Grande Bretagne : Les organisations LGBT reçoivent un financement du gouvernement

Douze organisations LGBT du Royaume-Uni ont reçu un financement public total de 2,6 millions de livres sterling (environ 2,9 millions d’euros) alors que le  LGBT History Month (mois de l’histoire des LGBT) au Royaume-Uni démarre.
Pour fêter ça , de nouvelles recherches ont été publiées le 1er fevrier, montrant de quelle manière les attitudes du public à l’égard des relations entre personnes de même sexe ont changé au cours des 30 dernières années. Le gouvernement a annoncé que 12 organisations LGBT travaillant pour améliorer la vie de personnes LGBT au Royaume-Uni ont reçu un financement du gouvernement, à mesure que la nouvelle recherche décrit un changement positif dans les attitudes du Royaume-Uni.
La nouvelle étude montre qu’en 2017, 68% des personnes interrogées ont déclaré que les relations entre personnes de même sexe n’étaient «pas du tout fausses», contre 47% en 2012, 39% en 2007 et seulement 11% en 1987. Le rapport indique également que 80% âgés de 18 à 24 ans trouvent les relations de même sexe une norme acceptable.
Attitudes to Equalities: l’enquête britannique sur les attitudes sociales , financée par le gouvernement, a également révélé que la proportion de personnes qui considéraient les relations de même sexe comme « toujours » ou « généralement » inacceptables a également diminué avec le temps, passant de 74% 1987, à 36% en 2007, 28% en 2012 et 17% en 2017.
Les nouvelles statistiques sur les attitudes du public sont positives, mais il reste encore beaucoup à faire dans le cadre du Plan d’action pour les LGBT visant à éliminer la discrimination. Le gouvernement britannique a octroyé le financement au titre du plan d’action. Les organisations LGBT recevant ce financement sont:
Barnardo’s, Diversity Role Models, Equaliteach, Bureau national de la jeunesse, Stonewall et The Diana Award, qui se partageront 1 million de £ du financement destiné à prolonger les travaux visant à protéger les enfants contre les brimades homophobes, biphobes et transphobes
Advonet, la Fondation LGBT, London Friend, Mind in the City, Hackney et Waltham Forest, ainsi que le Royal College of General Practitioners, reçoivent une part d’un million de livres sterling pour améliorer les soins de santé et les services sociaux des personnes LGBT
Le consortium a reçu 200 000 £ pour dispenser de la formation et du développement aux organisations LGBT afin de les aider à grandir, à mûrir et à devenir plus durables au fil du temps.
Le consortium distribuera également jusqu’à 400 000 £ de subventions à des groupes bénévoles et communautaires afin de soutenir des initiatives communautaires LGBT à travers l’Angleterre, notamment des événements annuels Pride.
Le Plan d’action pour les LGBT, publié en juillet dernier, a déjà pris plus de 75 engagements pour lutter contre la discrimination et améliorer la vie des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres au Royaume-Uni. Certains de ces engagements incluent: mettre fin à la pratique de la thérapie de conversion; lutter contre le harcèlement homophobe, biphobe et transphobe dans les écoles; et la mise en place d’un comité consultatif LGBT pour guider le gouvernement sur les décisions affectant les personnes LGBT.
La baronne Susan Williams, ministre déléguée à l’égalité, a déclaré: «Chacun devrait pouvoir aimer qui il veut et vivre sa vie sans peur ni discrimination, et je suis encouragé de voir comment l’attitude des gens change pour devenir plus tolérante et plus tolérante.
«Cependant, nous avons encore du travail à faire pour nous assurer que notre société est vraiment juste. C’est pourquoi nous travaillons avec des associations caritatives, des écoles, des généralistes et l’ensemble du gouvernement pour veiller à ce que notre plan d’action puisse apporter un changement réel et durable aux personnes LGBT du Royaume-Uni. »
Malgré les mesures positives prises au Royaume-Uni en janvier 2019, l’évaluation des droits fondamentaux de l’UE a révélé qu’il n’y avait eu aucune amélioration tangible du traitement ou des droits accordés aux Roms en 2017; et que les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées sont toujours victimes de «discrimination et stigmatisation persistantes»

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.