Cazarre reprend un chant homophobe de supporters et Canal+ le diffuse : Rouge Direct saisit le CSA

julien-cazarre-face-supporters-om-metz-3-fevrier-2017

Dimanche soir, dans J+1, Canal+ avait diffusé le reportage réalisé par Julien Cazarre lors du match Metz-OM. Et une des séquences provoque des remous. En effet, le trublion de Canal+ est venu se placer devant la tribune où étaient massés les supporters de l’Olympique de Marseille à Saint-Symphorien, ce qui aussitôt déclenchait un chant « Cazarre est un PD » que Julien Cazarre reprenait lui aussi en coeur. Mais du côté de l’association Rouge Direct, qui se bat contre l’homophobie dans le sport, cette séquence n’a pas du tout fait sourire. Et un courrier a aussitôt été adressé au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel afin de réclamer une plus grande sévérité contre les chaînes qui contribuent à banaliser ces insultes.
« Julien Cazarre prend ça à la rigolade, mais c’est très grave, c’est puni par la loi. Et ce n’est même pas sa réaction qui nous intéresse, c’est le fait que la chaîne diffuse cette séquence. C’est un nouveau pas franchi dans la banalisation de l’homophobie, car à ma connaissance c’est la première fois qu’une chaîne diffuse un chant pareil sans aucune condamnation  Il y a ces derniers temps une banalisation des chants homophobes dans les tribunes de Ligue 1, et notamment au Parc des Princes et dans les kops marseillais, lors des déplacements de l’OM. Et le tout sans aucune condamnation de la LFP ou du ministère des Sports », explique, dans 20 Minutes, Julien Pontes, porte-parole de Rouge Direct. Jeudi matin, la vidéo était toujours diffusée sur le compte Twitter de J+1.
« Les médias télés et radios sont sursaturés de sons et d’images de football. Les dérapages homophobes banalisés, sur le ton de la « rigolade », ont par conséquent un impact délétère considérable. Ils renforcent les pires stéréotypes, stigmatisent et dévalorisent gravement une catégorie de citoyens selon leur orientation sexuelle réelle ou supposée, ce qui est inacceptable et en outre illégal. Ils ne peuvent plus rester impunis. »
C’est pourquoi Rouge Direct, qui dénonçait le 23 janvier dernier « l’indolence des instances officielles censées agir contre les actes homophobes dans les stades » exhorte le CSA « à prendre publiquement position sur ces faits graves et faire cesser la diffusion de la haine homophobe sur les différents médias. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :