Un prédicateur homophobe sur l’espace piétonnier de Bruxelles

Une vidéo qui circule sur Facebook suscite l’indignation de l’opinion publique. On y voit, durant 25 minutes, un individu prônant l’homophobie, la transphobie et la haine en plein centre-ville de Bruxelles, près de la place De Brouckère, sur le piétonnier. Voici un extrait des propos tenus :
« Dieu vous aime, mais pas dans votre mauvaise manière de vivre. Aujourd’hui, on vit dans une société pervertie, sans repère, sans sens à la vie. On ne sait plus distinguer un homme d’une femme. Les hommes marchent comme des femmes et les femmes se conduisent comme des hommes. On ne sait plus qui est qui. Jusqu’à aujourd’hui, aucun homme avec un autre homme n’a pu engendrer un enfant, ce n’est pas normal ! »

Canada : le premier ministre irlandais participera à la marche des fiertés de Montréal

Le premier ministre irlandais Leo Varadkar, qui est ouvertement homosexuel, participera à la gay pride de Montréal dimanche.
La présence du dirigeant irlandais est d’autant plus significative qu’il a été «élu chef dans un pays qui vient tout juste de légaliser le mariage entre conjoints du même sexe», a-t-il ajouté.
Le premier ministre Varadkar marchera aux côtés de son homologue canadien, Justin Trudeau, qui participe à l’événement depuis plusieurs années consécutives.
Âgé de 38 ans, Leo Varadkar est devenu en juin dernier le plus jeune premier ministre de l’histoire de l’Irlande, et le premier dirigeant ouvertement homosexuel du pays.
Selon le bureau de Justin Trudeau, ce sera la première fois qu’un chef de gouvernement étranger prendra part à un défilé de la fierté avec un premier ministre canadien au Canada.
Fierté Montréal organise cette année la toute première édition de Fierté Canada, qui est présentée en collaboration avec la Société des célébrations du 375e anniversaire de la métropole.

Cambodge :Prison pour une infirmière ayant travaillé dans une clinique spécialisée dans la GPA

Une infirmière australienne,Tammy Davis-Charles, a été condamnée à 18 mois de prison au Cambodge pour avoir collaboré à une clinique spécialisée dans les mères porteuses ou elle servait d’intermédiaire entre les parents et les mères porteuses cambodgiennes.
Elle avait été arrêtée en novembre 2016 à Phnom Penh, deux semaines après l’interdiction de la GPA dans le pays.
Elle est soupçonnée d’avoir recruté des femmes et d’avoir falsifié des documents pour obtenir des certificats de naissance pour les nouveau-nés.
Lors de son procès, cette femme qui travaillait auparavant dans une clinique spécialisée dans la gestation pour autrui en Thaïlande a nié tout rôle d’organisatrice, disant avoir simplement pratiqué des soins aux femmes enceintes et nié avoir recruté des Cambodgiennes.

Australie : La Haute cour saisie par le Centre de défense des intérêts du public

La Haute cour d’Australie a été saisie par le Centre de défense des intérêts du public, une association de défense des droits de l’homme, afin de bloquer le projet du gouvernement d’organiser un vote postal sur la question du mariage homosexuel.
Appuyés par l’opposition, les militants associatifs craignent qu’un vote basé sur le volontariat mène à une mobilisation accrue des opposants à la réforme de la Constitution et au désintérêt du reste de la population.
Le premier ministre conservateur Malcom Turnbull, personnellement favorable au mariage homosexuel et qui en a fait une promesse de campagne, avait proposé d’organiser un « plébiscite » (un référendum obligatoire mais aux résultats non contraignants).
Selon le dernier rapport HILDA, une très nette majorité de la population se dit favorable à l’égalité « des droits entre couples homosexuels et hétérosexuels en matière de mariage et de parenté ». Les opposants se retrouvent essentiellement dans les Églises catholiques et anglicanes, ainsi qu’une partie des aborigènes australiens.

Nouvelle-Zélande : un pasteur souhaite que les homosexuels soient fusillés

Un pasteur de Auckland, en Nouvelle-Zélande, a demandé, lors d’un sermon , que les homosexuels soient fusillés.
Le pasteur de la Westcity Bible Baptist Church, Logan Robertson, reconnait que ses paroles sont des paroles de haine mais ne les renie pas
La vidéo postée en ligne à la fin du mois de juillet a provoqué de nombreuses réactions jusque dans les rangs de l’Eglise ou les mots du pasteur ont été condamné .
« Mon point de vue sur le mariage homosexuel est que la Bible ne le mentionne jamais, alors je ne suis pas contre ceux qui veulent se marier», commence Robertson. avant d’ajouter «Tant qu’une balle passe par leur tête au moment où ils s’embrassent »
La WestCity est une église indépendante et n’a aucun lien avec l’Eglise baptiste de Nouvelle-Zélande.
Le révérend Helen Jacobi – le vicaire de St-Matthew-in-the-City d’Auckland – a déclaré que la vidéo «incitait ç la violence, aux discours haineux et à la dérive».«Jésus a déclaré en particulier qu’il n’est pas venu vivre par ces anciennes lois mais pour apporter une nouvelle loi qui est une loi de l’amour. Il est donc difficile de voir en ces paroles quelque chose de biblique».
La paroisse St Matthew’s est connu pour avoir plaidé pour les droits des homosexuels.
Le pasteur Robertson a aussi déclaré que si d’autres églises n’étaient pas d’accord avec sa position « c’est parce qu’elles ne croient pas à la Bible».
Mais il a dit qu’il ne faisait que répéter ce que la Bible – en particulier le Lévitique 20:13- explique déjà
(lévitique 20:13 : Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux).
Robertson a déclaré qu’il ne demandait pas aux membres de l’église de tirer sur une personne et ne s’engageait pas si quelqu’un l’a fait après avoir visionné la vidéo.
Robertson a déjà par le passé envoyé à un auteur gay
, Jim Marjoram, un email ou il lui disait qu’il priait pour l’homme se suicide .
L’Union baptiste avait à l’époque condamné le courrier électronique et  déclaré qu’ils n’étaient pas associé à la WestCity Bible Baptist.
WestCity se veut une église baptiste proche de la Bible et orientée vers la famille L’église compte environ 40 membres.

Iran : un jeune homme condamné quand il avait 16 ans a été exécuté par pendaison

Alireza Tajiki, un jeune homme de 21 ans, a été exécuté par pendaison jeudi dernier en Iran.
Il avait été condamné en 2012 à la peine capitale pour le viol et le meurtre d’un homme, qu’il avait avoué avant de se rétracter. Il n’avait que 15 ans à l’époque et ses aveux avaient été obtenus sous la torture.
En 2012, un ami de tadjik a été poignardé. La police l’a arrêté avec un groupe de jeunes et l’ont accusé d’assassinat et du viol de la victime.
Tajiki a passé deux semaines à l’isolement et a plaidé coupable aux deux infractions, mais une fois qu’il a pu rencontrer sa famille, il a dit qu’il avait été sévèrement battu, fouetté et suspendu par les bras et les jambes pour qu’il avoue ce meurtre.
Un an plus tard, il a été reconnu coupable et condamné à mort.
Lors des audiences à son procès, il s’était rétracté et avait clamé son innocence, et aucune preuve n’avait été présentée pour prouver sa culpabilité. La Cour suprême avait cependant donné raison aux juges.
Une exécution qui scandalise Amnesty International qui avait pris fait et cause dans ce dossier, rappelant que le jeune homme qui a été exécuté  n’avait que 15 ans au moment des faits pour lesquels il avait été jugé.
Or l’Iran est signataire de la Convention relative aux droits de l’enfant, qui interdit l’usage de la peine capitale contre les mineurs délinquants.

Thailande : Le gouverneur adjoint rend responsable les personnages gays à la télé des nouveaux cas de VIH

Le gouverneur adjoint de Bangkok a dénoncé les personnages homosexuels dans les médias responsables selon lui des nouveaux cas de VIH parmi les homosexuels.
Thaweesak Lertprapan a fait cette déclaration devant les journalistes après avoir assisté à une conférence gouvernementale sur le VIH.
Il a déclaré qu’il était maintenant «à la mode» d’être gay et que les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (HSH) ont un risque plus élevé d’avoir contracté le VIH que d’autres groupes.
«Le risque pour le VIH augmente chez les homosexuels plus que d’autres groupes parce que les hommes imitent les comportements des feuilletons de télévision et des médias sociaux», a-t-il déclaré aux médias.
Les défenseurs du VIH ont critiqué les commentaires du gouverneur adjoint en disant qu’ils n’étaient pas fondés et qu’aucunes preuves validaient ses propos
Les personnages gays à la télévision favorisent l’acceptation d’être gay. Ils rendent aussi plus acceptable et plus facile pour les gens d’accéder à l’information sur la santé sexuelle.
Même si la Thaïlande est l’ un des 10 pays de la région Asie-Pacifique qui représente 95% des nouveaux cas de VIH , les données montrent que le VIH n’est pas à la hausse.
Thaweesak a admis qu’il n’avait pas de données pour étayer ses affirmations. Il a expliqué qu’il venait de répéter ce que quelqu’un de la conférence lui avait dit.

Canada : les policiers ne porteront pas l’uniforme lors de la pride d’Ottawa

Le 27 août prochain aura lieu le lancement du festival de la fierté à Ottawa, le chef du Service de police (SPO), Charles Bordeleau, a déclaré qu’il ne revêtira pas son uniforme lors du défilé de la fierté.
Il se joindra à ses officiers et à son personnel civil en portant un polo identifié aux couleurs du Service de police d’Ottawa lors du défilé. Les voitures du SPO ne seront également pas présentes dans le défilé.
À la fin juin, les organisateurs du festival avaient demandé aux agents du SPO qui participeront au défilé de la fierté  de ne pas porter leur uniforme. Le chef Bordeleau avait déclaré que « nous sommes fiers de notre uniforme et il fait partie de notre identité ». Il avait alors exprimé son intention de porter son uniforme lors du défilé.
«Pour beaucoup de membres de notre Service, la demande d’exclure nos uniformes a été perçue comme le rejet de ce pan de notre identité et de notre parcours vers l’inclusion».
M. Bordeleau avait toutefois donné le choix à ses agents de porter l’uniforme ou non. Or, après des discussions avec des policiers membres de la communauté LGBT, le comité de liaison pour les communautés LGBT et divers groupes communautaires pour évaluer divers scénarios, la décision a été prise que les policiers ne mettent pas leur uniforme.
Quelques minutes après l’annonce de lundi, le maire d’Ottawa a salué la décision du chef Bordeleau dans les médias sociaux.
« J’aimerais remercier le chef Bordeleau d’avoir travaillé sur cette solution avec la communauté. Heureux que les policiers puissent fièrement marcher avec des vêtements aux couleurs du service de police », a écrit Jim Watson sur Twitter.
L’appel des organisateurs aux policiers afin qu’ils ne portent pas leur uniforme avait froissé des membres de la communauté LGBT. Cependant, ils étaient d’accord que de porter l’uniforme n’aiderait pas le corps policier à instaurer un climat de confiance avec la majorité.
M. Bordeleau rappelle que la question de l’exclusion des uniformes policiers dans les défilés de la fierté est un enjeu national et que cet écueil peut être surmonté « en travaillant ensemble à organiser de véritables conversations les uns avec les autres au niveau local. »
L’organisme Fierté dans la Capitale a salué la décision du chef Bordeleau dans une publication sur sa page Facebook. Il considère qu’il s’agit là d’une « avancée positive » pour l’évolution de la relation entre les autorités policières et la communauté LGBT dans la région de la capitale nationale.

 

Un week-end sportif fin Août à Montpellier pour lutter contre l’homophobie

Le Tournoi International Montpellier Méditerranée aura lieu les 25, 26 et 27 Août 2017. Au programme du sport donc : Badminton, Foot féminin, Natation, Tennis et Volley-ball. Le TiMM permet aux populations lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre, une tribune sur la pratique et la passion des sports.
Découvrir les autres et soi-même, grâce aux sports
Le tournoi est tout autant une action de visibilité qu’un événement promouvant l‘acceptation des différences via une pratique partagée entre personnes LGBTQI et hétérosexuelles. De plus elle affirme la place d’acteur des associations sportives LGBTQI, telle que Chemin des cimes, dans le paysage des organisations sportives nationales.
Concrètement, le TiMM valorise et promeut les valeurs positives du sports telles que le fair-play, l’esprit d’équipe, le respect des coéquipiers, des adversaires comme des règles du jeu, le refus d’utiliser la violence, l’esprit de camaraderie et le sens du collectif.
Le programme :
Vendredi 25 août 2017 :
Badminton – accueil des sportifs à 8h30 au Palais universitaire des sport Veyrassi 700 avenue du Pic Saint-Loup à Montpellier.
Pot de bienvenu et cérémonie d’ouverture à 18h.
Samedi 26 août 2017 :
Foot féminin au Centre d’entrainement de Grammont Avenue Albert Einstein à Montpellier.
Natation à la piscine Amphitrite Avenue de Librilla à Saint-Jean-de-Védas.
Tennis au Centre d’entrainement de Grammont Avenue Albert Einstein à Montpellier.
Volleyball dans plusieurs salles de la ville (cf: site officiel).
– accueil des sportifs à 8h30
Remise des prix à 19h30 à la salle Pagezy, 1 place Francis Ponge à Montpellier.

USA : une footballeuse de l’équipe nationale refuse de porter des maillots LGBT par conviction religieuse

Jaelene Hinkle une joueuse de foot féminin fait partie de l’équipe nationale de football féminin des États-Unis a fait savoir que, par «convictions personnelles», elle ne participera pas aux match lorsque son équipe portera un maillot aux couleurs de l’arc-en-ciel LGBT.
Au mois de juin, la Fédération US Women’s Soccer a annoncé que leurs équipes porteront des maillots « Pride », en l’honneur du mois de la « fierté » de l’homosexualité.
Pour cette chrétienne, pas question de « promouvoir l’homosexualité»
Ainsi, lorsque la Cour suprême des États-Unis a légalisé le mariage homosexuel en 2015,  elle a posté sur Instagram: « Je crois avec chaque fibre dans mon corps que ce qui a été écrit il y a 2 000 ans dans la Bible est sans aucun doute vrai … Ce monde peut changer, mais le Christ et sa parole NE CHANGERONT JAMAIS. »
Elle a appelé les chrétiens à la compassion pour les «hommes et femmes perdues, rejetées et abandonnées»:
Pou Hinkle l’arc-en-ciel adopté par les homosexuels est le signe durable de Dieu de son alliance protectrice avec Noé