USA: un élu politique compare les LGBT avec le Ku Klux Klan

Dans une interview à la radio locale WWVA, Eric Porterfield, un homme politique et membre républicain de la chambre des délégués de Virginie occidentale s’est attaqué à la communauté LGBT.
Élu en novembre 2018, il a déjà un lourd passé composé de remarques très homophobes dont il ne se cache pas. La semaine passée, il a provoqué l’indignation à la Chambre des délégués de Virginie occidentale en plaidant en faveur d’un projet de loi qui permettrait la discrimination anti LGBT dans les régions qui ont adopté des ordonnances l’incriminant, rapporte le Charleston Gazette-Mail, cité par The Independant. Heureusement, l’amendement n’est pas passé. Dans 30 états des États-Unis, les personnes LGBT peuvent déjà être virées, expulsées ou se voir refuser un service, juste parce qu’elles sont qui elles sont.
Eric Porterfield a déclaré que la communauté LGBT était un « groupe terroriste » qui n’avait « rien à faire de la diversité de pensée ». Il a poussé la comparaison en affirmant que « les LGBTQ sont une version moderne du Ku Klux Klan, sans porter leurs cagoules ». CNN rapporte également qu’il aurait déclaré qu’« ils ne protègent pas les gays. Il y a beaucoup de gays qu’ils persécutent s’ils ne s’alignent pas avec leur idéologie ».
Contenu de marque
Ses sorties répétées et assumée concernant la communauté LGBT ont bien évidemment été vivement condamnées par le parti démocratique. Vendredi passé, deux jours après ses déclarations, le parti démocratique de Virginie occidentale a publié une déclaration demandant à Porterfield de démissionner. « Il n’y a pas de place en Virginie occidentale pour quelqu’un qui exprime tant de haine », s’est indignée Belina Biafore, présidente du parti démocratique de Virginie occidentale.
Une semaine plus tard il revenait sur ses propos à la radio locale WWVA : « Ce n’étaient pas des remarques anti gays. C’étaient des remarques anti LGBTQ+ que je fais parce qu’il s’agit de terroristes politiques. Ils sont sans doute la chose la plus proche du Ku Klux Klan dans la sphère politique moderne ».
Lorsque la journaliste lui a demandé comment il réagirait s’il apprenait que ses enfants (il a un fils et une fille) étaient gays, il a répondu, sourire aux lèvres : « Et bien, je m’adresserais d’abord à ma fille. Je l’emmènerais pour une pédicure, et je verrai si elle sait nager. Si c’était mon fils, je l’emmènerais sans doute chasser ou pêcher et je verrai s’il sait nager » avant de conclure « je verrai s’ils savent nager ».
Eric Porterfield a précisé que tout comme le KKK, la communauté LGBTQ+ supprimait le droit des « gens de ne pas être d’accord avec eux ».

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.