Archives de Catégorie: musique

USA: le rappeur iLoveMakonnen fait son coming out

ilovemakonnenILoveMakonnen de son vrai nom Makonnen Sheran, né le 12 avril 1989 à Los Angeles en Californie, est un rappeur et chanteur de RnB américain, originaire d’Atlanta. Il est très connu aux Etats Unis et fait parti des poids lourds du rap .
Rapper ILoveMakonnen est sorti publiquement comme  gay.
C’est sur Twitter  que l’artiste de 27 ans a écrit: «Comme une icône de mode, je ne peux pas vous parler de la garde – robe de tout le monde, je ne peux que vousu parler de la mienne, et il est temps que je sorte»
Puis il a ajouté : «Et comme y’en a qui aiment les dernières nouvelles, voici quelques vieilles nouvelles à briser, je suis gay. Et maintenant, je vous ai parlé de ma vie, peut-être que vous pourrez vivre la vôtre» .
Le rappeur a également partagé ce coming out sur Instagram où il a plus de 291.000 adeptes.
«Je vous remercie de me permettre d’être moi-même » a t’il écrit
ILoveMakonnen avait plus ou moins annoncé se retirer de la musique l’an dernier.

DJ Hell a toujours été fasciné par les hommes virils de Tom of Finland

Après une absence d’environ 3 ans, le DJ et producteur de musique allemand, DJ Hell, revient sur la scène électro avec un album prévu d’ici la fin de l’année. Et le premier clip, qui utilise l’univers sexualisé de Tom of Finland, ne laisse pas indifférent…
Helmut se fait connaitre sous le nom de DJ Hell ou Hell à partir de 1990 pour ses remixes. Visiblement influencé par la cold wave, le rock arty et l’électronique chirurgicale et hyper froide de Kraftwerk ou Suicide, il crée un véritable personnage de vampire du sampler.
« My Definition of House Music » en 1992 attire immédiatement l’attention, tant son approche diffère des autres DJ house. DJ Hell est proche de l’underground industriel, il découpe ses mixes d’un scalpel immaculé. Ses talents de remixeur et sa touche unique attirent des artistes aussi différents que Laurent Garnier, Jeff Mills, P. Diddy ou Justice vs Simian.
DJ Hell fonde son label, International DeeJay Gigolo Records et sort de véritables albums comme Munich Machine, en 1998, et NY Muscle, en 2004, où figure des vocaux glaçants d’Alan Vega. Souvent les titres de DJ Hell n’ont de lasse de faire souffrir les âmes sensibles, « The Angst » et « The Disaster » qui se veulent les bande-son idéales de vos pires cauchemars.
Un premier clip vidéo d’une de ses plus récentes créations, I Want U, suscite l’intérêt depuis le début décembre d’un grand nombre d’hommes gais et on comprend pourquoi… Avec la collaboration de la Fondation Tom of Finland, il a utilisé plusieurs dessins du célèbre illustrateur et en a fait des collages animés. Une succession de personnages hypersexualisés, dont Jack et Kake, prennent vie, se laissent aller à leurs désirs et répandent la semence d’une homosexualité libérée, épanouissante et extatique.

le nouveau clip des Pussy Riot imagine les Etats-Unis sous Trump

pussyCe jeudi 27 octobre, le groupe les Pussy Riot viennent de sortir un nouveau clip : « Make America Great Again » .
Le  groupe féministe russe y dépeint le futur d’une Amérique gouvernée par Trump.
Racisme, sexisme, homophobie, violence policière, régression législative en matière de droit des femmes, meurtres arbitraires… Rien n’est oublié dans ce clip d’une rare violence. En détournant le slogan du candidat républicain « Make America Great Again », les artistes montrent qu’on n’a pas tous la même définition du mot « great ». Une grande Amérique ne viole pas et n’humilie pas ses concitoyens sous prétexte qu’ils sont immigrés, homosexuels, ou nés femmes.
Dans une interview accordée au Time Magazine, Nadejda Tolokonnikova, la co-fondatrice du groupe, a expliqué que leur objectif était de « montrer que les paroles de Trump ne sont pas seulement des mots mais qu’elles mènent à la violence ».

USA : le Gouvernement Fédéral dévoile une video de prévention au VIH

cdc-hiv-stsh-cdc-site-headers-880x300-english-aLes Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) viennent de dévoiler une vidéo qui éduque joyeusement les hommes gays sur les options de prévention du VIH.
La chanson, « Collect My Love » , interprétée par Alex Newell, le jeune chanteur androgyne vedette de la saison trois de la série télévisée, Glee.
Dans le clip du CDC Alex Newell chante sa chanson dans un club gay-friendly. L’ambiance est chaude et cruisy…
Les couples sont montrés suivant l’évolution de leurs relations. Uncouple négocie sur l’usage du préservatif, un homme est montré prenant  la PrEP , et un personnage révèle qu’il est séropositif et indétectable.
Le CDC a voulu montrer toutes les méthodes de prévention disponibles, et ils le font sans jugement et$t de manière positive. La vidéo a été créée dans le cadre de la campagne  « Start Talking. Stop VIH.  » qui tend la main aux hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (HSH), en particulier aux hommes gays afro-américains et latinos.

« Il a dit » : La pop gay française d’Alvin Point

Alvin Point est un jeune artiste de 25 ans et il nous vient de Laon, dans l’Aisne. Il chante, écrit et compose, et c’est à l’âge de 14 ans qu’il se produit devant un public pour la première fois
Il a pris des cours de piano, des cours de chant et d’interprétation artistique, suivant la méthode de l’Actors Studio. Vous avez aussi pu le voir en première partie de Lââm, Emile et Image, Julie Pietri ou encore au concours Grande Voix de la radio Contact FM où il termine finaliste.
Son premier single « Il a dit » est sorti sur iTunes
N’hésitez pas à découvrir « Il a dit » sur Deezer et Spotfy

Israël : Les habitants d’une implantation ne veulent du concert d’un chanteur gay

ivriLes habitants d’Elkana, une implantation de Cisjordanie, s’insurgent contre le concert du chanteur gay  Ivri Lider, qui d’après eux serait un « blasphème » pour certains, Ivri Lider dénonce la campagne « blessante » orchestrée contre lui
Certaines familles de la localité, s’opposent à la tenue de se concert, qui affirment elles, accueillir un artiste ouvertement homosexuel serait un blasphème.
Ils n’hésitent pas à affirmer que le compositeur de la BO de Yossi and Jagger et de Bubble serait un « pervers déclaré », a annoncé dimanche le site d’informations Walla.
Plusieurs affiches annonçant le spectacle dans l’implantation ont été vandalisées ou recouvertes de graffitis avec le mot « blasphémateur ».
Ivri Lider devait se produire pendant la fête de Souccot, l’une des fêtes les plus joyeuses de la tradition juive, le mois prochain, pendant le festival Panim el Panim (Face à face) qui veut promouvoir l’unité juive en Israël.
Un e-mail envoyé par un couple anonyme à tous les habitants d’Elkana la semaine dernière demandait « comment une implantation religieuse comme Elkana peut inviter un pervers déclaré selon notre sainte Torah à se présenter dans notre communauté ? »
« Ce n’est pas une manière d’élever nos enfants, et ce n’est certainement pas possible de fermer les yeux sur ce genre de phénomène dans notre communauté », disait le message.
Ils ont demandé à ce que Lider soit déprogrammé du festival, affirmant « qu’il n’était pas trop tard pour admettre qu’une grave erreur avait été commise et la réparer. »
Mais le responsable du conseil d’Elkana a disqualifié le recours visant à déprogrammer Lider du festival, affirmant que la vie personnelle du chanteur « ne nous regarde pas et n’a rien à voir avec le festival. »
Minzer a affirmé que la programmation du festival de musique ne serait pas modifiée, et a souligné que protester contre l’apparence physique de Lider ne correspondait pas à l’esprit de la fête de Souccot ou du festival, qui vise à promouvoir l’unité entre juifs.
En réponse à l’article, Lider a affirmé dimanche avoir été blessé que certains habitants d’Elkana l’aient qualifié de « pervers », mais qu’il n’annulerait pas pour autant sa participation au festival.
« J’ai également lu dans Walla que j’étais surnommé un ‘pervers déclaré’, a-t-il écrit sur Facebook. J’aimerais simplement dire que cela ne m’a pas du tout blessé, mais que c’est totalement faux. C’est toujours bizarre et effarant d’entendre des gens qui n’aiment pas tout ce qui est différent d’eux », a-t-il écrit.
« Je suis sûr que la plupart des habitants d’Elkana sont tolérants, qu’ils aiment la musique et qu’ils attendent le spectacle avec impatience de la même manière que je l’attends moi aussi, et pour eux je viendrai jouer avec joie », a affirmé Lider.

Recovery le nouveau Céline Dion

Cette semaine, Céline Dion a dévoilé son nouveau titre, « Recovery », une chanson en anglais. Dans les paroles, elle revient sur la difficulté de perdre un être aimé. « Petit à petit / Jour après jour / Un pas après l’autre / Je remue le diable / Je retrouve ma tranquillité / Je me reconstruis », dit-elle notamment.
Le titre est une jolie ballade, dans laquelle la chanteuse laisse la place à une voix plus douce et posée qu’à l’accoutumée. Et c’est la chanteuse Pink qui lui a offert ce titre, d’ores et déjà disponible sur les plateformes de téléchargement légal. Il annonce la sortie prochaine d’un nouvel album en anglais, trois ans après Loved me back to life, et qui devrait, tout comme Encore un soir, évoquer la perte d’un être cher.
Un véritable honneur pour l’Américaine. « C’est comme une petite ampoule magique, qui marche en apportant de la lumière dans le monde… Je voulais entendre l’âme de Céline, a-t-elle confié à Entertainment Weekly. Elle est juste géniale, et pouvoir écrire un chanson pour elle était l’un des plus grands honneurs de ma vie. »
Depuis le décès de René, Céline Dion n’a eu de cesse de répéter qu’elle souhaitait continuer à vivre, notamment pour honorer la mémoire de celui qu’elle aimait tant.

« The Greatest », l’hommage de Sia aux 49 victimes de la tuerie d’Orlando survenue en juin dernier

Le 12 juin dernier, 49 personnes trouvaient la mort dans le Pulse, une boite de nuit gay d’Orlando, sous les balles d’un terroriste. Ce massacre a marqué le monde entier et en particulier la communauté LGBT. Pour rendre hommage aux disparus de cette tragique soirée, SIA a collaboré avec le rappeur de Compton, Kendrick Lamar pour le morceau « The Greatest ».
Dans la vidéo du clip, on retrouve une habituée des collaborations avec Sia, la jeune Maddie Ziegler, pleurant des larmes arc-en-ciel, symbole de la communauté gay et dansant dans ce qui ressemble à une boite de nuit : des danseurs symbolisant les tués du 12 juin.

USA : Sam Tsui utilise les images de son mariage pour sa nouvelle video

Sam Tsui est un chanteur connu sur le web depuis quelques années grâce à ses covers saluées de chansons populaires.
Le chanteur américain de 26 ans, qui a sorti deux albums de reprises et un disque d’inédits, a fait son coming out et dévoilé son mariage dans la foulée !
Dans une vidéo adressée à ses fans, le chanteur a fait son coming out en avril dernier.
Après avoir annoncé la sortie de son nouveau titre, Secret, il a déclaré : « Le deuxième truc que je voulais vous dire est plus personnel. Quelque chose dont je n’ai jamais beaucoup parlé mais que certains d’entre vous ont demandé. (…) Je suis en couple avec quelqu’un et ce depuis un moment. Le talentueux et plutôt beau gosse Casey Breves. »
Le compagnon de Sam est chanteur aussi et il s’est également fait connaître sur YouTube.
Sam Tsui a ajouté : « En faisant de cette vidéo une sorte de coming out, je veux clairement dire que cela ne signifie pas que j’ai ou que j’ai eu honte de quoi que ce soit. Je suis fier de qui je suis et très fier de ma relation avec Casey, car il est incroyable… Je n’ai jamais ressenti le besoin de faire une vidéo coming out larmoyante car, honnêtement, dans ma vie de tous les jours c’est un non-sujet. »
Sam Tsui  à utilisé son mariage avec un autre musicien pour la video de son nouveau titre, the promise Il a déclaré vouloir rendre visible ces images comme une forme d’«invitation virtuelle» à son mariage

Suede : le clip gay du groupe EF

-Hiraeth-Ef« Hiraeth », la vidéo du nouveau single du groupe suédois Ef est magnifique : On y voit un métis (Simon Rodriguez) et un arabe (Alexander Abdallah) s’aimer, se déchirer, se quitter…
« Nous ne voulions pas faire l’habituelle vidéo post-rock mystérieuse où l’on voit quelqu’un dans une forêt, trébucher au ralenti sans raison. Nous voulions quelque chose de plus concret. Quelque chose d’aussi peu orthodoxe que peut l’être une histoire d’amour. La chanson parle d’une personne à l’esprit très perturbé, qui est seul, le cœur brisé. Une personne qui est persuadé que le monde vaut mieux sans elle. Une sacrée prise de tête, n’est-ce pas ?! Nous voulions avoir deux hommes, chacun ayant une origine ethnique différente, afin de montrer que l’amour et la passion n’ont pas de limites. La vidéo montre les hauts et les bas, les ténèbres et la lumière d’une relation. La passion romantique et la rupture douloureuse, c’est quelque chose que nous sommes tous susceptibles de connaître un jour.» explique Niklas Åström, du groupe Ef