Archives de Catégorie: religion

L’Eglise catholique appelle Macron à ne pas ouvrir la PMA aux couples lesbiens

L’Eglise catholique, par la voix de Mgr Pierre d’Ornellas, appelle Emmanuel Macron à ne pas « réveiller les passions » sur la procréation médicalement assistée (PMA), au lendemain de l’avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) favorable à son ouverture aux couples de femmes et aux femmes célibataires.
Dans une tribune à paraître dans « Le Monde » daté de jeudi, l’archevêque de Rennes, chargé des questions d’éthique au sein de l’épiscopat, estime qu' »il serait regrettable pour tout le monde que le président de la République et le gouvernement prennent rapidement des décisions qui suscitent la division en réveillant les passions ».
« Le CCNE ne donne qu’un avis qui, sans obliger, invite à une réflexion plus approfondie et davantage partagée. Donnons-nous le temps de la réflexion et du débat! », écrit Mgr d’Ornellas.

La cheffe de file de l’extrême droite française Marine Le Pen, vaincue au second tour de la présidentielle par M. Macron, s’est dite elle « opposée » à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires, car « fabriquer des enfants sans père (est) éminemment négatif pour l’enfant en question ».

USA : une application pour les LGBT chrétiens

Crystal Cheatham, une lesbienne chrétienne, vient de lancer une application biblique pour les personnes LGBT. « Cette application concerne les personnes qui s’identifient comme des ‘chrétiens progressistes mais non religieux’, des chrétiens progressistes qui ont eu des rapports sexuels avant le mariage et qui ne s’en soucient pas, qui sont frustrés par la culture de la pureté, qui sont pro-choix, pro-femmes et qui veulent accepter et embrasser les liens interreligieux », a déclaré Crystal Cheatham à AutoStraddle.com.
Crystal, originaire de Philadelphie, se décrit comme une chrétienne lesbienne. Bien qu’elle ait pensé une fois que son attrait de même sexe était incompatible avec sa croyance en Dieu, elle a finalement décidé d’embrasser et de célébrer son lesbianisme. « Je suis noire, je suis lesbienne, et je suis fatiguée de me sentir comme si ma foi n’a pas d’importance », a-t-elle dans un communiqué de presse
« certains pensent que c’est une anomalie qu’une lesbienne noire peut être chrétienne, mais il y en a beaucoup comme moi ».explique t’elle
Après avoir fait son coming-out, Crystral s’est sentie frustrée par le manque de livres et de ressources disponibles dans les librairies pour des personnes comme celle qui s’identifient comme des chrétiens LGBT. C’est pour cela qu’elle a décidé de créer une application  appelée « Our Bible App » (« Notre application biblique » ). L’application qui devrait sortir cette semaine « mettra en vedette une bibliothèque de dévotions progressives et une collection de versions bibliques qui se réfèrent à Dieu dans des termes neutres en termes de genre », a déclaré la jeune femme
Elle espère que son application aidera les chrétiens à embrasser et à accepter l’homosexualité

Norvege :Oslo va ouvrir une mosquée «gay friendly» qui permettra aux femmes de prêcher

Une mosquée féministe et «gay friendly» ouvrira bientôt ses portes à Oslo. Un projet porté par une organisation norvégienne qui défend les droits des personnes LGBTQ issues des minorités ethniques.
Après celles de Berlin et de Paris, une nouvelle mosquée «libérale», autorisant les femmes, les homosexuels et les individus transgenres à prier côte à côte ainsi que les femmes à prêcher ouvrira ses portes à Oslo, en Norvège, dans l’année, selon Yezen al-Obaide, à l’origine du projet.
A travers l’organisation Skeiv Verden (Le Monde des queer), il a formé un réseau informel pour les gays musulmans en Norvège. Ensemble, ils ont une vision claire de la nouvelle mosquée.
«Cette mosquée devra être un endroit ouvert à tous ceux qui sentent qu’ils ne peuvent pas se rendre dans une mosquée ordinaire», a-t-il précisé avant d’ajouter que les hommes, les femmes et les LGBT seraient tous les bienvenus dans cet espace.
Appellé Masjid al-Nisa (la mosquée des femmes), le projet n’a pas pour objectif de se placer «en opposition aux autres mosquées, mais plutôt comme une initiative pouvant élargir une diversité qui est déjà présente», selon le site Internet de l’organisation Skeiv Verden , qui défend les droits des personnes LGBTQ (lesbiennes, gays, lesbiennes, bi, trans et queer) issues de minorités ethniques. Cette organisation aurait notamment travaillé à créer un réseau informel entre les musulmans homosexuels du pays.
«Je voudrais créer une mosquée féministe où les femmes ont autant d’espace que les hommes. Autant les hommes que les femmes sont autorisés à diriger la prière, et tous les sexes peuvent prier ensemble dans la même pièce, côte à côte», a déclaré Yezen al-Obaide, avant d’ajouter qu’il fallait «donner le micro aux femmes» pour qu’elles puissent «parler pour elles-mêmes.»
Un projet similaire avait déjà vu le jour à Paris en 2012 ce qui avait été la première expérience du genre. Plus récemment, Berlin a ouvert une mosquée gay friendly en juin 2017.

USA : une jeune Mormon fait son coming out en plein office

La vidéo du discours de Savannah , une jeune mormone de 12 ans, est devenue virale
Savannaha a fait son coming out devant les paroissiens d’une église de l’Etat américain de l’Utah. Mais alors qu’elle expliquait que « Dieu l’a créée de cette façon et qu’elle n’est pas une erreur », les officiels de l’église lui ont coupé son micro et l’ont obligée à aller s’asseoir.
Savannah, une jeune adolescente de douze ans, est montée le mois dernier sur l’estrade de son église mormone près de Salt Lake City, dans l’Utah, pour annoncer son homosexualité aux paroissiens.
« Je crois que je suis un enfant de parents divins. Je ne sais pas s’ils nous parlent, mais je sens dans mon coeur qu’ils m’ont créée et qu’ils m’aiment. »
« Ils ne m’ont pas ratée en me donnant des yeux bruns, ou quand je suis née chauve. Ils ne m’ont pas ratée lorsqu’ils m’ont donné des tâches de rousseur ou en me faisant homosexuelle. Dieu m’aime simplement comme ça car je crois qu’il aime toutes ses créations. »
Savannah a été brusquement coupée par les officiels de l’église, lesquels ne devaient certainement pas partager l’appel à l’ouverture et à la tolérance de l’adolescente. Son micro soudainement coupé, Savannah fut ensuite priée d’aller s’asseoir. Et la cérémonie continua comme si de rien n’était.
Chez les Mormons, être attiré par quelqu’un du même sexe n’est pas un pêché. Elle interdit néanmoins la sexualité homosexuelle
Heather, la maman de Savannah, qui accepte totalement son homosexualité, a expliqué au Daily Mail que sa fille était retournée en pleurs auprès d’elle. Elle l’a ensuite consolée en lui disant à quel point elle avait été belle et courageuse.

Suisse: le diocèse de Bâle s’explique sur un poste refusé à un homosexuel

Le refus, début juin, du diocèse de Bâle d’accorder la mission canonique à un agent pastoral, qui avait postulé comme aumônier de clinique psychiatrique, avait été motivé par le fait que le théologien vivait en partenariat enregistré. Le diocèse est pourtant connu pour accorder une attention particulière à ses fidèles homosexuels. Il a ainsi créé, en mai dernier, ‘Arc-en-ciel’, un groupe de travail pastoral à l’intention des chrétiens gay, lesbiennes, bisexuels et trans .
“Les nobles principes cités dans le dépliant d”Arc-en-ciel’ valent-ils simplement le papier sur lequel ils sont écrits?”, se demande ainsi Christian Leutenegger, membre de l’association Adamim, qui défend les droits des personnes homosexuelles engagées dans l’Eglise, dans une lettre envoyée à plusieurs journaux. Il accuse le diocèse de Bâle d’avoir surtout réalisé, avec cette nouvelle pastorale, une opération de communication.
L’agent pastoral fait remarquer que son collègue a été sanctionné parce qu’il vivait dans une union officialisée. Il n’aurait sans doute pas été inquiété si son partenariat n’avait pas été officiel. Il y voit une contradiction avec le fait que l’Eglise promeuve les relations sentimentales sérieuses et de longue durée.
Selon le porte-parole du diocèse de Bâle, Hansruedi Huber, l’institution reconnaît les tensions existant entre les normes de l’Eglises et l’acceptation de l’homosexualité dans la société actuelle. “Ce clivage est une cause de grande souffrance pour Mgr Felix Gmür”, évêque de Bâle, assure Hansruedi Huber. “Notre évêque est très attaché à l’évolution de l’Eglise . La création de la pastorale ‘Arc-en-ciel’ le démontre”.
Le porte-parole souligne cependant que le prélat n’a pas la même marge de manœuvre dans tous les secteurs. Même s’il peut s’engager sur certains changements de normes, il est obligé de garantir l’application du droit canonique en vigueur. Hansruedi Huber note qu’il en va de même pour la promotion des femmes dans l’Eglise. “Dans le diocèse de Bâle, il y a par exemple des femmes dans tous les secteurs de direction. Le fait qu’il n’y ait pas de femmes prêtres ne dépend pas d’un simple ‘changement d’étiquette’, mais implique un processus engagé au sein de l’Eglise au niveau mondial, qui n’a pas encore abouti”.

Ecosse :Ouverture du mariage religieux aux couples de même sexe

Les couples homossexuels pourront s’unir dès cet automne devant les clercs de l’Eglise d’Ecosse, l’une des plus importantes Eglises de la Communion anglicane. Réunis en synode à Edimbourg pendant quinze jours, les représentants de l’institution ont décidé, Jeudi 8 juin, par une majorité écrasante (80% des laïcs, des évêques et 67% du clergé), d’autoriser les couples de même sexe à se marier à l’église, trois ans après la légalisation du mariage civil pour tous.
Seul le diocèse d’Aberdeen et d’Orkney, sur les sept que compte le territoire, s’était opposé à ce changement aux cours des discussions.
Le clergé a amendé la loi canonique sur le mariage, en supprimant la mention «entre un homme et une femme», rapporte la presse britannique .
Les Anglicans homosexuels pourront être unis devant dieu, mais à condition que le clerc chargé de l’office soit d’accord pour officier la cérémonie.
Une «clause de conscience» qui existe aussi chez les épiscopaliens américains et canadiens, deux branches de la Communion anglicane qui ont adopté de telles avancées depuis 2015.  Une première cérémonie devrait avoir lieu cet automne selon les informations du Guardian.

USA : un pasteur évangéliste appelle au boy-cott de Mac DO

Joshua Feuerstein est furieux : McDonalds produit des boîtes de frites arc-en-ciel à l’occasion du mois des fiertés
Joshua Feuerstein,  est un évangéliste chrétien qui avait appelé au boycott de Starbucks
quand le géant du café avait en 2015 dévoilé ses tasses de Noël: ses traditionnels gobelets blanc et vert étaient parés de rouge pour la période des Fêtes de Noel. Mais l’évangélistes’était plaint du manque de symbolisme religieux pour célébrer la naissance de Jésus.
Cette fois, il s’en prend à McDonalds car la chaîne de restauration rapide a annoncé qu’elle se servirait d’emballages avec l’arc-en-ciel pour ses frites.
L’emballage à thème LGBTI sera disponible dans seulement trois points de vente à Washington DC au cours du prochain week-end (9-11 juin) en soutient à la marche dans la capitale .
McDonalds sponsorise l’événement et aura également un char dans le défilé du 10 juin.
«Les boîtes de frites aux couleurs de l’arc-en-ciel sont une façon amusante de montrer notre soutien à la communauté LGBTQ en utilisant l’un des articles les plus connus et reconnaissables de McDonald’s», a déclaré Cathy Martin, coprésidente du réseau McDonald’s PRIDE et vice-présidente de McDonald’s Baltimore Washington Région.

Le patriarche russe réveille la polémique sur le mariage pour tous

Le patriarche Kirill a réaffirmé son soutien aux Français qui avaient manifesté en 2013 contre l’adoption du mariage homosexuel.
Correspondant à Moscou
Alors que Vladimir Poutine est en visite en France, le patriarche Kirill, vu comme un allié spirituel du chef du Kremlin, s’est lancé, lundi, dans une diatribe contre la loi française instaurant le mariage gay et soutenu les manifestants qui s’étaient soulevés en 2013 contre l’adoption de ce texte. Ces derniers ont agi «pour les mêmes raisons que lorsqu’ils se sont soulevés contre les lois fascistes et pro apartheid», a déclaré le chef de l’Église orthodoxe russe. «Quand la législation déchire le lien avec la morale, elle cesse d’être une législation acceptable pour les gens, elle génère des protestations. Les manifestations organisées en France par des millions de gens croyants ont été dispersées par la police alors que ceux-ci protestaient seulement contre le fait que quatre ou cinq personnes au Sénat ont décidé le sort de lois horribles et contraignent les gens à vivre selon des nouvelles lois, à oublier ce que sont un papa et une maman et dire «parent numéro un» et «parent numéro deux», a dénoncé le patriarche qui s’exprimait à l’université de Bichkek, au Kirghizstan, où il effectue une visite pastorale de deux jours.
» Lire aussi – Macron estime que les opposants au mariage pour tous ont été «humiliés»
L’impression que le pouvoir religieux et politique ne font qu’un
Pour Kirill, la France, comme les autres pays occidentaux à avoir légalisé le mariage homosexuel, a cédé à «la tentation, mais tout ceci va finir». «Car dans le cas contraire», pressent-il, «la société humaine, après avoir déchiré le lien entre la liberté et la responsabilité morale, deviendra invivable». Lors de la manifestation anti-mariage pour tous du 26 mai 2013, les organisateurs avaient revendiqué un million de participants contre 150.000 selon les forces de l’ordre. L’Église orthodoxe se défend de tout rôle politique et revendique son indépendance vis-à-vis de l’État russe, en expliquant notamment qu’elle milite pour la suppression de l’avortement subventionné alors que le Kremlin s’y refuse. Mais dans les faits, le patriarche s’affiche régulièrement aux côtés de Vladimir Poutine, donnant parfois l’impression que le pouvoir religieux et politique ne font qu’un.

Namibie : Le Conseil ecclésiastique reconnais homosexuels

Le conseil ecclésiastique (Council of Church) de Namibie a appelé à l’acceptation des gays et des lesbiennes tout en continuant à condamner le style de vie homosexuel.
Dans un communiqué publié jeudi, le conseil des églises a déclaré qu’il reconnait la Bible comme autorité ultime et que d’après celle-ci, le mariage concerne exclusivement l’union d’un homme et une femme.
« Le conseil des leaders de l’église appelle tous les Chrétiens et les personnes de bonne volonté à accepter comme enfants de Dieu nos frères et sœurs dans nos communautés qui sont de la même orientation sexuelle et à éviter les condamnations, la haine et l’intolérance et à rejeter toute forme d’infamies et de discrimination », lit-on dans le communiqué.
Cependant, le conseil a ajouté que la « réalité inexplicable de l’attraction entre individus du même sexe » exige la sensibilité et la compréhension de l’église afin que celle ci ne soit pas à l’origine d’un sentiment de rejet.
Le texte précise toutefois que vivre la vie des gays et des lesbiennes constitue un péché et que le conseil condamne tous les modes vie de débauche

Suisse : un groupe de travail d’action pastorale à l’intention des chrétiens LGBT

Le diocèse de Bâle a lancé, le 11 mai 2017, “Arc-en-ciel”, un groupe de travail d’action pastorale à l’intention des chrétiens gay, lesbiennes, bisexuels et trans (LGBT). Le diocèse a édité un dépliant distribué au public. Son but: mieux connaître ce que vivent ces personnes au quotidien.
“Il y a des gens ayant une orientation sexuelle différente”, explique Barbara Kückelmann, en charge de la pastorale du diocèse de Bâle. “Le groupe de travail veut connaître la réalité de vie de ces personnes dans l’église et dans la société et l’aborder sérieusement. Il sont les bienvenus chez nous”, poursuit-elle, affirmant que nous sommes tous des êtres voulus et aimés par Dieu. Le diocèse souhaite améliorer son action pastorale pour ces personnes.
Le diocèse a favorisé la mise en place de ce groupe de travail pour les personnes avec cette orientation sexuelle bien que la doctrine officielle de l’Eglise catholique ne la tolère pas? “Là-dessus, le diocèse ne fait aucun commentaire”, répond Barbara Kückelmann. “Ce groupe de travail n’a pas vocation à réfléchir sur ce qui est permis ou ce qui ne l’est pas. Nous sommes préoccupés par l’offre pastorale destinées à ces personnes. L’homosexualité ainsi que d’autres orientations sexuelles font partie de la condition humaine. Il est important de souligner que nous n’excluons personne.”
Pour Barbara Kückelmann, accompagner les gens est une des activités principales de l’Eglise. “Il y a bien une pastorale pour accompagner les jeunes, les malades à l’hôpital, ou encore les migrants”, ajoute-t-elle.
Comment le groupe de travail pourra-t-il répondre à un couple gay qui demande la bénédiction de son union? “Les bénédictions de couples homosexuels ne sont pas possibles. Mais chacun peut demander la bénédiction de Dieu pour les gens qui vivent dans leur entourage et que nous trouvons sur notre chemin.”
Bruno Fluder, porte-parole de l’ADAMIN, l’association des pasteurs homosexuels, “se réjouit que le diocèse de Bâle prenne en considération ce groupe de personnes et réalise que ces personnes ont été systématiquement discriminées par l’Eglise catholique et le sont encore”, a-t-il déclaré à Kath.ch.
Le groupe de travail “Arc-en-ciel”, formé à l’initiative de Mgr Felix Gmür, évêque de Bâle, a été constitué à l’été 2016. Il faut mettre fin aux préjugés et aux discriminations, souligne l’évêché. (source : cath.ch/sys/bh)