Archives de Catégorie: homoparentalité

Agnès Thill compare les femmes ayant recours à la PMA à des droguées en manque

https://platform.twitter.com/widgets.js

L’élue LREM Agnès Thill, que certains députés souhaiteraient voir exclue du parti pour des propos sur la PMA, persiste dans une vidéo où elle compare les femmes seules y ayant recours à des « droguées » et où elle nie être homophobe.
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a réagi mardi matin à d' »insupportables et méprisantes paroles d’Agnès Thill à l’égard des mamans et des enfants comparés à des médicaments ». « Ces mots blessent des familles et viennent nourrir tous les préjugés ignobles que je continuerai à combattre inlassablement. Effectivement, ça suffit », a-t-il lancé dans un tweet
« Je n’ai pas de risque d’exclusion », affirme-t-elle pour sa part dans un entretien vidéo à Oise Hebdo mis en ligne sur le site de l’hebdomadaire lundi, car pour cela il faudrait « que ce soit justifié » et « prouver » qu’elle est « homophobe », « raciste » et « islamophobe », ce qu’elle nie catégoriquement être.
Critiquant « l’argument » de l' »envie » d’enfant de ces femmes, elle fait valoir qu' »un enfant n’est pas un médicament, c’est un être humain ». Ces femmes « souffrent. J’entends bien qu’elles souffrent, mais alors qu’est ce qu’on fait; si un drogué souffre, on lui donne de la drogue ? Est-ce que je lui donne un enfant parce qu’elle souffre ? »
Opposée à l’extension de la PMA et déjà mise en garde à plusieurs reprises par LREM pour certaines de ses prises de positions publiques, Agnès Thill avait de nouveau fait polémique ces derniers jours en estimant à l’occasion de la publication du rapport de la mission parlementaire sur la bioéthique que « l’absence de genre dans le mot parent favorise l’éclosion d’écoles coraniques ».

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, politique

la mission parlementaire favorable à l’ouverture de la PMA

Dans son rapport publié ce 15 janvier, la mission parlementaire sur la loi de bioéthique préconise d’ouvrir la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules. Il propose aussi des avancées sur l’autoconservation des ovocytes, ou encore l’anonymat des donneurs de sperme.
« Notre mission recommande l’ouverture de la PMA à toutes les femmes », déclare à France Inter Jean-Louis Touraine, rapporteur de la mission d’information sur la révision de la loi relative à la bioéthique. « Qu’elles soient en couple homosexuel ou seules, explique le député du Rhône, toutes ces femmes ont aujourd’hui le droit d’adopter des enfants. Il serait donc déraisonnable de leur interdire de développer par elles-mêmes une famille ». C’est pourquoi, « dans un principe d’égalité avec les autres femmes qui sont en couple hétérosexuel », la mission parlementaire recommande d’accorder à toutes les femmes la possibilité de pouvoir bénéficier de la Procréation Médicalement Assistée.
La mission se déclare également favorable à un remboursement de toutes les variétés de PMA par la sécurité sociale. Que ce soit pour les couples hétérosexuels, avec ou sans infertilité médicalement prouvée, pour les couples homosexuels, ou les femmes seules. L’ouverture de la PMA aux femmes seules imposerait d’ailleurs d’autoriser également la PMA post-mortem.
Au-delà de l’ouverture de la PMA, la mission parlementaire sur la loi de bioéthique se prononce en faveur de l’autoconservation des ovocytes. « L’horloge biologique des femmes est plus sévère que celle des hommes », justifie Jean-Louis Touraine. Selon lui, « il y a une inégalité de la nature puisque les femmes voient leur fertilité diminuer après la trentaine ». Le député du Rhône a également conscience que de nos jours, les femmes n’ont pas toujours envie d’avoir un enfant avant 30 ans.
Il est légitime de considérer que ces femmes qui, grâce à la contraception n’ont pas d’enfant imprévu, puissent conserver leurs ovocytes afin qu’elles aient une chance de procréer le moment venu.
La mission propose d’assortir cette avancée d’une amélioration de la pédagogie sur la fertilité des jeunes femmes et des jeunes hommes.
En outre, la mission préconise une mesure réclamée depuis plusieurs années par des associations : les enfants conçus par PMA pourraient connaître l’identité du donneur sur simple demande, dès leurs 18 ans, pour tous les dons effectués après l’entrée en vigueur de la loi. Pour les dons précédant la loi, l’accord du donneur serait obligatoire.
Enfin, la mission considère qu’il faut maintenir l’interdiction de la GPA (gestation pour autrui, c’est-à-dire le recours à une mère porteuse), tout en reconnaissant à l’état civil les enfants conçus grâce à une GPA pratiquée à l’étranger.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité

C’est quoi un bon parent

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité

Ricky Martin, papa d’une petite fille avec son mari Jwan Yosef

Ricky Martin a révélé sur Instagram que son mari, Jwan Yosef, et lui ont accueilli une petite fille, Lucia.
« Nous sommes plus qu’heureux d’annoncer que nous sommes devenus parents d’une belle petite fille en bonne santé, Lucia Martin-Yosef. C’est un moment spécial pour nous, et nous avons hâte de voir où ce magnifique bébé nous emmènera. Ses deux frères, Jwan et moi sommes tombés amoureux », a-t-il écrit en légende d’une photo de lui et son mari tenant les mains de leur bébé.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, people

Grande Bretagne : des chants homophobes lors d’un match

Le club de foot de Huddersfield a ouvert une enquête sur des informations faisant état d’abus homophobes lors de leur défaite à domicile samedi face à Brighton.
C’est ce qu’affirme le groupe de supporters LGBT d’Huddersfield, les Proud Terriers.
Brighton abrite l’une des communautés LGBT les plus importantes d’Angleterre et les supporters de son adversaire du jour en auraient profité pour s’en prendre à ses supporters en déplacement.
Les Proud Terriersont affirmé que les chants homophobes étaient destinés aux fans de Brighton en déplacement  lors de la défaite des Terriers.
Une enquête a été ouverte par le club d’Huddersfield et un communiqué a été publié à propos de l’affaire : « Le club est informé des signalements d’injures homophobes lors du match contre Brighton. Ce ne sont pas des actes qu’Huddersfield Town tolèrera. Cela est odieux et représente un affront envers l’écrasante majorité des fantastiques supporters du club. Les employés du club feront tout pout identifier tous les impliqués, qui feront face à des peines d’exclusion si leur culpabilité est prouvée. Huddersfield Town est extrêmement fier de sa réputation de club ouvert et le comportement de quelques individus ne ternira pas ceci. »
Le club du West Yorkshire a annoncé que tous les supporters impliqués dans cet abus seraient bannis du stade John Smith.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, sportif

Wauquiez :la PMA mène « nécessairement » à l’eugénisme

Devant le mouvement conservateur Sens commun, le président du parti Les Républicains Laurent Wauquiez a réaffirmé dimanche son opposition à l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. En déclarant que cela ne serait que le début d’un « engrenage » menant à « l’eugénisme », comme cela avait été fait sous le « nazisme ».
« Oui, c’est un engrenage. Et cet engrenage mènera nécessairement à la marchandisation des gamètes », a expliqué le président des Républicains devant les troupes de Sens commun, le courant conservateur de LR.
« Tout ceci a un nom, c’est l’eugénisme ; tout ceci a été fait par un régime, c’est le nazisme », a poursuivi le leader de l’opposition de droite, en considérant également que « cet engrenage nous mènera inéluctablement à la gestation pour autrui, parce que tout le raisonnement intellectuel sur lequel il repose (y) mène évidemment ».
« Et on considère que tout ceci est sans merci et n’a aucune conséquence ? », a-t-il encore interrogé, en appelant à « défendre le mode naturel de reproduction, de filiation, de transmission ».
« Au-delà des souffrances, des demandes, des attentes de couple, il y a aussi ce que nous voulons pour l’avenir de notre pays »… « l’enfant n’est pas un droit, l’enfant, c’est un devoir » a t’il conclu .

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, info

L’examen du projet de loi sur la PMA reporté à mai ou juin 2019

Le projet de loi sur la bioéthique, dans lequel figure l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, ne sera pas examiné au Parlement avant « mai ou juin », a annoncé jeudi Jean-Louis Touraine, rapporteur de la mission d’information sur la bioéthique
Une source gouvernementale a également indiqué que le texte, qui provoque des tensions au sein même du groupe majoritaire, « ne sera pas examiné au premier semestre », tablant sur un examen « au plus tôt » en juin ou juillet.
Initialement, le gouvernement avait annoncé qu’il présenterait le projet de loi sur la bioéthique avant la fin de l’année en vue d’un débat au Parlement au premier trimestre 2019.
Jean-Louis Touraine avait déjà fait état ces derniers jours d’un report attendu du calendrier, évoquant alors deux hypothèses pour sa présentation en Conseil des ministres: en janvier-février ou en mai, sachant que le Conseil des ministres devrait être calé peu avant l’examen à l’Assemblée.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité

Israël : pas de GPA pour les couples homosexuels

La Knesset a rejeté mercredi un projet de loi dans sa lecture préliminaire visant à étendre les lois sur la gestation pour autrui (GPA), un texte qui permettrait aux couples de même sexe d’utiliser la procédure pour avoir des enfants.
41 députés ont voté pour et 49 députés ont voté contre les propositions visant à élargir le cercle des personnes pouvant utiliser les services d’une mère porteuse aux hommes célibataires et aux couples homosexuels.
« Je soutiens les mères porteuses pour la communauté LGBT, mais jusqu’à présent, nous n’avons pas de majorité dans la coalition pour faire voter la loi », a déclaré mercredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu, faisant référence à l’opposition de ses partenaires de la coalition ultra-orthodoxe. « Quand nous aurons une majorité, nous adopterons la loi. »
La législation en vigueur permet aux couples hétérosexuels où la femme ne peut pas porter un enfant et aux femmes célibataires qui ne peuvent pas avoir d’enfants de passer par une mère porteuse.
D’autres modifications proposées visaient à élargir l’éventail des femmes pouvant être mères porteuses, tout en instaurant des restrictions pour protéger leur santé. En outre, le projet de loi proposait une limite à 160 000 shekels sur le total des paiements pouvant être versés à une mère porteuse. Actuellement, il n’y a pas de limite et les mères porteuses touchent environ 200 000 shekels pour leurs services.
Des notes explicatives sur le projet de loi ont indiqué qu’en raison des restrictions imposées à l’utilisation de la gestation pour autrui en Israël, « un phénomène s’est développé au cours des dernières années, des Israéliens se rendent à l’étranger pour faire venir des enfants au monde en utilisant une mère porteuse résidant dans un pays étranger ».
Ce processus « soulève de nombreuses difficultés, juridiques et éthiques » qui ne sont pas couvertes par les lois existantes, mais le pays est tenu d’octroyer la citoyenneté aux nouveau-nés et de les reconnaître comme enfants des parents lorsqu’ils sont amenés dans le pays, ont indiqué les notes.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, info

Les enfants nés de GPA doivent être reconnus pour Bayrou

Le président du Modem François Bayrou a défendu sur RTL le principe de reconnaître les enfants nés de GPA.
« Comment peut-on ne pas reconnaître un enfant? », a déclaré le leader du Modem interrogé dimanche dans le cadre du « Grand Jury RTL » sur ses positions relatives à l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes et de la gestation pour autrui (GPA).
Concernant la PMA, le président du Modem a soutenu le principe de son extension à toutes les femmes. « Ça se pratique tous les jours en Belgique, tous les jours en Espagne. Je connais un grand nombre de personnes qui ont eu recours à cette technique, simplement parce que le désir d’enfant est irrépressible », a-t-il déclaré.
François Bayrou a par contre redit son opposition à la légalisation de la GPA en France, une « marchandisation des enfants » selon lui. »Ce débat viendra et je n’ai pas la répulsion que vous dites sur ce sujet », a encore affirmé François Bayrou .
Toutefois, l’ancien ministre de la Justice soutient la reconnaissance juridique des enfants nés de GPA à l’étranger.
Il a pris pour exemple le cas de l’animateur Marc-Olivier Fogiel. « Vous avez un enfant qui est là. Vous avez beau réprouver la manière dont il a été conçu ou porté, vous ne pouvez pas faire porter ça à l’enfant! », a-t-il dit.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, politique

Les partisans de la PMA se font entendre

Franceinfo a publié ce jeudi une tribune signée par personnalités politiques, sportives et médiatiques ainsi que des associations favorables à l’extension de la PMA à toutes les femmes et notamment les couples lesbiens.
« Ne vous inquiétez pas pour nos enfants. Ils ont été désirés. Ils ont été attendus, parfois longtemps. Ils sont aimés. Nos familles n’ont pas moins de valeur que les vôtres. Il est insupportable qu’elles soient ainsi scrutées et jugées. Et si nos enfants souffrent de quelque chose aujourd’hui, c’est d’être ainsi rejetés, montrés du doigt par des soi-disant détenteurs de vérité », dénoncent les 90 femmes signataires de la tribune.
Parmi elles figurent la journaliste d’Arte Marie Labory, la députée LREM de l’Allier Laurence Vanceunebrock-Mialon, ou encore l’ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de football Marinette Pichon.
La tribune dénonce l’invisibilisation des lesbiennes et des femmes célibataires dans les médias et entendent imposer leur témoignage dans le débat public qui s’intensifie à l’approche du projet de loi promis par le gouvernement pour la fin de l’année.
« Chers journalistes et rédacteurs en chef, pour cinq opposants à la PMA, combien de lesbiennes avez-vous interrogées ? », questionne le texte.
Les femmes qui s’engagent dans cet appel redoutent que ne se reproduise le même phénomène qui avait accompagné le débat sur le mariage gay en 2013 avec une vague de propos homophobes particulièrement haineux.
« Depuis la rentrée et jusqu’à la proclamation de la loi, nous subissons et allons devoir subir leurs arguments, répétés ad nauseam. Ils ne transigeront sur rien, il n’y aura pas de négociations. Et qui parle ? L’Eglise, La Manif pour tous, des philosophes, des ‘intellectuels’ autoproclamés… Personne qui ne soit directement concerné. Personne qui n’ait la science infuse sur la question », constatent-elles.
« Nous ne demandons évidemment pas que les désaccords soient tus et muselés. Mais 75% des Français sont favorables à l’ouverture de la PMA, selon un sondage Ipsos-Sopra réalisé pour France Télévisions en juin 2018. Pourtant, à lire ou regarder les infos, on pourrait avoir l’impression que c’est tout le contraire. C’est ici que les médias sont responsables », pointe la tribune selon laquelle « l’idée préconçue, sans doute même pas exprimée, mais qui s’impose à de nombreuses rédactions, qu’une lesbienne, ce n’est pas très « sexy » médiatiquement ».

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité