Un couple de femmes risque jusqu’à trois ans de prison pour s’être marié illégalement

Un couple de femmes risque jusqu’à trois ans de prison pour s’être marié illégalement au Costa Rica, grâce à une erreur de registre. Un procès s’ouvre mardi, alors que le pays est en passe de légaliser les unions de même sexe.
Les accusées : Jazmín de los Ángeles Elizondo et Laura Flórez-Estrada. L’État leur reproche de s’être mariées le 25 juillet 2015 alors que ce type d’union n’est pas légal dans ce pays d’Amérique centrale de 4,9 millions d’habitants. Du moins, pas encore puisque la Cour suprême a demandé au Parlement de lever l’interdiction d’ici le 26 mai 2020.
Jazmín de los Ángeles Elizondo, 27 ans, est actrice, sa compagne, Laura « Lalai » Flórez-Estrada, 31 ans, une cheffe d’origine espagnole. Toutes deux sont devenues un symbole des luttes LGBT dans le pays. Elles sont parvenues à se marier grâce à une erreur de registre. Lors de sa naissance à Perez Zeledón, dans le sud-ouest du pays, le sexe masculin a été apposé sur la carte d’identité de Jazmin. Une méprise qui lui a permis d’épouser secrètement Laura.
Aujourd’hui, Jaz et Lalai risque jusqu’à trois ans de prison ferme. L’État les accuse de « mariage illégal ». L’avocat qui les a unies, Mario Castillo, est également poursuivi pour « mensonge idéologique ». Il risque jusqu’à 18 ans de prison.
C’est l’état civil qui a décidé de poursuivre en justice. Selon ce service administratif, ce délit porte atteinte au concept de « famille costaricaine ». L’accusation repose sur le Code de la famille du pays qui n’autorise pas le mariage de personnes du même sexe. L’état civil a déjà fait modifier la carte d’identité de Jazmin pour corriger l’erreur ayant permis le mariage. Il souhaite également l’annulation de l’union.
La procédure judiciaire apparaît comme à rebours de l’histoire. Le 9 janvier 2018, la Cour interaméricaine des droits de l’Homme (IDH), institution émanant de l’Organisation des États américains (OEA), avait exhorté le pays à reconnaître le mariage homosexuel.
Lors de la campagne présidentielle, le mariage gay était devenu un des enjeux majeurs du scrutin de la même année. Carlos Alvarado (centre-gauche), le nouveau président du Costa Rica, s’est déclaré favorable à sa légalisation.

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.