Grande Bretagne : l’émouvante correspondance entre deux homosexuels pendant la guerre

gilbertUne collection de lettres d’amour en temps de guerre nous fait découvrir une relation gay qui a été gardé secrete pendant des décennies.
Mark Hignett, en charge du musée d’Oswestry, voulait réunir des éléments d’archive sur cette petite ville .  Il a acheté les lettres pour les exposer dans son musée, sans se rendre compte qu’elles racontaient une histoire d’amour épique jusqu’à ce qu’il lesétudie de plus près.
C’est sur eBay, que l’homme de 62 ans découvre une correspondance couvrant la période 39-45
Ces lettres ont été découverte dans une habitation de Brighton et vendue par un service spécialisé dans le courrier militaire. Mark Hignett achète d’abord trois des précieuses lettres puis plusieurs centaines, pour un total de 1.000 £
«La valeur de ces lettres réside dans le fait que la plupart des lettres d’homosexuels ont été brûlé, parce que si elles étaient trouvées, elles étaient utilisées comme éléments de preuve». « les hommes homosexuels risquaient des années d’emprisonnement voire de travaux forcés. Et les soldats homosexuels pouvaient même être fusillés »,explique Mark Hignett .1
L’homosexualité est alors illégale en Grande-Bretagne et ce,  jusqu’en 1967. Le couple parle de garder leur relation secrète, ainsi que les voyages en Californie ensemble après la guerre.
Gilbert Bradley et Gordon Bowsher étaient tous deux engagés sous les drapeaux britanniques.  «Le père de Gilbert était propriétaire d’une compagnie maritime et d’une plantations de thé en Inde, donc nous savons qu’il venait d’une famille riche . Gordon Bowsher était un soldat d’infanterie, sans cesse envoyé aux quatre coins du pays explique Mark Hignett.
«La famille de Gordon possédait des terres et ils parlaient de toutes les choses qu’ils avaient l’intention de faire ensemble».
«Nous pensons que leurs mamans savaient qu’ils étaient gay, mais il y a une référence à ne jamais laisser le père de Gilbert découvrir leur histoire. Les lettres sont pleines d’humour et ils ne sont pas suicidés, en aucune façon». «Ils ont voulu garder leur relation secrète, mais ils en ont parlé ouvertement à des amis » précise Mark
Le couple se serait rencontré lors de vacances dans le sud est de l’Angleterre, sur un bateau au large de Devon, en 1938, un an avant le début de la guerre : Gordon Bowsher entretenait alors une relation avec le neveu de Gilbert Bradsley, avant de tombé amoureux de lui .
Lorsque Mark a d’abord acheté les lettres, il présumait que s’était une correspondance entre un homme et une femme car elles étaient seulement signées  ‘G’.
Ce ne fut que lorsque leurs noms complets ont été révélé que Mark a réalisé qu’il avait découvert un « artefact » de guerre particulièrement rare.
«Le couple n’est pas rester ensemble et il manque une grande partie des lettres, donc nous ne savons pas pourquoi ils se sont séparés ».
«Nous savons que Gordon est allé en Californie ou il a créé une écurie de chevaux, Gilbert a travaillé pour Cadbury et pour la BBC avant la guerre.»
Gilbert est mort en 2008 âgé de 92 ans, et Gordon, 15 ans auparavant.
Mark Hignett envisage maintenant de raconter l’histoire de la vie de Gilbert à travers ses lettres
Il raconte : «J’ai retranscrit chaque lettre et j’ai même mis la main sur une photo de Gilbert. Je prévois de faire un livre sur la vie de Gilbert, mais racontée à travers les yeux des autres. C’est juste une belle histoire.  »
Dans une autre lettre, Gilbert écrit :
“Ne serait-il pas merveilleux que toutes nos lettres puissent être publiées dans le futur, en des temps plus ouverts. Alors, tout le monde pourrait voir à quel point nous sommes amoureux.”

lettre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :