Afrique du Sud : la militante Zanele Muholi honorée

Photographe engagée dont le travail porte sur la communauté LGBTQI de son pays, Zanele Muholi vient d’être distinguée à Pretoria du titre de Chevalier des arts et des lettres.
La semaine dernière, l’ambassadeur de France en Afrique du Sud Christophe Farnaud tenait une réception à la résidence française à Pretoria en l’honneur de l’activiste visuelle Zanele Muholi. Celle-ci a été décorée des insignes de Chevalier des arts et des lettres.
Zanele Muholi est une photographe sud-africaine reconnue aux quatre coins du monde, de la Kyotographie International Photography Festival au Japon, à la Documenta 13 en Allemagne, aux Biennales de Berlin, de São Paulo, de Venise et dernièrement à la Fondation Louis Vuitton. En habituée des Rencontres d’Arles, elle concourrait en 2012 au prix Découverte, exposait en 2013 à l’exposition collective Transition, Paysages d’une société, puis en 2016 avec Somnyama Ngonyama, tiré d’une phrase zouloue « Salut à toi, lionne noire ». Née en 1972 dans le township d’Umlazi au sud-ouest de Durban, elle vit depuis à Johannesburg. Son travail est un plaidoyer en faveur de la tolérance pour la communauté LGBTQI (Lesbienne, Gay, Bisexuel, Transgenre, Queer et Intersexe) victime de préjugés, de viols « curatifs » et d’assassinats brutaux.

une bande dessinée pour défendre toutes les manières de s’aimer

Le 12 juin 2016, à Orlando, une cinquantaine de personnes étaient tuées dans un club LGBT par un homme se revendiquant de l’État islamique.
Dans les mois qui suivirent, des auteurs et dessinateurs se mobilisèrent pour signer Love Is Love, une anthologie célébrant la liberté de s’aimer. 
L’éditeur Bliss Comics en publie la version française enrichie.
Sorti aux États-Unis suite à la tuerie du Pulse à Orlando, ce recueil d’histoires inédites réunit plus de 200 artistes du monde entier qui y expriment leur tristesse et leur compassion, leur frustration et leur espoir. Un hommage poignant aux victimes, aux survivants et à leurs familles, un message de paix et de tolérance.
À l’origine coéditée par DC Comics et IDW Publishing, l’anthologie Love is Love rassemblait une centaine d’histoires signées par autant de dessinateurs et de scénaristes, le tout sous la direction artistique de Marc Andreyko, scénariste, notamment, de The Death of Hawkman. Parmi les artistes engagés dans le projet, Damon Lindelof, Patton Oswalt, Phil Jimenez ou encore Olivier Coipel.
Les bénéfices des ventes avaient été versés aux familles des victimes ainsi qu’à l’organisation Equality Florida, qui lutte pour les droits de la communauté LGBT en Floride.
Pour la version française, Bliss Comics a pu compter sur la participation d’artistes comme Vincent Dedienne, Marguerite Sauvage, Julie Maroh, David Halphen, Paul Renaud, Phil Briones, JL Mast, Richard Isanove, Sweeney Boo, Katchoo Scarlettinred et Lanna Souvanny. La version française, en librairie le 23 novembre prochain, comporte donc un certain nombre d’histoires inédites
Projet entièrement caritatif, tous les bénéfices tirés des ventes de ce livre seront distribués à SOS Homophobie ainsi qu’à différentes associations LGBT+ américaines.

Reims:16e Festival des Cultures LGBT

Le Festival « Les BisQueers Roses » a pour vocation première de faire connaître et diffuser les cultures LGBT mais aussi d’aller à la rencontre de tous les publics.
C’est un temps fort de la visibilité LGBT qui permet de sensibiliser et lutter contre les discriminations et en particulier l’homophobie et la lesbophobie.
L’inauguration officielle du festival se déroulera le mercredi 8 novembre à 18h au Manège-Scène Nationale, en présence de M. Frédéric Potier, Délégué Interministériel à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-lgbt (DILCRAH), du Préfet de la Marne, du Maire de Reims.
Cette présence du Dilcrah est une réelle reconnaissance du travail effectué par l’association exaequo depuis 21 ans en matière de lutte contre les discriminations et notamment l’homophobie et la transphobie.
 Cliquez ici pour télécharger le programme complet du festival

Josiane Balasko réadapte Nuit d’ivresse en version gay pour Jean-Luc Reichmann

Début 2018, Jean-Luc Reichmann sera de retour au théâtre dans une pièce écrite par Josiane Balasko. Il s’agit d’un remake gay de Nuit d’ivresse.
La pièce a été écrite par Josiane Balasko. L’actrice qui avait le rôle principal au côté de Thierry Lhermitte dans le film sorti en 1986.
Il avait été déjà adapté dans une pièce de théâtre. En 1985, Michel Blanc montait sur les planches pour présenter cette pièce sur la scène du Splendid Saint Martin. Plus de trente ans après, Josiane Balasko a réécrit la pièce version gay.
Jean-Luc Reichmann campera ainsi le rôle d’une star de la télévision ivre qui se réveille le lendemain au côté d’un homme qu’il ne connait pas. Jean-Luc Reichmann montera sur scène au côté de Thierry Lopez et Stéphane Boucher du 25 janvier au 4 mars sur la scène du théâtre de la Michodière, dans le IIe arrondissement de Paris. La pièce est mise en scène par la compagne de Jean-Luc Reichmann, Nathalie Lecoultre.

Une bande dessinée lutte avec Le Refuge contre l’homophobie

Le Refuge s’associe à Pixel-Fever Editions et au dessinateur de presse Antoine Chereau, en partenariat avec l’Institut Randstad pour l’Egalité des Chances et le Développement Durable, afin de promouvoir l’album « L’égalité est un long fleuve tranquille ».
Dès aujourd’hui et jusque fin décembre 2017 cet album bénéficiera d’une campagne de communication portée par Le Refuge.
Des rencontres « signatures/événements » seront organisées avec le concours de librairies de grandes villes de France (Paris, Montpellier, Lyon, Bordeaux, Strasbourg…) pour venir compléter ce dispositif.
Cette campagne a pour double objectif de :
Communiquer/sensibiliser le grand public face aux discriminations à tous les stades de la vie
Soutenir les actions du Refuge :1 €* reversé par album vendu
* Pixel Fever Editions via l’Institut Randstad pour l’égalité des chances et le développement durable, reversera 1 € au Refuge
Le livre est disponible dans toutes les librairies et sites d’achat en ligne.
Acheter le recueil sur internet
Dates et lieux des rencontres « signatures/évènements » en soutien au Refuge
Jeudi 26 octobre : LYON – LIBRAIRIE OUVRIR L’ŒIL LYON
Vendredi 10 novembre : PARIS – BD NET NATION
Mercredi 29 novembre : MONTPELLIER – SAURAMPS
Dimanche 3 décembre : BORDEAUX – MOLLAT
Jeudi 14 décembre : STRASBOURG – LIBRAIRIE KLEBER
Les horaires vous seront communiqués très prochainement sur cette page.
stephane chereau
Dessinateur de presse depuis plus de 30 ans, Antoine Chereau s’est distingué en presse, en télévision et au sein de nombreuses entreprises. Fort d’une riche expérience dans des domaines très différents, il a été plébiscité pour ses interventions en direct, incisives et hilarantes, lors de conventions professionnelles ainsi qu’à travers de brillantes campagnes de communication.
Depuis peu, c’est avec un grand bonheur qu’il publie des albums de dessins toujours superbes, toujours très drôles, destinés au grand public, où il aborde des thèmes de société, comme le travail, la santé, l’amour, et les discriminations…

une pétition pour que Wonder Woman soit définie comme bisexuelle dans le film « Wonder Woman 2 »

L’héroïne DC Comics, incarnée par Gal Gadot au cinéma, est au cœur d’une pétition. Lancée par l’Américaine Gianna Collier-Pitts, ancienne ambassadrice sur son campus pour l’association américaine GLAAD (Gay & Lesbian Alliance Against Defamation), elle demande à ce que Wonder Woman soit définie comme bisexuelle dans la suite de ses aventures, comme le rapporte le huffingtonpost.com
« Certains d’entre vous pensent peut-être que cette particularité ne fait pas de différence. Mais, pour les gens comme moi qui sont rarement représentes dans les médias, croyez-moi, c’est important », écrit Gianna Collier-Pitts dans la pétition qui compte 2.500 signatures.
Et cette pétition fait complètement sens par rapport aux propos de Greg Rucka, l’un des auteurs ayant repris le flambeau après Charles Moulton, le créateur de Wonder Woman. L’année dernière, il avait confirmé la bisexualité de l’héroïne dans un entretien pour le média Comicosity, dédié à l’actualité des comics : « Pouvons-nous dire que Diana a déjà été amoureuse et en couple avec d’autres femmes ? Selon moi, la réponse est évidemment oui ».