Archives du blog

bisou gay : Tender Young Love

 

Poster un commentaire

20 janvier 2016 · 17 h 28 min

Liban :Une vidéo pour rappeler que l’homosexualité n’est pas une maladie

L’association LebMash (Lebanese Medical Association for Sexual Health) a diffusé il y a une semaine une courte vidéo d’animation intitulée « Shu el Sabab? » (Pour quelle raison?) visant à sensibiliser les Libanais sur l’homosexualité. Cette vidéo de moins de quatre minutes a été relayée sur les réseaux sociaux et vue plus de 2.000 fois.
La vidéo, financée par l’Ambassade de Suisse au Liban et réalisée par Jessica Azar, met en scène Rami, un jeune Libanais qui décide de faire son coming-out. Ses parents s’accusent alors mutuellement d’être responsables de l’orientation sexuelle de leur fils. « On dirait que c’est à la mode ces derniers temps », affirme la maman de Rami. « Demain je lui apprendrai à parler aux filles », rétorque son papa. Rami est hanté par toutes les phrases qu’un homosexuel pourrait entendre lorsqu’il fait son coming-out. Il décide alors de se rendre, accompagné de ses parents, chez une psychiatre. Cette dernière leur explique que l’homosexualité n’est pas une maladie et que changer l’orientation sexuelle d’une personne peut lui faire du mal.

Poster un commentaire

19 janvier 2016 · 7 h 23 min

Quand des lesbiennes touchent un pénis pour la première fois

Bria et Chrissy, qui se décrivent elles-mêmes comme un couple lesbien qui chante, ont réuni quelques amies pour voir ce qu’il se passe quand des femmes qui aiment les femmes se retrouvent à faire quelque chose qu’elle n’ont jamais pensé faire (ou jamais voulu faire).
La Youtubeuse Arielle Scarcella, qui participe aussi à la vidéo, a déclaré au Huffington Post américain: « Je voulais le faire pour prouver au monde que tous les corps sont beaux, qu’on n’est pas forcément attiré par tous mais qu’on peut tout de même les apprécier. »

Poster un commentaire

10 janvier 2016 · 15 h 23 min

La vidéo d’un lycéen pour inviter à se protéger du sida

Maxime Jouet, 17 ans, lycéen en terminale STL (Sciences et technologies de laboratoire) au lycée Louis-Armand à Poitiers, a tourné une vidéo “ Le VIH n’est pas faible ” pour inviter les jeunes à se protéger dans leurs rapports sexuels.
« Tout est parti de discussions à l’occasion de la semaine sur le sida, raconte-t-il. Depuis longtemps déjà, je souhaitais monter une vidéo. Il me restait à trouver un thème. Le sida ? On en parle, sans forcément être convaincu de sa dangerosité et de la nécessité de se protéger. »
Maxime en parle à un de ses copains, rédige un script qu’il dévoile à ses enseignants. « L’infirmière de l’établissement a tout de suite accroché. Les jeunes n’ont pas assez de connaissances sur le sida. Par exemple sur la nécessité d’attendre trois semaines pour faire le test après avoir eu une relation sexuelle. »
Le scénario rédigé, il a fallu trouver des acteurs. Un garçon, une fille et des figurants. « Au début, tout allait bien et puis beaucoup se sont décommandés. » Il lui faudra passer par un site de casting sur Internet.
Les vacances de Noël viennent de commencer. Le jeune homme s’adresse au maire des Roches-Prémarie, où il habite, pour avoir l’autorisation d’utiliser la salle municipale. Le tournage a duré deux jours avec un appareil photo. Lors d’une soirée entre copains, une fille « Salomé » boit beaucoup. Un garçon, tout aussi alcoolisé, la retrouve dans sa chambre et lui propose d’avoir un rapport sexuel protégé. Refus de la jeune fille : « Le préservatif c’est pour les faibles. » Trois semaines plus tard, le verdict tombe : elle est atteinte du sida. D’où le titre de la vidéo.
« Le VIH, lui, n’est pas faible, réagit Maxime. Il ne faut pas prendre le sida à la légère. » Il ajoute : « Si j’ai tourné la vidéo, c’est pour enclencher le débat entre les jeunes et leurs parents. La question du sexe est taboue dans les familles. Le fait de tourner une vidéo et de la regarder ensemble, peut susciter un échange. »
« Le VIH n’est pas faible » a été posté sur un premier site, puis sur YouTube, mardi dernier. Quarante-huit heures plus tard, la vidéo avait été partagée 500 fois avec des commentaires parfois enthousiastes : « Tu as de l’avenir, continue dans cette voie ! » écrit une internaute. Un autre : « On sent plein de bonnes intentions et surtout des idées visuelles précises : caméra à l’épaule, peu de lumière, rythme du montage. Bravo. » Un troisième : « Vous faites dans le cliché. Jeune, conduire, alcool, musique à outrance, sexe, c’est vu et revu. » Un échange sur le Net s’est instauré entre Maxime et ce troisième internaute. source : lanouvellerepublique.fr

Poster un commentaire

4 janvier 2016 · 19 h 01 min

Les étudiants du club d’aviron de Warwick dévoilent leur nouveau calendrier 2016 pour lutter contre l’homophobie

Poster un commentaire

4 janvier 2016 · 17 h 06 min

juste comme ça

 

Poster un commentaire

20 décembre 2015 · 16 h 27 min

6-26-15 Love Is Love™, le bracelet qui fête l’égalité des droits

The bracelets can be ordered directly through the company’s website and come in a beautiful box also containing the final remarks from the official ruling, which were shared around the world in June.

Poster un commentaire

6 décembre 2015 · 15 h 57 min

J’ai vu maman embrasser le père noël, version lesbiennes

Danielle LoPresti et Champion Alicia en couple et mamans d’un petit garçon
« En recherchant des exemples dans les médias d’autres familles d’accueil-adoptive, de même sexe et multi-raciale » comme la notre. nous n’avons pas réussi à trouver ne serait-ce qu’une seule vidéo en rapport, que nous aurions pu partager avec notre enfant, donc nous avons pensé que, puisque nous avions accès à des ressources, nous pourrions faire plaisir en aidant à combler ce vide » explique Danielle LoPresti,
I Saw Mommy Kissing Santa Claus, enregistrée à l’origine par Tommie Connor en 1952, est un grand classique de Noël Ce sera le prochain single de l’artiste, extrait d’un album Winter’s Light, qui devrait sortir sur itune ce mois ci

source

Poster un commentaire

1 décembre 2015 · 21 h 51 min

court métrage gay :WHO LEADS

États-Unis, 2011, 12 min court métrage réalisé par Bryan Darling,
ne pas oublié de mettre les sous titres français

Poster un commentaire

15 novembre 2015 · 19 h 41 min

Gus Kenworthy: Coming out

Poster un commentaire

12 novembre 2015 · 17 h 12 min