Archives mensuelles : mai 2019

Dégradation d’un stand LGBT en Vendée : trois étudiants d’un institut catholique exclus

imageL’Institut catholique de Vendée annonce dans un communiqué ce vendredi qu’elle a exclu trois des 13 étudiants qu’elle a identifié comme ayant fait partie du groupe qui s’en est pris au stand du centre LGBT de Vendée samedi 18 mai.
L’ICES, l’Institut catholique de Vendée a annoncé les sanctions académique qu’elle a prononcé à leur encontre, dans un communiqué publié vendredi. Le groupe avait scandé un slogan homophobe en dégradant de façon agressive le stand du centre LGBT de Vendée sur la place Napoléon à La Roche-sur-Yon, samedi 18 mai.
Les faits ont eu lieu en dehors de l’enceinte de l’établissement, mais son règlement intérieur stipule qu’un étudiant qui « serait l’auteur avéré d’un trouble à l’ordre public […] pouvant nuire à la réputation de l’ICES, pourra être exclu ». L’école avait annoncé des sanctions « individualisées ».
Deux étudiants sont donc exclus de façon définitive et immédiate, un troisième est exclu mais pourra se réinscrire dans un an. Neuf étudiants écopent d’une exclusion « avec sursis » de 6 à 24 mois, certains avec des « travaux d’intérêt général » à effectuer pour le compte de l’établissement. Un seul s’en tire avec un blâme.
Plusieurs étudiants qui ont scandé le slogan « homo-folie, ça suffit » n’ont donc pas été exclus par l’école, alors qu’ils sont renvoyés devant la justice. Le procureur de la République a convoqué douze étudiants devant le tribunal correctionnel, notamment pour injures homophobes, l’un d’entre eux pour violences et un autre pour vol et dégradation d’un drapeau LGBT. Hervé Lollic a souligné qu’il « ne résulte d’aucun élément du dossier que [l’]appartenance » des étudiants à l’ICES « ait joué un quelconque rôle dans la commission des faits ».

Poster un commentaire

Classé dans info

USA: un monument dédié à deux femmes transgenres

New York va consacrer un monument à deux femmes transgenre, héroïnes de la lutte pour les droits de la communauté LGBTQ et figures des émeutes de Stonewall, une initiative présentée comme une première mondiale par le maire Bill de Blasio.
Le monument, dont la forme exacte n’a pas été dévoilée, devrait être érigé, à une date non précisée, sur la place Ruth Wittenberg, dans le quartier de Greenwich Village, tout près du Stonewall Inn, lieu d’émeutes emblématiques dont New York s’apprête à marquer en grande pompe le 50e anniversaire.
Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera faisaient partie des manifestants qui se sont opposés le 28 juin 1969 à une descente de police au Stonewall Inn, un bar gay, marquant le début de plusieurs jours d’émeutes considérées comme un tournant pour les droits des minorités sexuelles aux Etats-Unis.
« Eriger des statues ne change pas tout, mais cela envoie un message », a déclaré jeudi le maire lors d’une cérémonie organisée dans un centre d’accueil et d’animation de la communauté LGBTQ à New York. « Nous savons que des trans faisaient partie de cette rébellion », a rappelé Bill de Blasio. « En réalité, ils faisaient partie des leaders de ce moment décisif de l’histoire. »

Poster un commentaire

Classé dans info

Microsoft crée un Type Cover Surface Pro pour la Gay Pride

Microsoft a lancé sur sa boutique officielle un Type Cover spécifiquement dédié à la Gay Pride, la manifestation des homosexuels, bisexuels et transgenres visant à revendiquer leurs droits et libertés. Par rapport au Type Cover classique, le clavier est de couleur gris clair, et intègre un logo arc-en-ciel avec la mention « Pride ». Il sera compatible avec les Surface Pro 4, « 5 », et 6 mais uniquement proposé en QWERTY. Vous le retrouverez donc aux Etats-Unis, Canada et en Australie, mais aucune sortie ne semble prévue pour la France ou d’autres pays européens. Il sera commercialisé au prix de 159,99$ dès le 27 juin prochain. Une page a d’ailleurs déjà été créée sur le Microsoft Store US pour ceux qui souhaitent le précommander.
Avec cette initiative, Microsoft veut exprimer son soutien à la communauté LGBT, qui disposeront ainsi d’un nouvel accessoire pour montrer leur « fierté ». Le moment n’est pas choisi au hasard puisqu’il s’agit du cinquantième anniversaire des émeutes de Stonewall qui ont eu lieu à New-York le 28 juin 1969. La sortie de cet accessoire pour Surface Pro s’inscrit dans une action plus globale puisque Microsoft s’est également engagé à léguer 100.000 dollars à des organisations LGBT pour soutenir le mouvement. En plus de ce Type Cover spécifique, la firme va également lancer des stickers pour Mixer, un thème spécifique pour Windows 10 et un badge Xbox.

Poster un commentaire

Classé dans info

Le Liban censure l’accès à l’application de rencontres gay Grindr

Le Liban censure l’accès à l’application de rencontres gay Grindr depuis vendredi dernier. Les militants LGBT considèrent cette interdiction comme une mesure de diversion du gouvernement qui est confronté à des problèmes sociaux.
Les fournisseurs Internet auraient reçu un ordre pour bloquer l’accès à Grindr.com et les adresses IP associées.
Au cours du week-end, la société de télécommunications publique Ogero a informé ses utilisateurs de l’interdiction. Toutefois, selon l’organisation non gouvernementale Smex, qui œuvre pour un Internet gratuit, certains fournisseurs n’ont pas encore mis en œuvre l’interdiction.
Les raisons de cette décision n’ont pas été précisée par le ministère, mais les activistes LGBT estiment que le gouvernement cible les groupes de minorités sexuelles et de genre à travers cette interdiction.
Ils se sont dit scandalisés: « Il ne s’agit pas d’un incident isolé, mais d’un élément d’une campagne et d’une stratégie plus vastes visant à restreindre la liberté de la communauté LGBT », a déclaré Tarek Zeidan de l’organisation LGBT Helem.
Le militant a ajouté que les homosexuels et les transgenres sont utilisés par les dirigeants du pays comme bouc émissaires pour détourner l’attention des citoyen des problèmes sociaux que traverse le pays.
« L’interdiction est entrée en vigueur au moment même où le gouvernement a mis en place des mesures d’austérité impopulaires », a-t-il souligné.
La population du Liban multiconfessionnel, forte de six millions de personnes – un peu plus de la moitié des musulmans et environ 40% de chrétiens – est essentiellement homophobe. Selon des sondages, 70% estiment que l’homosexualité est « contre nature ».
Néanmoins, le pays est relativement libéral par rapport aux autres États de la région. L’année dernière, par exemple, un tribunal a jugé que les relations homosexuelles ne constituaient pas une infraction pénale.

Poster un commentaire

Classé dans info

Coming Out: une nouvelle série documentaire disponible sur france.tv/slash

Disponible sur france.tv/slash, la web série Coming out est un documentaire au format 6 x 6, Co-écrit par Trésor Ntore et Hélène Seingier, réalisé par Aurélien Francisco Barros.
Trésor Ntore a 20 ans, deux nationalités (burundaise et française) et plusieurs vies : étudiant à la Rennes School of Business, rédacteur, clubbeur, gagnant de concours d’éloquence… et militant LGBT en France et en Afrique. Extraverti, énergique, inspirant, Trésor raconte dans cette série toutes les étapes de son coming-out : du choc pour sa famille au Burundi, où l’homosexualité n’est pas tolérée, à sa découverte émue du Marais à Paris après les bars semi-clandestins de Ouagadougou.
Aujourd’hui étudiant en France, Trésor a découvert un pays plus ouvert sur la question, mais encore marqué par l’homophobie. À son récit sans tabou s’entremêlent des témoignages de jeunes homosexuel.le.s de France et du Burkina Faso, qui racontent comment ils ont fait leur coming-out ou pourquoi il leur est impossible de passer le pas. Réticences, violences, soutien, libération… Tous les sujets sont abordés.
Épisode 1 : Oser révéler son homosexualité. Comment ont-ils franchi le pas d’annoncer à leur famille, à leurs proches, qu’ils sont homosexuel.les ? Qu’est-ce qui a motivé leur décision ? En France comme au Burkina Faso, il faut beaucoup de courage et de confiance pour se jeter à l’eau.
Épisode 2 : Se découvrir. Que ce soit à 5, 13 ou 20 ans, découvrir leur homosexualité a été une étape décisive dans leur vie. Mais il a parfois fallu attendre plusieurs années avant d’assumer, car beaucoup de questions se sont bousculées dans leurs têtes : est-ce que ça ne va pas changer en grandissant ? Comment les autres vont-ils réagir ? Comment rencontrer quelqu’un ?
Épisode 3 : Donner le temps à ses proches. Certains parents s’en doutaient déjà, d’autres ont été très compréhensifs. Mais parfois, les réactions de leurs proches ont été tout l’inverse : rejet, pleurs, angoisse… Il leur a fallu du temps pour ajuster l’image qu’ils avaient d’eux.
Épisode 4 : Affronter l’homophobie. En France, l’homosexualité peut être très violemment rejetée. Mais cela relève très souvent de l’ignorance, comme dans le cas de Lucille, qui a su surmonter ses préjugés au fil du temps et accepter l’homosexualité de son frère.
Épisode 5 : Etre gay au Burkina. Dans d’autres pays, c’est encore plus complexe : être homosexuel signifie être clandestin. Au Burkina Faso, prières et autres pratiques sont censées libérer les homosexuels de leur attirance “maladive”.
Épisode 6 : Espérer. Comprendre que ces jeunes ne sont pas une menace, qu’il n’y a rien à craindre, est la première étape dans la lutte contre l’homophobie. Les mentalités peuvent évoluer, Trésor nous en apporte une preuve !
Source: https://www.france.tv/slash/coming-out-en-france-et-e

Poster un commentaire

Classé dans info

Comments (0) Les organisateurs de la Gay Pride de Jérusalem refusent le contrôle d’identité

Les organisateurs de la Gay Pride de Jérusalem ont indiqué lundi qu’ils refusaient la proposition de la police consistant à vérifier l’identité de tous les participants à leur entrée à la manifestation de la semaine prochaine.
La proposition de la police n’a jamais été appliquée à d’autres gay pride ni aucune autre manifestation publique ces dernières années.
Les détracteurs de cette proposition se demandent si la police souhaitera simplement demander aux participants leurs papiers ou si d’autres informations seront répertoriées, ce qui inquiète particulièrement les participants qui ne souhaitent pas dévoiler leur identité sexuelles aux autres.
Le groupe de défense LGBT a clarifié qu’il n’était pas chargé de gérer les arrangements sécuritaires pour la marche de jeudi prochain, mais a fait savoir qu’il collaborerait avec la police pour garantir que cela se déroule de la manière la plus fluide possible.
Un communiqué de la police israélienne indique que « nous nous préparons de façon ordonnée et professionnelle à la parade, afin de garantir qu’elle ait lieu, nous préparons de vérifications de sécurité à l’entrée, notamment l’obligation de présenter une pièce d’identité, comme prévu par la loi ».
Ce vendredi marquera le début du mois des Fiertés en Israël, avec la parade de la ville de Kfar Saba. Une cinquantaine d’autres marches auront lieu dans l’ensemble du pays dans les semaines à venir, principalement dans les écoles et universités.
Le plus grand évènement sera l’annuelle parade de Tel Aviv, qui devrait attirer des centaines de milliers de participants venus du monde entier. Ce rassemblement, généralement perçu comme une fête géante, devrait prendre des tournures de protestations. En effet, les organisateurs souhaitent sensibiliser à la discrimination subies par la communauté LGBT, dont les membres font face à des obstacles juridiques dès qu’il est question de mariage ou de fonder une famille en Israël.

Poster un commentaire

Classé dans info

« Les Crevettes pailletées » : Une série en préparation après le film

Sortie le 8 mai dernier, la comédie française « Les Crevettes pailletées » pourrait bien connaître une suite. Le film de Cédric Le Gallo et Maxime Govare, qui s’apprête à franchir la barre du demi-million d’entrées, devrait en effet connaître un prequel sous la forme d’une série, selon les informations d' »Allociné ». Là où le film suit le parcours de l’équipe de water-polo gay aux Gay Games, la série s’intéresserait elle à la création de l’équipe des « Crevettes pailletées ».
Le duo de réalisateurs et le producteur Renaud Chélélékian s’attellent actuellement à l’écriture de ce projet, tout en commençant les démarches pour trouver à la fois financements et diffuseur(s). Et s’il s’agit d’une comédie, la série « Les Crevettes pailletées » devrait s’articuler autour d’épisodes plus longs, autour de 40 minutes. Côté cast, l’envie est de poursuivre avec les mêmes comédiens, à savoir Alban Lenoir (Jean), Michaël Abiteboul (Cédric), David Baiot (Alex), Romain Lancry (Damien), Roland Menou (Joël), Geoffrey Couët (Xavier) et Romain Brau (Fred).
Difficile en revanche d’imaginer, en cas de prequel, une participation de Nicolas Gob, qui incarne dans le film le personnage de Matthias Le Goff, un nageur professionnel obligé d’entraîner l’équipe des « Crevettes pailletées » après avoir été accusé d’homophobie. En effet, du fait de sa sanction, le personnage ne rencontre ses camarades pour la première fois qu’au tout début du film…

Poster un commentaire

Classé dans info

Olivier Ciappa porte plainte après le piratage de son compte Facebook

Olivier Ciappa, l’artiste et photographe  à l’origine, entre autres, du projet photo Les Couples Imaginaires, a été la cible jeudi dernier d’une cyberattaque homophobe.
La page Facebook d’Olivier Ciappa était une ode bienveillante à la tolérance, ses photos et son contenu quotidien un moyen poétique de sensibiliser à l’homosexualité.
Dans Les Couples imaginaires, il meten scène des stars dans des couples homosexuels. Et c’est pour tout cela qu’il a été pour la deuxième fois la cible d’un piratage qui a mené à sa suppression de sa page Facebook.
« Ça s’est fait en une semaine, mardi soir, j’ai d’abord reçu une notification me disant que je n’étais plus l’administrateur de ma page Facebook, qui était officielle et certifiée.
Puis j’ai vu que le nom avait changé, que la photo avait changé, et que le nombre de fans descendait. En trois jours, la page est passée de 400 000 à 100 000 abonnés. »
Le piratage ne s’est pas arrêté à ça puisque c’est aussi son ordinateur personnel qui a été infiltré, et duquel ont été supprimées toutes ses photographies sauvegardées.
L’adresse mail n’est pas une adresse officielle ; pour l’instant aucune enquête n’a prouvé qui étaient les auteurs de l’attaque.
Olivier Ciappa a porté plainte pour « accès frauduleux dans un système de traitement automatisé de données » et « hacking piratage non autorisé », et espère qu’Instagram et Facebook coopéreront pour trouver les auteurs de l’acte.
La Manif pour tous a réagit tout de suite sur Twitter en affirmant qu’elle n’y était pour rien dans cette affaire :
«Puisque vous avez déposé plainte, une enquête va avoir lieu. Elle permettra de constater, évidemment, que @LaManifPourTous n’a rien à voir dans cette affaire.»

Poster un commentaire

Classé dans info

Christine and the Queens fait l’objet de nombreuses insultes « haineuses et homophobes »

Après avoir témoigné de son rapport à la sexualité, la chanteuse Christine (and the Queens) a fait l’objet de nombreuses insultes « haineuses et homophobes ».Tout a commencé à la suite de son interview pour le journal Le Monde. Elle y exprimait alors son rapport à la sexualité, elle qui se définit comme pansexuelle. « Je ne me reconnaissais pas dans l’image des jeunes filles apprêtées et hypersexualisées », déclarait-elle notamment. Il n’en fallait pas plus pour qu’une déferlante de messages malveillants apparaissent sur ses réseaux sociaux. « Mon Instagram subit actuellement un raid d’attaques haineuses, homophobes. Je partage ici les insultes pour vous montrer qu’il y a encore beaucoup de travail à faire contre l’intolérance en France, et que tout cela ne fait que m’apporter encore plus de détermination » a-t-elle inscrit sur Twitter à l’aide de captures d’écran.
Des captures d’écran qui dévoilent de multiples messages tous plus violents les uns que les autres. « Ta mère doit avoir honte de toi », « Bien d’être née d’une femme qui s’est fait violer ? », « Tu vas te faire purifier, petite sous-race » peut-on lire. Certains internautes ont même accompagné leurs commentaires de croix-gammées et de drapeaux arc-en-ciel barrés. « Face aux violences, je ne resterai ni silencieuse ni inactive. Les artistes qui m’inspirent sont ceux qui portent fièrement leur différence. D’ailleurs, c’est bientôt la pride ! » a ajouté la chanteuse.
Pour l’heure, Chris n’a pas indiqué avoir porté plainte mais a demandé à ses fans de signaler les commentaires haineux auprès d’Instagram. Très engagée dans la cause LGBT, elle a par ailleurs rappelé sa nomination aux Out d’Or, cérémonie remettant des prix pour les artistes qui luttent pour la visibilité LGBT. Elle y figure dans la catégorie « personnalité de l’année » face à Bilal Hassani ou Kiddy Smile, deux artistes également familiers avec le cyber-harcèlement.

Poster un commentaire

Classé dans info

kenya :La justice refuse de décriminaliser l’homosexualité

La Haute Cour du Kenya a refusé vendredi d’abroger les lois criminalisant l’homosexualité, douchant ainsi les espoirs de la communauté LGBTQ, qui estime que ces sections du code pénal entretiennent la haine des homosexuels dans un pays où ils sont encore largement stigmatisés.
Les plaignants, des associations de défense des droits des homosexuels, espéraient que le Kenya emprunterait la voie choisie par certains pays africains qui ont décriminalisé l’homosexualité, sur un continent où elle reste illégale dans plus de la moitié des États.
Mais un panel de trois juges de la Haute Cour en a décidé autrement, axant son jugement principalement sur la culture traditionnelle kényane et la définition de la famille telle que formulée dans la Constitution de 2010, adoptée par référendum.
« Nous estimons que les sections contestées (du code pénal) ne sont pas inconstitutionnelles », a déclaré la juge Roselyne Aburili, devant une salle d’audience bondée dans laquelle avaient notamment pris place des couples homosexuels se tenant la main et brandissant des drapeaux arc-en-ciel.
Les plaignants demandaient l’invalidation de deux sections du code pénal, datant de la colonisation britannique. L’une prévoit que quiconque a une « connaissance charnelle… contre l’ordre naturel » peut être emprisonné pour 14 ans. Une autre prévoit cinq ans de prison pour les « pratiques indécentes entre hommes ».
La juge Aburili a considéré que même si les plaignants ne réclamaient pas le droit de se marier avec une personne du même sexe, l’abrogation des lois contestées entraînerait inévitablement la cohabitation de couples homosexuels et « ouvrirait indirectement la porte à des unions entre personnes du même sexe ». Elle a estimé que la question de l’homosexualité avait été évoquée au moment de la rédaction de la Constitution et que l’article 45 portant sur la définition de la famille spécifie notamment que « chaque adulte a le droit de se marier avec une personne du sexe opposé ».
« Le désir des Kényans est reflété dans la Constitution », a-t-elle conclu, alors que l’homosexualité au Kenya est souvent décrite par des politiques comme une pratique importée de l’étranger.
a vie
A l’issue du jugement, plusieurs couples homosexuels se sont étreints, essuyant quelques larmes. Les plaignants n’ont pas encore indiqué s’ils comptent interjeter appel.

Poster un commentaire

Classé dans info