Ouganda: Le gouvernement annonce le retour de la peine de mort pour les homosexuels

Le gouvernement Ougandais a annoncé ce jeudi 10 octobre qu’il allait ressusciter d’ici quelques semaines un projet de loi communément appelé « Kill the Gays » (Tuer les gays), qui avait été annulé il y a cinq ans pour des raisons tech­niques, relate The Inde­pendent.
« l’homosexualité est contre-nature pour les Ougan­dais, mais il y a eu un recrutement massif par les gays dans les écoles et parti­cu­liè­re­ment chez les plus jeunes. Les recru­teurs promeuvent le mensonge, ils disent que les gens sont nés comme ça », s’est indi­gné le ministre de l’Éthique et de l’in­té­grité du pays, Simon Lokodo.
Et de conti­nuer, toujours plus effrayant : « Actuellement, notre droit pénal est limité. On se contente de criminaliser l’acte. Nous voulons qu’il soit précisé que quiconque sera impliqué dans la promo­tion de homosexualité et le recrutement de gay doit être puni. Les auteurs d’actes les plus graves seront condam­nés à mort ».
Cette loi, connue sous le nom expli­cite de « Kill The gays », a déjà existé en Ouganda. Elle avait été révoquée en 2014 parce qu’elle impliquait la peine de mort. À l’époque, lorsque le projet de loi avait été adopté, le pays avait fait l’objet d’une condam­na­tion inter­na­tio­nale géné­ra­li­sée.
Monsieur Lokodo l’avoue, la réac­tion inter­na­tio­nale « est une préoc­cu­pa­tion ». Mais il se dit prêt à affron­ter tout avis néga­tif : « Nous n’ai­mons pas le chan­tage. Bien que nous sachions que cela va irri­ter nos parte­naires finan­ciers et poli­tiques, nous n’al­lons pas cour­ber l’échine et nous incli­ner devant ceux qui veulent nous impo­ser une culture qui nous est étran­gère ».
Le ministre a précisé que le projet de loi – qui a le soutien du président du pays Yoweri Muse­veni, sera présenté de nouveau au Parle­ment dans les semaines à venir. Le vote devrait avoir lieu avant la fin de l’an­née.
Source : The Independent

Réagissant à l’annonce faite par le ministre d’État pour l’éthique et l’intégrité, Simon Lokodo, de l’intention du gouvernement d’imposer la peine de mort pour les relations sexuelles librement consenties entre gays, Joan Nyanyuki, directrice pour l’Afrique de l’Est, la Corne de l’Afrique et les Grands Lacs à Amnesty International, a déclaré :
« Il est affligeant de constater qu’au lieu de prendre de toute urgence les mesures nécessaires pour dépénaliser les relations sexuelles entre gays, le gouvernement veut faire exécuter ces personnes. Cela va encore attiser le sentiment de haine dans un environnement déjà homophobe.
« Cette déclaration est un exemple illustrant le fait que les représentants politiques ougandais attisent dangereusement l’intolérance et les préjugés à l’égard des personnes LGBTI. Les députés ougandais doivent catégoriquement rejeter tout projet de légalisation du sectarisme et de chasse aux sorcières visant des personnes considérées comme différentes. »
Le 5 octobre, Brian Wassa, assistant juridique gay, est mort des suites d’une hémorragie cérébrale due aux coups que lui avaient assénés à la tête, la veille, des personnes non identifiées, à son domicile, à Kampala.
Selon l’organisation LGBTI Sexual Minorities Uganda (SMUG), il est la quatrième personne LGBTI ayant été tuée au cours des trois derniers mois, à la suite d’une exacerbation de la haine à l’égard des personnes LGBTI provoquée par des responsables politiques. Parmi les autres victimes figurent une femme trans tuée dans le district de Gomba, un gay tué dans le district de Kayunga et un autre encore à Jinja.
Le gouvernement ougandais mène depuis longtemps une campagne de lutte contre les personnes LGBTI.
source : https://www.amnesty.fr/

Poster un commentaire

Classé dans homophobie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.