USA :Des étudiants boycottent le discours du vice-président

Une centaine des 3 175 diplômés. de l’Université Notre-Dame, en Indiana,  ont protesté dimanche contre la venue de Mike Pence à leur remise de diplôme.
Lorsque l’ancien gouvernement de l’Indiana s’est présenté devant son pupitre, les diplômés se sont levés et ont quitté les lieux, en silence, sous un mélange
Les étudiants de Notre-Dame entendaient manifester contre la politique menée par Donald Trump et son vice-président, qui selon eux stigmatise de nombreuses catégories de la population comme les musulmans et la communauté LGBT.
Il s’agissait d’une des rares apparitions du vice-président, qui se fait plutôt discret depuis que les scandales de liens secrets avec la Russie ont commencé à entacher la réputation de l’administration Trump.
Un des organisateurs de cette manifestation a affirmé à CNN que les décisions de Pence affectaient les groupes les plus vulnérables et marginalisés des États-Unis en raison de leur orientation sexuelle, de leur religion et de leur appartenance ethnique. Les protestataires maintiennent que ce ne sont pas des valeurs que leur université catholique devrait célébrer.
Mike Pence n’a pas fait de commentaire durant la manifestation mais a déclaré: « Cette univeristé est à l’avant-garde de la liberté d’expression et du libre échange des idées dans une période qui, malheureusement, voit diminuer la liberté d’expression et le savoir-vivre sur les campus américains ».
C’est en sa qualité d’ancien gouverneur de l’Indiana que Mike Pence avait été invité à prendre la parole durant la cérémonie.

Bénin : la communauté LGBTI sort de l’ombre

Lors de la journée internationale de lutte contre l’homophobie et la trans-phobie, le Bénin a, pour la première fois, organisée une table ronde avec le témoignage de plusieurs homosexuels. Une tribune qui a permis à plusieurs personnes, membres de la communauté LGBTIdu Bénin de partager leur expérience de vie sexuelle malgré les pesanteurs sociales.
Souvent décrite comme un vice des sociétés occidentales, elle est pourtant plus présente depuis quelques années.
Lors du quatrième recensement général de la population et de l’habitat RGPH4, le traitement des données issues des enquêtes sur les conditions de vie des ménages, révèle que 76% des informaticiens béninois sont Homosexuels. Selon les données consolidées de l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Économique (INSAE) plus de 80% des informaticiens se déclarent favorables au mariage pour tous et 76% affirment avoir des mœurs « différentes ». Au début de 2013, il existait au moins neuf associations pour les homosexuels à Cotonou, Porto Novo, et Parakou. Aujourd’hui, plus de 14 associations sont déclarées militer pour la cause des homosexuels au Bénin avec environ 7 600 personnes déclarées.
Même si les autorités béninoises n’abordent jamais la question de l’homosexualité dans les débats publics, la communauté  LGBT existe malgré la tradition et la religion (Christianisme, l’Islam) et avec un taux de prévalence au VIH /SIDA six fois plus élevé que dans le cas de l’hétérosexualité.
Au Bénin, il n’y a aucun droit qui reconnaît les relations entre personnes de même sexe. Le gouvernement a reconnu les relations homosexuelles des membres du corps diplomatique étranger en accordant les visas diplomatiques et l’immunité diplomatique aux partenaires gays et lesbiens des diplomates homosexuels près le Bénin.
Selon la loi adoptée par décret colonial le 6 mai 1877« Sera puni d’un emprisonnement de six mois à trois ans et d’une amende de 200 F à 50 000 F quiconque aura commis un acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe mineur de vingt et un ans».

Le président de l’association Le Refuge rapporte les inquiétudes d’une des jeunes victimes du sketch de Cyril Hanouna

Le président du Refuge, Nicolas Noguier, a publié lundi très tôt un message sur son compte Facebook, relayé par L’Obs, dans lequel il raconte l’entretien téléphonique d’un des bénévoles de l’association avec le jeune homme.
La jeune victime était « dans un état de détresse épouvantable », raconte-t-il. « Nous avons été fort démunis devant ses pleurs et sa peur d’être reconnu par ses parents et son entourage ».

Jeudi soir, Cyril Hanouna s’était fait passer pour un homme bisexuel dans une annonce postée sur le site VivaStreet, avant de répondre en direct à l’écran aux hommes qui l’avaient contacté.
Cette « blague » avait donné lieu à des dizaines de milliers de signalements au CSA de la part de téléspectateurs, qui dénonçaient une séquence homophobe.
Dimanche, l’animateur avait annoncé au Journal du Dimanche qu’il avait l’intention d’attaquer le CSA, qui selon lui « orchestre » la montée en puissance des réactions négatives sur le réseau social Twitter.
Selon Europe 1, l’animateur a finalement décidé de faire machine arrière.
De son côté, Le Refuge envisage des poursuites pénales ou civiles.

Indonésie: Arrestations 141 personnes lors d’une fête gay à Jarkarta

La police indonésienne a mené une descente dimanche soir dans un immeuble de la capitale abritant une salle de gym et un sauna et a arrêté 141 hommes soupçonnés de participer à une fête gay .
Sur les réseaux sociaux, des photographies montraient des hommes assis torse nu, après le raid, dans une salle dotée d’équipements sportifs.
L’homosexualité est légale partout en Indonésie, sauf dans la province conservatrice d’Aceh, qui applique la loi islamique.
Le commissaire Nasriadi a cependant déclaré que dix hommes interpellés pourraient être poursuivis aux termes de la loi antipornographie.
Parmi eux, les organisateurs présumés de la fête, des hommes soupçonnés de se prostituer et des stripteasers. Ils sont passibles de 10 ans de prison.
Les autres personnes arrêtées étaient toujours entendues par les policiers en qualité de témoin.
En début de mois, huit hommes avaient été arrêtés à Surabaya, pour avoir organisé une fête gay, et pourraient être punis au nom de la loi sur la pornographie.
La semaine dernière, deux hommes avaient été condamnés à recevoir des coups de canne en public, à Aceh, pour avoir entretenu des relations sexuelles.

Toulouse : Les Tou’Win champion d’Europe lors de l’Union Cup, à Madrid.

Les Tou’Win, seule équipe toulousaine de rugby gay-friendly, ont remporté, en avril, le titre de champion d’Europe lors de l’Union Cup, à Madrid.
Par le sport, il lutte contre l’homophobie.
Le club, né en 2006, est composé d’une quarantaine de joueurs
Ils viennent d’ajouter un trophée à leur tableau, celui de champion d’Europe, victoire arrachée 12-0 contre Northampton Outlaws, à Madrid, le 30 avril dernier.
Tou’Win est une association sportive et militante pour la cause homosexuelle. Elle réunit des personnes autour d’idéaux communs : Respect, Dignité et Humanisme. Créée en avril 2006 à l’initiative d’une poignée de gays toulousains passionnés de rugby, l’association Tou’Win se compose aujourd’hui d’une cinquantaine de membres, dont une trentaine de joueurs de rugby à XV, homos et hétéros.
Le but de l’association est de favoriser l’intégration d’homosexuels dans le domaine sportif et de promouvoir le sport collectif et le rugby en particulier auprès de ceux-ci. L’association souhaite démontrer aux rugbymen amateurs, professionnels et institutionnels que la sexualité d’une personne n’empêche en rien la pratique de ce sport du moment que les qualités techniques et physiques requises sont présentes.
Cet idéal se concrétise à travers l’équipe de rugby à XV des Tou’Win. L’équipe de rugby à XV des Tou’Win se définit en tant qu’équipe « gay-friendly », car à l’image de plusieurs équipes françaises et étrangères, le club intègre sans aucune distinction des joueurs homos et hétéros.

Roumanie : mille personnes pour défendre les droits LGBT

Un millier de personnes ont défilé samedi à Bucarest pour défendre les droits des minorités sexuelles de Roumanie, menacés par une initiative visant à faire interdire les mariages gays par la Constitution.
Le Parlement roumain devrait prochainement fixer la date d’un référendum qui entérine le mariage comme étant « l’union entre un homme et une femme » et non entre « époux », ce que prévoit actuellement la loi fondamentale.
Cette consultation fait suite à une « initiative citoyenne » prise par plusieurs associations proches de la puissante Eglise orthodoxe, qui affirment avoir recueilli trois millions de signatures à cet effet.
Ils ont été rejoints par l’ambassadeur américain à Bucarest Hans Klemm.
Une trentaine d’ambassades en Roumanie ont envoyé un « message de soutien » aux membres de la minorité LGBT.
Trente-trois eurodéputés ont par ailleurs appelé le parlement à « ne pas soutenir le référendum » prévu, qui risque d' »inciter à la poursuite de la discrimination déjà présente dans la société roumaine ».
Une centaine de personnes avaient participé plus tôt dans la journée à une « marche de la normalité », organisée par trois petits partis d’extrême droite.

Tchétchénie: des pays commencent à accorder des visas aux homosexuels persécutés

Neuf Tchétchènes ont obtenu des visas à l’étranger après avoir fui leur pays à la suite des persécutions contre les personnes LGBT, rapporte la BBC. Deux d’entre eux ont été dirigés vers la Lituanie, qui a confirmé mercredi au Baltic News Service la délivrance de deux visas à « deux Tchétchènes qui ont subi des persécutions à cause de leur orientation sexuelle ».
Le ministre des Affaires étrangères lituanien Linas Linkevicius a enjoint les autres pays de l’Union Européenne à faire de même. « Il est très important d’agir, car ils souffrent », a-t-il plaidé à la BBC.
Les militants de l’association Russian LGBT Network sont en discussions avec cinq pays pour obtenir des visas aux personnes persécutées, et indiquent qu’une quarantaine de survivants aux camps se cachent encore dans différents endroits de la Russie.
Aux USA les réfugiés gays tchétchènes n’obtiennent pas de visa …
L’organisation LGBT Network, qui a aidé une quarantaine de personnes à fuir la persécution des homosexuels en Tchétchénie, cherche des pays pour les accueillir. Les États-Unis viennent de refuser de leur délivrer des visas, en raison d’un problème de classification.
L’organisation LGBT Network a rapporté que les négociations avec les potentiels pays d’accueil étaient difficiles, et que le ministère américain des Affaires étrangères avait refusé de délivrer des visas aux Tchétchènes. D’après Slate, ce même ministère a pourtant condamné publiquement les persécutions du gouvernement tchétchène
Le porte-parole du ministère a mis en avant un problème de classification des visas. Comme le rapporte BuzzFeed, il n’y aurait pas de visa prévu « spécifiquement pour les aides humanitaires », qui permettrait aux gens de venir directement de leur pays aux États-Unis. Les Tchétchènes ne pourraient donc obtenir un visa en se trouvant encore en Russie fédérale, puisqu’ils ne peuvent être considérés comme des réfugiés qu’en ayant quitté leur pays d’origine. Les diplomates américains leur auraient recommandé de demander des visas une fois partis de Russie, ce que LGBT Network juge trop risqué. Le porte-parole de l’organisation a expliqué que les Tchétchènes avaient avant tout « besoin d’un refuge », et qu’aucune « solution spécifique » n’avait été proposée par les responsables concernés.

L’association Le Refuge va porter plainte contre Cyril Hanouna

Ce samedi 20 mai, François Laborde, présidente de l’association Le Refuge, qui a vocation d’aider les personnes homosexuels, a annoncé qu’elle allait porter plainte.
En direct de « Touche Pas à mon Poste » en prime time jeudi 18 mai en deuxième partie de soirée, Cyril Hanouna semble avoir pris un malin plaisir à piéger des homosexuels en passant une fausse annonce sur un site de rencontre gay.

Contactée par Le HuffPost, SOS Homophobie estime que cet extrait est « scandaleux » et assure qu’elle va écrire au CSA. « Ce sont des propos homophobes. Pour nous c’est une récidive de Hanouna, cela fait plusieurs fois qu’il est pris en flagrant délit d’homophobie », souligne Joël Deumier, président de l’association.
L’animateur se défend d’une quelconque homophobie auprès de L’Express: « Il n’y aura jamais aucune séquence homophobe dans mes émissions! Bien au contraire, assure-t-il. Je suis le plus fervent défenseur du Refuge, dont j’ai défendu la cause depuis le début de la semaine, et encore dans l’émission, pour la semaine contre l’homophobie à l’école ».
Depuis l’émission TPMP du vendredi 19 mai et les accusations d’homophobie qui ont suivi la diffusion d’un canular, le présentateur subit les foudres des défenseurs LGBT et de bon nombres d’internautes. Plus de 6500 personnes ont d’ailleurs saisi le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) à la suite de l’émission.

Laura Flessel prône « l’inclusion par le sport »

Laura Flessel, nouvelle ministre des Sports, a réservé sa première visite officielle vendredi à une association de lutte contre l’homophobie, au terme de laquelle elle a prôné « l’inclusion par le sport ».
« Le sport réunit, c’est une cohésion. Si on me fait confiance, on peut aller loin. L’inclusion par le sport peut générer vraiment une bonne énergie », a déclaré Mme Flessel après avoir rencontré des jeunes aidés par l’association Le Refuge, qui fournit un toit à des victimes d’homophobie.
« Dans la vie de tous les jours et dans le milieu du sport, il faut comprendre et faire des passerelles. Le but, c’est d’amener plus de tolérance et d’arrêter ces clichés, de ne pas écouter des xénophobes ou des homophobes », a poursuivi celle qui était surnommée « la Guêpe ».

Les engagés

Le jeune Hicham Alaoui, 22 ans, décide brusquement de s’enfuir de sa chambre d’ado attardé. Désertant sa famille qui ne soupçonne rien, il se rend à Lyon, à la rencontre du seul homosexuel qu’il connaisse : Thibaut Giaccherini. Ce dernier a 28 ans, c’est un activiste qui milite pour les droits LGBT.
La quête d’identité intime, politique et sexuelle d’Hicham trouve en Thibaut un référent. Hicham admire ses combats. Il est fasciné par son univers bouillonnant et engagé. Il envie la force et l’affirmation de soi que Thibaut dégage. Mais, à mesure qu’il apprend à mieux le connaître, Hicham en devine de plus en plus les failles et les contradictions. Cette force est un masque. Pour trouver qui il est, Hicham va devoir tracer sa propre route…