Archives de Tag: mexique

Mexique : un couple mexicain gay voit son mariage américain enfin reconnu

Daniel Berezowsky et Jaime Chávez Alor se sont rencontrés au lycée dans leur pays d’origine, le Mexique, il y a plus de dix ans, mais les deux hommes n’étaient n’étaient encore que des amis.
Ils ont seulement commencé à se fréquenter après s’être retrouvés sur Facebook en 2012.
La semaine dernière, Berezowsky, spécialiste en communication de l’organisation de défense des droits humains Shift, et Chávez Alor, avocat du Centre Vance pour la justice internationale, sont devenus le premier couple homosexuel à avoir un mariage célébré à l’extérieur du Mexique et reconnu par la loi mexicaine.
Le consul général du Mexique a célébré le mariage dans sa résidence de Manhattan devant environ 25 membres de la famille et amis du couple.
Peu de temps après leur mariage, le consulat du Mexique a publié un communiqué leur souhaitant tout le bonheur possible  et soulignait la pertinence de cet événement, qui « ouvre la voie aux couples mexicains du même sexe qui souhaitent se marier légalement à en mariage dans une ambassade ou un consulat de notre pays.  »
Le mariage est considéré comme une victoire majeure pour les Mexicains vivant à l’étranger qui souhaitent épouser une personne du même sexe et faire reconnaître leurs inions par leur pays d’origine.
Berezowsky, 32 ans, et Chávez Alor, 31 ans, qui vivent maintenant à New York, ont déclaré que la route qui les séparait de leur grand jour n’était pas facile. Les deux hommes, tous deux citoyens mexicains, ont passé plus de six mois à tenter d’obtenir une licence de mariage auprès du consulat général du Mexique à New York, mais cela à d’abord été refusés. Bien que les couples de même sexe puissent se marier légalement à Mexico et dans plusieurs des 31 États du pays, les mariages de même sexe ne sont pas légaux au regard du code fédéral mexicain.

Poster un commentaire

Classé dans info, internationnal, mariage homosexuel

Mexique: une équipe amateur gay cherche à récolter des fonds pour pouvoir participer aux World Out Games de Miami

 

1 commentaire

Classé dans sportif

Mexique: la légalisation du mariage homosexuel rejetée

mexiqueLa proposition du président mexicain, Enrique Peña Nieto, de légaliser le mariage homosexuel à l’échelle du pays a été rejetée, mercredi, par un comité de la chambre basse.
La commission des questions constitutionnelles a tranché – 19 contre 8 – contre une réforme de la Constitution pour y ajouter le droit au mariage entre conjoints de même sexe.
Selon un compte rendu de la Chambre des députés, le président de la commission, Edgar Castillo Martinez, affirme que cette décision fait en sorte que le dossier est «totalement et définitivement» clos.
L’an dernier, la Cour suprême du Mexique avait statué qu’il était anticonstitutionnel d’interdire les unions civiles homosexuelles. Ce jugement n’a toutefois pas entraîné une révision des lois en ce sens. Le mariage gai n’est donc autorisé que dans certaines régions du pays.
Le président Peña Nieto avait soumis cette proposition en mai dernier, provoquant des manifestations à la fois en faveur et en défaveur du mariage pour tous

Poster un commentaire

Classé dans internationnal, mariage homosexuel

Mexique : un footballeur contre l’homophobie dans les stades

Ulises Briceno

Ulises Briceno

L’attaquant Venados FC, Ulises Briceno, deuxième division du Mexique, a quitté son brassard de capitaine, et s’est adressé à la foule pour demander aux supporters d’arrêter de hurler «hey puto» aux gardiens de but adverses.
Il a attendu la fin de  l’hymne de la ligue, puis qu’une femme parlent de la prévention du cancer du sein.
Briceno a alors pris le micro, et il a demandé demandé au public d’arrêter de crier « puto » au gardien adverse .
«Ensemble , nous faisons un compromis: arretons dans ce stade de chanter « hey puto » et nous respectons nos gardiens de but rivaux». L’équipe jouait ce jour – là contre les Loups de l’Université Autonome de Puebla (BUAP).
Le public du stade « Estadio Carlos Iturralde », à Merida, dans le Yucatan, sur le golfe du Mexique, a majoritairement applaudi l’applaudit , même si il y a eu aussi quelques huées.
La FIFA a sanctionné la Fédération mexicaine de football quatre fois déja et cette chanson est considérée comme homophobe et discriminatoire.
Luis Michel, le gardien du BUAP a remercié Ulises Briceño de ses paroles, tandis que l’arbitre de la rencontre soulignait le courage du joueur. De son côté, Enrique Bonilla, le président de la Liga MX (le championnat du Mexique) a qualifié le geste de «très noble»
Pendant la Coupe du Monde 2014, Andres Aradillas-Lopez, un professeur d’origine mexicaine qui enseigne aux États-Unis, expliquait que «le mot “puto” a plusieurs sens, mais il n’y a qu’une seule interprétation dans ce cas particulier, qui est de remettre en cause la virilité de la personne concernée. C’est donc une insulte homophobe dans ce cadre, il n’est pas possible de tergiverser à ce sujet. Je suis sûr que si vous posez la question à n’importe quel gay qui a grandi au Mexique, il vous dira à quel point ce mot est profondément offensant et blessant. Même si les fans mexicain.e.s prétendent qu’ils ne l’utilisent pas dans un sens homophobe»
la FIFA avait décidé dans un premier temps que «puto» n’était pas une insulte homophobe même si d’aprés le Conseil national du Mexique visant à prévenir les discriminations, sa traduction anglaise la plus courante est «pédé».Pour la FIFA, dans le contexte des matchs cela voulait dire «manwhore» ( whore = pute, trainée, salope, pour un homme : salaud, chaud-lapin) et non «pédé».

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, sportif

Mexique : un enfant de 12 ans essaie d’arrêter la manifestation contre les droits LGBT

mexique-un-enfant-veut-stopper-les-homophobesDes milliers de catholiques, mais aussi des méthodistes ou des mormons, ont manifesté samedi dans plusieurs villes du Mexique pour dire leur opposition à la légalisation du mariage homosexuel dans tout le pays, souhaitée par le président Enrique Pena Nieto.
Le « Front national pour la famille », qui fédère ces groupes religieux conservateurs, avait appelé à des marches dans chacun des 31 Etats du Mexique, avant une grande marche nationale prévue le 24 septembre à Mexico. Le mariage homosexuel est actuellement légal dans 10 des 31 Etats.
A Celaya, une municipalité mexicaine dans l’État du Guanajuato, environ 11.000 personnes manifestaient contre l’égalité des droits.
Un garçon de 12 ans tenter de les arrêter.
«J’ai un oncle qui est gay,» a expliquer l’enfant à Manuel Rodriguez, un photo-journaliste «Et je déteste les gens qui les détestent».
Sur les médias sociaux, beaucoup ont comparé la photo du jeune garçon avec la célèbre image de la répression du mouvement démocratique de Tiananmen à Pékin. Elle date du 5 juin 1989, soit après l’intervention de l’armée contre les étudiants dans la nuit du 3 au 4 sur la célèbre place de Pékin. Elle est devenue un symbole : un homme, sac plastique à la main, fait face à un char, non loin de la place, sur l’immense avenue de la Paix-éternelle (Chang’an), qui traverse la capitale chinoise d’est en ouest. Le surnom donné au rebelle, « Tank Man », est resté dans l’histoire, pas son vrai nom, car personne n’a jamais su ce qu’il était devenu.

Poster un commentaire

Classé dans info

Mexique : Manifestation pour soutenir les droits des homosexuels

01

manifestation anti mariage gay samedi dernier

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté dimanche à Mexico pour exprimer leur soutien aux droits des homosexuels, au lendemain de marches organisées dans tout le Mexique contre la légalisation du mariage gay souhaitée par le président Enrique Pena Nieto.
« J’aime et je respecte la diversité », disait l’une des pancartes, peintes aux couleurs de l’arc-en-ciel, brandies par des manifestants devant la cathédrale de la capitale mexicaine.
Cette manifestation faisait écho aux diverses marches organisées la veille dans tout le Mexique pour protester contre le projet présidentiel de réforme constitutionnelle destinée à légaliser le mariage homosexuel dans tout le pays.
La ville de Mexico a été, dès 2007, la première en Amérique latine à autoriser les unions civiles entre personnes du même sexe, avant de légaliser le mariage homosexuel en 2009. Mais seule une poignée d’États mexicains a légalisé le mariage gay.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal, mariage homosexuel