Maroc: arrestation de deux hommes accusés du meurtre d’un homosexuel français

casablancaLundi dernier, le cadavre du Français a été découvert dans son appartement tout nu et les mains et les pieds ligotés. Une enquête minutieuse a été diligentée par les éléments des brigades criminelle et scientifique. Outre les informations fournies par les éléments de la DST, les empreintes digitales prélevées sur la scène du crime ont permis aux enquêteurs de la PJ d’identifier deux hommes et les arrêter, mardi dernier.
Les deux auteurs du meurtre du ressortissant français seront traduits, ce vendredi, devant le parquet général près la Cour d’appel de la capitale économique.
En effet, l’un des deux mis en cause entretenait une relation homosexuelle avec le ressortissant français. Il a décidé de cambrioler l’appartement. Pour ce faire, il a fait appel à son ami pour se rendre tous les deux chez le Français. Ils lui ont ligoté les mains et les pieds avant de l’étouffer des deux mains.

par jydom Posté dans info

Maroc: François Hollande apparaît en Adolf Hitler à la une d’un journal

hollandeFrançois Hollande apparaît en Adolf Hitler, avec croix gammée et uniforme nazi, à la Une de l’hebdomadaire marocain Al Watan Al Ane.
Une image choc qui provoque depuis ce matin des remous en France, beaucoup étant choqués par cette association d’images !
Ce montage est paru avec ce titre:
« Les Français vont-ils faire renaître les camps de concentration d’Hitler pour exterminer les musulmans ? »
Contacté par France Tv Info , le directeur de la publication « assume » ce montage.
« C’est une sonnette d’alarme pour la classe politique, au Maroc et en France.
Depuis l’attentat contre Charlie Hebdo, nous avons beaucoup de témoignages qui nous indiquent que l’islamophobie a pris des proportions très inquiétantes en France. »

par jydom Posté dans info

Une équipe de foot lesbienne victime d’insultes homophobes par un entraîneur

les degommeusesLe 28 janvier à 19h30, l’entraîneur d’une équipe de jeunes a refusé de céder le terrain attribué pour ce créneau horaire aux Dégommeuses, au stade Louis-Lumière, dans le XXe arrondissement de Paris.
«Après avoir intimé aux jeunes qu’il encadrait de ne pas quitter le terrain, il est devenu de plus en plus agressif, passant aux insultes puis aux menaces physiques», ont expliqué vendredi les Dégommeuses dans un communiqué conjoint avec l’association SOS Homophobie.
Une joueuse a été violemment prise à partie verbalement: «Je vais te faire bouffer mes couilles dans ta bouche», a menacé l’entraîneur, qui a encouragé ses jeunes à se moquer des joueuses, avant l’intervention d’un agent de la municipalité, selon le communiqué.
Les Dégommeuses sont une association composée de lesbiennes et d’amies de lesbiennes.
La maire du XXe arrondissement de Paris, Frédérique Calandra, a affirmé hier, jeudi 29 janvier, sa «rage apocalyptique» après qu’elle a appris l’agression verbale dont ont été victimes des membres des Dégommeuses
Dans un communiqué publié ce vendredi 30 janvier, la maire d’arrondissement ainsi qu’Hélène Bidard, l’adjointe à la maire de Paris chargée de l’égalité femmes/hommes, de la lutte contre les discriminations, et Jean-François Martins, l’adjoint à la maire de Paris chargé des sports, apportent «tout leur soutien» aux Dégommeuses.
Les trois auteurs du communiqué indiquent que sur demande d’Anne Hidalgo, Frédérique Calandra étudiera «les suites juridiques à apporter à cet incident». Des sanctions sont également envisagées contre l’entraîneur, la plus grave d’entre elles étant «son exclusion des terrains de sport» de Paris.
Dans un communiqué les Dégommeuses et SOS homophobie déplorent que «des actes similaires se déroulent trop régulièrement sur les terrains de sport sans faire l’objet d’un signalement». Elles demandent «la mise en place de plans de formation incluant des modules obligatoires sur le sexisme, les LGBT-phobies et les stéréotypes de genre, à l’intention des éducateurs, des dirigeants sportifs et des agents municipaux (hommes et femmes)» et «un renforcement du soutien accordé aux associations qui se consacrent au développement du sport féminin et aux actions de sensibilisation contre le sexisme et les LGBT-phobies». Elles appellent enfin à ne pas stigmatiser les adolescents qui ont participé aux insultes lesbophobes et sexistes car ils sont, d’après les deux associations, «les premières victimes de l’incompétence et de l’irresponsabilité de certains adultes».

Le coiffeur de Marine Le Pen affirme être victime de harcèlement sexuel de cadres gay du FN

FNChristopher D., le jeune coiffeur de Marine Le Pen durant la campagne présidentielle de 2012, affirme avoir été victime de harcèlement sexuel de la part des cadres du FN, comme le rapporte le site Internet du Point .
« Chez les hétéros, on dénonce régulièrement et à juste titre le harcèlement sexuel. Chez les homosexuels, cela existe aussi, il faut le dire », confie-t-il à nos confrères.
Le jeune gay, âgé de 25 ans, accuse un haut dirigeant du Rassemblement Bleu Marine de harcèlement sexuel. Contacté par Le Point, l’intéressé nie tout harcèlement, mais reconnait l’avoir invité à son domicile « comme d’autres ».
Christopher D. explique avoir rédigé un courrier à Marine Le Pen « relatant toutes [ses] mésaventures ». « J’ai toutes les preuves. Je lui avais remis en mains propres, mais je n’ai jamais obtenu de réponse », avoue-t-il.
Et d’ajouter : « Pourtant, j’ai tout donné au parti, j’étais bénévole. Je souhaitais suivre le modèle de David Rachline qui était un petit cadre du Front avant de devenir maire de Fréjus. Je me disais qu’en étant entré dans l’entourage de Marine, je pouvais gravir les échelons, et pourquoi pas un jour me faire élire. Mon rêve est tombé à l’eau parce que j’ai refusé les avances des chefs ».
Le coiffeur qui est retourné vivre à Marseille, précise qu’il a cherché de l’aide auprès d’autres figures gay du RBM, mais « ils ont fait la sourde oreille ». « Du jour au lendemain, je n’ai plus eu de contacts avec la présidente ».

par jydom Posté dans info

USA: un biopic sur la vie de l’activiste Dan Savage

Dan SavageLa chaîne de télévision américaine ABC a commandé un biopic sur la vie de l’activiste Dan Savage.
Dan Savage, né le 7 octobre 1964 à Chicago, est un journaliste, polémiste et rédacteur américain. Ouvertement gay, il est connu pour sa chronique Savage Love qui traite de sexualité avec humour, et pour ses vues opposées au conservatisme social.
Selon le « Hollywood Reporter », le casting n’est pas encore achévé, mais ce téléfilm pourrait être la base d’une série complète.
« Ce serait l’histoire d’un jeune homme qui bouleverse le train-train d’une famille idéale en faisant son coming-out » annonce le producteur.
David Windsor et Casey Johnson sont actuellement entrain d’écrire le scénario et c’est Dan Savage lui-même qui produira le film, voire la série.
En 2010, après le suicide d’un adolescent maltraité pour son homosexualité, Dan Savage a lancé le projet It Gets Better.
Ce ne sera pas la première tentative de Dan Sagave à la télévision.
Dan Savage, qui a fait polémique dans le passé avec ses propos sur la bisexualité et les personnes transgenres qu’il ne soutenait pas vraiment, avait menacé en décembre dernier de dévoiler l’homosexualité du mari d’une députée démocrate, Michele Bachmann.
Il avait attaqué le sénateur Rick Santorum après que celui-ci ai déclaré en 2003 que les relations homosexuelles ne devaient pas être protégées au titre de la vie privée, les comparant à la bestialité et à l’inceste. Il s’oppose à la législation américaine qui interdit les jouets sexuels.

par jydom Posté dans people

USA : à 82 ans, Joel Grey fait son coming out

Cabaret-joel-greyÀ 82 ans, la star de Broadway et acteur de cinéma Joel Grey (Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Cabaret en 1972) a révélé son homosexualité. Interviewé par People, il a confié au magazine américain son plus gros secret, évoquant à coeur ouvert sa sexualité. « Je n’aime pas les étiquettes. Mais si vous devez m’en coller une : je suis gay », a-t-il révélé.
Si ce n’était pas un secret pour sa famille, le comédien n’avait jamais parlé publiquement de son attirance pour les hommes, lui qui a été marié à Jo Wilder pendant vingt-quatre ans. Le couple a d’ailleurs eu deux enfants : Jennifer Grey (54 ans), fameuse star de Dirty Dancing, et James Katz, un chef cuisinier. Joel Grey raconte : «Tous les gens qui sont proches de moi savent depuis des années qui je suis. Il m’a fallu du temps pour accepter l’autre partie de celui que j’ai toujours été.»
Un acte courageux pour cet homme tout droit sorti de l’industrie du cinéma qui craignait jusqu’alors le regard des autres.
« Je me souviens des adultes dans la chambre voisine, ma mère incluse, qui parlaient avec dérision des pédés et des hommes qui étaient jetés en prison ou pire pour être ce qu’ils sont » se souvient-il.
Sa fille se dit « très heureuse qu’il soit arrivé à un moment de sa vie où il se sente suffisamment en sécurité et à l’aise pour déclarer publiquement qu’il est gay ».

Toulouse : le 8eme festival « Des Images Aux Mots »

Le festival toulousain Des Images Aux Mots s’ouvrira lundi 2 février au 8 février à Toulouse et se poursuivra du 11 février au 6 mars dans toute la région Midi-Pyrénées.
Le festival « Des images aux mots » met en scène des films LGBT osant lever un tabou longtemps installé dans le cinéma.
Cette année, c’est le film « Little crushers » qui ouvre l’édition autour du parcours de trois jeunes adultes en quête d’identité.
« Cette année encore, notre programmation vient s’enrichir de partenariats du Festival du film polonais « Kinopolska », ainsi que de la collaboration avec Cinélatino. Nous vous présenterons ainsi des films d’Argentine, du Venezuela, du Brésil, ainsi qu’une séance spéciale de courts-métrages proposés par Cinélatino.
Pour la 1ère fois cette année, Des Images Aux Mots pose ses valises à La Chapelle et propose une soirée courts-métrages et clips musicaux queer le 26 janvier.
La programmation est particulièrement éclectique. Les films viennent du monde entier (France, Italie, Etats-Unis, Vénézuéla, Argentine, Allemagne, Pays-Bas…..).
Elle propose à la fois des films drôles, émouvants et pointus, en proposant des films majoritairement non distribués en France et parfois complètement inédits dans notre pays.»
Pour plus d’infos sur le festival c’est ici : http://www.des-images-aux-mots.fr/

USA: Les homosexuels ne sont pas tous pour l’égalité du mariage

unionD’après un sondage récent , 74% des LGBT sont plutôt favorables à l’égalité du mariage, 18% sont tout à fait pour cette union alors que 7% des personnes qui s’identifient comme LGBT sont opposés au mariage pour les personnes de même sexe.
Les bisexuels sont deux fois plus nombreux que les homosexuels à s’opposer au mariage gay et quatre fois plus que les lesbiennes.
Les jeunes, eux, sont plutôt favorables au mariage gay.82% des moins de 30 ans y sont fortement favorables et 71% des plus de 30 ans.
96% des LGBT déclarés démocrates sont fortement en faveur, alors que seulement 78% des LGBT à tendance républicaine le souhaitent.
Mis à part le mariage, les personnes LGBT sont fondamentalement divisées sur la façon dont l’égalité devrait être atteinte.
49% souhaitent l’égalité homo-hétéro tout en maintenant une culture LGBT bien distincte, alors que la même proportion pense que cette égalité n’existera que si les LGBT se fondent dans les institutions traditionnelles.
Enfin, 39% des LGBT considèrent que le mariage pour tous n’est pas un combat majeur et qu’il y a des problèmes plus importants à résoudre, tels que l’homophobie.

UKRAINE: La loi « anti-gay » sur la propagande est abandonnée

Unidentified people beat Svyatoslav Sheremet, head of Gay-Forum of Ukraine public organization, in Kiev

attaque homophobe à Kiev

Le Parlement ukrainien a classé sans suite un projet de loi répressif contre la propagande homosexuelle.
Deux ans après les premiers débats autour de l’initiative, il a été décidé que celle-ci avait « perdu sa pertinence ».
Le texte, soutenu par les Églises orthodoxes et inspiré de dispositions russes analogues, avait pourtant été accueilli avec enthousiasme lors de deux premières lectures, en 2012.
A l’instar du parlement de Saint-Petersbourg, le Parlement ukrainien avait voté massivement le Mardi 2 Octobre 2012, en faveur d’une nouvelle loi visant à interdire la promotion de l’homosexualité
Adopté en première lecture et à l’unanimité par 289 députés présents lors de la séance, le projet de loi, s’il avait été adopté, permettait l’interdiction de l’importation, de la fabrication ou de la distribution de produits  »favorisant l’homosexualité » ainsi que l’utilisation des médias, de la télévision ou de la radio dans le but de diffuser de la  »propagande » homosexuelle. Les personnes ne respectant pas cet arrêté étaient passibles de peines pouvant aller jusqu’à 5 ans de prison ainsi qu’à des amendes pouvant aller jusqu’à 500 euros.