Archives de Catégorie: mariage homosexuel

Chili : hausse des union civiles homosexuelles

chili siemprecondonLe Parlement chilien a approuvé en 2015 un projet de loi sur la famille qui reconnaît l’union civile pour les homosexuels. La loi crée l’«Accord sur l’Union civile» (AUC), permet aux couples hétérosexuels ou homosexuels, vivant sous le même toit sans être mariés, le partage de leurs biens sur le plan juridique, le droit d’hériter ou de recevoir des pensions, et la possibilité d’être pris en charge dans le système de santé.
En cas d’incapacité d’un des parents biologiques, la garde des enfants est attribuée en tenant compte de l’intérêt supérieur de l’enfant, et donne la priorité aux partenaires ou conjoints, une mesure réclamée par les organisations de défense des droits homosexuels.
En outre, les mariages homosexuels, célébrés dans les pays où ils sont autorisés, sont inscrits au Chili sous le régime de l’AUC.
Un total de 7259 de AUC ont été conclus au cours de 2016:  75% concernaient des couples hétérosexuels et 25% des couples de même sexe.
9481 AUC ont eu lieu depuis l’entrée en vigueur de la loi, en Octobre 2015
En comparaison, en 2016, il y avait 64,431 mariages célébrés au Chili

En comparaison,  l’INSEE estime à 7.000 le nombre de mariages de gays et de lesbiennes en France (soit une moyenne de presque 135 par semaine) en 2016.
Un total de 235.000 mariages ont été célébrés en 2016. Le nombre d’unions hétérosexuelles est resté stable, tandis que celles entre personnes de même sexe ont diminué de 500 pour atteindre 7.000, soit 3% des mariages.

Australie : Un lobby chrétien s’oppose à une pub pour des chaussures

volley-campagne

The Australian Christian Lobby est furieux d’une nouvelle campagne publicitaire pour une marque de chaussures.
L’ACL, le plus grand groupe de lobbying chrétien en Australie, et est fortement opposé au mariage homosexuel
L’association est furieuse après la nouvelle campagne de la marque Dunlop #grassroots Volley, qui propose des modèles nus ou légèrement vêtus, gays ou hétéros.
Les photos et la campagne TVC jouent beaucoup sur l’idée de la liberté sexuelle
L’ACL est l’ un des adversaires principaux des droits des LGBT en Australie Ils se battent pour censurer tout ce qui se rapporte à l’homosexualité y compris l’ éducation sexuelle et ils tentent de bloquer l’ égalité du mariage.
Le chef de l’ ACL a refusé de présenter des excuses pour la comparaison du mariage homosexuel à l’Holocauste.

Mousse porte plainte au pénal contre 5 maires suite à l’interdiction des affiches contre le VIH

sida-campagneL’association Mousse, a qui l’on doit des plaintes contre Jean-Marie Le Pen, Christine Boutin et la maire d’extrême droite Marie-Hélène Bompard, annonce ce mardi avoir porté plainte contre cinq maires LR qui avaient interdit les affiches de la campagne nationale contre le VIH en novembre.
L’association Mousse porte plainte contre les maires d’Angers, Aulnay-sous-Bois, Compiègne, Chaville et Meudon pour avoir suspendu les affiches de préventions contre le VIH sur lesquels figuraient des couples d’hommes gays.
En novembre 2016, Santé publique France a lancé une campagne de prévention contre le VIH auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes par le biais d’actions ciblées : affichage dans les milieux communautaires (bars et clubs gay), en milieu urbain (abribus, centres commerciaux), presse nationale et régionale, réseaux sociaux et site internet.
Le 22 novembre 2016, en leur qualité de personnes dépositaires de l’autorité publique, les maires d’Angers, Aulnay-sous-Bois, Compiègne, Chaville et Meudon ont fait interdire cette campagne en milieu urbain. Ces mesures ont été prises sur le fondement des « bonnes mœurs », de la « moralité », de la « dignité », de la « protection de l’enfance » et de la « notion de famille ».
Cette censure de la campagne de Santé publique France doit s’analyser comme une discrimination à raison de l’orientation sexuelle, les arrêtés litigieux ayant d’ailleurs fait l’objet de recours administratif de la part des préfets compétents. Les affiches interdites se bornent à suggérer que des relations sexuelles sont possibles entre personnes de même sexe. Elles ne montrent pas d’organes génitaux. Elles ne montrent pas de relations sexuelles. Elles ne montrent même pas de corps dénudés.
« L’interdiction de ces affiches vise non pas à protéger un public sensible face à des scènes à caractère sexuel, mais à cacher, notamment aux enfants, que des relations sexuelles entre personnes de même sexe sont possibles. Il s’agit d’une interdiction prononcée à raison de l’homosexualité. C’est contre cette censure que Mousse porte plainte aujourd’hui », a déclaré Me Etienne Deshoulières, avocat de l’association.
L’association Mousse a été créée en juin 2000 avec comme objectif la défense de toutes celles et tous ceux qui vivent librement leur sexualité, la reconnaissance du couple homosexuel et, plus largement, la lutte contre toutes les formes de discriminations sociales, politiques ou économiques à l’encontre des lesbiennes, gays, bi et trans.

a Manif pour tous accuse France 2 d’écarter les opposants à la GPA d’une émission

frederic-lopezplLa Manif Pour Tous a interpellé France 2 après la diffusion d’un email suspecté d’émaner de la production et concernant la préparation du programme Mille et unes vies sur la GPA. Le document stipule qu’il s’agira d’une «émission positive», sans présence d’opposants.
Or, selon l’article 35 de la convention liant le CSA à France Télévisions, «les questions prêtant à controverse doivent être présentées de façon honnête et l’expression des différents points de vue doit être assurée».
A l’origine du scandale, la diffusion d’un courriel par le Collectif pour le Respect de la Personne (CoRP), une organisation rassemblant des chercheurs engagés contre la GPA.
Il ne s’agit pas de la première émission de Mille et unes vies consacrée à la GPA.
Lors de la diffusion en novembre dernier d’un entretien avec un père homosexuel ayant eu recours à la GPA à l’étranger, Frédéric Lopez avait profité de l’occasion pour faire son coming-out.
La GPA est prohibée en France, avec des peines pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.

La ville de Mexico reconnaît constitutionnellement le mariage homosexuel

Le 10 janvier, les autorités de la ville de Mexico ont définitivement reconnu les unions civiles entre les personnes du même sexe. La décision a été prise par l’assemblée constitutionnelle de la ville, avec 68 votes pour et 11 contre.
Même si le mariage homosexuel est déjà une réalité dans certaines villes et les États mexicains de Campeche, de Coahuila, de Quintana Roo, de Jalisco, de Nayarit, de Chihuahua et de Sonora, il fallait encore le confirmer sur le plan constitutionnel dans la ville de Mexico .
La ville de Mexico avait été, dès 2007, la première en Amérique latine à autoriser les unions civiles entre personnes du même sexe, avant de légaliser le mariage homosexuel en 2009.
La loi légalisant le mariage entre personnes du même sexe a été approuvée par l’Assemblée législative de la Ville de Mexico le 21 décembre 2009 et approuvée par le maire le 29 décembre 2009. La Ley de Sociedad de Convivencia existait dans la capitale depuis 2006, offrant certains droits comparables à ceux du mariage. Mais seule une poignée d’États mexicains a légalisé le mariage gay.
Le 17 mai, le président Peña Nieto avait annoncé un projet de réforme de la Constitution pour légaliser, sur l’ensemble du territoire, le mariage pour tous, jusqu’ici restreint à neuf des 32 Etats Mexicains.
Soumis au Congrès, le projet visait aussi à autoriser l’adoption d’un enfant par des couples du même sexe. L’initiative faisait suite à une décision de la Cour suprême qui, en juin 2015, avait déclaré « inconstitutionnelle » l’interdiction du mariage pour tous.
Plusieurs milliers de personnes vêtues de blanc avaient participé le samedi 24 septembre à Mexico à une marche organisée par le Front national pour la famille (FNF), qui fédère des courants religieux conservateurs catholiques, évangélistes ou mormons. Venus des quatre coins du Mexique, les manifestants de tous âges brandissaient des banderoles pour « la défense de la famille », « la santé mentale des enfants » et « contre l’adoption par des couples du même sexe ».ILs s’opposaient au projet du président Enrique Peña Nieto de légaliser le mariage homosexuel dans tout le pays.

Mariage pour tous, le grand divorce : document le 30 janvier sur France 3

lmptUn documentaire d’une heure à découvrir le lundi 30 janvier à 22h30 sur France 3 : Mariage pour tous, le grand divorce.
Un film d’Elsa Guiol et Laurent Portes.
L’adoption de la loi sur « le mariage pour tous » a entraîné plus de 400 jours de coups d’éclats, de coups bas, de procédures, d’invectives dont les échos résonnent encore. Chaque camp a connu des victoires et des déroutes. Des inconnues sont en quelques mois devenues des égéries, entraînant à leur suite des foules dont personne n’avait imaginé l’ampleur. De ce premier grand moment du quinquennat de François Hollande, la France est sortie profondément divisée.
Ce documentaire nous dévoile les stratégies politiques, raconte l’éclosion de la « Manif pour tous » et révèle le rôle joué par l’Eglise de France. Il nous fait aussi revivre une épopée parlementaire inédite et violente, un « grand divorce » qui a laissé des traces jusqu’à aujourd’hui.
Les auteurs ont interrogé François Hollande, Christiane Taubira, Jean-Marc Ayrault, Dominique Bertinotti, Noël Mamère, Claude Bartolone, Jean-François Copé, Hervé Mariton, Henri Guaino, Frigide Barjot, Ludivine de La Rochère, Axel Rockvam, Bernard Roman, Monseigneur André Vingt-Trois…

Pologne :Un couple gay menacé de mort va pouvoir se marier à Madère au Portugal

jakub-dawidUn couple polonais qui avait reçu des menaces de mort après la diffusion d’une vidéo ou ils faisaient leur coming out, a obtenu une autorisation spéciale pour se marier à Madère au Portugal.
Le présentateur de télévision et journaliste Jakub Kwieciński et son compatriote Dawid avait essayé d’obtenir la permission de se marier sur l’île mais celle-ci avait été rejetée dans un premier temps, faute des documents appropriés, car la Pologne n’autorise pas les mariages homosexuels à l’étranger.
Leur rêve va bientôt devenir réalité . Après avoir fait face à une homophobie sans précédent, le bureau d’enregistrement local a réexaminé leurs documents, choqué par le traitement dont le couple a été l’objet.
Ils avaient reçu des menaces de mort après leur première vidéo qui avait fait le buzz en Pologne. Parmis les commentaires homophobes, certains voulaient leur «couper la gorge», d’ autres voulaient «les envoyer dans une chambre à gaz.» Ils ont reçu des messages privés sur leurs comptes Facebook de personnes qui affirmaient qu’ils devaient être brulé et empalé comme des sorcières.
« Puisque nous ne pouvons pas nous marier dans notre pays, nous avons voulu choisir un endroit qui est proche de nos cœurs », a expliqué David. « Il y a des pays où il est plus facile d’obtenir une autorisation de mariage, mais nous avons choisi Madère parce que nous sommes tombés amoureux de cette île il y a quelques années, que depuis, nous visitons chaque année ».
« C’est comme gagner une guerre », a réagi le couple à l’annonce de la nouvelle.
Les deux hommes, aidés de leurs parents et amis, ont réagi par une nouvelle et belle vidéo musicale .
Ils ont décidé de faire des clips musicaux sur des chansons célèbres dont ils tiennent les principaux rôle pour montrer à leur société comment l’ »amour gay » est identique à n’importe quel autre amour.
C’est en polonais parce qu’ils ont décidé qu’il serait plus convaincant pour la société polonaise de comprendre le message et de faire bouger les choses dans un pays profondément divisé sur la question de l’égalité.

Afrique du Sud : Caster Semenya épouse sa compagne de longue date

caster-semenyaL’athlète sud-africaine Caster Semenya, championne olympique du 800 mètres aux jeux de Rio, s’est officiellement mariée samedi à Pretoria avec sa compagne de longue date.
Le couple a échangé ses vœux dans une luxueuse propriété de la capitale sud-africaine, selon des photos publiées par l’athlète sur son compte Instagram.
La cérémonie a coïncidé avec l’anniversaire de l’athlète, qui a fêté samedi ses 26 ans.
Les deux jeunes femmes avaient procédé à un mariage traditionnel en décembre 2015 dans la province sud-africaine du Limpopo.
Caster Semenya a été à l’origine d’un débat autour du genre sexuel après sa victoire aux Mondiaux 2009 de Berlin.
Une réglementation de l’Association internationale d’athlétisme (IAAF) a été créé à la suite de cette polémique.
Elle régit la participation aux épreuves des athlètes intersexuées, qui présentent un taux élevé de testostérone.
Elle avait été soumis à des tests de genre pour déterminer son sexe.
Selon le test genre, ses niveaux de testostérone sont bien au-delà de la grande majorité des femmes.

La maire de Bollène a été jugée pour le refus de marier deux femmes.

mcbompardLa maire de Bollène avait refusé, en août 2013, de procéder à l’union civile de deux femmes, arguant d’un « problème de conscience ». Marie-Claude Bompard avait pris cette décision trois mois après la promulgation de la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe, et malgré un rappel à l’ordre du préfet.
La maire de Bollène  Marie-Claude Bompard (Ligue du Sud), a comparu jeudi devant le tribunal correctionnel de Carpentras, citée par une association pour avoir refusé de marier un couple d’homosexuelles en 2013, une première en France pour un maire.
Le jugement a été mis en délibéré au 23 mars.
Pour Me Étienne Deshoulières, avocat de l’association Mousse à l’origine de la citation directe visant l’élue d’extrême droite, la discrimination s’est exprimée lorsque Mme Bompard a indiqué aux jeunes femmes « blessées, abasourdies » qu’elle refusait de les marier lors d’un entretien, puis dans un communiqué de presse expliquant ce choix diffusé par la suite.
Marie-Claude Bompard a souligné qu’elle ne s’était toutefois pas opposée à la célébration du mariage «Un mariage c’est l’union d’un homme et d’une femme de façon à créer un état civil qui lui-même crée une filiation. C’est le problème qui s’est posé à moi», s’est défendue, jeudi, Marie-Claude Bompard, évoquant «une position personnelle» et assurant : «Il n’y a pas d’homophobie, de discrimination. Je ne suis pas coupable d’avoir des opinions.»
Elle a précisé que quatre autres unions de couples homosexuels avaient été célébrées « sans difficulté aucune » depuis dans sa mairie, cela par des adjoints.
Le conseil de Mme Bompard, Me Guillaume Blanc, a soulevé l’irrecevabilité de la constitution de la partie civile, l’association Mousse, créée en 2000 par «des justiciers LGBT  ayant changé de statut en 2015, soit deux ans après les faits reprochés à sa cliente».

Royaume Uni : premier mariage homosexuel de l’aristocratie

lady-annaLa fille du 7eme marquis d’Aberdeen et Temair, Lady Anna,( à droite) a annoncé dans un avis paru dans le Daily Telegraph, conformément à la tradition, qu’elle allait se marier avec  Sarah McChesney, 29 ans, devenant la première femme membre de l’aristocratie à épouser une femme .
La descendante du 4e comte d’Aberdeen, qui fut premier ministre du Royaume sous le règne de la Reine Victoria, travaille pour le Prince Charles en tant que directrice du développement de la fondation de charité du prince
Un lointain cousin de la reine, Lord Ivar Mounbatten, qui a déjà été marié, est sorti comme gay cette année, mais il n’a pas encore déclaré son intention d’épouser son compagnon .
La légende veut que le lesbianisme n’ai jamais été interdit en Grande-Bretagne parce que lorsque la reine Victoria a lu le projet de loi en 1885 punissant l’homosexualité féminine, elle a refusé de signer la sanction royale, car elle était persuadée que cela ne pouvait pas exister
«Les femmes ne font pas de telles choses», aurait elle dit.