Brésil : une transsexuelle arrêtée passée à tabac par la police

Veronica BolinaVerônica Bolina, une transsexuelle actrice porno, a été arrêté par la police de São Paulo après une altercation avec une autre femme de son immeuble.
 Pendant qu’elle était conduite au commissariat, dans le quartier Bom Retiro à São Paulo, une bagarre a éclaté entre elle et un policier et elle lui a arraché une moitié d’oreille.
 Des photos ont été dévoilées par la presse et les réseaux sociaux qui la montre menottée, seins nus, les cheveux rasés, défigurée par des coups ce qui attesterait qu’elle a été passée à tabec par les forces de l’ordre
 « Verônica était sous la responsabilité de l’État dans une cellule du commissariat. Le même État qui a signé et ratifié la Convention américaine relative aux droits de l’Homme. Les agents de l’État ne peuvent, pour aucune raison, violer les droits des personnes qui sont sous leur garde » a rappelle le député ouvertement gay Jean Wyllys. « Même si Verônica est accusée d’un crime quel qu’il soit, elle doit être soumise à la Justice, pas à la torture. Chacun a droit à un procès régulier et non à l’exposition lâche de son corps meurtri sur des photos prises par une police sadique » a-t’il poursuivi.
 Soulignant que le Brésil est l’un des pays les plus dangereux pour les personnes LGBT et en particulier pour les personnes transsexuelles, l’homme politique déplore aussi que la loi sur le féminicide adoptée il y a peu ait écarté les femmes transsexuelles, qui n’ont droit « ni à un nom, ni à une identité, ni à la dignité, ni à la protection, et encore moins à la reconnaissance ».
 Une page de soutien a été lancée sur les réseaux sociaux avec le hashtag #SomosTodasVeronica.

Grande Bretagne :Les conservateurs réfléchissent à se séparer de l’Eglise anglicane

gfconDes anglicans conservateurs se sont rassemblés à Londres dans la semaine du 12 au 17 avril afin de réfléchir à une séparation d’avec l’Eglise anglicane et la création d’une Eglise «parallèle», rapporte le quotidien The Independent. Les thèmes qui leur posent problème sont l’acceptation du mariage homosexuel et l’ordination de femmes évêques.
 Ce désir de séparation est porté par l’organisation Global Anglican Futures Conference (Gafcon, «Conférence globale anglicane pour le futur»), formé en 2008 pour «lancer un retour à l’anglicanisme authentique».
 L’Eglise anglicane d’Angleterre a ordonné sa première femme évêque lundi 26 janvier dans la cathédrale de York, vingt ans après les premières ordinations de femmes prêtres en Angleterre. C’est la révérende Libby Lane – de son nom complet Elizabeth Jane Holden Lane – qui a été désignée en décembre pour cette première depuis que le roi Henry VIII a fondé l’Eglise d’Angleterre, en 1534.

Manuel Valls présente un plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme

-Le Premier ministre, Manuel Valls, a présenté ce matin un plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, doté de 100 millions d’euros sur trois ans, pour faire face à la hausse « insupportable » des actes de haine en France.
 « Le racisme, l’antisémitisme, la haine des musulmans, des étrangers, l’homophobie augmentent de manière insupportable dans notre pays », a-t-il déploré.
 Rappelant que le gouvernement comptait « ne plus rien laisser passer », il a martelé que « les Français juifs ne devaient plus avoir peur d’être juifs » et que « les Français musulmans ne devaient plus avoir honte d’être musulmans ».
 Il a évoqué les grandes lignes de ce plan sur trois ans, dont les principales étaient attendues après les prises de positions de François Hollande peu après les attentats.
 Ainsi les paroles et actes racistes ne relèveront « plus du droit de la presse mais du droit pénal », avec des peines adaptées. Le caractère aggravant du racisme et de l’antisémitisme « sera en outre inscrit dans le droit pénal », a-t-il ajouté.
 Alors que le web apparaît de plus en plus comme une zone d’impunité avec une explosion du nombre des propos racistes, Manuel Valls a assuré que « la passivité sur internet, c’est fini ». Le plan prévoit la mise en place d’une « unité de lutte contre la haine sur internet » et veut obliger les hébergeurs de contenu à « disposer d’une représentation juridique en France ».
 Enfin, à l’école, la formation des enseignants sera renforcée, les chefs d’établissements seront incités à signaler les incidents et « à chaque étape de la scolarité, un lieu de mémoire devrait être visité ».
 Sur la ventilation, les 100 millions serviront notamment à financer une « grande compagne de communication », mais aussi des actions au niveau local, a précisé Gilles Clavreul, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Quelque 25 millions seront aussi consacrés chaque année aux actions menées dans le cadre de la politique de la Ville. Mais une partie de ces fonds devrait provenir de la réallocation de certaines enveloppes déjà existantes, selon des sources gouvernementales.

Suisse: Le seul club gay et lesbien de Lausanne va fermer

logoLe 43 & 10,un bar-club lesbigay (lesbienne, bisexuel et gay) à Lausanne, va fermer après seize années d’exploitation. Il sera encore possible de fouler la piste de danse de l’établissement jusqu’au samedi 25 avril.
 S’il existe toujours des bars destinés avant tout à une clientèle homosexuelle, la capitale vaudoise ne compte désormais plus de discothèque du genre. Tout comme le reste de la Suisse romande. «Les mentalités ont changé, commente l’un des gérants du 43 & 10. Aujourd’hui, les jeunes ne veulent plus être confinés dans un ghetto. Ils n’ont plus besoin de se cacher et sortent partout. Par ailleurs, d’autres clubs organisent des soirées sur ce créneau.»
 Parmis les raisons évoquées par les deux associés, il y a une certaine lassitude. «On veut passer à autre chose», dit Karine Zimmerman, mais il y a aussi les mesures imposées par la Municipalité pour pacifier les soirées lausannoises. «La Ville nous met des bâtons dans les rues, lance Karine Zimmerman. C’est devenu difficile de travailler de manière correcte.» Le club devrait devenir un club «tous publics» 

par jydom Posté dans info

Le Mans : Une enquête ouverte après les propos de l’élu FN Louis Noguès

Louis NoguesLouis Noguès, l’un des trois conseillers municipaux du FN au Mans, fait l’objet d’une enquête préliminaire pour « injure publique envers un groupe à raison de son orientation sexuelle ».
 Le procureur du Mans vient d’en informer par courrier l’association Homogène qui avait effectué un signalement en ce sens auprès du parquet, après les propos tenus par Louis Noguès lors du conseil municipal du jeudi 26 février.
 Adjointe au maire chargée de l’Égalité et des luttes contre les discriminations, Marlène Schiappa venait d’intervenir pour défendre l’actualisation d’une charte LGBT au Mans, afin de garantir un meilleur accueil aux couples homosexuels dans les lieux publics de la ville.
 Lors de ce conseil municipal, l’élu avait en effet heurté les élus des autres sensibilités politiques en déclarant :« Vous défendez l’homosexualité et la bisexualité (…) Vous êtes la main du lobby LGBT» avant d’ajouter : « J’ai remarqué que, maintenant, ce n’est plus LGBT. Vous avez ajouté : « lesbiennes, gay, bisexuels, transsexuels, intersexuels, queers and friendly ». I don’t understand you !. Vous avez oublié certainement la zoophilie, c’est ça qui me gène. »
 De son côté, Louis Noguès a porté plainte cette semaine contre X pour diffamation. Une plainte pour dénoncer une « interprétation calomnieuse » de ses propos, paroles qui ont en outre été, selon lui, « déformées dans certains médias ».
 Louis Noguès a été suspendu du FN par les cadres du parti à la suite de cette polémique qui était née dans le cours de la campagne des élections départementales .Il n’a pas été encore entendu par la commission de discipline du parti frontiste.

En passant

Après des années d’évolution sur la question du mariage de même sexe, Hillary Clinton appelle maintenant la Cour suprême des États-Unis à se prononcer en faveur de l’égalité constitutionnelle dans le mariage.
« Hillary Clinton soutient l’égalité du mariage et espère que la Cour suprême va accorder aux couples de même sexe ce droit constitutionnel », a déclaré sa porte-parole de campagne Adrienne Elrod au Washington Blade.

USA: Hillary Clinton appelle la Cour suprême à se prononcer en faveur de l’égalité du mariage

par jydom Posté dans info

Sœur Marie-Laure Dénès, une Nomination sensible à la Conférence épiscopale

gay cathoLa Conférence des Évêques de France a nommé à la tête du service Famille et Société Sœur Marie-Laure Dénès, une dominicaine de 49 ans, instance dont elle était déjà l’une des collaboratrices. Cette nomination sera  effective à partir d’octobre et pour trois ans.
Le service Famille et Société est l’une des instances officielles de la Conférence des Évêques de France.
Sœur Marie-Laure Dénès, est notamment à l’origine de la « prière universelle » intitulée « Prière d’un frère homo » :

« Pour ces croyants au cœur repu/Qui bannissent de leurs prières/L’homo et la femme adultère/Seigneur, nous te prions » ou plus loin « Pour notre humanité blessée/Pour l’homosexuel humilié, pour le respect, la dignité/Seigneur Dieu, Esprit créateur, nous te prions. »

« En milieu catholique, cette prière va surprendre. Je crains qu’elle ne soit victime du ras-le-bol des sujets touchant à la sexualité. Si une dizaine de paroisses l’utilise, ce ne sera pas mal », pense Marie-Laure Denés. « Dans le livre « Notre Bien commun », elle porte aussi quelques appréciations sur l’Eglise ; selon le site riposte-catholique, qui ne l’apprécie guerre,  elle « considère exemple que les siècles de chrétienté ont été une dérive similaire au messianisme révolutionnaire qui consiste à vouloir établir le Royaume de Dieu sur terre (p. 30) ; »
C’est aussi elle, qui en 2010, en tant que représentante de la Conférence des évêques de France,  avait participé à la « journée internationale conte l’homophobie et la transphobie » lors d’un colloque  rassemblant des représentants religieux et de « communautés » à l’Assemblée nationale…

 

USA: l’assassin d’un homosexuel avoue ne rien regretter

assasinUn homme a été arrêté pour le meurtre d’un employé d’une Université de Caroline du Nord. Ce néo-nazi a expliqué que sa victime homosexuelle avait fait des avances à son jeune frère. «Je hais les gays avec passion», a-t-il confié.
 Kenneth Morgan Stancil III , un jeune jeune Américain de seulement 20 ans a été arrêté pour le meurtre de Ron Lane, employé dans une Université de Caroline du Nord. Son tort aux yeux du suspect ? Etre homosexuel.
 Parce que l’homme de 44 ans lui aurait fait des avances, Kenneth Stancil lui a tiré dessus, ne lui laissant aucune chance de survie. C’est en découvrant des messages envoyés par la victime à son jeune frère de 16 ans que le suspect a décidé de passer à l’acte, parce qu’il «fera toujours tout pour protéger sa famille», a-t-il confié mercredi à une journaliste de WRAL.
 «Il ne l’a pas touché, mais il voulait essayer et je n’allais pas laisser cela se produire». «J’ai débarrassé le monde d’un nouveau pédophile», a-t-il poursuivi, ajoutant ne rien regretter. Il a même expliqué avoir prévu son crime une semaine à l’avance. «Je me fous des remords. J’ai fait ce que j’ai fait et je vais vivre avec. Si je suis condamné à la prison à vie, alors je suis condamné à la prison à vie. Je suis un putain de meurtrier. Qu’est-ce que j’en ai à foutre. Je m’en tape, de retourner dans la société», a lancé celui qui se décrit comme un néo-nazi et s’est fait tatouer le visage de Hitler sur le corps.
 «Je déteste les gays avec passion et je tente de prendre soin de mes compatriotes blancs. Je ne crois pas en la mixité sociale», a-t-il commenté, toujours sur WRAL. L’homme a également affirmé avoir tué trois autres personnes ces quatre dernières années – deux hommes noirs et un hispanique pris au hasard dans la rue : «Je les ai massacrés. A la fin, ils ressemblaient à du fromage suisse». Le shérif du comté de Wayne a cependant indiqué qu’aucun crime de la sorte n’avait été rapporté. La mère de Kenneth Morgan Stancil III a expliqué que ce meurtre ne ressemblait pas à son fils. «Il a certainement perdu la tête. Il a besoin d’aide», a-t-elle commenté. 

par jydom Posté dans info

Christian Vanneste relaxé en appel pour ses propos sur les homosexuels

christianvannesteDans une vidéo accordée au site libertepolitique.com, en 2012, Christian Vanneste, député du Nord, avait fait une déclaration contre ce qu’il appelait « le pouvoir exorbitant des lobbies homosexuels» . Il fustigeait  la falsification de l’Histoire et la « légende » de leur déportation durant l’occupation.
 Dans cette vidéo diffusée sur internet le 10 février 2012, M. Vanneste avait entre autres déclaré que «l’un des fondements principaux de l’homosexualité c’est le narcissisme», et qu’il y avait de plus en plus d’homosexuels en politique : « Il y en a de plus en plus à droite, d’ailleurs je remarque qu’ils se font la courte échelle. C’est bien mais je ne pense pas que ce soit en ayant une vie différente de celle de la plupart des gens que l’on peut les diriger» expliquait il
 « Si les personnes visées peuvent s’estimer choquées par les propos poursuivis», avait estimé en première instance le tribunal correctionnel de Paris, «il convient cependant de considérer qu’aucun véritable crédit ne peut sérieusement s’attacher à des propos que l’auteur ponctue lui-même de rires satisfaits et qui, pour l’essentiel, constituent une succession d’idées reçues et de poncifs, formulés sous un habillage pseudo psychanalytique et sociologique».
 Christian Vanneste avait été relaxé le 3 avril 2014, mais il avait été rejugé car le parquet avait fait appel.
 La cour d’appel de Paris a confirmé hier jeudi la relaxe de l’ancien député du Nord Christian Vanneste (ex-UMP). 

par jydom Posté dans info

Espagne : les homosexuels sont les premières victimes de crimes de haine

Un bilan des crimes de haines, dévoilé le 14 avril dernier par le ministère de l’Intérieur, près de 40% des quelques 1235 agressions recensées en 2014 en Espagne ont été motivés par l’orientation sexuelle, soit une augmentation de 13,5% en un an.
513 délits liés à l’orientation sexuelle ont visé principalement des femmes (72%). Le ministère a expliqué cette forte hausse en précisant que l’indice permettant le calcul de ces statistiques n’avait que deux ans d’existence. Les délits de cette nature sont suivis par les délits liés à l’appartenance ethnique (37%), en hausse de 15,5% par rapport à 2013. Le ministère a également ajouté qu’un quart des victimes étaient des mineurs.
Le ministre de l’Intérieur de l’Espagne, Jorge Fernández Díaz, a précisé que les crimes de haine en général ont enregistré une hausse de 9,6% par rapport à 2013. Les femmes représentent 54% des victimes de tous les genres de délits confondus.

wgwwnfo9o0zy-640