Suisse : il n’y aura pas une définition discriminatoire du mariage dans la Constitution

suisseAu terme d’une longue après-midi de suspense, le peuple suisse a finalement repoussé l’initiative «Pour le couple et la famille – Non à la pénalisation du mariage». Le résultat est toutefois très serré avec seulement 50,8% de «non». Il revient désormais au gouvernement de trouver une solution pour mettre fin aux inégalités fiscales que subissent encore les couples mariés.
L’initiative sur la fiscalité des couples mariés s’est finalement heurtée au refus du peuple suisse. L’incertitude aura régné jusqu’à la fin de l’après-midi pour finalement aboutir à un rejet du texte par 50,8% des votants.
L’initiative du Parti démocrate-chrétien (PDC), basée sur une vision traditionnelle de la famille, a tout de même obtenu l’aval de la majorité des cantons. Seuls huit d’entre eux ont repoussé le texte, et les rejets les plus nets sont venus des cantons urbains.
Les résultats montrent un net clivage entre régions catholiques et protestantes. L’initiative a surtout fait un tabac dans les cantons catholiques ou conservateurs.
Cette initiative du PDC, lancée en 2011 avait pour mission de corriger l’«injustice fiscale» dont souffrent, selon le parti, les couples mariés par rapport aux concubins. Leur texte inscrivait l’égalité de traitement dans la Constitution, tout en y adjoignant une définition du mariage comme «l’union durable réglementée par la loi d’un homme et d’une femme». Cet aspect a très vite mobilisé les associations LGBT, qui ont dénoncé une tentative d’interdire préventivement l’ouverture du mariage aux couples de même sexe.
Dans les derniers mois, les sondages donnaient une avance très confortable au «oui». Il faut dire que les opposants à l’initiative se faisaient discrets, mis à part la campagne «Avançons ensemble» mise sur pied par les associations homosexuelles.
La direction de campagne du PDC, où de nombreux élus ont exprimé leur malaise face à cette initiative, se contentait de nier mollement toute visée discriminatoire dans son texte, soulignant que la définition hétérosexuelle du mariage était déjà celle du Code civil suisse. A ses côtés, seule l’UDC populiste soutenait le texte. Ces dernières semaines, la gauche et la droite libérale sont enfin passées à l’attaque sur le coût de l’initiative PDC et sur le fait qu’elle profiterait aux classes les plus aisées.

Poster un commentaire

Classé dans info, internationnal, mariage homosexuel, politique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.