Archives de Catégorie: courts metrages

Rouen : 3ème édition du festival Ciné Friendly

Du 16 au 18 juin se tient au cinéma Omnia République de Rouen le festival de cinéma LGBT, « Ciné Friendly ». Présenté par l’association Gay’T Normande, ces trois jours consacrés à la production cinématographique gay internationale est l’occasion de révéler une production artistique aussi soignée que nécessaire.
Cette troisième édition réalisée sous le parrainage du romancier Sébastien Monod – lui même bachelier en cinéma – vous offre ce que le 7ème Art fait de mieux pour la cause. Loin des paillettes du cinéma américain de Deauville, la troisième édition vous réserve même une programmation plus exceptionnelle que jamais. On saura remarquer notamment le film d’ouverture « Closet Monster », un long-métrage canadien multi-primé sur une quête de soi à la fois réaliste et poétique.
Pour la plupart diffusés en avant-première voire en exclusivité (comme « Teenage Kicks » de l’australien Craig Boreham), les projections prévues de courts et longs-métrages sont l’occasion de (re)découvrir la richesse et la variété du cinéma LGBT à travers le monde : De l’Argentine à l’Australie, de l’Allemagne à l’Italie, c’est avant tout le caractère international du cinéma qui est mis à l’honneur. À travers ses 7 longs-métrages, ses 7 courts métrages, ses 4 avant-premières et ses 3 exclusivités, ces trois jours de cinéma dévoilent sans complaisance toutes les facettes de l’homosexualité actuelle et, qu’il s’agisse de drames ou de comédies, ils ouvrent au débat et à la réflexion.
Car en effet, le Ciné Friendly, c’est l’occasion de se familiariser avec les grands enjeux LGBT. Allant du coming out à l’homo-parentalité, de l’insouciance adolescente aux violences encore faites aux gays, ce festival ouvert à tous apparaît aussi artistique que nécessaire.
S’il montre à la fois tous les horizons, les attentes, les peurs et les accomplissements des individus homosexuels, il n’en demeure pas moins l’occasion de débattre et d’échanger à la suite de chaque projection, ce dans une ambiance conviviale et multi-culturelle.
Plus d’infos : http://www.facebook.com/CineFriendly/

Les engagés

Le jeune Hicham Alaoui, 22 ans, décide brusquement de s’enfuir de sa chambre d’ado attardé. Désertant sa famille qui ne soupçonne rien, il se rend à Lyon, à la rencontre du seul homosexuel qu’il connaisse : Thibaut Giaccherini. Ce dernier a 28 ans, c’est un activiste qui milite pour les droits LGBT.
La quête d’identité intime, politique et sexuelle d’Hicham trouve en Thibaut un référent. Hicham admire ses combats. Il est fasciné par son univers bouillonnant et engagé. Il envie la force et l’affirmation de soi que Thibaut dégage. Mais, à mesure qu’il apprend à mieux le connaître, Hicham en devine de plus en plus les failles et les contradictions. Cette force est un masque. Pour trouver qui il est, Hicham va devoir tracer sa propre route…

3,6 millions de téléspectateurs pour le téléfilm Baisers cachés

baisers cachésLe téléfilm inédit en France ( il a été diffusé en Suisse le 24 août 2016 sur RTS ) « Baisers cachés », diffusé mercredi 17 mai sur France 2 dans le cadre d’une soirée complète consacrée à l’homophobie à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie a rassemblé 3,6 millions de téléspectateurs, soit 15,1% du public.
Un très bon score qui place la chaîne en seconde position derrière TF1.
Patrick Timsit a participé au débat contre l’homophobie sur France 2 qui suivait le film dans lequel il joue « baisers cachés ».
L’acteur a rapporté le comportement homophobe des figurants de ce téléfilm :
Alors que le film était censé se battre contre l’homophobie, les deux jeunes acteurs principaux Jules Houplain et Bérenger Anceaux ont été moqués par les figurants du film lorsqu’ils devaient jouer des scènes où ils s’embrassaient .
« Jamais j’accepterai de jouer une scène comme ça » ont lancé aux 2 héros d’autres jeunes acteurs du film, où encore: « Comment tu peux accepter de jouer un homo ? Je ne jouerai jamais un rôle de PD ! ».
« Vous vous rendez compte ces gens veulent être acteurs, ils sont payés pour tourner dans un film et ils ont ce genre de réflexion ! » s’est emporté Patrick Timist ajoutant « cela prouve si besoin était à quel point ce film est nécessaire

«Les Engagés», la web-série gay est en ligne

La web-série Les Engagés débarque à partir d’aujourd’hui sur Studio 4, la plateforme de fictions web de France Télévisions consacrée aux nouvelles écritures. Un épisode sera en suite mis en ligne sur le site chaque mercredi et chaque vendredi au cours des cinq prochaines semaines. La série sera ensuite éditée en DVD.
LES ENGAGÉS a pour cadre un centre LGBT lyonnais, nommé « Le Point G ». Hicham (Mehdi Meskar), venu de Saint-Etienne, y rejoint Thibaut (Eric Pucheu).
Synopsis : Hicham Alaoui, 22 ans, part retrouver Thibaut Giaccherini, 28 ans, militant d’une association gay à Lyon.
La quête d’identité intime, politique et sexuelle d’Hicham trouve en Thibaut un référent. Hicham admire ses combats. Il est fasciné par son univers bouillonnant et engagé. Il envie la force et l’affirmation de soi que Thibaut dégage. Mais, à mesure qu’il apprend à mieux le connaître, Hicham en devine de plus en plus les failles et les contradictions. Cette force est un masque. Pour trouver qui il est, Hicham va devoir tracer sa propre route…
Hicham va découvrir les combats, les luttes de pouvoir, les chefs qui partent avec la caisse et le politicien « dans le placard », directement inspiré par Renaud Donnedieu de Vabres qui, en 1999, avait défilé dans une manifestation anti-Pacs sur l’air de « les pédés au bûcher ».

court métrage « Unchechen »pour sensibiliser le monde sur la persécution des homosexuels en Tchétchénie

Un court métrage a été réalisé dans le but de sensibiliser le monde sur les persécutions des homosexuels dans la région russe de la Tchétchénie.
« Unchechen », un court-métrage de trois minutes, qui montre les interrogatoires et la torture que subit Khamzat, un fonctionnaire travaillant pour le recensement.
Le film, qui comporte seulement deux personnages, est basé sur le témoignage de personnes qui ont pu fuir la Tchétchénie
Il y a une semaine, on apprenait par un député britannique que la Tchétchénie voudrait « éliminer » tous les homosexuels du pays d’ici la fin mai.
Une révélation qui faisait suite aux affirmations du journal d’opposition russe Novaïa Gazeta puis aux témoignages de plusieurs personnes homosexuelles tchétchènes, qui ont raconté aux médias les tortures et les violences faites aux gays, traqués et emprisonnés.
Pour les aider, l’ONG russe LGBT Network a ouvert une ligne d’appel d’urgence et déclaré publiquement que les personnes qui se sentaient menacées ou à qui il était arrivé quelque chose en Tchétchénie pouvaient téléphoner pour obtenir de l’aide.
.

Unchechen from digitalSTAGE on Vimeo.

court-métrage : Ian McKellen évoque son homosexualité

Dans un court-métrage réalisé par Joe Stephenson dans le cadre de l’exposition Queer British Art 1861-1967 de la Tate Britain, l’acteur Ian McKellen évoque sa jeunesse, durant laquelle il se sentait contraint de cacher ses préférences sexuelles. « Les gays, les homosexuels, menaient leur vie aussi secrètement que possible, dit-il. Personne n’avait fait son coming out. Personne. »
Ian McKellen « rougissait intérieurement » lorsqu’on évoquait ses potentielles petites amies, car il n’en « voulait pas ».
L’acteur a finalement fait son coming out en 1988, lors d’une interview donnée à la BBC. Il n’a toutefois jamais souhaité lutter contre son homosexualité, qu’il trouvait « très naturelle », même s’il avait « conscience que ça ne coïncidait pas exactement avec ce que tous les autres faisaient ».
Il encourage par ailleurs les jeunes homosexuels à ne pas se cacher. « Si je parle de mon homosexualité, c’est parce que je veux que les enfants d’aujourd’hui assument leur sexualité, ajoute-t-il dans le film de 4 minutes. Soyez-en conscient, réfléchissez-y, posez-vous des questions, parlez-en, assumez-le parce que ça vous définit beaucoup. »

Au pays de la démocratie naissance

Au pays de la démocratie naissance », documentaire produit par l’association Shams pour la dépénalisation de l’homosexualité, dresse les contractions de cette démocratie en gestation, entre ses prétentions démocratiques vantant la préservation des libertés individuelles, de la vie privée, l’intégrité physique et morale de la personne et l’autre face, sombre, jonchée par des affaires en série de chasse aux homosexuels pratiquée par les appareils de l’Etat ou les citoyens. Entre agressions de tous genres, des arrestations qui se succèdent, les tests anaux… »On est loin, très loin de l’idéal démocratique, de l’essence de la Constitution, de toute humanisme », déplorent les témoignages.

court métrage gay :

Dans le court – métrage Heavy Weight, réalisé par Jonny Ruff, un boxeur trouve son monde bouleversé par l’arrivée d’un nouveau boxeur au club.
Avec :  Chuku Modu ( Game of Thrones ), Dean Christie, Karl Reay, et Eddy Elsey.

Et si on inversait… homos et hétéros ?

Lolywood, c’est « du grand spectacle Hollywoodien… sans les stars, les thunes et le spectacle ». Composé de Manu, Ugo et Choopa, le collectif publie ses vidéos sur la plate-forme YouTube, mais vous pouvez également suivre leurs sketches délirants sur Facebook, , Twitter et Instagram.
Et si le monde était homosexuel, et que les hétéros vivaient en minorité ? Et si c’était à eux de faire leur «coming out» ? C’est cette situation qu’a imaginé le collectif d’humoristes sur sa chaîne Youtube

« Les Engagés », une série originale consacré aux minorités sexuelles

les-engagesAstharté et Compagnie enregistre actuellement une web série de 10 fois 10 minutes intitulée « Les engagés » qui raconte l’engagement de militants de la cause LGBT.
Une grande partie du casting et de l’équipe technique repose sur des personnalités de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Mehdi Meskar interpréte Hicham Alaoui, et Eric Pucheu Thibaut Giaccherini.
L’équipe va investir plusieurs lieux emblématiques de la communauté et notamment le véritable Centre LGBTI de Lyon qui regroupe 28 associations et plus de 500 sympathisants.
Le tournage dans l’agglomération lyonnaise a débuté il y a tout juste une semaine et il se poursuivra jusqu’au 17 mars.
L’histoire : Le jeune Hicham Alaoui, 22 ans, décide brusquement de s’enfuir de sa chambre d’ado attardé. Désertant sa famille qui ne soupçonne rien, il se rend à Lyon, à la rencontre du seul homosexuel qu’il connaisse : Thibaut Giaccherini. Ce dernier a 28 ans, c’est un activiste qui milite pour les droits LGBT.
La quête d’identité intime, politique et sexuelle d’Hicham trouve en Thibaut un référent. Hicham admire ses combats. Il est fasciné par son univers bouillonnant et engagé. Il envie la force et l’affirmation de soi que Thibaut dégage. Mais, à mesure qu’il apprend à mieux le connaître, Hicham en devine de plus en plus les failles et les contradictions. Cette force est un masque. Pour trouver qui il est, Hicham va devoir tracer sa propre route…

« Les Engagés »

Une série créée et écrite par Sullivan Le Postec
Réalisée par Maxime Potherat et Jules Thénier
Produite par Sophie Deloche et Baptiste Rinaldi – Astharté & Compagnie et France Télévisions Nouvelles Écritures
Avec la participation de TV5 Monde
Avec le soutien du Centre National du Cinématographie et de l’Image Animée, du fonds Image de la Diversité (Commissariat à l’égalité des territoires et Centre National de la Cinématographie) et de l’ADAMI.

La série « Les engagés » sera diffusée sur Studio4 ,une plateforme éditée par Francetv Nouvelles écritures. Elle propose des webséries originales françaises ou étrangères qui ont pour particularité d’avoir été conçues pour le web par des auteurs et des réalisateurs investis qui y ont trouvé un véritable territoire d’expression. STUDIO 4 se définit par la liberté de son offre.