Brésil Un couple de lesbiennes castre et décapite leur fils de neuf ans

Une mère lesbienne, Rosana Cândido, 27 ans, et sa compagne Kacyla Pessoa, 28 ans, ont été arrêtées le 31 mai dernier pour le meurtre et la torture de leur enfant, Rhuan de Cândido à Samambaia, selon le journal brésilien O Tempo.
Un an avant le meurtre, après que Rhuan eut annoncé aux femmes qu’il souhaitait devenir fille, elles lui auraient tranché le pénis lors d’une opération chirurgicale monstrueuse.
Rosana Candidoet Kacyla Pessoa auraient également cousu un faux organe sexuel féminin sur le corps parce qu’il «voulait être une fille» .
La mère biologique de l’enfant est accusée de l’avoir poignardé plusieurs fois et de l’avoir décapité alors qu’il était encore en vie.
Ensuite, le couple a profané le corps pour le rendre plus difficile à identifier. Les deux femmes ont enlevé la peau du visage de l’enfant, ont essayé de lui arracher les yeux, puis ont démembré son corps et essayé de le brûler sur un barbecue. Cette opération a échoué et elles ont mis les morceaux du corps dans une valise et des sacs à dos et ont essayé de s’en débarrasser dans un égout. C’est alors qu’elles auraient été signalées à la police.
Rhuan serait né d’un viol, et l’enfant lui rappelait son violeur, a expliqué la mère.
Le crime commis par le couple de lesbiennes aurait été prémédité. Selon O Tempo, le crime a été prémédité, puisque les deux femmes ont acheté un couteau et du charbon de bois avant le meurtre.

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.