USA:Lever l’interdiction du don de sang pour les homosexuels permettrait de sauver plus d’un million de vies par an

La Federal Drug Administration (FDA) – l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux – a interdit le don de sang aux homosexuels en 1983, date à laquelle on a découvert que le virus du VIH pouvait se transmettre par voie de transfusion. don du sang
La Croix-Rouge américaine soutient que chaque don de sang a le potentiel d’être utilisé pour sauver la vie de trois personnes ", a déclaré le co-auteur d’une étude conduite à l’Université de Californie, Ayako Miyashita. : «Nos estimations suggèrent que la levée de l’interdiction sur le don de sang pourrait être utilisé pour aider à sauver la vie de plus de 1,8 millions de personnes » .
L’American Medical Association, la Croix-Rouge américaine et l’American Association of Blood Banks, à travers un communiqué publié cet été, expliquent qu’interdire le don du sang aux homosexuels était «discriminatoire et ne reposait pas sur des données scientifiques solides» .
L’étude a été menée en collectant les données de 2008, 2010 et 2012 de la « General Social Survey » un vaste sondage effectué tous les ans par le gouvernement américain sur des questions sociétales. Les chercheurs ont également croisé les informations fournies par la Croix-Rouge américaine.
Des politiques similaires de restrictions sont actuellement appliquées au Canada et au Royaume-Uni, tandis que dans des pays comme le Mexique, il n’existe pas d’interdiction concernant les penchants sexuels d’un donneur de sang.
Le Royaume-Uni autorise le don de sang des homosexuels en l’absence de relation sexuelle dans les douze mois. Au Canada, ce délai s’établit à cinq ans.
En France, cette interdiction est toujours en vigueur, malgré les demandes répétées des associations de défense des droits des homosexuels.
L’été dernier, un rapport a été transmis au gouvernement par le député socialiste Olivier Varan. Il propose de lever l’interdiction. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a réagi et jugé « anormal qu’il y ait un élément de discrimination », tout en se disant dans l’incapacité de modifier la loi « sans une garantie absolue que cela n’apportera pas plus de risques pour les transfusés ». source : christianosgays.com

par jydom Posté dans Sante

Le film "Saint Laurent" de Bertrand Bonello représentera la France aux Oscars 2015

Alors que la 87ème édition de la cérémonie des Oscars se déroulera le 22 février prochain au Dolby Theater de Los Angeles, le Centre national du Cinéma et de l’image animée vient d’annoncer le nom du film qui va représenter la France pour l’Oscar du meilleur film étranger.
Le CNC, la Commission chargée de la sélection du film représentant la France, a choisi "Saint Laurent", réalisé par Bertrand Bonello.
"La Commission de sélection s’est réunie à deux reprises, les 15 et 22 septembre. Après la première réunion, elle a auditionné les producteurs et exportateurs des films présélectionnés", précise le CNC dans un communiqué .
La Commission doit choisir un film selon des critères définis par l’Académie des Oscars : le film sélectionné doit être sorti entre le 1 er octobre 2012 et le 30 septembre 2014 ; le contrôle artistique du film doit être exercé par des personnes du pays présentant le film.
"Saint Laurent", qui sort mercredi prochain au cinéma, réunit, au casting, Gaspard Ulliel , Jérémie Renier , ou encore Léa Seydoux.

GayLib : Nicolas Sarkozy humilie les homosexuels et les familles homoparentales

Gay Lib, mouvement LGBT associé depuis 2013 à l’UDI après avoir été associé à l’UMP qu’elle a quitté en raison de l’opposition du parti au mariage gay, a réagi à l’intervention de Nicolas Sarkozy sur France 2 dimanche soir.Nicolas Sarkozy a regretté avoir humilié des gens a-t-il confessé en début d’interview. Il a pourtant lui-même humilié ce soir des centaines de milliers de familles homo parentales et des millions d’homosexuels français, estime Gay Lib.
« Non, Monsieur Sarkozy, les homosexuels n’ont pas été utilisés contre la famille. Non, la famille n’a pas été humiliée. Il n’y a pas deux catégories, les homosexuels, d’un côté et la famille traditionnelle de l’autre. Il y a des familles dans leur diversité, la famille homo parentale existe, ne vous en déplaise. Cette loi n’a enlevé aucun droit aux familles dites traditionnelles, elle n’a fait que permettre aux couples homosexuels d’avoir la liberté de pouvoir protéger leurs conjoints et leurs enfants", explique Catherine Michaud, la présidente du mouvement pour qui les propos de l’ex président sont "honteux, indignes d’un ancien Président de la République aspirant à diriger un parti politique. C’est bien un Nicolas Sarkozy clivant comme en 2012 qui est de retour. Il a oublié que la politique exige les facultés de rassemblement, d’unité, et de respect» .Catherine Michaud , Présidente de GayLib

La Manif pour tous attend que Nicolas Sarkozy s’engage en faveur de l’abrogation du mariage pour tous

La Manif Pour Tous a publié un communiqué aprés l’entretien de Nicolas Sarkozy sur France 2 :

« L’interview de Nicolas Sarkozy ce soir sur France 2 a une fois de plus montré que la question du mariage et de l’adoption pour les couples de même sexe continue de faire débat. La loi Taubira sera à l’évidence l’un des enjeux des prochaines échéances électorales. Le mouvement d’opposition à la loi Taubira n’a pas changé depuis l’origine : a défaut d’être radicalisé, il est tout simplement déterminé à faire entendre que deux personnes de même sexe ne peuvent fonder ensemble une famille sans avoir recours à des personnes extérieures à leur couple et qu’il n’est pas acceptable de bricoler la filiation et de léser les enfants en les privant délibérément de leur père ou de leur mère.
La Manif Pour Tous a bien noté que M. Nicolas Sarkozy a insisté, à ce sujet, sur son courage, mais sans s’engager davantage pour le moment. Le mouvement compte aussi sur sa cohérence : l’ancien Président s’était déclaré hostile au projet de loi Taubira. La Manif Pour Tous attend donc qu’il s’engage en faveur de l’abrogation.»

La droite est divisée sur cette question. Le député UMP Laurent Wauquiez s’est déclaré pour l’abrogation de la loi Taubira alors que d’autres, comme François Fillon, ont estimé que la loi devrait être modifiée mais pas abrogée.

par jydom Posté dans info

Adoption : premiers agréments pour les couples homosexuels

À Paris et dans les Bouches-du-Rhône, les premiers couples homosexuels mariés viennent d’obtenir leur agrément, un document apglindispensable pour recueillir un enfant à l’international ou en France indique
l'Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL).
L’APGL dénonce :

«Nos adhérents nous ont signalé des réticences. Certains psychologues ont essayé de les coincer avec des questions insidieuses et émettent des réserves dans leurs avis. Nous avons l’impression de ne pas avoir le même traitement que les couples hétérosexuels».

L’obtention de l’agrément n’est que la première partie du long chemin de l’adoption. À l’international, les homosexuels savent qu’ils vont se heurter aux réticences des pays d’origine des enfants adoptables. Reste la possibilité d’adopter en France des enfants pupilles de l’État (environ 800 chaque année). Mais là encore, l’APGL craint les «conseils de famille». Cette assemblée de huit membres, nommés par le préfet, veille à la prise en charge des pupilles de l’État et valide le choix des familles d’adoption.
Benoît de Saint-Sernin, porte-parole des Adoptés, association membre du collectif de la Manif pour tous, indique :«Nous craignons une modification insidieuse de la composition des conseils de famille pour arriver à des quotas d’enfants réservés aux couples homosexuels au nom du droit à l’enfant». «Ces agréments vont créer un très fort espoir et engendrer beaucoup de douleur pour les couples homosexuels qui n’arriveront que difficilement à adopter. Afin de changer les règles du jeu, la possibilité de revoir la composition des conseils de famille et leur fonctionnement avait donc été évoquée lors d’une réunion de travail en 2012 avec le cabinet de Dominique Bertinotti, l’ex-ministre de la Famille».

Retour de Nicolas Sarkosy

Dans l’entretien donné par Nicolas Sarkozy à France 2 ce soir, Laurent Delahousse a demandé à l’ancien président s’il reviendrait sur  le mariage pour tous. Nicolas Sarkozy a éludé la question du journaliste, se contentant de critiquer le gouvernement sur la forme :niclas sarkosy

"J’ai vraiment détesté la façon dont ça a été mené", a déclaré l’ancien chef de l’Etat : "On a humilié la famille, on a humilié tout un tas de braves gens qui n’avaient jamais eu l’idée de descendre dans la rue, qui se sont sentis blessés parce qu’on touchait à ce qu’ils croyaient le plus profondément, leur amour pour la famille". "On les a humiliés, ils se sont radicalisés. Beau résultat pour un président qui prétendait rassembler la France. Il l’a divisée, il a monté les uns contre les autres comme jamais", a-t-il poursuivi.
"Vous me demandez "est-ce que vous ferez de la même façon ?’ ma réponse est clairement non", a lancé Nicolas Sarkozy : "Je n’utiliserai pas les familles contre les homosexuels, comme on a utilisé les homosexuels contre les familles. C’est une honte". "Pour le reste, nous regarderons les choses très précisément et, croyez-moi, le manque de courage c’est pas là où j’ai le plus changé", a-t-il conclu.

Devant les membresdu mouvement Sens commun, issu de la Manif pour Tous, il aurait expliqué pourquoi on ne pourrait pas revenir sur la loi Taubira, et il aurait rappelé d’aprés le nouvel obs que : "Le mariage pour tous, je m’en fous. Ce n’est pas un sujet. Moi, de toute façon, j’avais toujours défendu une union civile"

Grande Bretagne :L’archevêque de Canterbury doute parfois de l’existence de Dieu

justin-welby

La chose extraordinaire d’être un chrétien, c’est que Dieu est fidèle quand nous ne le sommes pas»
Une personne sur quatre en Grande-Bretagne fait parti de l’Eglise d’Angleterre
Lors d’un débat public dans la cathédrale de Bristol, une journaliste de la BBC a demandé à Justin Welby, l’archevêque de Canterbury, s’il doutait parfois de l’existence de Dieu.
«Oui, je doute. Il y a des moments où je me demande “Y a-t-il un Dieu? Où est Dieu?”», a répondu le chef de l’Eglise anglicane.
«L’autre jour, je priais pendant mon footing, et je me suis retrouvé à dire à Dieu: Ecoute, ça va bien comme ça, mais n’est-il pas temps que tu fasses quelque chose? –si tu es là– ce qui n’est probablement pas ce que devrait dire l’archevêque de Canterbury.»
En effet, ce n’était pas tout à fait la réponse qu’on pouvait attendre de la part du chef spirituel des 80 millions d’anglicans de la planète.
Probablement terrifié par l’honnêteté intellectuelle de Welby, un porte-parole de l’Eglise a tenu à préciser:
«Ces remarques ont été faites dans le contexte d’un débat pendant lequel l’archevêque a aussi évoqué pourquoi il croit en Dieu et comment sa foi en Jésus-Christ a transformé sa vie.»
Ce n’est pas la première fois que la franchise de l’archevêque, un ancien cadre dans l’industrie pétrolière, nécessite une intervention de l’équipe de communication de l’Eglise anglicane.
Cet été, il avait déclaré au magazine gay Pink News:
«Nous devons accepter que le mariage homosexuel est maintenant autorisé par la loi, c’est une décision juste, c’est désormais légal, et c’est très bien.»
Un porte-parole de l’Eglise avait par la suite précisé: «L’archevêque a plusieurs fois répété qu’il soutenait le droit du Parlement à changer les lois, et que l’Eglise devait manifester l’amour du Christ pour chaque personne», avant de rappeler que Welby avait voté contre le mariage gay à la Chambre des Lords. source : Religión Digital et http://www.slate.fr/

Une chaîne de télévision indienne a nommé pour  Padmini Prakash
Padmini Prakash, 31 ans a été embauchée comme présentatrices des infos pour Lotus News Chanel Studios, dans l’Etat méridional du Tamil Nadu. C’est la première fois qu’une transgenre est nommée présentatrice des informations.
Elle s’est avérée si populaire auprès des téléspectateurs qu’elle a été promue à un rôle plus important, et aujourd’hui à la tête du journal de 19 heures de la chaîne.
Elle avait coupé tous les liens avec sa famille et due arrêter ses études car elle ne supportait plus la stigmatisation dont elle était victime. Ele a voyagé à travers toute l’Inde pour revenir dans région d’origine comme professeur de danse.
Elle a également participé et gagné plusieurs concours de miss transgenre

par jydom Posté dans info