Tanzanie :10 hommes soupçonnés d’être gay arrêtés sur l’Île de Zanzibar

Dix hommes auraient été arrêtés en Tanzanie après que la police eut été informée d’une cérémonie de mariage de même sexe.
L’intervention policière a eu lieu sur l’île tanzanienne de Zanzibar samedi soir (3 novembre), selon Amnesty International. Six autres personnes ont pris la fuite.
Selon Amnesty International, deux hommes auraient notamment été arrêtés pour s’être « mariés »
« Nous craignons maintenant que ces hommes soient soumis à un examen anal forcé, la méthode du gouvernement pour ‘prouver’ l’activité sexuelle de même sexe chez les hommes, a déclaré l’organisation. Cela ne doit pas être permis – ces hommes doivent être libérés immédiatement ».
Human Rights Watch a également sonné l’alarme quant à l’utilisation par la Tanzanie de « examens anaux forcés » sur des hommes soupçonnés d’être homosexuels.
Il n’a pas encore été clairement établi si ces arrestations étaient directement liées à la récente campagne de dénonciation des homosexuels menée par le gouverneur de Dar es Salaam.
Suite à cette campagne, Michelle Bachelet, Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme, a averti dans une déclaration: « Cela pourrait se transformer en une chasse aux sorcières et pourrait être interprété comme une autorisation de perpétrer des actes de violence, d’intimidation, de brimades, de harcèlement et de discrimination à l’encontre de personnes considérées LGBT ».
Les personnes LGBT peuvent être punie d’emprisonnement à vie en Tanzanie si elles sont reconnues coupables de relations homosexuelles, la loi tanzanienne contre la homosexualité est l’une des plus sévères au monde.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal

USA : la greffière anti mariage gay perd les élections

Kim Davis, la greffière du comté de Rowan, dans le Kentucky qui avait refusé de délivrer des licences de mariage aux couples de même sexe en 2015, a été battue ce mardi lors du vote pour sa réélection.
Kim Davis a été battue avec 46% des voix contre 54%  face à Elwood Caudill, son challenger démocrate, selon le Louisville Courier Journal .
Elwood Caudill avait remporté la primaire démocrate contre un homme, David Ermold, qui avait  vu sa licence de mariage refusée par Davis – et qui avait accusé plus tard Caudill d’être un bigot homophobe .
La carrière politique de Davis a connu une transformation surprenante depuis son élection précédente. Bien qu’elle fût à l’origine une démocrate, Davis a attiré l’attention internationale en août 2015 lorsqu’elle a défié une ordonnance d’un tribunal fédéral américain d’octroyer des licences de mariage aux couples de même sexe. Davis a été élu geffier du comté de Rowan en 2014
« Le Commonwealth of Kentucky, agissant par l’intermédiaire du gouverneur Beshear, avait privé Davis de ses droits de conscience religieuse garantis par les constitutions et lois des États-Unis et du Kentucky, en insistant pour que celle-ci délivre des licences de mariage aux couples de même sexe « , avait ordonné les juges
Elle a finalement passé cinq jours en prison pour avoir refusé de le faire, affirmant qu’elle agissait « sous l’autorité de Dieu » et a été libérée après qu’un juge ait ordonné aux personnes travaillant sous ses ordres de délivrer les licences de mariage sans son autorisation.

Poster un commentaire

Classé dans info

USA : la démocrate transgenre Christine Hallquist battue dans l’État du Vermont

La démocrate Christine Hallquist a été battue mardi dans l’État du Vermont par le gouverneur sortant et républicain modéré Phil Scott, selon les chaînes ABC et Fox News.
Christine Hallquist, 62 ans, ingénieure et militante environnementale qui se faisait encore appeler Dave en 2015, espérait entrer dans l’histoire.
Son élection aurait été une bouffée d’espoir pour de nombreux membres de la communauté LGBT, à un moment où les personnes transgenres se sentent particulièrement menacées par l’administration Trump.
Après avoir menacé d’interdire les transgenres dans l’armée, cette dernière envisagerait de définir l’identité sexuelle d’un individu en fonction de ses seuls organes sexuels à la naissance, avaient rapporté fin octobre plusieurs médias américains, citant une note interne du ministère de la Santé.
Une telle définition ôterait de fait aux personnes transgenres la possibilité de se faire reconnaître officiellement.
Quelque 1,4 million de personnes s’identifient comme transgenres aux États-Unis, soit 0,58 % de la population, selon une étude du Williams Institute, think-tank de l’université UCLA, publiée en juin 2016.
Christine Hallquist n’avait cependant pas du tout fait campagne sur ce thème.
Elle avait plaidé pour une couverture santé universelle, la gratuité des universités publiques, et des moyens supplémentaires face à la crise des opiacés, qui fait des ravages dans le Vermont, petit État de 62000 habitants.

Poster un commentaire

Classé dans info

Mika : »J’ai été harcelé à l’école par ma prof et les élèves. On m’appelait le pédé… »

A l’occasion de la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, mardi 6 novembre, le magazine « Suite Parentale », à 21 heures sur France 4, a recueilli le témoignage du chanteur Mika. Il raconte avoir été harcelé par son enseignante alors qu’il n’avait que 8 ans et qu’il venait d’arriver à Londres avec sa famille.
« Elle avait décidé que c’était moi, que c’était moi qu’elle allait harceler, affirme-t-il. J’étais mis sur une chaise, où je devais attendre pendant une heure, deux heures, sans bouger. Je demandais à aller aux toilettes, je n’avais pas le droit. Et je faisais pipi sur ma chaise. »
Le cauchemar a repris quelques années plus tard lorsque des élèves du lycée Charles-de-Gaulle, à Londres, l’ont brimé:
« Ils m’appelaient le Libanais, le pédé », détaille-t-il, précisant être la cible de jets d’objets : « Des canettes, des cailloux que je recevais dans la tête. J’arrivais toujours cinq minutes en retard pour tous les cours et c’était pas parce que j’étais désorganisé, c’est parce que je me cachais ».

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

USA: Premier gouverneur d’Etat homosexuel

L’Etat du Colorado a élu mardi un gouverneur ouvertement gay lors des élections de mi-mandat, le démocrate Jared Polis, une première aux Etats-Unis
Jared Polis, 43 ans, élu à la Chambre des représentants depuis 2008, a battu le Républicain Walker Stapleton.
Aucun des deux candidats n’avaient fait de l’orientation sexuelle de Jared Polis un sujet dans la campagne électorale, soulignent plusieurs médias locaux.
Premier gouverneur élu après avoir révélé son homosexualité
Jared Polis est, le premier gouverneur à avoir été élu après avoir révélé son homosexualité. Il succède au Démocrate John Hickenlooper, gouverneur depuis 2011. Millionnaire surdoué et entrepreneur audacieux ayant fait fortune dans les nouvelles technologies, Jared Polis avait été admis à la prestigieuse université de Princeton alors qu’il n’avait encore que 16 ans, et pas encore terminé le lycée.
« Ils m’ont pris parce qu’ils pensaient que j’étais prêt, et ils avaient raison », a-t-il déclaré à la presse, assurant qu’il aurait « perdu son temps » en restant un an de plus au lycée. M. Polis, de confession juive, est né Jared Schutz à Boulder (Colorado) mais a changé de nom de famille à l’âge de 25 ans pour prendre celui de Polis, en l’honneur de sa grand-mère, selon lui.
Il avait à l’époque soigneusement entretenu le suspense sur son nouveau nom et organisé une soirée de levée de fonds au cours de laquelle il devait révéler son choix, récoltant 40.000 dollars pour la recherche sur la leucémie.
En 2015, Kate Brown était devenue la première gouverneure bisexuelle élue dans l’Oregon, et un autre gouverneur, Jim McGreevey, du New Jersey, avait dévoilé son homosexualité avant de démissionner en 2004.

1 commentaire

Classé dans internationnal, politique

Thailande : le partenariat civil pour les couples de même sexe sur le point d’être adopté

REUTERS/Janis C. Alano – RTS3ZDR

Le projet de loi sur le partenariat civil pour les couples de même sexe, qui avait été débuté en Thaïlande 2013, pourrait bien être adopté avant la fin de cette année, selon le Bangkok Post
Une consultation publique à propos du projet de loi de partenariat civil pour les couples homosexuels va être organisée entre du 12 au 16 novembre dans les villes de Bangkok, Chiang Mai, Ayutthaya et Songkhla, a indiqué le Département et de la Protection des Droits et Libertés selon lequel le texte devrait être complété ce mois-ci et pourrait donc être adopté dans les toutes prochaines semaines.
Le Bangkok Post souligne que nombre de spécialistes de la question estiment que ce partenariat civil devrait donner aux couples homosexuels 90% des mêmes droits que les couples mariés hétérosexuels.
Le partenariat civil pour les couples de même sexe prévoit des avantages tels que le droit de succession, l’assurance, la retraite, les réductions d’impôt, le droit à l’adoption. En revanche il ne donne pas le droit d’utiliser le nom de son conjoint.
source : https://lepetitjournal.com/

Poster un commentaire

Classé dans info, internationnal, mariage homosexuel

Rassemblement contre les haines anti-LGBT ce jeudi à Metz

Mobilisé-e-s, fier-e-s et solidaires Artogalion, à Arras, Couleurs Gaies, à Metz, et Exaequo, à Reims, se mobilisent contre les haines anti-LGBT, avec le soutien de l’inter LGBT.
Trois rassemblements sont programmés dans les prochains jours : le premier, à Metz, ce jeudi 8 novembre, à 18 h, rue Serpenoise (rendez-vous) devant la colonne de Merten ; le deuxième, ce jeudi 8 novembre également, à Reims, dans le cadre du Festival Les Bisqueers Roses ; le troisième, à Arras, le vendredi 16 novembre, à 18 h, place des Héros.
Les associations mobilisées attendent notamment le lancement, par le Gouvernement, d’une campagne de sensibilisation nationale sur les LGBTphobies ou encore la mise en place d’une formation initiale obligatoire concernant la prévention des LGBTphobies pour les professeurs, les magistrats, les policiers et les gendarmes.

Poster un commentaire

Classé dans info

Berry LGBT organisera sa troisième marche des diversités, samedi 6 juillet 2019 à Bourges

L’association Berry LGBT, qui lutte contre la LGBTphobie dans l’Indre et le Cher, annonce l’organisation de sa troisième Marche des diversités, samedi 6 juillet 2019, à Bourges.
En juin 2018 , Châteauroux avait accueillie la Marche des diversités et avait réuni quatre cents personnes.
« Berry LGBT est d’ores et déjà en contact avec la Ville de Bourges pour préparer un événement régional d’envergure »,annonce l’association berrichonne : « Les Lesbiennes, Gays, Bisexuelle-s et/ou Transgenres, leurs parents, leurs ami-e-s, habitant ou ayant grandi dans les villes et villages du Berry, du Cher et de l’Indre se retrouveront ensemble dans les rues berruyères le samedi 6 juillet 2019 pour se visibiliser et pour dire non aux discriminations et aux agressions auxquelles elles sont encore trop souvent confrontées. »
Cette manifestation se déroulera dans un contexte particulier « alors que les derniers mois de l’année 2018 sont marqués par une série d’agressions LGBTphobes dans de nombreuses villes françaises », souligne Berry LGBT. L’occasion aussi de rappeller certaines revendications « avec l’espoir de voir enfin la Procréation médicalement assistée ouverte à toutes les femmes » et de « fêter le vingtième anniversaire du Pacs », entre autres.

Poster un commentaire

Classé dans info

Rouen : Deux hommes interpellés après une agression homophobe

Deux hommes ont été interpellés lundi 5 novembre dans l’après-midi à Rouen (Seine-Maritime) après l’agression d’un trentenaire dans la nuit du 24 au 25 octobre, révèle France Bleu Normandie.
D’après les infos de France Bleu Normandie, les deux hommes sont âgés de 26 et 30 ans et sont actuellement en garde à vue. L’un des deux était déjà connu de la police, notamment pour des faits de vols.
Une enquête pour agression homophobe et séquestration avait été ouverte. Romain, la victime agée de 34 ans, avait été insulté, tabassé et dépouillé de 800 euros. Des insultes à caractère homophobe avaient été prononcées.

Poster un commentaire

Classé dans info

Mes parents sont homophobes d’Anelyse Lafay-Delhautal lundi 12 novembre 2018 après le Soir 3

Existe-il une sexualité normale ? Est-ce la société, la science, la morale ou la religion qui imposent les critères ? Pourquoi certains parents ne supportent-ils pas que leurs enfants soient différents dans leur apparence, différents dans leur sexualité ?
Ont-ils peur ou honte d’avoir un fils gay ou une fille lesbienne ? Comment en arrivent-ils à exclure leur propre enfant ?

Mes parents sont homophobes d’Anelyse Lafay-Delhautal lundi 12 novembre 2018 après le Soir 3

Poster un commentaire

Classé dans info