Archives de Catégorie: mariage homosexuel

Irlande : Un évêque invite à accueillir les couples homosexuels à la Rencontre mondiale des familles

Tous les trois ans, l’Église catholique organise une grande rencontre internationale des familles. C’est l’Irlande, pays où l’identité catholique est encore forte , qui a été choisie pour accueillir la prochaine, en août 2018 à Dublin.
Alors que les évêques irlandais ont lancé les préparatifs dans leurs diocèses, Mgr Brendan Leahy, évêque de Limerick, affirme que la Rencontre mondiale des familles serait une occasion manquée si l’Église ne rassemblait pas les familles dans toute leur diversité et que les couples homosexuels doivent être les bienvenus à cette rencontre mondiale.
« Mon espoir pour la rencontre de l’an prochain, c’est qu’elle soit pour toutes les familles : les familles traditionnelles, monoparentales, les personnes engagées dans une deuxième union, divorcées remariées, les croyants comme les non croyants, les personnes d’autres religions, ceux qui sont en phase avec l’Église et ceux qui ne sont pas d’accord avec elle », a-t-il expliqué, , en marge du lancement des préparatifs dans son diocèse, selon le quotidien irlandais The Independent.
« Nous vivons à une époque de changement et la famille aussi change », a-t-il dit, tout en soulignant l’importance d’une telle rencontre en Irlande où « la famille a un sens très fort ».
Les Irlandais ont voté massivement en faveur du mariage homosexuel, lors d’un référendum organisé le 22 mai 2015 (le « oui » l’avait emporté à 62 %). « Beaucoup ont participé à ce vote, a rappelé Mgr Leahy. Et nous sommes tous les bienvenus pour nous joindre à cette célébration de la famille. Chacun doit se sentir accueilli l’an prochain. Nous voulons construire un bon réseau de soutien familial à tous les niveaux ».

Le Pacs à la mairie à partir du 1er novembre

Le Pacte civil de solidarité (Pacs)  s’enregistraient dans les tribunaux d’instance.
En transférant à l’officier d’état civil de la mairie les missions du tribunal d’instance en la matière, la loi de modernisation de la justice du XXIe siècle lui donne des airs de mariage .
Jusqu’à présent, les personnes qui souhaitaient conclure un Pacte civil de solidarité (PACS) devaient s’adresser au Tribunal d’Instance le plus proche de leur résidence ou à un notaire. A partir du 1er novembre 2017, l’enregistrement précédemment pris auprès du tribunal d’instance sera transféré à l’officier de l’état civil de la mairie compétente.
Le passage du PACS en mairie (et non plus au Tribunal d’Instance) est une mesure de la loi de modernisation de la justice du XXIème siècle publiée au Journal Officiel du 19 novembre 2016 (article 48).
Les enregistrements de PACS demeurent également toujours possibles auprès des notaires. La démarche reste identique.
Attention : la mairie compétente est désormais celle dans laquelle les deux partenaires attesteront de leur résidence commune.
Depuis la mise en place du Pacs en 1999, 1,7 million de couples se sont pacsés en France.

Roumanie : la greffière Kim Davis poursuit son combat contre le mariage homosexuel

Kim Davis continue son combat contre le mariage homosexuel bien au-delà des frontières de son Kentucky natal ces derniers temps
La greffierre du comté de Rowan, qui a été brièvement emprisonné en 2015 pour avoir refusé de délivrer des licences de mariage à des couples de même sexe, s’est rendu en Roumanie cette semaine pour demander un changement à la constitution du pays.
Ce changement clarifierait la définition du mariage de «entre conjoints» à une délimitation plus claire des genres. En Roumanie, où l’homosexualité a été complètement dépénalisée en 2002, le code civil spécifie déjà que le mariage est une union légale entre un homme et une femme .
Une pétition  l’année dernière a appelé à un référendum qui cimenterait l’interdiction du mariage homosexuel. Tout référendum a encore besoin de l’approbation finale des législateurs du pays pour pouvoir être pris en considération
Davis a entrepris une visite de neuf jours pour soutenir la campagne, en compagnie de Harry Mihet de Liberty Counsel, le groupe juridique conservateur qui l’a représentée lors de son combat juridique de 2015. Selon le groupe, ce voyage comprend des réunions avec des archevêques dans le pays chrétien à prédominance orthodoxe et  des allocutions à Bucarest, ainsi que dans plusieurs autres villes.
Les défenseurs locaux des LGBT, tels que l’organisation roumaine « Accepter », sont hostiles à cette visite
Les organisateurs de évenement à Bucarest «promeuvent faussement le héros chrétien Kim Davis, un citoyen américain condamné par les tribunaux américains en 2015 … en tant qu’héroïne de la liberté religieuse», a déclaré le groupe mardi dans un communiqué . «Le droit à la dignité est également garanti à tous les citoyens roumains, y compris dans la Constitution, et sa violation ne peut être justifiée par des préjugés à motivation religieuse».
«Nous voyons une tentative déterminée d’utiliser la religion ou des thèmes traditionnels pour s’opposer aux droits de l’homme», a déclaré Cristian Parvulescu, fondateur d’une plate-forme qui revendique le soutien de 100 organisations non gouvernementales, selon The Guardian . «Nous savons comment cela se termine.»

Roumanie : un référendum pour interdire le mariage homosexuel

La Roumanie se prépare à tenir un référendum en vue de modifier la constitution pour interdire le mariage homosexuel
Le pays rejoindra,ainsi, la Hongrie et de la Pologne.
Le code civil de la Roumanie interdit le mariage homosexuel et les partenariats civils – qu’il s’agisse de partenaires hétérosexuels ou homosexuels – ne sont pas légaux.
Mais la formulation neutre du point de vue de la constitution sur le mariage, qui la définit comme une union entre les conjoints, a laissé la porte législative ouverte à la légalisation du mariage homosexuel.
« C’est une question de profondeur immense », a déclaré Liviu Dragnea, chef du parti social-démocrate (PSD) et le politicien le plus puissant de Roumanie, aux journalistes le mois dernier, en promettant de modifier rapidement la constitution. « Même si certains de mes collègues de Bruxelles sont mécontents de ce qui se passe en Roumanie, nous allons le faire ».
Le vote prévu – qui pourrait avoir lieu dès novembre – est le résultat d’une campagne de «Coalition for Family», qui regroupe plus de 40 groupes, dont beaucoup sont religieux ou se décrivent comme «pro-life» avec le soutien de l’influente Église orthodoxe .
L’organisation a recueilli 3 millions de signatures (la population roumaine est de 20 millions) en quelques mois en 2015, assez pour étudier l’initiative au Parlement.
« Nous avons le droit constitutionnel et l’obligation morale de défendre la famille de ces tendances de la société moderne qui diminuent son importance et accélèrent sa dégradation », explique le site Web de la Coalition pour la famille .

Brandon Flynn de « 13 Reasons Why » est en couple avec Sam Smith

Selon le magazine TMZ, le chanteur Sam Smith serait en couple avec l’acteur Brandon Flynn, révélé dans la série à succès « 13 reasons Why ».
Ce dimanche 1er octobre, ils ont été photographié à Greenwich Village, un quartier au sud-ouest de Manhattan, en train de s’embrasser
En 2014, Sam Smith avait révélé son homosexualité à l’occasion d’une interview accordée au magazine musical The Fader. Quant à Brandon Flynn, ce n’est que le 17 septembre dernier que l’acteur a fait son coming out. Alors que l’Australie s’apprêtait à se prononcer sur le mariage homosexuel, il avait levé le doute en partageant un message émouvant sur son compte Instagram :

«Je viens de voir le message ‘Votez Non’ dans le ciel de Sydney. Merci de dépenser votre argent et de louer un avion pour écrire votre manque de soutien dans les nuages. J’espère que votre haine et votre manque de compréhension disparaîtront comme ces mots. Trop de mes amis se sont fait jeter de chez eux, ont dû garder le secret, se sont fait battre, tuer, humilier par l’Eglise et l’Etat… et vous avez peur que si nous votons OUI, vous ne serez plus en mesure d’afficher votre haine envers Nous. J’emmerde ça. Nous nous sommes chiés dessus toute notre vie grâce à tous ces stigmates qui nous entourent, stigmates orchestrés par les gens qui font voler des avions au-dessus de Sydney. Nous nous sommes battus, nous nous sommes exprimés bravement même quand nous avions peur, et vous écrivez un message dans le ciel parce que vous avez peur ? L’égalité demande du courage, cela m’inquiète que trop de gens dans ce monde manquent de couilles pour soutenir ce qui est juste.»

Une prise de position saluée par de nombreux internautes dans un climat tendu. En Australie, le débat fait actuellement rage sur la législation du mariage homosexuel. Le 17 septembre dernier, de nombreuses manifestations se sont déroulées dans plusieurs villes du pays. A ce titre, Brandon Flynn se trouvait à Sydney.
Sur Twitter et Instagram, son compagnon a également tenu à apporter son soutien en appelant à voter « oui » au vote postal organisé par l’Australie.

Royaume-Uni :L’Eglise anglicane sanctionne la branche écossaise qui reconnaît le mariage gay

L’Église épiscopale d’Écosse avait voté en juin pour retirer de sa doctrine la phrase stipulant que le mariage est une union « entre un homme et une femme ».
L’archevêque de Canterbury Justin Welby a confirmé, lors d’une réunion des dirigeants anglicans à Canterbury, que les évêques anglicans ont appliqué à la branche écossaise les mêmes sanctions que celles infligées l’an dernier à l’Église épiscopale américaine.
Pour avoir reconnu les mariages homosexuels en 2015, la branche américaine s’était vue empêchée de représenter l’Église anglicane dans les assemblées œcuméniques ou interconfessionnelles pour trois ans.
Sa participation au processus de décision sur toutes les questions ayant trait à la doctrine ou au fonctionnement de l’Église anglicane avait également été suspendue.
Mark Strange, primat de l’Église épiscopale d’Écosse, avait anticipé ces sanctions, bien qu’une clause de conscience ait été intégrée à sa doctrine pour permettre aux prêtres en désaccord de ne pas marier des personnes de même sexe. « Je reconnais que cette décision a pu provoquer de la colère ou de la douleur au sein de la communion anglicane », a-t-il déclaré.
Il a annoncé qu’il chercherait à « reconstruire la relation » entre l’Église anglicane et sa branche écossaise. « Mais cela sera fait à partir de la nouvelle position que nous avons prise », a-t-il prévenu.
La question de la reconnaissance des unions ou de l’ordination de personnes homosexuelles déchire depuis des années cette Église de quelque 85 millions de fidèles, opposant des branches plus libérales, aux États-Unis ou en Grande-Bretagne, aux conservateurs majoritaires au Kenya ou au Nigeria par exemple.

Macklemore a chanté «Same Love» devant 80 000 fans dans le stade de Sydney

Les responsables de la NRL ont résisté aux pressions la semaine dernière qui tentaient d’annuler la performance de Macklemore par une pétition qui a rassemblé plus de 18 000 signatures. Le rappeur a annoncé qu’il reverserait les recettes de la chanson à la campagne pour la légalisation du mariage homosexuel.
Originaire de Seattle, Macklemore est la troisième personnalité américaine à s’impliquer dans le débat. «La musique a le pouvoir d’aider les gens à parler de cette question» affirme-t-il. Les résultats de ce vote par courrier seront rendu publics le 15 novembre prochain.
Le pays saura alors s’il deviendra ou non la 25e nation à autoriser le mariage homosexuel.
Le rappeur américain Macklemore a chanté «Same Love» devant 80 000 fans d’un sport traditionnellement associé à quelques valeurs machistes. Le public a allumé des bougies électriques aux couleurs de l’arc en ciel pendant sa performance.

 

Allemagne : Bodo Mende et Karl Kreile, le premier couple de même sexe à se marier

Bodo Mende et Karl Kreile sont devenus dimanche les premiers homosexuels à se marier à Berlin, se réjouissant que les couples gays et lesbiens ne soient dorénavant plus des « unions de seconde classe ».
« Cela ne change pas grand chose pour nous car nous n’adopterons pas d’enfant mais c’est hautement symbolique: nous sommes à présent un couple comme un autre », explique tout sourire et une coupe de champagne à la main Karl Kreile, 59 ans à la mairie du quartier de Schöneberg.
« C’est un beau pas en avant mais l’Etat doit à présent poursuivre la lutte contre l’homophobie et la transphobie mais également sur le plan international oeuvrer à la fin de la pénalisation de l’homosexualité », abonde son compagnon Bodo Mende, après avoir gouté une part de gâteau « arc-en-ciel ».
Le couple était déjà l’un des premiers à souscrire à une union civile en 2002.
L’instauration du mariage pour tous et l’ouverture de l’adoption aux homosexuels se seront effectués en Allemagne sans grand remous, la société et la classe politique y étant largement favorables.

L’Allemagne célèbre dimanche ses premiers mariages homosexuels

Ce dimanche 1er octobre marque l’entrée en vigueur de la loi ouvrant le mariage aux couples hoosexuels
Plusieurs mairies dont celles de Berlin, Hambourg ou Francfort, ouvriront leurs services pour l’occasion.
A Berlin, Bodo Mende et Karl Kreile, très médiatique couple homosexuel qui faisait déjà partie des premiers « pacsés », ouvriront ainsi le bal dans la matinée.
Les premiers mariages se dérouleront dans une atmosphère pacifiée, en dépit de l’opposition de la droite nationaliste de l’AfD qui a réalisé une percée historique lors des élections législatives.
La loi sur le « Mariage pour tous », votée le 30 juin, a modifié le Code civil en définissant le mariage comme « une union pour la vie entre deux personnes de sexe différent ou identique ».
Concrètement, les couples homosexuels qui souhaiteront sceller leur union bénéficieront des mêmes droits que les couples hétérosexuels: en termes d’impôts mais surtout en leur ouvrant la possibilité d’adopter un enfant.
Cette évolution législative est la conclusion de longues années de lutte pour la communauté LGTB.
Appuyée principalement par les Verts, l’Association allemande des gays avait dès 1990 milité pour ouvrir le mariage aux homosexuels.
Aujourd’hui, les Allemands sont à plus de 75% favorables au mariage homosexuel, selon les sondages.
Angela Merkel, initialement opposée à cette loi, a causé la surprise fin juin en autorisant ses députés à se prononcer, en cas de vote, en âme et conscience sur la question. Une manière pour elle de priver ses rivaux sociaux-démocrates d’un thème de campagne porteur.
Quelques jours plus tard, les élus de gauche –sociaux-démocrates, écologistes et gauche radicale– l’ont prise au mot et mis au vote un texte de loi sur le mariage gay qui était bloqué au Parlement depuis des années et attendait dans les cartons.
Le texte a été largement approuvé, une partie des élus conservateurs y étant favorables eux aussi.
Mme Merkel en revanche a voté contre, expliquant que pour elle « le mariage est, au vu de notre Constitution, une union entre un homme et une femme ».

Marc-Olivier Fogiel va écrire un livre sur la méthode de la GPA qui lui a donné deux petites filles.

Dans une interview donnée à TVMag ce jeudi 28 septembre à la veille de la diffusion sur C8 d’un documentaire qui lui est consacré, Marc-Olivier Fogiel se livre sur un thème qui lui tient particulièrement à cœur.
S’il confirme qu’il ne « fera pas de télé cette année » en accord avec France 3, il affirme qu’il y aura bien une quatrième saison de son émission « Le Divan ». L’animateur va prendre la plume pour écrire un livre. « J’ai besoin de temps pour écrire quelque chose de personnel, un livre sur la GPA .
Père de deux petites filles nées grâce à cette méthode de procréation qui permet à un couple homosexuel d’avoir recours à une mère porteuse pour mettre au monde un enfant pour un tiers, Marc-Olivier Fogiel explique que ce livre « ne sera ni un livre de témoignage ni un livre d’exhibition, mais une enquête écrite par un journaliste qui connaît très bien le sujet ».
« J’entends trop de clichés, de fantasmes, de délires sur la GPA. Le sujet est trop souvent caricaturé, estime-t-il. Cela en devient insultant pour les enfants qui sont issus de ce mode de procréation. Le débat, tel qu’il existe actuellement, me semble tellement loin du quotidien de ces familles qui y ont eu recours et où l’amour prédomine. Familles qui sont hétérosexuelles dans 70 % des cas. La GPA, j’en connais bien les dérives inacceptables, les excès, mais aussi et surtout les belles histoires. Notamment celles de ces femmes qui, dans un cadre très précis et bien délimité, se réalisent dans ce don d’elles-mêmes. Ce ne sera pas un livre de ‘Bisounours’, mais une vraie enquête pour arrêter la machine à fantasmes ».
Cet été, Marc-Olivier Fogiel dit avoir eu un déclic quand il a vu son collègue Stéphane Bern avec son compagnon en couverture de Paris Match. « Je me suis dit que j’aurais dû accepter de faire ça, il y a des années, explique-t-il alors qu’il avait toujours refusé de faire son coming-out en Une des magazines « considérant qu’il n’était pas nécessaire de le faire ».
Si son statut de journaliste lui a « imposé » de ne pas s’engager publiquement dans le débat sur le mariage pour tous en 2013, il juge que le moment est venu d’évoquer sa vie privée.  » Parce qu’il y a trop de gamins qui ont du mal à s’assumer, estime-t-il. Dire simplement la façon dont on vit, ça peut aider les gens. Donc, mon seul engagement, c’est d’arrêter une forme de non-dit me concernant », explique-t-il.