Archives de Catégorie: politique

USA: Les droits des employés gays et trangenres devant la Cour suprême

La Cour suprême des Etats-Unis étudie mardi une question qui, dans un contexte très politisé, divise profondément la société américaine et les tribunaux: Un employeur a-t-il le droit de licencier un salarié parce qu’il est homosexuel ou transgenre?
Le gouvernement de Donald Trump a en effet apporté son soutien aux employeurs. L’administration républicaine, arrivée au pouvoir avec le soutien de la droite évangélique, plaide pour une lecture étroite de la loi fédérale de 1964 qui interdit, entre autres, les discriminations « sur la base du sexe ».
« Le sexe ici fait référence au fait d’être né homme ou femme, pas à l’orientation sexuelle, ni l’identité de genre », a récemment estimé Noel Francisco, qui défend la position du gouvernement devant la Cour suprême. Pour lui, il revient au Congrès de faire évoluer la loi, pas à la justice.
Pourtant, selon leurs défenseurs, les droits des minorités sexuelles ont surtout avancé ces dernières années grâce aux tribunaux, dont la Cour suprême qui, en 2015, a légalisé le mariage homosexuel aux Etats-Unis.
« Cette fois, les enjeux sont plus importants parce que nous parlons de la possibilité de gagner sa vie », estime Ria Tabacco Mar de la puissante association de défense des droits civiques ACLU.
Seuls 22 Etats interdisent de discriminer les minorités sexuelles dans la sphère professionnelle. Ailleurs, il revient à la Cour suprême de sortir « les LGBT de leur statut de second rang », poursuit l’avocate militante.
Mardi matin, une centaine de personnes étaient rassemblées devant la Cour suprême pour une manifestation de soutien aux plaignants, à laquelle devait participer l’actrice transgenre Laverne Cox.
La haute cour doit d’abord entendre les dossiers de Donald Zarda et de Gerald Lynn Bostock.
Le premier, un moniteur de parachutisme de New York, a été licencié après avoir plaisanté sur son homosexualité pour rassurer une cliente sanglée à lui. Il est décédé depuis, mais ses proches poursuivent son combat judiciaire.
Le second, un travailleur social de Georgie, a été remercié peu après avoir rejoint une équipe sportive gay.
Le premier licenciement a été annulé en justice, le second validé, et cette différence d’interprétation justifie l’intervention de la Cour suprême.
Puis les neuf magistrats doivent se pencher, pour la première fois en débat public, sur le dossier d’une personne transgenre.
Née de sexe masculin, Aimee Stephens a travaillé pendant six ans dans un funérarium de Detroit (nord) avant d’annoncer à son employeur vouloir vivre son identité de femme. Deux semaines plus tard, son patron lui annonçait que « ça ne pourrait pas marcher ».
Celui-ci, Thomas Rost, affirme défendre ses valeurs chrétiennes et la nécessité de ne pas perturber ses clients dans leur deuil.
Les employeurs ont d’ailleurs reçu de nombreux appuis, notamment des milieux religieux qui soutiennent des « croyants ordinaires dont les opinions sur le mariage et la sexualité ne sont pas en phase avec la culture actuelle ».
Les salariés peuvent eux compter sur le soutien de nombreuses associations, d’élus démocrates ainsi qu’environ 200 grandes entreprises dont Apple, General Motors et Walt Disney.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal, mariage homosexuel, politique

La manif pour tous annonce ses manifestions anti-PMA pour toutes

Un message publié par La manif pour tous au lendemain de sa manifestion anti-PMA pour toutes annonce plusieurs dates pour de prochaines mobilisations.
La Manif Pour Tous
« Nous vous invitons à réserver sur votre agenda les dimanches suivants: 1er décembre, 19 janvier, 8 mars, 17 mai et 14 juin », détaille un tweet.
Or ces dates choisies par les organisateurs correspondent à des rendez-vous bien connus des organisations LGBT ou féministes.
Le 1er décembre est la Journée mondiale contre le sida, le 8 Mars la Journée international des droits des femmes et le 17 Mai la Journée mondile contre l’homophobie.
Il ne peut s’agir d’un quelconque hasard comme l’ont relevé plusieurs élus, comme le député Matthieu Orphelin, ou différentes organisations LGBT qui dénoncent une forme de provocation.
« Ignorance, provocation ou mépris? », s’interroge Florence Thune, directrice générale du Sidaction. « Toujours plus haut toujours plus loin dans la honte absolue! », estime Act Up Sud-Ouest. Urgence Homophobie s’insurge contre « un choix délibérément crasse et indigne ».

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, homophobie, info, mariage homosexuel, politique

L’organisation des gays républicains apporte son soutien à Trump pour sa réélection

Les gays républicains de Log Cabin n’avaient pas considéré Donald Trump comme digne de soutien en 2016, mais ils ont changé d’avis pour la campagne à venir.
L’annonce du soutien officiel à la réélection du président américain par les gays républicains a ébranlé la communauté homosexuelle.
Le directeur de l’organisation, Robert Kabel, a confirmé ce soutien au président en poste la semaine dernière dans un article paru dans le Washington Post.
Lors des dernières élections de 2016, les républicains homosexuels avaient refusé de soutenir Trump en raison de ses positions hostiles aux personnes LGBT.
Pour justifier leur revirement, les Log Cabins affirment que Trump a répondu à de nombreuses demandes de la communauté LGBT. À titre d’exemple, ils ont mentionné que Trump travaillait au niveau international pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité alors que la plupart des militants LGBT avaient critiqué le fait que cette initiative était en grande partie symbolique et Trump avait toujours clairement indiqué que les avantages économiques découlant des relations bilatérales étaient plus importants pour lui que les droits humains.
Plus improbable encore, Log Cabin soutient que les réductions d’impôts ont aidé « les familles LGBTQ à se nourrir » ou que les « négociations agressives sur les accords commerciaux » ont assuré les emplois de personnes LGBT.
Dans l’article du Washington Post, les Log Cabins minimisent les critiques adressées au président par les militants LGBT. Parmi les exemples de politiques anti-LGBT figurent pourtant la réintroduction de l’interdiction des transgenres dans l’armée américaine, des restrictions en matière de santé ou la justification rampante de la discrimination des personnes LGBT au nom de la « liberté religieuse », sans parler de la nomination de juges archi-conservateurs à la Cour suprême.
Même au sein des républicains de Log Cabin, ce soutien a suscité des critiques et des réactions. Par exemple, Robert Turner, l’ancien directeur régional de l’organisation à Washington, D.C., a déclaré qu’il quittait le groupe. « J’ai coupé mes relations avec les républicains de Log Cabin », écrit-il sur Facebook.
Donald Trump est considéré comme le président le plus hostile aux LGBT depuis Ronald Reagan. L’ex-acteur est accusé de n’avoir rien fait contre la crise du sida, car celle-ci concernait principalement des hommes homosexuels.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal, politique

Chine : le discours de Rami Malek portant sur l’homosexualité a été censuré

Le diffuseur chinois Mango TV est la cible de vives critiques après que le passage du discours de Rami Malek, Oscar du meilleur acteur, portant sur l’homosexualité a été censuré.
Cette censure concerne la retransmission en ligne de la cérémonie. «Nous avons fait un film sur un homme gay, un immigré, qui a vécu sa vie sans se cacher ou s’excuser», a notamment déclaré Rami Malek, qui a incarné Freddie Mercury dans le film Bohemian Rhapsody.
Or, Mango TV a traduit ce passage en utilisant l’expression «appartenant à groupe particulier» au lieu de «homme gay».
Des dizaines de milliers d’internautes ont immédiatement partagé les captures d’écran de cette censure sur le site de micro-blogging Weibo.
Ce n’est pas la première fois que Mango TV est accusé de censure. Lors de sa retransimission du concours de l’Eurovision, l’année dernière, les références à l’homosexualité avaient été effacées, notamment la performance de l’Irlandais Ryan O’Shaughnessy, lors de laquelle un couple homosexuel était présent sur scène.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal, people, politique

Brésil: les contenus LGBT vont être supprimés des manuels scolaires

Jair Bolsonaro et son gouvernement ont révélé leur intention d’effacer toutes les mentions concernant l’homosexualité, le féminisme et la violence à l’égard des femmes dans les manuels scolaires.
Le nouveau président brésilien met en oeuvre sa promesse de campagne d’effacer l’héritage du philosophe libéral brésilien Paulo Freire. Il avait alors promis « d’entrer dans le ministère de l’Education avec un lance-flammes pour éliminer Paulo Freire. »
À la veille de son entrée en fonction, le 1er janvier, Bolsonaro avait réaffirmé sa position, déclarant: « L’un des objectifs pour faire sortir le Brésil des pires places du classement mondial de l’éducation est de lutter contre le gaspillage marxiste qui s’est répandu dans les établissements d’enseignement ».
Il avait également déclaré dans une vidéo sur YouTube qu’il éliminerait les questions sur le genre ou les mouvements LGBT de de l’enseignement secondaire au Brésil.
Le ministre de l’Education, Ricardo Velez Rodriguez, a également déclaré ses objectifs anti-LGBT, déclarant lors de son discours d’investiture qu’il voulait mettre fin à la « promotion agressive de l’idéologie du genre ».
Bolsonaro, qui s’est décrit comme « homophobe et très fier de lui », a aussi déclaré à Playboy en 2011 qu’il préférerait voir mourir son fils que de le savoir être gay.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, internationnal, politique

François-Xavier Bellamy, la droite conservatrice aux Européennes

Laurent Wauquiez va proposer François-Xavier Bellamy, philosophe et élu de Versailles, pour conduire la liste des Républicains (LR) aux élections européennes, confirmant une information du quotidien Le Figaro.
Sauf surprise de dernière minute, François-Xavier Bellamy devrait être désigné tête de liste.
En deuxième position et en troisième place sur la liste pour le scrutin du 26 mai prochain, le patron des Républicains va avancer les noms d’Agnès Evren, vice-présidente, chargée de la Culture, de la région Ile-de-France, et du député européen sortant, Arnaud Danjean, ancien conseiller régional de Bourgogne.
La Commission nationale d’investiture du parti Les Républicains se réunit mardi 29 janvier à 16h30 pour débattre de ces trois premiers noms.
Professeur et auteur de philosophie, François-Xavier Bellamy est également connu pour ses positions conservatrices. Dès 2006, alors qu’il n’est âgé que de 21 ans, le jeune homme prend part à une manifestation organisée contre la tenue d’une exposition alors jugée polémique dans la Chapelle royale du château de Versailles. Au cours de la mobilisation, il est interpellé après qu’un agent de sécurité a été blessé dans une bousculade et placé en garde à vue durant 22 heures. Avant d’être blanchi.
Il y a quelques jours seulement, une interview du futur tête de liste, dans le JDD, a laissé entrevoir une vision assez conservatrice concernant l’IVG.
« Cette question de l’IVG est une conviction personnelle que j’assume. Mais je comprends qu’elle ne soit pas partagée, et vous ne trouverez de ma part aucune parole offensante ni aucun jugement » avait-il martelé.
Décrit comme un catholique conservateur, proche de Sens Commun et de la Manif pour tous, il est opposé au mariage pour tous ainsi qu’à l’ouverture de la PMA aux célibataires et aux couples de femmes.

Poster un commentaire

Classé dans info, politique

Agnès Thill compare les femmes ayant recours à la PMA à des droguées en manque

https://platform.twitter.com/widgets.js

L’élue LREM Agnès Thill, que certains députés souhaiteraient voir exclue du parti pour des propos sur la PMA, persiste dans une vidéo où elle compare les femmes seules y ayant recours à des « droguées » et où elle nie être homophobe.
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a réagi mardi matin à d' »insupportables et méprisantes paroles d’Agnès Thill à l’égard des mamans et des enfants comparés à des médicaments ». « Ces mots blessent des familles et viennent nourrir tous les préjugés ignobles que je continuerai à combattre inlassablement. Effectivement, ça suffit », a-t-il lancé dans un tweet
« Je n’ai pas de risque d’exclusion », affirme-t-elle pour sa part dans un entretien vidéo à Oise Hebdo mis en ligne sur le site de l’hebdomadaire lundi, car pour cela il faudrait « que ce soit justifié » et « prouver » qu’elle est « homophobe », « raciste » et « islamophobe », ce qu’elle nie catégoriquement être.
Critiquant « l’argument » de l' »envie » d’enfant de ces femmes, elle fait valoir qu' »un enfant n’est pas un médicament, c’est un être humain ». Ces femmes « souffrent. J’entends bien qu’elles souffrent, mais alors qu’est ce qu’on fait; si un drogué souffre, on lui donne de la drogue ? Est-ce que je lui donne un enfant parce qu’elle souffre ? »
Opposée à l’extension de la PMA et déjà mise en garde à plusieurs reprises par LREM pour certaines de ses prises de positions publiques, Agnès Thill avait de nouveau fait polémique ces derniers jours en estimant à l’occasion de la publication du rapport de la mission parlementaire sur la bioéthique que « l’absence de genre dans le mot parent favorise l’éclosion d’écoles coraniques ».

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, politique

USA: Premier gouverneur d’Etat homosexuel

L’Etat du Colorado a élu mardi un gouverneur ouvertement gay lors des élections de mi-mandat, le démocrate Jared Polis, une première aux Etats-Unis
Jared Polis, 43 ans, élu à la Chambre des représentants depuis 2008, a battu le Républicain Walker Stapleton.
Aucun des deux candidats n’avaient fait de l’orientation sexuelle de Jared Polis un sujet dans la campagne électorale, soulignent plusieurs médias locaux.
Premier gouverneur élu après avoir révélé son homosexualité
Jared Polis est, le premier gouverneur à avoir été élu après avoir révélé son homosexualité. Il succède au Démocrate John Hickenlooper, gouverneur depuis 2011. Millionnaire surdoué et entrepreneur audacieux ayant fait fortune dans les nouvelles technologies, Jared Polis avait été admis à la prestigieuse université de Princeton alors qu’il n’avait encore que 16 ans, et pas encore terminé le lycée.
« Ils m’ont pris parce qu’ils pensaient que j’étais prêt, et ils avaient raison », a-t-il déclaré à la presse, assurant qu’il aurait « perdu son temps » en restant un an de plus au lycée. M. Polis, de confession juive, est né Jared Schutz à Boulder (Colorado) mais a changé de nom de famille à l’âge de 25 ans pour prendre celui de Polis, en l’honneur de sa grand-mère, selon lui.
Il avait à l’époque soigneusement entretenu le suspense sur son nouveau nom et organisé une soirée de levée de fonds au cours de laquelle il devait révéler son choix, récoltant 40.000 dollars pour la recherche sur la leucémie.
En 2015, Kate Brown était devenue la première gouverneure bisexuelle élue dans l’Oregon, et un autre gouverneur, Jim McGreevey, du New Jersey, avait dévoilé son homosexualité avant de démissionner en 2004.

1 commentaire

Classé dans internationnal, politique

Florian Philippot : « L’homophobie est l’un de nos combats »

Le président des Patriotes a évoqué au micro d’Anne Roumanoff sur Europe1 l’un des principaux combats de son parti, l’homophobie,
« L’homophobie est l’un de nos combats » a t’il affirmé au micro d’Anne Roumanoff ce vendredi.
Le mariage gay ? « On ne reviendra pas dessus ». « J’ai reçu beaucoup de mots désagréables lorsque j’ai créé les Patriotes. Je me souviens d’un cadre du Front national qui parlait, dans une interview, de lobby gay pour expliquer certaines invitations télé me concernant. C’est sympa pour les journalistes et sympa pour moi », dévoile le président du parti au micro d’Europe 1, avant de lâcher : « C’est dégueulasse ». « Les Patriotes sont pour le mariage gay », martèle-t-il. « On ne reviendra pas dessus : je crois que Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et des gens chez Les Républicains veulent l’abroger, ce n’est pas notre cas ».

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, politique

Les enfants nés de GPA doivent être reconnus pour Bayrou

Le président du Modem François Bayrou a défendu sur RTL le principe de reconnaître les enfants nés de GPA.
« Comment peut-on ne pas reconnaître un enfant? », a déclaré le leader du Modem interrogé dimanche dans le cadre du « Grand Jury RTL » sur ses positions relatives à l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes et de la gestation pour autrui (GPA).
Concernant la PMA, le président du Modem a soutenu le principe de son extension à toutes les femmes. « Ça se pratique tous les jours en Belgique, tous les jours en Espagne. Je connais un grand nombre de personnes qui ont eu recours à cette technique, simplement parce que le désir d’enfant est irrépressible », a-t-il déclaré.
François Bayrou a par contre redit son opposition à la légalisation de la GPA en France, une « marchandisation des enfants » selon lui. »Ce débat viendra et je n’ai pas la répulsion que vous dites sur ce sujet », a encore affirmé François Bayrou .
Toutefois, l’ancien ministre de la Justice soutient la reconnaissance juridique des enfants nés de GPA à l’étranger.
Il a pris pour exemple le cas de l’animateur Marc-Olivier Fogiel. « Vous avez un enfant qui est là. Vous avez beau réprouver la manière dont il a été conçu ou porté, vous ne pouvez pas faire porter ça à l’enfant! », a-t-il dit.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, politique