Bordeaux : l’agression d’un jeune homosexuel était avant tout crapuleuse

Un homme de trente ans à la sorite d’une boîte de nuit , quai de Paludate, à Bordeaux a rencontré 3 jeunes gens . Ils ont noué conversation sur le trottoir. L’homme a proposé au trio de prendre un verre chez lui, pour poursuivre une conversation liée aux discriminations.
Au début, tout s’est bien passé. Mais vers 7 heures, l’homme a demandé aux jeunes de partir. Il a alors reçu un violent coup-de-poing au visage. Tombé au sol, il a été roué de coups de pieds et une commode remplie de vaisselle a été renversée sur lui. En quittant les lieux, les trois agresseurs ont emporté une télévision et un ordinateur, qui n’a pas été retrouvé, sur lequel le trentenaire avait l’essentiel d’une thèse qu’il doit soutenir en novembre.
Cette agression a été jugée cette semaine . L’homophobie n’a pas été retenue . Il est apparu,lors de l’audience des comparutions immédiates du tribunal correctionnel, où deux des trois agresseurs ont été jugés et condamnés, que le motif premier était avant tout crapuleux.
Le premier, agé de 19 ans, a été condamné à un an de prison ferme, sans mandat de dépôt, et le deuxième, 20 ans, à deux ans, dont un avec sursis et mise à l’épreuve. Il a été placé en détention. Le troisième,, encore mineur pour quelques mois, sera jugé par le tribunal des enfants.

1 commentaire

Classé dans info

Une réponse à “Bordeaux : l’agression d’un jeune homosexuel était avant tout crapuleuse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.