Les homosexuels mieux acceptés

L’institut Ifop publie une étude menée pour la Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais et la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCARH) afin d’établir l’évolution du regard des Français sur l’homosexualité et la place des LGBT dans la société. “Cette étude met en lumière une acceptation croissante de l’homosexualité et de l’homoparentalité”, expliquent les auteurs de l’enquête dans le communiqué. En effet, on constate que 85% des 3 013 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus, interrogées par questionnaire auto-administré du 29 mai au 3 juin, ont répondu que l’homosexualité est “une manière de vivre sa sexualité comme une autre” contre 24% en 1975.
« L’homosexualité était encore considérée comme une pathologie psychiatrique jusqu’en 1992 en France. Ce changement de paradigme a contribué à cette évolution de l’acceptation dans la société, a commenté Jasmin Roy, président de la Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais. Quelques clichés persistent encore “en particulier dans les catégories de la population les plus influencées par la religion”, révèle le sondage.
Une autre des plus grosse évolution concerne la vision des parents vis à vis de l’homosexualité de leurs enfants. Car si en 1995, ils n’étaient que 41% à se dire prêt à l’accepter, aujourd’hui 72% des Français ont répondu qu’ils accepteraient totalement que leur enfant soit homosexuel.
En accord avec le regard plus ouvert qui se profile dans les résultats de ce sondage on apprend que “la proportion de Français trouvant « choquant » qu’un couple gay s’embrasse (33%) ou « se tiennent la main » (17%) dans un lieu public a diminué de moitié depuis juin 1996 (Ifop/Le Monde) : seuls les personnes âgées de plus de 65 ans (52%) ou de confession musulmane (71%) sont aujourd’hui majoritairement choquées à l’idée qu’un couple gay s’embrassent dans la rue.”, révèle Ifop.
Malgré tout quelques clichés résistent encore et toujours comme la confusion entre homosexualité et pédophilie, un Français sur 5 considérant que “certaines professions où l’on est en contact permanent avec des enfants devraient être interdites aux homosexuels ». 17% d’entre-eux pensent également que les couples gays “ne durent jamais très longtemps ». Néanmoins dans un contexte de débat sur la PMA on constate que la vision de l’homoparentalité, elle, a bien évolué puisque : “plus de huit Français sur dix (83%) estiment qu’un couple homosexuel est capable d’assurer son rôle de parent aussi bien qu’un couple hétérosexuel.”
« Étude Ifop pour la Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais et la DILCRAH réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 29 mai au 3 juin 2019 auprès de 3 013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.