Antilles : les IST augmentent

sidaUn numéro spécial du BEH (Bulletin épidémiologique hebdomadaire), celui de décembre 2016, fait le point sur le VIH et les infections sexuellement transmissibles.
Le journal « France Antilles » (17 janvier) s’est intéressé aux données concernant les IST aux Antilles et plus particulièrement la Guadeloupe.
Les données indiquent une recrudescence des IST, notamment des gonococcies et de la syphilis. Comme le précise « France Antilles », ces IST sont détectées, en majorité, chez des personnes infectées par le VIH.
« Elles sont présentes, selon les territoires, dans 10 à 20 % des cas de sida — 13 % en Guadeloupe. Elles sont également en recrudescence chez des personnes qui ne sont pas infectées par le VIH ».
En Guadeloupe, les cas de syphilis récemment dépistés ne concernent que des hommes. La population d’hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH) est de plus en plus concernée (70 %). Les infections à gonocoque touchent également des hommes en majorité (65 %) — dont la moitié dans la tranche d’âge des 20/29 ans — avec une prédominance des hommes hétéros (52 %), indique le journal.
Les femmes hétéros représentent plus d’un tiers des cas déclarés (36 %) et les HSH seulement 12 % des cas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s