Archives de Catégorie: religion

Le président de la Conférence des évêques appelle les citoyens à manifester contre la PMA pour toutes

Le président de la Conférence des évêques de France Eric de Moulins-Beaufort a estimé ce lundi que les citoyens, catholiques ou non, « inquiets » du projet de loi bioéthique, avaient « le devoir » de manifester le 6 octobre, journée de mobilisation contre ce texte.
« Personnellement, je ne vois pas comment nous pourrions empêcher des citoyens, catholiques ou non, inquiets de ce projet de loi, de manifester s’ils pensent que c’est un moyen utile pour se faire entendre », a-t-il déclaré à la presse, à l’issue d’une conférence sur le projet de loi organisée par la CEF au Collège des Bernardins à Paris.
« J’aurais tendance même à dire qu’ils ont le devoir de le faire », a-t-il ajouté. « J’approuve le fait que des citoyens français manifestent qu’ils sont inquiets de ce que le projet de loi prévoit », a-t-il encore dit, en précisant toutefois que « nous l’Eglise n’organisons pas la manifestation ». « Ce n’est pas notre manière d’agir », a ajouté l’archevêque de Reims qui ne sera pas à la manifestation le 6 octobre.
Une vingtaine d’associations dont La Manif pour Tous ont appelé à défiler contre le projet de loi qui prévoit notamment l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules. Adopté en commission, ce texte sera examiné dans l’hémicycle par les députés à partir du 24 septembre.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, mariage homosexuel, religion

Vatican: Des militants LGBT reçus par le secrétaire du Vatican

Des militants LGBT ont été reçus pendant plus d’une heure par le secrétaire du Vatican, le cardinal Pietro Parolin. Ils sont venus demander à l’Eglise catholique de prendre position pour condamner la criminalisation de l’homosexualité, encore en vigueur dans de nombreux pays.
Pendant la rencontre, une étude sur la criminalisation de l’homosexualité dans les pays des Caraïbes a été remise au secrétaire d’Etat du Saint-Siège, qui a manifesté son intérêt.
« Je pense qu’il serait très important qu’une position officielle, une déclaration du Vatican ou du pape lui-même soit faite, où l’Eglise dise clairement qu’elle condamne la criminalisation, quel que soit le sexe ou le genre des personnes. C’est ça qui est important », explique l’auteur du rapport, l’avocat argentin Leonardo Raznovich.
Selon celui-ci, le pape François aurait fait jouer de son influence pour que l’Eglise au Belize retire son appel après que la Cour suprême a jugé inconstitutionnel une loi pénalisant l’homosexualité.
Le cardinal Parolin a tenu à rappeler l’opposition de l’Eglise à toute violence contre les personnes et promis de faire remonter cette rencontre au pape François. Pour les militants LGBT, un dialogue s’est désormais ouvert. Sur 70 pays pénalisant encore l’homosexualité dans le monde, six prévoient toujours la peine de mort.

Poster un commentaire

Classé dans religion

Les Mormons autorisent le baptême des enfants de couples homosexuels

L’Eglise des mormons, l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours, accepte désormais de baptiser les enfants de couples homosexuels, bisexuels ou transgenres qui en font la demande, qu’ils soient membres de ce culte ou non.
Cette décision « entre en vigueur immédiatement », a précisé jeudi dans un communiqué l’Eglise mormone. « Auparavant, notre manuel assimilait le mariage avec une personne du même sexe à de l’apostasie », autrement dit un reniement de la foi, explique le communiqué.
« Bien que nous considérions toujours une telle union comme une grave transgression, elle ne sera plus traitée comme de l’apostasie (…) A la place, les comportements immoraux seront traités de la même manière, qu’il s’agisse de relations hétérosexuelles ou homosexuelles », ajoute le texte.
« Les efforts de nos membres pour faire preuve de davantage de compréhension, de compassion et d’amour devraient contribuer au respect parmi les gens de bonne volonté. Nous voulons réduire la haine et le mépris si répandus de nos jours », écrit l’Eglise mormone.
Elle insiste toutefois sur le fait que « ces changements ne constituent pas un revirement dans la doctrine de l’Eglise sur le mariage ou les commandements de Dieu concernant la chasteté et la moralité. »

Poster un commentaire

Classé dans religion

Le pape refuse la démission du cardinal Barbarin

Invoquant la « présomption d’innocence », le pape refuse la démission du cardinal Barbarin, qui annonce se « mettre en retrait pour quelques temps » du diocèse de Lyon
Le cardinal Barbarin, annonce se « mettre en retrait pour quelques temps » du diocèse de Lyon. .
« Lundi matin, j’ai remis ma mission entre les mains du Saint Père. En invoquant la présomption d’innocence, il n’a pas voulu accepter cette démission », explique l’Archevêque de Lyon dans un communiqué .
Et d’ajouter : « Il m’a laissé la liberté de prendre la décision qui me paraît la meilleure pour la vie du diocèse de Lyon, aujourd’hui. À sa suggestion et parce que l’Église de Lyon souffre depuis 3 ans, j’ai décidé de me mettre en retrait pour quelque temps et de laisser la conduite du diocèse au vicaire général modérateur, le père Yves Baumgarten ».
Une décision qui prend effet dès aujourd’hui.

Poster un commentaire

Classé dans religion

USA: L’Église méthodiste maintient le refus du mariage et de l’ordination des homosexuels

Au terme d’un vif débat, l’Église méthodiste unie a voté mardi 26 février en faveur du maintien de la position traditionnelle de cette institution, qui refuse le mariage homosexuel et l’ordination de pasteurs homosexuels.
La question suscite la controverse depuis de nombreuses années. L’Église méthodiste unie (EMU) doit-elle célébrer des mariages entre personnes de même sexe et accepter de consacrer des pasteurs se disant homosexuels ?
Réunis en session extraordinaire du 23 au 26 février à Saint-Louis, aux États-Unis, les délégués de l’EMU ont dit non. Après de très vifs échanges, ils ont ainsi adopté à 438 voix contre 834 le « plan traditionnel ». Ce plan maintient la doctrine en vigueur et refuse toute évolution en matière d’accueil des personnes LGBT au sein de cette Église.
Plusieurs responsables craignent que les Eglises « progressistes » de l’union quittent la dénomination après cette décision.
Aux États-Unis, une grande partie des méthodistes souhaitaient voir l’Eglise accueillir les cérémonies LGBT et ouvrir le clergé à des personnes ouvertement gays, comme l’ont fait les Eglises épiscopale et presbytérienne du pays. Au moins deux tiers des délégués américains étaient favorables au « Plan pour une seule Eglise », plus inclusif.
« Mais la présence mondiale croissante parmi les 12 millions de membres a eu plus d’influence. Les méthodistes extérieurs aux Etats-Unis, favorables à des positions plus traditionnelles sur la sexualité, représentaient 41% des 864 délégués de la conférence générale. 30% venaient d’Afrique », rapporte encore Christianity Today.
Avec 7 millions de membres aux Etats-Unis, et 12 millions de fidèles dans le monde, l’Eglise méthodiste unie est la deuxième plus grande dénomination protestante du pays après la Convention baptiste du Sud.

Poster un commentaire

Classé dans religion

Act Up réclame la levée de l’immunité diplomatique de Mgr Luigi Ventura

« L’immunité diplomatique ne doit pas être synonyme d’impunité ». Dans un communiqué diffusé lundi 18 février, l’association Act-Up, dont l’un des militants accuse Mgr Luigi Ventura d’agression sexuelle, réclame la levée de l’immunité afférente à sa fonction d’ambassadeur du Vatican en France.
« Nous exigeons que le Ministère des affaires étrangères prenne ses responsabilités, en demandant au Saint-Siège de lever dès aujourd’hui cette immunité », écrit Act Up, souhaitant que l’intéressé « puisse être entendu comme justiciable ».
Le nonce apostolique Luigi Ventura est visé par deux plaintes pour agressions sexuelles et une troisième devrait être déposée.
La troisième plainte, révélée par RTL, devrait être déposée pour des faits qui seraient survenus le 11 décembre dernier à l’hôtel Meurice de Paris, lors d’une cérémonie de vœux à la communauté italienne. Âgé de 74 ans, Mgr Luigi Ventura est en poste à Paris depuis 2009 et est responsable des relations du Saint-Siège avec les autorités françaises comme avec les évêques de France. Des fonctions pour lesquelles il bénéficie de l’immunité diplomatique, ce que dénonce l’association française Act-Up, qui demande qu’elle soit levée.

Poster un commentaire

Classé dans religion

Irlande : Une entreprise condamnée à verser 2 500 euros à un homosexuel pour son refus d’imprimer des invitations à la cérémonie de partenariat civil

Une entreprise de conception et d’impression a été condamnée à verser 2 500 euros à un homosexuel pour son refus d’imprimer des invitations à la cérémonie de partenariat civil de cet homme avec son partenaire de longue date.
Cela fait suite à une décision historique de la Commission des relations de travail (WRC) qui a établi que l’entreprise Beulah Print and Design a fait preuve de discrimination à l’encontre de Jonathon Brennan (33 ans) en raison de son orientation sexuelle lorsque celle ci a refusé d’imprimer les invitations.
Le juge Orla Jones a ordonné à la société  de verser la somme de 2 500 euros à Brennan pour la discrimination visée à l’article 3 de la loi sur l’égalité de statut.
Dans l’affaire, Brennan a contacté Beulah Print and Design en mars 2015 pour l’impression des invitations à la cérémonie du partenariat civil avec son partenaire, John Kierans (39 ans).
Cependant, Brennan a déclaré lors de l’audience au WRC qu’il était « choqué et gêné » lorsque Beulah a refusé de prendre l’affaire, car il avait fait affaire avec Beulah pendant quatre ans avant mars 2015 pour son salon de coiffure et n’avait jamais eu de problème avec eux.
Brennan a déclaré à l’audience que le copropriétaire de Beulah lui avait dit qu’il ne pouvait pas imprimer les invitations, car lui et son partenaire commercial étaient des chrétiens croyant en la Bible, ne croyaient pas en l’homosexualité et ne soutenaient pas le mariage homosexuel.
Brennan a déclaré que Beulah lui avait dit qu’ils refuseraient de la même toute demande pour imprimer des photos d’une femme nue en raison de leurs croyances religieuses.
Brennan a dit à Beulah qu’ils avaient été heureux de prendre son argent pour d’autres commandes, mais pas lorsqu’il s’agissait d’invitations pour son partenariat civil.
Brennan a déposé sa plainte pour discrimination le 29 avril 2015 et lors de l’audience devant la WRC, le copropriétaire de Beulah a expliqué qu’il avait déjà refusé d’imprimer d’autres formes d’imprimerie lorsqu’il s’était opposé à son contenu en raison de ses convictions religieuses.
Le copropriétaire de Beulah a déclaré que le 4 mars 2015, il pensait que Brennan comprenait et acceptait ce qu’il avait dit et qu’il était ensuite allé lui serrer la main, mais Brennan ne lui avait pas rendu la pareille.
Beulah a déclaré à la WRC que le refus de ce service n’était pas dû à l’orientation sexuelle de Brennan, qui lui avait déjà fourni des services d’impression pour son entreprise de coiffure et ne s’opposait pas à lui fournir un service d’impression, mais s’opposait à fournir un service d’impression en ce qui concerne de quelque chose qui était contraire à leurs croyances.
Beulah a déclaré qu’il s’agissait de l’objet de la demande et non de la personne qui avait demandé le service.
union Beulah a déclaré que par le passé, elle refusait d’imprimer des affiches pour un événement de strip-teaseur dans un pub et refusait également d’imprimer des éléments pornographiques, ces demandes étant contraires à leurs convictions religieuses.
Beulah a déclaré qu’ils auraient refusé la même demande si celle-ci avait été faite par une personne d’orientation sexuelle différente et que l’entreprise compte de nombreux clients homosexuels
Dans ses conclusions, Jones a déclaré que Beulah avait confirmé à l’audience que son service d’invitation au mariage était accessible aux couples hétérosexuels. Il était donc clair que Brennan aurait pu utiliser ce service s’il avait été un homme hétérosexuel.
Le Juge Jones a constaté que Beulah avait refusé un service à Brennan qui était librement disponible pour les couples hétérosexuels.
Elle a dit qu’il était clair que quelles que soient les raisons pour lesquelles Beulah avait refusé de fournir à Brennan le service d’invitation de mariage, Brennan aurait pu accéder à ce service sans le fait qu’il soit un homme gay.
Elle a conclu: «Je suis donc convaincue qu’en refusant de fournir le service au plaignant, l’intimé a fait preuve de discrimination à son égard en raison de son orientation sexuelle. »
Dans une déclaration sur les résultats de la WRC, Beulah déclare qu’ils ont rejeté les conclusions de la WRC : «Nous avons simplement agi conformément à la lumière de notre propre conscience en tant que disciples du Christ».
La société a déclaré ne pas avoir refusé le service de Brennan «en raison de son identité ou de la manière dont il a choisi de vivre. En effet, nous étions heureux de le servir par le passé et continuerions volontiers à le servir à l’avenir».
«Nous sommes absolument clairs, et avons maintenu dès le départ, que nous ne discriminions pas notre client en refusant de concevoir et d’imprimer une invitation à un mariage de même sexe.»
«Au fil des ans, nous avons refusé de nombreux emplois uniquement parce qu’ils étaient clairement opposés à notre foi chrétienne.» a ajouté le représentant de la société.
«Nous ne sommes pas contre les personnes qui choisissent de pratiquer l’homosexualité, mais en tant que chrétiens convaincus de la Bible, nous ne pouvons pas, en toute conscience, imprimer des invitations pour des unions de même sexe.
«Si l’État dicte ce qu’une personne peut croire ou ne pas croire et exige la conformité en matière de choix moraux personnels, nous empruntons le chemin de l’intolérance vers le totalitarisme». ont ils conclu

Poster un commentaire

Classé dans info, internationnal, mariage homosexuel, religion

USA: un groupe évangélique s’oppose au projet de loi anti-lynchage pour les LGBT

Une association évangélique réclame un amendement au projet de loi anti-lynchage approuvé à l’unanimité par le Sénat américain le mois dernier, exigeant que les protections accordées aux personnes LGBT soient retirées de la proposition avant le vote de la Chambre.
La loi, si elle estvotée, criminalisera l’acte de lynchage au niveau fédéral.
Selon la législation, les politiciens américains ont tenté de lutter contre le lynchage près de 200 fois, mais ont échoué à chaque fois en dépit du soutien de la présidence. Au moins 4 742 personnes – dont la majorité étaient noires – auraient été lynchées aux États-Unis entre 1882 et 1968, indique le projet de loi.
Cette fois, l’acte semble prêt pour le succès. Il a été présenté par les trois membres noirs du Sénat, le sénateur Cory Booker (New Jersey), la sénatrice Kamala Harris (Californie ) Et le sénateur Tim Scott (Caroline du Sud ).
L’adoption du projet de loi constituerait une victoire importante pour les groupes minoritaires aux États-Unis. La législation s’appliquera aux lynchages motivés par la «religion réelle ou supposée de la victime, son origine nationale, son sexe, son orientation sexuelle, son identité de genre ou son handicap».
Le Liberty Counsel, une organisation à but non lucratif qui fait la promotion des litiges liés aux valeurs chrétiennes évangéliques, a un problème particulier en ce qui concerne la protection des Américains LGBT par la loi.
Dans une interview accordée au journal conservateur OneNewsNow mardi, le président de Liberty Counsel, Mat Staver, a averti qu’offrir une protection à la communauté LGBT contre le lynchage permettrait à ses membres d’obtenir davantage de droits à l’avenir.
Staver a expliqué que l’avocat de son association fait maintenant pression sur les membres du Congrès dans le but de faire supprimer les références «d’orientation sexuelle» et «identité de genre» du projet de loi avant qu’il ne devienne loi.
Stephen Peters, porte-parole du groupe de défense des droits civils des LGBT, Human Rights Campaign, a déclaré à Newsweek : «Liberty Counsel s’attaque depuis longtemps aux personnes LGBTQ et à leurs familles en s’employant à ancrer la discrimination dans la loi et à saper les avancées en matière d’équité et d’égalité. Leur tentative de soustraire les personnes LGBTQ d’un projet de loi anti-lynchage montre leur animosité à l’égard des personnes LGBTQ. »
Le Liberty Counsel a été qualifié de «groupe haineux» anti-LGBT par le Southern Poverty Law Center. En novembre, elle a fait pression sur les législateurs pour qu’ils suppriment les discriminations anti-«orientation sexuelle» et «identité de genre» d’un accord commercial avec le Canada et le Mexique.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal, religion

Canada :Un évêque gay épouse son compagnon en la cathédrale de Toronto

L’évêque Kevin Robertson a épousé son partenaire Mohan Sharma à la cathédrale Saint-James, dans la ville canadienne de Toranto .
M me Susan Bell, évêque du diocèse de Niagara, a présidé la cérémonie qui a eu lieu le 28 décembre.
Le diocèse de Toronto a publié un communiqué félicitant le couple :
Le diocèse de Toronto félicite Mgr Kevin Robertson et M. Mohan Sharma, qui se sont mariés aujourd’hui à la cathédrale Saint-James en présence de leurs deux enfants, de leurs familles et de nombreux amis, dont l’archevêque Colin Johnson et l’évêque Andrew Asbil.
Les évêques Kevin et Mohan, qui forment un couple depuis 2009, ont vu leur relation bénite en 2016 selon les directives pastorales du diocèse de Toronto et sont maintenant mariés en vertu des dispositions relatives au mariage de ces mêmes directives. (source http://www.toronto.anglican.ca)
L’union du couple donne un coup de pouce aux chrétiens LGBTI désireux de voir plus d’égalité au sein de leur religion.
Cependant, le mariage homosexuel en général continue d’être une question épineuse et controversée au sein de l’église chrétienne.

Poster un commentaire

Classé dans info, internationnal, mariage homosexuel, religion

Le pape François se dit «inquiet» de la «mode» de l’homosexualité dans l’Eglise

 Dans un livre d’entretiens intitulé La force d’une vocation paru ce samedi 1er décembre en Italie, le pape François, prend position sur la « question très grave » de l’homosexualité.
« Dans nos sociétés, il semble même que l’homosexualité soit à la mode et cette mentalité, d’une certaine manière, influe aussi sur la vie de l’Église », estime le religieux argentin, en expliquant que la question l’inquiète.
Le Saint Père avait pourtant tendu la main à la communauté gay lors de son élection en 2013. Il avait notamment reçu des couples homosexuels et lancé la fameuse phrase : « Qui suis-je pour juger ? ».
Un document datant de 2005 interdit formellement l’accès à la prêtrise à tout homme présentant des tendances homosexuelles. Mais, en raison du faible nombre de vocations, l’Église ferme souvent les yeux.
Dans ce livre d’entretiens, qui sera traduit en dix langues, le souverain pontife demande aux responsables de séminaires de renforcer leur contrôle sur la question. En août dernier, l’ancien archevêque de Buenos Aires avait incité les parents d’enfants homosexuels à recourir à la psychiatrie. Ses propos avaient provoqué un tollé.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal, mariage homosexuel, religion