Archives de Catégorie: homophobie

L’Initiative citoyenne européenne Mum, Dad & Kids contre le maraige homosexuel n’a pas le million de signatures

mdkLancée le 4 avril 2016, l’initiative citoyenne européenne (ICE) Mum, Dad & Kids doit recueillir 1 million de signatures d’ici le 3 avril 2017 pour que l’Union Européenne reconnaisse le mariage homme/femme et la filiation père-mère-enfant comme la seule légale .
Si le million de signature est atteint, la Commission européenne sera obligée d’ouvrir un débat en vue d’adopter cette double définition du mariage et de la famille.
A ce jour, 610000 signatures ont été collectées, dont 27575 pour la France.
Mum, Dad & Kids voudrait que l’Union européenne adopte une définition limitée du mariage et de la famille par la législation communautaire :
“Le mariage est l’union durable d’un homme et d’une femme » et « la famille est fondée sur le mariage et/ou la descendance ».
Ce sont ces définitions que les citoyens Européens sont appelés à soutenir par leurs signatures.
Le principe même de cette initiative citoyenne européenne a déjà été validé par la Commission.
Pour Ludovine de La Rochère  : « Cette initiative est une opportunité à saisir pour non seulement stopper la déconstruction de la famille mais aussi soutenir le mariage, la richesse de l’altérité et de la complémentarité des sexes, la filiation et l’intérêt supérieur de l’enfant. J’invite les familles de France et d’Europe à amplifier la mobilisation. Nous avons déjà rassemblé près des deux tiers du million de signature nécessaire. Nous avons marqué un essai. Nous avons deux mois pour le transformer ».
Prions pour que cela n’arriva pas …

USA : Apple s’oppose à Trump qui s’en prend aux transsexuels

Apple_Computer_Logo_rainbowApple a fait savoir que l’entreprise contestait une décision de Donald Trump, qi veut revenir sur des droits des minorités, un domaine où Apple demeure en pointe, l’entreprise participant tous les ans à la Gay Pride de San Francisco.
Après avoir critiqué le « travel ban » frappant sélectivement les ressortissants d’une liste de 7 pays à majorité musulmane, Apple n’accepte pas que l’administration Trump revienne sur les avancées sociétales que Obama a fait voter .
Trump a annulé une législation de l’administration Obama tentant de limiter les pressions et stigmatisations dont peuvent être l’objet les étudiants transsexuels. Le texte les autorisait à utiliser les toilettes de leur choix, en accord avec leur genre. L’administration Obama avait menacé de limiter les aides aux écoles refusant d’appliquer ce texte. L’administration Trump l’a annulé, estimant qu’une telle mesure doit être de la compétence des écoles, individuellement, et pas d’une législation nationale.
« Apple pense que chacun doit avoir la chance d’évoluer dans un environnement sans discrimination ni stigmatisation. Nous soutenons les efforts vers plus d’ouverture d’esprit, pas vers moins, et nous pensons profondément que les transsexuels doivent être traités avec équité. Nous sommes en désaccord avec les législations qui réduisent leurs droits et protections », a indiqué Apple à Axios

USA: l’administration Trump relance la guerre des toilettes

genre neutreLa Maison Blanche avait laissé entendre qu’elle se préparait à faire marche arrière sur la position adoptée par l’ancien président Barack Obama concernant les personnes transgenres et les W.-C. auxquels elles doivent avoir accès.
Sous l’administration Obama, des dispositions pour autoriser les toilettes mixtes avaient permis aux écoliers et étudiants de se rendre dans les toilettes du genre avec lequel ils s’identifient.
L’administration du président américain Donald Trump a annoncé mercredi qu’elle mettait fin à un dispositif fédéral de protection des droits étudiants transgenres, déclenchant immédiatement un tollé parmi les défenseurs des droits des minorités.
Les ministères de la Justice et de l’Éducation, dirigés tous deux par des conservateurs chrétiens, ont publié mercredi soir un bref communiqué indiquant qu’ils « retiraient les recommandations faites au titre de l’article IX (anti-discrimination, ndlr) en 2015 et 2016 », sur l’accès à des installations non-mixtes, comme des vestiaires ou des toilettes par exemple. Il revient donc de nouveau aux États fédérés et aux districts scolaires de trancher dans ce qui avait été surnommé « la guerre des toilettes ».

Belgique : une nouvelle agression homophobe

christopheUn homosexuel de 44 ans, s’est fait agresser dimanche dernier, Place Froissart à Chimay,
Après l’avoir insulté, il l’a frappé. Aujourd’hui, Christophe a décidé de parler, d’expliquer son calvaire pour que d’autres hommes ou femmes, victimes comme lui, osent parler.
Christophe reste très marqué tant physiquement que moralement par son agression.
« J’étais en conversation téléphonique quand une voiture s’est arrêtée. Un homme est sorti et a commencé à m’insulter , à me cracher dessus, à me dire qu’il voulait casser du pédé », explique Christophe, à La Nouvelle Gazette Sambre et Meuse.
Il a le visage en sang, des passants lui viennent en aide. «Il y avait clairement de la violence, de la haine, de la colère dans son regard. Il me traitait de pédophile, un amalgame bien trop vite fait. Ce n’est pas une maladie d’être homosexuel. Quand je vois un hétéro, je ne lui dis pas «Sale hétéro! »»
Christophe, qui est carolo ( Habitant de la ville belge de Charleroi), avait quitté le Pays noir, lassé des insultes à répétition que lui valait son homosexualité. Aujourd’hui, il songe à partir de Chimay.

Grande Bretagne : Le prince William nommé aux British LGBT Awards

prince williamLe prince William a été nommé aux British LGBT Awards, cérémonie qui récompense les personnalités engagées pour les droits des homosexuels, bisexuels et transsexuels.
Comme la chanteuse Annie Lennox, l’écrivaine J.K. Rowling, Emma Watson ou encore Anne Hathaway, le duc de Cambridge prétendra le 12 mai prochain au prix de « meilleur allié » dans la lutte contre l’homophobie et pour les droits des personnes LGBT
Le prince qui avait posé en couverture du magazine gay Attitude en juillet 2016 et avait également invité des membres de la communauté LGBT à Kensington Palace pour écouter les principaux concernés sur les questions de l’homophobie, la biphobie et la transphobie. À cette occasion, le prince William avait déclaré : «Personne ne devrait être intimidé à cause de sa sexualité. Et personne ne devrait avoir à endurer la haine à laquelle ces jeunes font face.»
La remise des British LGBT Awards aura lieu le 12 mai prochain et récompensera de nombreuses personnalités, activistes et artistes pour leurs actions en faveur de la communauté LGBT. «Tous les nommés méritent leur place dans la liste, c’est maintenant au public de choisir leurs gagnants», a déclaré la fondatrice de l’évènement, Sarah Garrett, au magazine Evening Standards.

Danemark : les internationaux danois financent une campagne contre l’homophobie

mathias-jorgensen-psv-eindhoven-2012_2874825Sous l’impulsion de Mathias Jorgensen, le défenseur et capitaine du FC Copenhague, les membres de la sélection danoise vont financer une campagne contre l’homophobie, à hauteur de 90 000 euros. Les joueurs porteront des lacets et brassards arc-en-ciel – en référence au drapeau de la communauté LGBT – lors des matches de première division locale et contre l’Allemagne, en juin, en amical.
L’argent servira aussi à développer une application et une hot-line afin que les actes de discrimination constatés lors de rencontres de football puissent être dénoncés. Il sera par ailleurs demandé aux clubs d’ajouter les couleurs de l’arc-en-ciel à leurs logos. «Au stade, les gens disent et crient des choses sans même avoir conscience de leur caractère discriminatoire, regrette Jorgensen. Et malheureusement, ce genre de choses arrive aussi dans les vestiaires ou dans les divisions inférieures. On doit insuffler un changement.»

Finlande: le Parlement doit revoter sur le mariage homosexuel

manif pour tous finlandeLe Parlement finlandais est appelé à revoter aujourd’hui sur le mariage homosexuel, déjà approuvé en 2014.
Des députés, qui défendent « le mariage authentique » entre un homme et une femme, ont réuni les 50.000 signatures de citoyens nécessaires pour contraindre le Parlement à en débattre.
Mardi, la commission des lois avait rejeté le texte. Mais les élus les plus à droite (chrétiens-démocrates et Vrais Finlandais) ont insisté pour que l’ensemble de l’assemblée soit consultée.
En principe, cette initiative sera rejetée, et la loi entrera bien en vigueur à la date prévue.
Des partisans du mariage homosexuel ont accusé les élus à l’origine de ce baroud d’honneur de flatter leur électorat conservateur à l’approche des municipales d’avril, et de faire perdre du temps au Parlement. « Je présente personnellement mes excuses aux familles arc-en-ciel qui devront endurer que la question soit débattue une fois de plus », a ainsi écrit le député centriste Mikko Kärnä.
Les députés du Parlement finlandais ont approuvé en Novembre 2014, par 105 voix contre 92, une proposition de loi d’initiative populaire légalisant le mariage homosexuel.
Les couples homosexuels pouvaient, depuis 2002, se faire enregistrer comme partenaires, mais la Finlande restait le seul pays nordique à ne pas autoriser leur mariage. La loi votée accorde aux couples homosexuels les mêmes droits que pour les couples hétérosexuels, notamment en ce qui concerne l’adoption ou le partage d’un même patronyme.
Le Parlement avait approuvé un amendement supprimant les partenariats enregistrés pour les convertir automatiquement en mariages . Cette loi doit entrer en fonction le 1er Mars 2017, soit près de deux ans et demi entre l’initiative sur le mariage homosexuels et les premières célébrations.

Mise à jour
Les parlementaires finlandais ont définitivement entériné le mariage gay aujourd’hui en repoussant une ultime tentative de ses opposants de faire obstacle à son entrée en vigueur le 1er mars.

USA : les artistes s’engagent contre des projets de loi anti-LGBT au Texas

1Réunis par le guitariste de Fun, Jack Antonoff, 142 artistes ( Lady Gaga, Julianne Moore, Britney Spears, Laverne Cox, Whoopi Goldberg, Keisha, Alicia Keys …) ont signé, le 14 février, une lettre ouverte à destination des législateurs texans.
La lettre sous forme d’avertissement, exprime l’inquiétude du monde des arts au sujet de récents projets de loi visant la communauté LGBT.
Ensemble, ces 142 stars souhaitent faire front commun face à la volonté du Texas de voter des lois homophobes et transphobes. « Sachez, s’il vous plaît, que la communauté artistique surveille le Texas », peut-on lire en introduction de la lettre. Et les artistes de rappeler leur attachement « à la culture et à la communauté » de cet « incroyable » Etat, comme pour mieux justifier leur indignation fasse aux textes législatifs en préparation.
L’un des textes ciblés par la lettre est la Texas Bill 6 (SB6).
Selon le New-York Times, cette loi exigerait des citoyens qu’ils utilisent les toilettes qui correspondent à leur « sexe biologique » dans les bâtiments gouvernementaux et les écoles publiques. Une autre mesure aurait pour but de forcer des enseignants à outer leurs élèves LGBT auprès de leurs parents.
Selon la lettre, les législateurs travailleraient également à supprimer les mesures de protection anti discrimination des communautés LGBT : le mariage pour tous serait menacé, tout comme les politiques de lutte contre les discriminations sur les campus et dans l’espace public.
Les artistes soulignent que ces mesures sont particulièrement dangereuses pour les jeunes LGBT, déjà soumis en masse au harcèlement. La lettre dresse une liste accablante des discriminations dont sont victimes les jeunes transgenres et que les législateurs semblent oublier :
« Les jeunes personnes transgenres et non-conformes sont déjà soumises au moquerie et au harcèlement. Pouvez-vous imaginer le message que de telles lois enverrait à ces enfants ? (…) Les jeunes personnes transgenres et non-conformes ont aussi plus de risques de se faire rejeter par leur famille et de devenir sans-abris, d’avoir des troubles psychologiques et de tenter de se suicider, de se voir refuser un travail ou un logement.. »
Retrouver l’intégralité de la lettre ici.

Belgique : quand un région devient gay firendly

maison-arc-en-cielLancée il y a un an à l’initiative de la Maison Arc-en-Ciel de la province de Luxembourg, une province belge de la Région wallonne, la campagne gay-friendly a vue 430 commerces et services dans 14 communes luxembourgeoises devenir gay-friendly.
Les phénomènes de discrimination et de stigmatisation envers les lesbiennes, gays, bisexuel (les), et transgenres, sont encore bien présents aujourd’hui, en particulier en province de Luxembourg, où la densité de population est moindre. La campagne gay-friendly, une première en Wallonie, lancée en janvier 2016, à l’initiative de la Maison Arc-en-Ciel de Virton, avec le soutien du Centre d’Action Laïque et de la députée Nathalie Heyard, se poursuit avec l’objectif de permettre à ces personnes de vivre ouvertement leur homosexualité ou leur identité de genre.
Il y a un an, la Maison Arc-en-Ciel de la province de Luxembourg, soutenue par la Province de Luxembourg, lançait la campagne citoyenne « Ma commune, une commune ouverte à tous, une commune gay-friendly ». Le principe est simple : un autocollant est placé en vitrine pour symboliser l’accueil cordial et chaleureux que les commerces ou les services veulent offrir aux LGBT.
L’animateur de la Maison Arc-en-Ciel, a, jusqu’à présent, sillonné 12 communes dont 10 gay-friendly. Sur les 673 commerçants, gérants, responsables de services ou propriétaires d’hébergements rencontrés, 430 ont répondu favorablement. « Environ 66 % des personnes rencontrées ont accepté d’apposer l’autocollant gay-friendly en vitrine », a souligné Stany Gentgen, animateur. « Les refus ont été motivés de diverses manières. Certains ont dit qu’ils préféraient rester neutres. D’autres, ont répondu qu’ils refusaient de soutenir cette communauté ou encore qu’ils risquaient de perdre, à cause de cet autocollant, une partie de leur clientèle. »
Il reste encore 30 communes à convaincre.
La Maison Arc-en-Ciel va poursuivre ses contacts avec l’objectif d’obtenir le soutien des 30 autres communes. Un objectif qu’elle espère atteindre d’ici le 17 mai prochain, journée mondiale de lutte contre l’homophobie.
source ; médias Belges

Suisse : les violences homophobes toujours ignorées

lutter contre l homophobie 3Trois mois après son ouverture, le bureau de conseils en matière de violence homophobe et transphobe a traité une centaine de cas. Le directeur de Pink Cross Bastian Baumann a donné ce chiffre mercredi sur les ondes de SRF 1.
Des lesbiennes, gays, bisexuels ou transgenres (LGBT) se font bousculer ou cracher dessus en raison de leur orientation sexuelle. Dans certains cas, ils se retrouvent même à l’hôpital à cause de blessures graves, indique M. Baumann.
Selon les chiffres de l’Union européenne, plus d’un tiers des personnes LGBT ont été attaquées ou menacées ces cinq dernières années du fait de leur orientation ou de leur identité sexuelle.
En Suisse, il n’y a pas de collecte de données sur la violence homophobe et transphobe. Or, pour les autorités, la police et les politiciens, s’il n’y a pas de données, «c’est comme si cette violence n’existait pas», a relevé Bastian Baumann sur SRF 1.
Ouvert fin 2016, le bureau de conseils «LGBT Helpline Suisse» veut combler ces lacunes. Les victimes ou les témoins de violences peuvent les annoncer anonymement via une ligne téléphonique gratuite ou un formulaire disponible en ligne.
source : tdg.ch/