USA : baisse des suicides chez les jeunes depuis la légalisation du mariage homosexuels

mariage-homosexuel-670x304Une baisse du suicide chez les adolescents américains a été constaté dans les États américains ayant autorisé le mariage homosexuel .
Les tentatives de suicide chez les étudiants LGBT en étude supérieure est en baisse de 14%.
C’est le double de la baisse de 7% Chez les élèves du secondaire, la baisse est de 7%.
L’étude portait sur les cas de 760.000 étudiants entre 1999 et 2015.L’étude a été menée par des scientifiques américains de l’Université Johns Hopkins.
Julia Raifman, co-auteure de cette étude, estime que ces chiffres permettront aux politiques et au public « de prendre en compte les implications potentielles sur la santé des lois sur les droits des homosexuels ».
The Guardian, qui relaie l’information, rappelle que c’est le Massachusetts qui est le premier État américain à avoir légalisé le mariage homosexuel en 2004. Quand la Cour suprême des États-Unis a statué que le mariage homosexuel serait légal dans les 50 états, 37 états reconnaissaient déjà les unions homosexuelles ..
Les travaux ont comparé les données dans les Etats américains qui ont légalisé le mariage gay avant janvier 2015 à celles des Etats qui ne l’ont pas fait. Selon les auteurs, le fait d’avoir adopté cette mesure est associé à une diminution de 135 000 suicides dans l’enseignement secondaire, dont la plupart concernent des jeunes gays, lesbiennes ou bisexuels.
Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont utilisé les données du « Youth Risk Behaviour Surveillance System », une étude menée par les CDC américains sur les jeunes. Les données incluent 32 des 35 Etats ayant légalisé le mariage pour tous entre janvier 2004 et janvier 2015. Pour saisir les tendances, les auteurs ont étudié les périodes de cinq ans précédant le passage de la loi dans ces Etats.
Or, selon leurs observations, le passage des lois étatiques ouvrant le mariage à tous les couples était associé à une réduction de 7 % du taux de suicides au lycée, toutes populations confondues, et de 14 % pour les adolescents issus des « minorités » (gays, lesbiennes, bisexuels). Cet effet était perceptible pendant deux ans suivant le passage de la loi. Dans les Etats n’ayant pas adopté cette législation, les taux sont restés stables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :