Une molécule contre le sida découverte à Montpellier

sidaLe laboratoire montpelliérain Abivax a annoncé fonder de grands espoirs sur une molécule qui pourrait révolutionner le traitement contre l’infection au VIH.
Cette société de biotechnologie, qui collabore avec le CNRS et l’université de Montpellier à la recherche de nouveaux traitements effectue des recherches sur ABX464. Cette molécule administrée au patient provoquerait un mécanisme de baisse de la charge virale, ce qui faciliterait la prise en charge du traitement, qui, actuellement avec les trithérapies, reste relativement contraignant.
Une expérience menée sur des souris porteuses du virus auxquelles on a administré la molécule ABX464, le “rebond” du VIH est beaucoup, beaucoup moins important une fois la trithérapie arrêtée. “Cela ne signifie pas que l’on élimine le virus dans l’organisme, mais on arrive à le contrôler”, selon Didier Scherrer
Ce nouveau traitement permettrait de simplifier le quotidien des personnes touchées par le virus du sida : “la fréquence d’administration et la durée du traitement avec cette nouvelle molécule pourraient être bien inférieures à celles des traitements actuels contre le VIH”.
Une étude sur 28 personnes porteuses du VIH, qui respectent leur trithérapie, et qui reçoivent en même temps la molécule ABX464 vient d’être menée et les résultats seront connus à la fin du moins d’avril.
Si les résultats des études s’avèrent concluants, Abivax espère une mise sur le marché d’ici 2020.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :