USA : La Cour Suprême donne raison au boulanger qui avait refusé de préparer un gâteau pour le mariage de deux hommes

La Cour Suprême des Etats-Unis donne raison au boulanger qui avait refusé de préparer un gâteau pour le mariage de deux hommes, au motif que « cela heurtait ses convictions religieuses »
La Cour suprême des États-Unis a statué qu’un État violait les règles de «liberté religieuse» en ordonnant à une boulangerie de cesser toute discrimination à l’encontre des couples de même sexe.
Dans cette affaire devenue emblématique s’opposaient un pâtissier de l’Etat du Colorado, Jack Phillips, et deux hommes aujourd’hui mariés, Dave Mullins et Charlie Craig.
L’histoire remonte au 19 juillet 2012. Invoquant sa foi chrétienne, Jack Phillips a tout bonnement expliqué dans sa pâtisserie en banlieue de Denver, « Masterpiece Cakeshop », qu’il ne pouvait prendre une commande venant de monsieur Mullins et monsieur Craig.
Les deux époux ont alors déposé plainte sur le fondement d’une loi du Colorado interdisant toute discrimination aux magasins accueillant le public.
« La religion a été utilisée dans le passé pour tenter de défendre l’esclavage, la ségrégation, la discrimination », assurait Dariely Rodriguez, du Lawyers Committee for Civil Rights Under Law.
Selon elle, l’affaire Masterpiece Cakeshop est comparable à un cas remontant à 1968 dans lequel le propriétaire d’une chaîne de restauration spécialisée dans les barbecues refusait de servir les Noirs en raison de ses croyances religieuses.
Si Jack Phillips bénéficie d’une exception au nom de sa liberté artistique, avertissait en décembre 2017,  Dariely Rodriguez, celle-ci « deviendrait applicable aux commerces hors mariage : seraient concernés les arts de la table, les coiffeurs, les barbiers, les boutiques de mode. Cela serait sans fin. »
Les militants LGBT avaient averti que la décision pourrait conduire à des décisions ultérieures qui pourraient remettre en question les lois sur les droits civiques et les protections contre la discrimination à travers les États-Unis.
Le ministère de la Justice de Trump avait présenté des arguments oraux dans le cadre de la défense du boulanger, soutenant qu’il avait un «intérêt substantiel» dans l’affaire pour protéger la «liberté d’expression».

USA : un rabbin compare les homosexuels à des extraterrestres pour défendre un boulanger homophobe

L’Université Chrétienne du Colorado a organisé un rassemblement pour défendre un boulanger religieux qui se bat contre les protections anti discriminatoires LGBT.
Et lors de l’événement, un rabbin a comparé les homosexuels à des « extraterrestres ».
La Cour suprême des États-Unis a fixé au 5 décembre prochain la date du jugement de l’affaire du boulanger qui avait refusé de préparer un gâteau de mariage au motif que le couple était homosexuel, ce qui heurtait ses convictions religieuses.
Jack Phillips, de Masterpiece Cakeshop dans le Colorado, avait refusé en 2012 de leur faire un gâteau de mariage gay, en mettant en avant ses croyances religieuses. Le mariage homosexuel n’était alors pas encore légalisé dans l’Etat du Colorado mais la loi interdisait déjà la discrimination pour des raisons d’orientation sexuelle.
Charlie Craig et David Mullins avaient donc porté plainte
Ce dossier très sensible est considéré par les experts comme d’une portée spéciale, car il oppose deux principes particulièrement importants aux yeux des Américains: la liberté confessionnelle et l’interdiction de la discrimination sexuelle.
86 membres républicains du congrès ont signé un mémoire adressé à la Cour suprême des États-Unis dans lequel ils soutiennent le droit du boulanger à discriminer et la Maison Blanche soutient le boulanger .
Le boulanger, en début d’année, a affirmé que Jésus-Christ sdiscriminerait les homosexuels , et continue d’insister sur le fait que sa religion exige une discrimination contre les homosexuels.
Lors de son intervention à l’université chrétienne, le rabbin Yaakov Menken de la Coalition « for Jewish Values » ​​a fait une comparaison extravagante.
Il a dit: « Si les extraterrestres devaient atterrir demain, ils résoudraient le problème. Maintenant, certains d’entre vous pensent probablement que je suis fou, mais laissez-moi vous expliquer. Imaginons ET atterrit demain et quelqu’un tombe amoureux de ET et décide de se marier à ET. Croyez-moi – dans deux ans, la Cour suprême déciderait qu’en vertu de la Constitution américaine, Sally – ou Bill – pourrait se marier à ET
« Mais parce que les extraterrestres ne sont pas des êtres humains, et malgré ce que vous avez vu dans Star Trek, il serait impossible pour les extraterrestres et les humains d’avoir des enfants – ce serait la définition biblique du mariage – et Jack Phillips ne serait pas capable de leur faire un gâteau.
« Et alors il serait évident qu’il ne discrimine personne. Il ne distingue pas les couples de même sexe pour l’exclusion. Au contraire, il dit qu’il ne peut que célébrer un mariage biblique impliquant un homme et une femme. Et l’ACLU devrait faire ses valises et rentrer à la maison. Tes avocats prennent-ils des notes, Jack?
Une décision de la Cour Suprême en faveur du boulanger pourrait avoir un effet dissuasif sur les protections des droits des LGBT dans tout le pays, et les militants pour l’égalité craignent que cela ne finisse par créer une ouverture pour la discrimination homophobe basée sur la religion.
L’affaire semble être difficile, avec le nouveau juge de la Cour suprême de Trump, Neil Gorsuch, qui veut un vote ferme pour la liberté du boulanger de discriminer.