Archives mensuelles : août 2019

Deux jeunes blessés lors d’une agression homophobe à Nancy

Des jeunes ont été blessés dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 août à Nancy (Meurthe-et-Moselle) lors d’une agression homophobe, a rapporté dimanche 25 août France Bleu Sud Lorraine, selon un communiqué de l’association LGBT Équinoxe.
« Un groupe de trois jeunes (dont une jeune femme de 22 ans) a été agressé et menacé à Nancy, Place Carnot, par des homophobes d’une vingtaine d’années », indique l’association. « Deux des trois victimes discutaient en effet à haute voix de leur homosexualité. Les auteurs de cette agression le leur ont reproché, avant de les agresser physiquement face à leur refus de se plier à leurs exigences », explique-t-elle dans un communiqué.
Les victimes ont porté plainte
Les deux hommes ont été légèrement blessés, l’un d’eux s’est vu prescrire un jour d’ITT (Incapacité totale de travail). La troisième personne, elle, n’a pas été touchée, mais elle a dû esquiver la voiture des agresseurs qui reculait alors qu’elle tentait de noter la plaque d’immatriculation. Tous trois ont déposé plainte au commissariat de Nancy, rapporte France Bleu Sud Lorraine.
Equinoxe « condamne cette agression et adresse sa totale solidarité aux victimes », précise le communiqué. L’association compte écrire au procureur de la République pour lui demander de donner suite à cette affaire.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

Turquie : interdiction de la tenue des « Queer Olympix »

Les « Queer Olympix » d’Istanbul, un rassemblement sportif pro-LGBT, ont été interdits par les autorités turques, ont annoncé samedi les organisateurs de l’événement prévu ce week-end.
Dans un communiqué, les organisateurs disent que le gouvernorat du district de Kadiköy, sur la rive asiatique d’Istanbul, a interdit l’événement en prétextant des « précautions contre des provocations qui pourraient avoir lieu en raison de sensibilités sociales ».
Mais aussi pour « protéger la santé publique, l’ordre public et la morale publique », selon le communiqué.
Environ 130 participants étaient attendus ce week-end pour les « Queer Olympix », pour s’affronter dans plusieurs activités sportives, comme le football, le volleyball de plage ou le saut en longueur.
Si l’homosexualité n’est pas réprimée sur le plan pénal en Turquie, l’homophobie y est en revanche répandue et se manifeste notamment par des agressions et des meurtres, selon des ONG. Par ailleurs, ces dernières années, de nombreux événements LGBT ont été interdits par les autorités locales, notamment à Istanbul et Ankara.
La marche des fiertés, notamment, qui se déroulait pourtant sans incident depuis 2003, est interdite depuis 2014, lorsque le défilé avait attiré des dizaines de milliers de participants.

Poster un commentaire

Classé dans info

Un juge de l’immigration britannique a rejeté la requête d’un homme qui demandait l’asile en raison de son homosexualité, estimant qu’il n’était pas assez « efféminé ».
Le juge a mis en doute son homosexualité et rejeté sa demande, considérant qu’il n’avait pas un « comportement » gay et ne se manifestait pas « de manière efféminée ».
Il l’a comparé à celle un témoin dont l’homosexualité a été actée par le juge, car « il portait du rouge à lèvres et avait une façon efféminée de parler ».
Il a semblé suggérer que l’orientation sexuelle de cet homme ne le mettrait pas en danger dans la mesure où elle n’apparaissait pas de façon particulièrement visible.
L’avocate du demandeur d’asile a déclaré que le juge était coupable d’un « stéréotype enraciné dans des préjugés » et a décrit ses propos comme quelque chose datant « du 16ème siècle ».
« Il a pris un stéréotype, l’a utilisé comme point de repère et a comparé mon client à celui-ci », a-t-elle déclaré au Guardian.
« La seule chose qui rend une personne gay, c’est si elle est attirée par une personne du même sexe », a-t-elle souligné.
La demande d’asile de cet homme doit maintenant être examinée en appel.

Poster un commentaire

Classé dans info

L’organisation des gays républicains apporte son soutien à Trump pour sa réélection

Les gays républicains de Log Cabin n’avaient pas considéré Donald Trump comme digne de soutien en 2016, mais ils ont changé d’avis pour la campagne à venir.
L’annonce du soutien officiel à la réélection du président américain par les gays républicains a ébranlé la communauté homosexuelle.
Le directeur de l’organisation, Robert Kabel, a confirmé ce soutien au président en poste la semaine dernière dans un article paru dans le Washington Post.
Lors des dernières élections de 2016, les républicains homosexuels avaient refusé de soutenir Trump en raison de ses positions hostiles aux personnes LGBT.
Pour justifier leur revirement, les Log Cabins affirment que Trump a répondu à de nombreuses demandes de la communauté LGBT. À titre d’exemple, ils ont mentionné que Trump travaillait au niveau international pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité alors que la plupart des militants LGBT avaient critiqué le fait que cette initiative était en grande partie symbolique et Trump avait toujours clairement indiqué que les avantages économiques découlant des relations bilatérales étaient plus importants pour lui que les droits humains.
Plus improbable encore, Log Cabin soutient que les réductions d’impôts ont aidé « les familles LGBTQ à se nourrir » ou que les « négociations agressives sur les accords commerciaux » ont assuré les emplois de personnes LGBT.
Dans l’article du Washington Post, les Log Cabins minimisent les critiques adressées au président par les militants LGBT. Parmi les exemples de politiques anti-LGBT figurent pourtant la réintroduction de l’interdiction des transgenres dans l’armée américaine, des restrictions en matière de santé ou la justification rampante de la discrimination des personnes LGBT au nom de la « liberté religieuse », sans parler de la nomination de juges archi-conservateurs à la Cour suprême.
Même au sein des républicains de Log Cabin, ce soutien a suscité des critiques et des réactions. Par exemple, Robert Turner, l’ancien directeur régional de l’organisation à Washington, D.C., a déclaré qu’il quittait le groupe. « J’ai coupé mes relations avec les républicains de Log Cabin », écrit-il sur Facebook.
Donald Trump est considéré comme le président le plus hostile aux LGBT depuis Ronald Reagan. L’ex-acteur est accusé de n’avoir rien fait contre la crise du sida, car celle-ci concernait principalement des hommes homosexuels.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal, politique

Canada : le maire d’Ottawa fait son coming out

Le maire d’Ottawa a dévoilé publiquement son homosexualité dans une lettre ouverte publiée ce samedi, à la veille du lancement de la semaine des festivités de la fierté homosexuelle dans la capitale fédérale canadienne.
« Je suis gay. Voilà, je l’ai dit ; ou plutôt, je l’ai écrit. Il m’a fallu près de quatre décennies pour prononcer ces trois mots », a écrit Jim Watson, 58 ans, maire de la capitale depuis 2010.
Dans sa lettre ouverte publiée par le quotidien local Ottawa Citizen, il raconte sa jeunesse passée à se questionner sur son orientation sexuelle.
« Mes réticences ne m’ont pas permis de vivre une vie aussi pleine d’amour et d’aventure que celles de mes amis homosexuels, plus audacieux et plus courageux que jamais ». Jim Watson explique avoir évité le sujet de son orientation sexuelle au cours de sa carrière.
Député provincial entre 2003 et 2010, Jim Watson a également occupé les postes de ministre des affaires municipales et ministre de la promotion de la santé dans le gouvernement de l’Ontario. « Si je peux oser donner un conseil à ceux qui ne sont pas encore sortis du placard : ne vous sentez pas obligés ou pressés de sortir, mais n’attendez pas quarante ans non plus », a conclu le maire d’Ottawa dans sa lettre.
Le Premier ministre Justin Trudeau a salué samedi sur Twitter les « paroles courageuses » de Jim Watson « qui, j’en suis certain, inspireront les citoyens d’Ottawa – et tous les Canadiens – à se sentir libres d’être eux-mêmes ».
La capitale canadienne accueille, à partir du 18 août, une semaine de festivités visant à promouvoir la diversité sexuelle, avec, comme point culminant, la Gay Pride dimanche 25 août, une semaine après celle de Montréal.

Poster un commentaire

Classé dans info

République tchèque : toute première marche des fiertés en Moravie-Silésie

La ville d’Ostrava, en Moravie-Silésie, une des 14 régions de la République tchèque, a accueilli ce samedi sa toute première marche des fiertés LGBT. Objectif de l’événement, commémorer le 50e anniversaire de la toute première de ces marches et mettre l’accent sur la nécessité de continuer à promouvoir le principe d’égalité vis-à-vis des personnes LGBT, selon les organisateurs. Environ 300 personnes ont défilé dans la ville, avant de terminer leur défilé dans le parc Komenský, où des concerts et des débats étaient organisés.
Au même moment, une trentaine d’opposants ont également défilé dans l’ancienne ville industrielle de l’est du pays. Les forces de police étaient mobilisées pour veiller au bon déroulement de la marche des fiertés.

Poster un commentaire

Classé dans info

Une chroniqueuse foot du Guardian révèle qu’elle est transgenre

La journaliste britannique, Nicky Bandini, après avoir écrit pendant 13 ans sur le sport pour le quotidien anglais The Guardian sous le nom de Paolo Bandini, a fait son coming out transgenre ce vendredi.
« Rien ne change dans mon travail ».explique t’il dans une vidéo, sur Twitter, et dans une tribune publiée sur le site internet de son journal.
« Je suis transgenre. Je sais que cette phrase va choquer beaucoup de gens. Même après avoir lutté avec la dysphorie de genre pendant presque toute ma vie, il m’a fallu près de trois décennies pour être capable d’en parler à voix haute », écrit-elle dans le Guardian.
La chroniqueuse, qui a fait son coming out auprès de ses proches il y a trois ans, assure « qu’il est OK de trouver cela déroutant, qu’il est OK si cela prend du temps pour les gens qui (la) connaissent ou qui suivent (son) travail de se souvenir de (son) nouveau nom ou du fait qu'(elle) utilise pour se désigner le pronom ‘elle' ».
« Faire mon coming out au travail, cependant, a requis plus qu’un acte de foi. Le journalisme sportif n’est pas un endroit accueillant pour les gens qui ne sont pas des hommes hétérosexuels. (…) Je ne connais pas d’autre journaliste sportif ou présentateur transgenre qui travaille actuellement au Royaume-Uni (si je me trompe, dites-le moi). Et si aucun individu ne doit jamais se sentir obligé de parler de sa sexualité à moins qu’il le veuille, cela reste étonnant qu’il n’y ait pas un seul joueur de football ouvertement gay dans les quatre premières divisions de foot masculin en Angleterre », souligne-t-elle.
La Coupe du monde féminine de football a pu offrir « un aperçu d’une réalité alternative, dans laquelle les protagonistes queer apparaissent au premier plan », note-t-elle.
« Je préférerais ne pas avoir à écrire cette tribune et exister dans un monde dans lequel ma transition ne requiert aucun commentaire. Mais comme nous ne vivons pas encore dans ce monde, me voilà. Tout ce que je demande c’est du respect et de la gentillesse, pour moi et pour les personnes transgenres en général, à une époque où ces réactions semblent être des denrées rares », explique Nicky Bandini de manière touchante.
La journaliste conclut sa tribune en affirmant qu’elle reste « la même personne qu’avant » et qu’être transgenre « n’a aucun impact sur (sa) capacité à analyser un match de foot ou sur (son) implication dans (son) travail ». Une manière de taire les commentaires transphobes qui pourraient, malheureusement, accompagner ce courageux coming out.

Poster un commentaire

Classé dans info

Berlin:un couple de manchots gays adopte un œuf

Deux manchots du zoo de Berlin qui sont homosexuels et couvaient une pierre, peuvent désormais couver un vrai œuf.
Le personnel du zoo a récemment présenté au couple un œuf d’un autre couple et les deux manchots, Skipper et Ping, tous deux âgés de 10 ans, se sont aussitôt mis à le couver.
L’œuf provenait d’un couple de manchots hétérosexuels qui, au cours des dernières années, “ne s’entendaient pas à 100% bien et avaient pour cette raison souvent abîmé leurs œufs”, a déclaré Norbert Zahmel, un des gardiens du zoo.
Si la couvaison est menée à bien, ce serait la première naissance d’un manchots au zoo de Berlin depuis plus de 20 ans.
Les relations homosexuelles entre les manchots ne sont pas rares et sont souvent constatées aussi bien dans les zoos qu’en liberté.
Lors de la dernière Pride Week, dans le cadre d’une campagne contre les discriminations, le zoo de Londres a déployé au-dessus de la plage de ses manchots une banderole qui proclamait: “Certains manchots sont gay. Il faut vous y faire”.

Poster un commentaire

Classé dans info

Le match Nancy – Le Mans interrompu à cause de chants homophobes

À l’occasion de la 4ème journée de Ligue 2, l’AS Nancy et Le Mans s’affrontaient à Marcel-Picot. Mais la rencontre a été arrêtée par l’arbitre, Monsieur Mokhtari, après que des chants homophobes ont été entendus dans les travées du stade, rapporte L’Équipe.
Ceux-ci auraient été entendus derrière le but du gardien dans les tribunes des supporters de Nancy. Si la partie a été interrompue quelques minutes, elle a repris par la suite.
A la demi-heure de jeu, Mehdi Mokhtari, l’arbitre principal, a demandé l’interruption du match pendant quelques instants. La cause : des supporters de l’ASNL, placés derrière le but de Simon Valette, ont entonné des chants homophobes. Match interrompu donc, comme le permet le règlement désormais. Une annonce avait été passée un peu plus tôt pour que cessent ces chants. Durant la courte interruption, les joueurs de Nancy sont allés demander à leurs supporters de ne pas recommencer. La rencontre a repris quelques instants après.
Selon la chaîne beIN Sports, les dirigeants de l’ASNL ont été convoqués par le délégué de la Ligue de football professionnel Alain Marseille à la pause. Les propos homophobes entendus à Marcel-Picot visaient la LFP ainsi que le FC Metz. Le délégué a expliqué aux dirigeants que la rencontre serait à nouveau interrompue si de tels chants devaient à nouveau être entendus dans le stade.

Poster un commentaire

Classé dans info

Nantes :les « marches des fiertés » à nouveau dégradées

Les marches des fiertés homosexuelles, rue Beaurepaire, dans le centre-ville de Nantes, ont à nouveau été dégradées. De la peinture blanche a été projetée sur l’escalier aux couleurs arc-en-ciel, et les abords ont été tagués « dictature LGBT ».
Johanna Rolland, maire de Nantes, condamne : « Ne laissons pas de place à l’homophobie et à l’intolérance : cette dégradation ne doit pas effacer l’attachement des Nantaises et des Nantais à ces marches et la mobilisation dont ils ont déjà fait preuve à deux reprises pour les repeindre collectivement aux couleurs de l’égalité. »
La Ville de Nantes dit porter plainte et s’engage à « intervenir au plus vite pour effacer les dégradations ». Johanna Rolland apporte son soutien à l’association Nosig, le centre LGBTI + de Nantes, qui a pris l’habitude de repeindre ces marches.

Poster un commentaire

Classé dans info