Archives de Catégorie: politique

USA: Premier gouverneur d’Etat homosexuel

L’Etat du Colorado a élu mardi un gouverneur ouvertement gay lors des élections de mi-mandat, le démocrate Jared Polis, une première aux Etats-Unis
Jared Polis, 43 ans, élu à la Chambre des représentants depuis 2008, a battu le Républicain Walker Stapleton.
Aucun des deux candidats n’avaient fait de l’orientation sexuelle de Jared Polis un sujet dans la campagne électorale, soulignent plusieurs médias locaux.
Premier gouverneur élu après avoir révélé son homosexualité
Jared Polis est, le premier gouverneur à avoir été élu après avoir révélé son homosexualité. Il succède au Démocrate John Hickenlooper, gouverneur depuis 2011. Millionnaire surdoué et entrepreneur audacieux ayant fait fortune dans les nouvelles technologies, Jared Polis avait été admis à la prestigieuse université de Princeton alors qu’il n’avait encore que 16 ans, et pas encore terminé le lycée.
« Ils m’ont pris parce qu’ils pensaient que j’étais prêt, et ils avaient raison », a-t-il déclaré à la presse, assurant qu’il aurait « perdu son temps » en restant un an de plus au lycée. M. Polis, de confession juive, est né Jared Schutz à Boulder (Colorado) mais a changé de nom de famille à l’âge de 25 ans pour prendre celui de Polis, en l’honneur de sa grand-mère, selon lui.
Il avait à l’époque soigneusement entretenu le suspense sur son nouveau nom et organisé une soirée de levée de fonds au cours de laquelle il devait révéler son choix, récoltant 40.000 dollars pour la recherche sur la leucémie.
En 2015, Kate Brown était devenue la première gouverneure bisexuelle élue dans l’Oregon, et un autre gouverneur, Jim McGreevey, du New Jersey, avait dévoilé son homosexualité avant de démissionner en 2004.

1 commentaire

Classé dans internationnal, politique

Florian Philippot : « L’homophobie est l’un de nos combats »

Le président des Patriotes a évoqué au micro d’Anne Roumanoff sur Europe1 l’un des principaux combats de son parti, l’homophobie,
« L’homophobie est l’un de nos combats » a t’il affirmé au micro d’Anne Roumanoff ce vendredi.
Le mariage gay ? « On ne reviendra pas dessus ». « J’ai reçu beaucoup de mots désagréables lorsque j’ai créé les Patriotes. Je me souviens d’un cadre du Front national qui parlait, dans une interview, de lobby gay pour expliquer certaines invitations télé me concernant. C’est sympa pour les journalistes et sympa pour moi », dévoile le président du parti au micro d’Europe 1, avant de lâcher : « C’est dégueulasse ». « Les Patriotes sont pour le mariage gay », martèle-t-il. « On ne reviendra pas dessus : je crois que Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et des gens chez Les Républicains veulent l’abroger, ce n’est pas notre cas ».

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, politique

Les enfants nés de GPA doivent être reconnus pour Bayrou

Le président du Modem François Bayrou a défendu sur RTL le principe de reconnaître les enfants nés de GPA.
« Comment peut-on ne pas reconnaître un enfant? », a déclaré le leader du Modem interrogé dimanche dans le cadre du « Grand Jury RTL » sur ses positions relatives à l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes et de la gestation pour autrui (GPA).
Concernant la PMA, le président du Modem a soutenu le principe de son extension à toutes les femmes. « Ça se pratique tous les jours en Belgique, tous les jours en Espagne. Je connais un grand nombre de personnes qui ont eu recours à cette technique, simplement parce que le désir d’enfant est irrépressible », a-t-il déclaré.
François Bayrou a par contre redit son opposition à la légalisation de la GPA en France, une « marchandisation des enfants » selon lui. »Ce débat viendra et je n’ai pas la répulsion que vous dites sur ce sujet », a encore affirmé François Bayrou .
Toutefois, l’ancien ministre de la Justice soutient la reconnaissance juridique des enfants nés de GPA à l’étranger.
Il a pris pour exemple le cas de l’animateur Marc-Olivier Fogiel. « Vous avez un enfant qui est là. Vous avez beau réprouver la manière dont il a été conçu ou porté, vous ne pouvez pas faire porter ça à l’enfant! », a-t-il dit.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, politique

Cuba: l’Eglise qualifie le mariage gay de colonialisme idéologique

L’archevêque de Santiago de Cuba a estimé que le mariage homosexuel, qui devrait figurer dans la nouvelle constitution cubaine actuellement en débat, relevait du « colonialisme idéologique » imposé par les pays riches.
Estimant que « ces idées » sont étrangères à la culture cubaine, il pointe du doigt la responsabilité de certains lobbys dans les pays riches, sans les désigner précisément, qui font preuve d’un « impérialisme culturel ».
Ces pays, ajoute-t-il, « se prévalent du processus de globalisation croissant et essayent d’influencer (les autres) pour mettre en place une culture uniforme avec leurs propres critères en disqualifiant ceux des autres ». « Ils sont pénétré les organismes internationaux, de telle manière que nombre de ces (lobbys) et gouvernements de pays riches exercent leur influence sur des pays moins développés qui ont besoin d’aide économique », écrit l’archevêque de Santiago de Cuba.
Selon lui, l’aide économique des pays riches est conditionnée à l’acceptation de ces idées. « C’est un nouveau colonialisme idéologique », a-t-il conclu.
Le projet de nouvelle constitution de l’île, actuellement en chantier, ouvre la voie à une légalisation du mariage entre personnes du même sexe, une des principales revendications de la communauté LGBT de l’île.
Avant le référendum national prévu le 24 février 2019, le projet doit être discuté au préalable lors d’un débat populaire, organisé du 13 août au 15 novembre dans les entreprises, les écoles, les universités et les quartiers.
Après la révolution castriste, les homosexuels ont été réprimés à Cuba, voire envoyés en camps de « rééducation ».

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, politique, religion

Tunisie : manifestation contre le projet de loi sur les libertés

A l’appel de la Coordination nationale pour défendre le Coran et la Constitution, des milliers de personnes ont manifesté ce samedi contre un projet de loi visant l’égalité successorale, la dépénalisation de l’homosexualité et d’autres réformes sociétales.
Prêt de 7.000 personnes ont manifesté à Tunis contre les projets du gouvernement visant à renforcer les droits des femmes et des minorités, notamment des homosexuels, samedi dernier, à l’appel de la Coordination nationale pour défendre le Coran et la Constitution, un rassemblement islamiste.
Des participants de tout le pays ont assisté à un rassemblement devant le parlement, dont de nombreux religieux.
Les manifestants ont brandi des pancartes telles que « Non pour changer les paroles divines » et « Les Tunisiens respectent les enseignements de l’Islam ».
D’autres orateurs ont affirmé que les projets gouvernementaux violaient la Constitution et qu’une famille composée d’un homme et d’une femme avec des enfants était le noyau de la société.
Le rassemblement voulait contester le projet de loi du président Béji Caïd Essebsi qui prévoit des réformes du droit des femmes et des homosexuels. Une « Commission sur les libertés individuelles et l’égalité », créée par le président Essebsi, a présenté en juin un rapport préconisant en particulier la dépénalisation des rapports entres hommes qui restent très réprimés en Tunisie, même depuis la révolution.
La Commission conseille l’abolition complète de l’article 230, qui sanctionne les relations homosexuelles d’une peine allant jusqu’à trois ans de prison.
Ce lundi, plusieurs associations ont appelé à des rassemblements à Tunis pour exprimer leur soutien aux réformes envisagées.

Poster un commentaire

Classé dans info, internationnal, politique, religion

Affaire Benalla : Morano colporte un hoax totalement bidon et homophobe

L’affaire Benalla, du nom de l’ancien chargé de mission de Macron accusé de violences, a permis au hommes politiques et aux commentateurs de partager des articles et des caricatures prêtant une romance homosexuelle aux deux hommes.
Nadine Morano se distingue à nouveau à l’occasion de l’affaire Benalla. Elle a tweeté une info totalement bidon et homophobe à propos des relations entre le cogneur du 1er mai et Macron . A l’occasion de la récente Marche des Fiertés, elle avait déjà diffusé un montage à visée homophobe qui lui vaut une plainte d’associations (voir ici http://info-antiraciste.blogspot.com/2015/10/morano-petites-sanctions-de-sarkozy.html …)
L’article partagé par Madame Morano n’a jamais existé. Le journaliste prétendument auteur de l’article cité par Morano, Cédric Pietralunga, a tenu a rectifié la vérité.
La députée européenne a depuis supprimé son tweet.
Mais on peut aussi s’indigner de la réaction du rédacteur en chef du service politique de Paris Match, Bruno Jeudy.
Interrogé sur l’affaire, vendredi au micro de RMC, il n’a pas hésité :
« Sauf à découvrir que M. Benalla était plus qu’un proche du Président de la République, mais ça on n’en sait rien ».
Réaction immédiate sur le plateau : « Plus qu’un proche c’est tendancieux comme expression ! », lui lance un invité. « J’ai dit : ‘on ne sait pas’, reprend Jeudy. On verra si c’est plus qu’un proche… On ne connait pas exactement les liens de M. Benalla avec… », continue-t-il

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, politique

Macron contredit Sarkozy et Hollande sur le mariage gay

source : https://www.huffingtonpost.fr/

Poster un commentaire

Classé dans mariage homosexuel, politique

GayLib rejoint le Mouvement radical

Le mouvement LGBT de centre droit GayLib rejoint le Mouvement radical, fusion des ex-PRG et radicaux valoisiens, a annoncé lundi ce dernier dans un communiqué.
« La débâcle de la primaire puis de la présidentielle et le récent glissement fait vers la droite à travers le ‘slogan’ de l’UDI faisant tendre à une nouvelle UMP de moindre taille, nous sont difficiles à accepter. Les conditions politiques ne sont plus réunies », écrit GayLib dans un communiqué.
« Fidèle à son engagement en faveur des libertés et des droits des personnes LGBTI, le Mouvement Radical / Social-Libéral est fier d’accueillir GayLib en son sein », écrit de son côté le mouvement politique présidé par Sylvia Pinel et Laurent Hénart.
« En accueillant son premier organisme associé, notre mouvement montre la volonté d’élargissement et d’ouverture de la famille radicale », ajoute le Mouvement radical, annonçant sa présence aux côté de GayLib lors la Marche des Fiertés de Paris le 30 juin.
Ce mouvement groupusculaire, qui a compté dans ses fondateurs l’actuel responsable Front national Sébastien Chenu, a successivement été intégré à l’UMP puis à l’UDI.

Poster un commentaire

Classé dans politique

Le Premier ministre luxembourgeois a publié un message pour son 3eme anniversaire de mariage

Le Premier ministre luxembourgeois qui fête son troisième anniversaire de mariage et, pour l’occasion, il a décidé de lancer un message qui parle de lui-même.
« Dans plus de 70 pays, je ne pourrais pas pas célébrer mon troisième anniversaire de mariage aujourd’hui. Je serais en prison ou pire… » a tweeté Xavier Bettel.
L’homme politique y a ajouté un hastag « EqualRights » et fait manifestement référence à la légalisation du mariage gay dans certains pays mais pas dans d’autres.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal, mariage homosexuel, politique

François Hollande regrette de ne pas avoir légalisé la PMA pour les couples de femmes

Dans un livre intitulé Les leçons du pouvoir (Stock), qui vient de paraître, François Hollande revient sur ces cinq années à la présidence de la République.
Il évoque son regret de ne pas avoir fait voter la PMA. Il explique ne pas l’avoir inclus dans son programme — même s’il rappelle s’être prononcé en sa faveur dans un entretien à Têtu, car il « pressentait la dureté de la bataille qui allait s’engager pour le mariage et l’adoption ».
« A l’époque, l’adjonction de la PMA au projet, outre qu’elle requérait l’avis du Comité Consultatif National d’Ethique, obligeait à anticiper la révision des lois bioéthiques. Son ajout à la loi aurait alimenté la propagande des opposants au mariage pour tous, qui auraient utilisé l’argument de l’ »engrenage fatal », qui va de la reconnaissance des droits des homosexuels à la Procréation médicalement assistée et à la gestation pour autrui, laquelle pose des problèmes éthiques autrement plus délicats, avec la « marchandisation des corps », que je refuse. J’ai préféré d’abord gagner la bataille du mariage et de l’adoption pour tous, avant d’aller plus loin» explique t’il .
« Je m’en suis néanmoins voulu d’avoir manqué d’audace », admet il « Les femmes homosexuelles qui veulent enfanter sont encore soumises à un parcours d’obstacles injustifié, doublé d’une injustice sociale puisque seules les plus favorisées peuvent en bénéficier à l’étranger. »
Il conclut: « Il s’agit là de l’amour filial. Comment peut-on encore se mettre en travers de cette évolution? » La réponse à cette dernière question se trouve dans les quatre dernières années de son quinquennat.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, politique