Archives de Catégorie: courts metrages

court métrage gay : UNDERSTANDING

kodak

Understanding nous raconte l’histoire d’un lycéen surpris par sa petite sœur en train d’embrasser son coéquipier de baseball.
Arrive alors l’angoisse du coming-out et du regard de sa famille, notamment de celui du père.

Pour la promotion de sa pellicule Kodak Vision3 500T 5219, Kodak a réuni Terry Rayment à la réalisation et Kate Arizmendi à la direction de la photographie pour la réalisation d’un court-métrage filmé entièrement en 35mm. 

Bisou gay

Homosexuel au Paraguay dans les années 80…

Homosexuel au Paraguay dans les années 80…
Rodolfo Costa était différent. Il ne voulait pas être forgeron comme tous les membres de sa famille. Il voulait être danseur. Dans le Paraguay des années 80, sous la dictature de Stroessner, son nom fut mis sur la liste des « 108 homosexuels », arrêtés et torturés.
Réalisateur : Renate Costa
Genre : Documentaires – Gay et lesbien – LGBT
Durée : 91 minutes
Film espagnol
Année : 2010
Version : VOSTFR

court métrage gay : «Un père sur mesure» , un père et son fils transsexuel

Un père sur mesure est un court film web, qui raconte l’histoire touchante d’un père et de son fils transsexuel. On parle maintenant plus souvent de la réalité des trans, mais on ne parle jamais de ce que vivent leurs parents. Un père sur mesure montre la beauté avec laquelle un père s’est ajusté à son fils par amour.

Memory

“Memory
All alone in the moonlight
I can smile at the old days
I was beautiful then
I remember
The time I knew what happiness was
Let the memory live again”

source : http://www.beautifulmag.com/

Bisou gay : Beautiful Something

Beautiful Something est un film de Joseph Graham. Synopsis : Quatre hommes naviguent dans l’art, l’amour et le sexe le temps d’une nuit.

court métrage gay : American Male

1Réalisé par Michael Rohrbaugh pour le « MTV Look Different competition » , le film de cinq minutes suit un jeune homme qui bois des bières avec ses amis, mais qui fini par se montrer violent contre un homme plus jeune. Pendant tout ce temps, le jeune homme récite toutes les choses que les femmes et les hommes sont «censés» faire.
Le réalisateur Michael Rohrbaugh a expliqué que le film était basé sur son expérience, qu’il avait du réprimer sa sexualité un long moment de sa vie . Son espoir est que les téléspectateurs réfléchiront sur leur vie et sur la fausseté des normes sociales.
«obligation de boire de la bière et pas du vin», récite t-il. « manger du boeuf pas de poulet. Jamais boire de la bière légère cependant. Et pas de tofu. Jamais de tofu. Il n’y a rien de plus gay que le tofu ».
La liste des restrictions continue avec la liste des vêtements, des professions et des passe-temps à ne pas faire pour être un « vrai homme ».
À la fin, le jeune homme est déçu par sa propre identité alors qu’il tente désespérément de vivre sa sexualité.
«Je ne suis plus une personne, mais un ensemble de signaux sociaux», dit-il.

Court métrage gay : Dix-sept

Le jeune réalisateur malien Fasséry Kamissoko a dévoilé son court-métrage, «Dix-sept», qui dénonce l’homophobie dans son pays.
«Un coup de poing contre l’indifférence», c’est ainsi que le réalisateur défini son court-métrage Dix-sept
Le jeune réalisateur et acteur de 18 ans est né au Mali et vit dans sa capitale, Bamako. Dix-sept, nous montre la vie d’un jeune écolier malien, perçu comme gay par ses camarades. Une vite faites de brimades.
«C’est d’abord le constat d’une injustice et d’une situation d’inconséquence, étant humaniste, explique Fasséry Kamissoko, qui joue également dans son film.
Ensuite, sur un plan purement artistique, un sentiment de vide, d’absence d’alternatives relative à ce sujet quant au corpus du cinéma africain en général.
Personne n’ose en parler, sans phares, c’est le silence total, mais aussi un silence de rigueur devenu partie.»
L’objectif est de secouer les consciences: «Nous sommes dans une société stérilisée où la moindre différence qu’elle soit identitaire ou sexuelle choque. Le film Dix-sept dénonce cette violence malheureusement si récurrente dans les écoles, que l’on veut se cacher.»

Inde : la première web série homosexuelle sera diffusée en août

The-Other-Love-Story-primera-webserie-lésbica-de-India-3Alors que les premières images avaient été dévoilées en début d’année, les Indiens vont enfin découvrir mi-août la première web-série mettant en scène une histoire d’amour entre deux femmes.
Cette dernière, baptisée The ‘Other’ Love Story (« L’autre histoire d’amour »), se déroule dans les années 1990.
« Une histoire d’amour de ce genre n’a jamais été capturée dans le cinéma indien », a assuré Roopa Rao, la créatrice et réalisatrice de cette web-série dans le India Times. Pour elle, « le monde a besoin de parler d’amour entre deux personnes d’un même sexe. » Mais pour cela, il faut « mettre un terme à cette notion que le lesbianisme est synonyme de pornographique », a rapporté le journal indien.
En février dernier, la Cour suprême indienne avait annoncé qu’elle allait réexaminer la loi pénalisant les relations entre personnes de même sexe. En attendant ce jour, le salut de la communauté LGBT indienne se trouve peut-être dans la création numérique.

court métrage gay : Por un beso

« Por un beso » est un film court de moins de 5 minutes réalisé par David Velduque. Une belle histoire qui se lance entre deux garçons à Madrid avant que les choses ne dégénèrent… Bien réalisé et joliment incarné, ce court-métrage entend éveiller toujours un peu plus les consciences face aux attaques homophobes. Généralement désignée comme une ville de référence en matière de tolérance, Madrid a vu son nombre d’agressions de personnes LGBT pratiquement tripler en un an. Sale climat. Cette vidéo qui met en valeur la pureté de l’amour contre la haine est assurément à diffuser…
Pour voir la vidéo avec les sous-titres anglais, cliquer sur paramètre.
Source popandfilms.com