des homosexuels pendant la guerre civile en Algérie, entre 1992 et 2007. ( à commander ici)
Le livre »Genre interdit : Nos années noires, entre totalitarisme & obscurantisme. Mes luttes, ma liberté, mon exil » raconte l’histoire de celui qui se dit laïc, dans un pays où aucun droit n’est accordé aux personnes LGBTI.
Il est le premier homosexuel à avoir, depuis le sol algérien, déclaré publiquement son orientation sexuelle et revendiqué son droit à vivre dignement dans la différence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :