Archives de Catégorie: homophobie

Israël : Indignation après le soutien d’un ministre aux thérapies de conversion

Devant les caméras, le ministre israélien de l’éducation crée la polémique.
Il se dit favorable aux « thérapies de conversion’, à l’encontre des personnes homosexuelles.
Rafi Peretz, ministre israélien de l’Education explique : « Je peux vous dire que je connais tres bien ce sujet. Je l’ai moi même pratiqué »
Rafi Peretz, fait notamment référence à un étudiant qu’il avait reçu et conseillé.
Ses propos ont été condamnés dans un tweet par le premier ministre israelien Benjamin Netanyahou, et par le ministre de la justice, premier député, ouvertement gay.
Amir Ohana, ministre israélien de la Justice est opposé à de telles pratiques : « L’orientation sexuelle ne requiert aucune thérapie, ni aucune conversion,contrairement aux idées préconçues et à l’ignorance, qui requierent, elles, des thérapies et conversions ».
Dimanche, des membres de la communauté LGBT de Tel-Aviv se sont rassemblés en signe de protestation.
Ils appellent à la démission, du ministre à la tête d’un parti d’extrême droite.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal

Australie : Israël Folau publie à nouveau un message haineux

L’arrière de l’équipe d’Australie Israel Folau a de nouveau tenu des propos homophobes dans un message posté sur Instagram.
Il y a un an, l’arrière international australien, star du rugby dans son pays, avait créé une vive émotion en affirmant que les homosexuels iraient « en enfer s’ils ne repentaient pas de leurs péchés ». Ce chrétien évangélique a tenu à nouveau des propos similaires mercredi, via une publication sur son compte Instagram où il est écrit : « Attention ! Alcooliques, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l’enfer vous attend. Repentez-vous ! Seul Jésus sauve ». Un message qui fait beaucoup réagir en Australie.
La Fédération australienne, qui a pris connaissance du post d’Israel Folau sur son compte Instagram, a réagi. « Le contenu en est inacceptable. Cela ne représente pas les valeurs du sport et est irrespectueux vis-à-vis de membres de la communauté rugby. L’intégrité de la Fédération australienne est engagée à ce sujet. » Et, selon le Daily Telegraph, Raelene Castle, la présidente de la Fédération australienne, cherchait ces dernières heures à joindre Folau pour une explication.
En février dernier, ce dernier avait prolongé son contrat pour quatre ans, contre une somme élevée, et Castle lui avait demandé, en amont de la signature, d’exprimer ses points de vue de manière respectueuse sur les réseaux sociaux. Le message de Folau va clairement contre cette consigne, et le Daily Telegraph affirme que son contrat pourrait être « déchiré ».
Lors de la première polémique, l’an dernier, la compagnie aérienne Qantas, principal sponsor des Wallabies, avait menacé de se retirer et la firme Land Rover avait retiré à Folau la voiture qu’elle lui prêtait.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal

Une agression transphobe en marge d’une manifestation contre Bouteflika à Paris

Une video a déclenché une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Elle date de dimanche après-midi, place de la République à Paris.
On peut y voir une femme transgenre, sortir d’une station de métro, être prise à partie sur la place parisienne en plein rassemblement contre le président algérien Abdelaziz Bouteflika. « Plusieurs hommes ont chanté en arabe un air connu en Algérie qui dit ‘Tiens la friandise, tiens le gâteau’. Des mots repris ici pour la sexualiser et la rabaisser », a expliqué Lyes Alouane, militant LGBTQI + et délégué Ile-de-France de Stop Homophobie, au Parisien. Il a partagé sur Twitter la vidéo « envoyée sur le mail de l’association par un témoin présent sur place ». Plusieurs hommes ont ensuite entouré la victime avant qu’elle ne soit frappée violemment par l’un d’entre eux.
Très vite après la diffusion de la vidéo, de nombreux élus ont réagi sur les réseaux sociaux. La secrétaire d’Etat chargée de l’égalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations Marlène Schiappa et Anne Hidalgo ont réagi à la diffusion de la vidéo. « Indignée par cette agression transphobe, que je condamne avec la plus grande fermeté. Je tiens à assurer la victime de tout mon soutien. Les coupables de cet acte intolérable doivent être identifiés et poursuivis », a tweeté la maire de Paris.
Les #LGBT+ phobies ne sont pas des opinions mais de la bêtise et de la haine. Elles agressent et tuent », a indiqué la Secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa.
SOS homophobie dénonce « un effet de meute inssuportable ». La maire du Xe arrondissement de Paris a déclaré avoir signalé les faits, survenus dimanche place de la République, à la police.
A l’heure actuelle, la victime ne s’est pas fait connaitre auprès de l’association SOS Homophobie. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour « violences aggravées ». Selon BFMTV, une personne a, dans un premier temps, été interpellée et placée en garde à vue. Sa garde à vue a été levée.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie

Lyon: Un couple de jeunes femmes attaqué par des adolescentes

Deux jeunes femmes, âgées de 20 et 23 ans, ont été rouées de coups vendredi soir dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon, selon la police.
Il s’agit d’une gendarme et de sa compagne, rapporte Le Parisien qui a révélé cette affaire, précisant que la seconde, ayant reçu des coups de cutter au visage, a été gravement blessée.
Le couple, qui passait devant le centre commercial, aurait été pris à partie par huit filles, qui aurait commencé à les insulter en raison de leur sexualité. La gendarme leur aurait indiqué que leur comportement était délictuel. Mais au lieu de se calmer, la tension est montée d’un cran et la situation s’est envenimée.
S’est ensuivie une pluie de coups de poing. La plus jeune des victimes a reçu un coup de cutter au visage. « Elle a été balafrée. L’estafilade commence sous l’œil gauche et finit sous l’oreille », précise une source proche de l’affaire au Parisien.
Les adolescents ont ensuite pris la fuite dans le quartier. L’une d’entre elle, âgée de 17 ans, a été arrêtée en possession d’un cutter. Elle a nié les faits mais a été présentée à un juge dimanche. Les sept autres sont toujours recherchées.
Une information judiciaire a été ouverte dimanche pour violences commises avec arme blanche, en réunion et en raison de l’orientation sexuelle des victimes, précise le parquet de Lyon à l’AFP.
Le nombre de plaintes pour actes homophobes a augmenté en France l’an dernier. Selon le ministère de l’Intérieur, (…)
 Lire la suite sur 20minutes

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

Trois jeunes en détention pour une tentative de meurtre homophobe à Drancy

Ce vendredi, une information judiciaire a été ouverte pour « tentative de meurtre à raison de l’orientation sexuelle, vol avec arme et association de malfaiteurs » par le Parquet de Bobigny. Trois jeunes, âgés de 15, 16 et 18 ans, ont été écroués pour des faits commis à Drancy, en Seine-Saint-Denis, dans la nuit du 4 au 5 mars.
La victime, un homme âgé de 29 ans, avait discuté en ligne avec un internaute, sur un site de rencontres gay. Un rendez-vous avait été fixé dans une cité du nord de Drancy. Il s’agissait en fait d’un guet-apens, relate Le Parisien.
À peine sorti de son véhicule, le jeune homme avait été tabassé par trois inconnus. L’un des agresseurs avait sorti un couteau et avait poignardé la victime. Les trois assaillants avaient pris la fuite.
La victime, qui gisait au sol, a eu le réflexe d’actionner l’alarme de sa voiture. C’est sans doute ce qui lui a sauvé la vie. Ameuté, le voisinage avait pris conscience du drame qui se nouait et avait alerté les secours.
Ces derniers avaient découvert la victime avec un couteau planté dans l’abdomen. La lame lui avait perforé un poumon sur 10 centimètres. Le jeune homme avait été hospitalisé avec son pronostic vital engagé. L’intervention des médecins avait permis de lui sauver la vie.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

Agnès Cerighelli provoque la colère sur tweeter aprés ses propos homophobes

Le tweet signé Agnès Cerighelli, conseillère municipale à Saint-Germain-en-Laye et adhérente LREM, a provoqué la polémique hier.
On peut y voir le cliché de la dernière publicité pour la marque de préservatifs Manix avec le message:
« En France, dans la rue, dans le métro, à la vue des enfants, à la vue de la jeunesse, des entreprises font, en toute légalité, la promotion de la sodomie et de l’homosexualité #SodomeEtGomorrhe #LGBTQI »
Très vite, les propos de l’élue ont déclenché des réactions sous son tweet.
Face aux nombreux messages reçus, Agnès Cerighelli s’est exprimée sur son compte Twitter:
« Depuis que je dénonce avec témérité le lobby #LGBT, son communautarisme, son prosélytisme au sein des ministères, du Parlement, des écoles… je reçois chaque jour des centaines d’insultes sur #Twitter. Tant pis. La défense de l’éthique exige courage, audace et détermination », lâche-t-elle.
Selon le maire de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), Agnes Cerighelli est un infatigable relais de la Manif pour tous, le mouvement anti-mariage pour tous, dans sa commune.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, homophobie, info, mariage homosexuel

un adolescent victime d’une agression homophobe en Moselle

Une enquête de police a été ouverte à Thionville (Moselle) après l’agression d’un adolescent âgé de 17 ans dans les rues de la ville. Le lycéen a été insulté et frappé par plusieurs individus vendredi 1er mars 2019. Des propos homophobes ont été proférés en plus des violences physiques.
Les faits ont débuté à la gare routière située juste en face du lycée Hélène Boucher, dans le centre-ville. Le jeune homme sortait de cours et attendait un bus pour rentrer chez lui, comme chaque soir.
Un groupe de plusieurs individus l’a abordé en l’insultant. Des propos visant ouvertement son orientation sexuelle ont été prononcés. « Les gays comme toi, j’ai envie de les frapper« , lui a lancé l’un des protagonistes, selon l’association Couleurs Gaies.
Le lycéen décide alors de s’enfuir. Au moins un coup de pied dans le dos a été donné à la victime, alors qu’il se trouvait dans l’une des rues piétonnes de Thionville. Une tentative de lynchage public sous le regard de plusieurs témoins, selon une source proche de l’enquête.
Une plainte a été déposée par le lycéen et une enquête ouverte par la police de Thionville. Par ailleurs, Couleurs Gaies qui défend la cause des minorités LGBT en Lorraine a assuré qu’elle allait se porter partie civile « pour soutenir ce jeune et sa famille face à cet acte odieux ».

1 commentaire

Classé dans homophobie, info

Chine : le discours de Rami Malek portant sur l’homosexualité a été censuré

Le diffuseur chinois Mango TV est la cible de vives critiques après que le passage du discours de Rami Malek, Oscar du meilleur acteur, portant sur l’homosexualité a été censuré.
Cette censure concerne la retransmission en ligne de la cérémonie. «Nous avons fait un film sur un homme gay, un immigré, qui a vécu sa vie sans se cacher ou s’excuser», a notamment déclaré Rami Malek, qui a incarné Freddie Mercury dans le film Bohemian Rhapsody.
Or, Mango TV a traduit ce passage en utilisant l’expression «appartenant à groupe particulier» au lieu de «homme gay».
Des dizaines de milliers d’internautes ont immédiatement partagé les captures d’écran de cette censure sur le site de micro-blogging Weibo.
Ce n’est pas la première fois que Mango TV est accusé de censure. Lors de sa retransimission du concours de l’Eurovision, l’année dernière, les références à l’homosexualité avaient été effacées, notamment la performance de l’Irlandais Ryan O’Shaughnessy, lors de laquelle un couple homosexuel était présent sur scène.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal, people, politique

Montpellier :Six mois de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité pour Djamel Boumaaz

Le conseiller municipal et de la métropole, ex-FN, Djamel Boumaaz a été lourdement condamné ce mercredi par le tribunal correctionnel de Montpellier : il a écopé de six mois de prison avec sursis et de cinq ans d’inégibilité pour avoir démâté  le drapeau arc-en-ciel LGBT devant la mairie et l’avoir partiellement enterré en mai 2016.
C’était le 17 mai 2016 : pour la première fois, la Ville de Montpellier participait à la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie (IDAHOT). Pour marquer son engagement en faveur de la tolérance et de la diversité, la municipalité de Philippe Saurel avait affiché les couleurs de l’arc-en-ciel, symbole de la communauté et des revendications LGBT, en hissant un rainbow flag sur le fronton de l’hôtel de ville, à côté des autres drapeaux officiels.
Un geste symbolique et très applaudi ce jour-là. Sauf que quelques heures plus tard, la fête était gâchée : Djamel Boumaaz, est filmé en train d’arracher le dit-drapeau de son mât puis à l’enterrer « symboliquement » dans la terre, « à sa place ».
Djamel Boumaaz, qui adore qu’on lui fasse de la publicité gratuite avait raconté avoir voulu « alerter l’opinion publique sur le lobby gay et lesbien (LGBT) qui envahit nos institutions. » -sic-. Dans la foulée de son acte qui avait ému et scandalisé en France, il avait participé à un « meeting de la droite nationale » organisé à Palavas-Les-Flots par les Comités Jeanne -en référence à Jeanne d’Arc-, en présence de leur leader de l’époque, Jean-Marie Le Pen.
Philippe Saurel avait désavoué l’élu esseulé au lendemain de l’épisode du drapeau LGBT. La Ville avait porté plainte auprès du procureur de la République, Christophe Barret, ainsi que la LGBT et d’autres associations. Elle ont abouti à ce procès, près de trois plus tard.
Conducteur des transports à la TaM 3M, Djamel Boumaaz a annoncé qu’il va interjeté appel de ce jugement.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

Kylian Mbappé cible d’un tag injurieux, homophobe, raciste et antisémite dans un train du RER C

Kylian Mbappé est la cible d’un tag injurieux, homophobe, raciste et antisémite dans un train du RER C parisien.
Ce message est accompagné d’une croix celtique, symbole souvent repris par les groupuscules identitaires d’extrême droite.
Ce message a été partagé pour le dénoncer sur Twitter par un militant de la cause LGBT, ex-président de SOS Homophobie, Yohann Roszéwitch.
La SNCF indique qu’elle va « porter plainte » et qu’elle a lancé une enquête .Elle va opérer au nettoyage rapidement de ce train qui n’est pas encore identifié.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info