Cameroun: La communauté LGBTI en danger à Kribi

The ransacked office of Acodevo. (Photo courtesy of Acodevo)

Le samedi 5 janvier était censé être la première « Nuit des sirènes » à Kribi, un événement qui allierait éducation sur le sida et célébration de la Fierté gay, y compris activités sur la plage dans l’après-midi, une soirée Pride Night et sélection de Master et Miss Ocean.
Cette journée était organisé par l’association Acodevo (Association camerounaise pour la défense des personnes vulnérables), une organisation identitaire de défense des droits des personnes LGBTI basée dans le quartier.
Depuis environ six ans, Acodevo est localisé à Mboa Manga à Kribi dans la région du Sud au Cameroun.
Prévue le 5 janvier 2019, les populations riveraines se sont incrustées dans la soirée et ont saccagé toute l’organisation mise en place tout en vandalisant les bureaux d’Acodevo tout en menaçant les membres de cette association de mort.
En tant qu’une organisation camerounaise de défense des personnes LGBTI, Acodevo est un membre de la Plateforme Unity, une coalition de 28 groupes de défense des droits qui cherchent à améliorer la vie des communautés LGBTI et soutienent le travail d’un groupe de surveillance des droits humains.
Suite aux activités clôturant l’année 2018, l’association a entrepris l’organisation d’une soirée festive dénommée « Nuit des Sirènes » en date du 5 janvier 2019 dans les locaux de l’association.
Pourtant la veille — l’heure aux préparatifs — des jeunes riverains du quartier décident d’interrompre la soirée au prétexte que toutes les activités du quartier ont été mises en berne suite au décès du chef des Batanga de Mboa Manga. Marcel Mahouve III, le chef traditionnel du peuple Batanga, qui est décédé des suites d’un accident de la route le 2 janvier.
Selon l’un des responsables de cette organisation:
« Aux environs de 21h et 30min, des gars du quartier Mboa Manga sont arrivés au lieu de la cérémonie et ont commencé par renversé le vidéo projecteur qui était là. Par la suite, ils ont commencé à nous menacer avec des couteaux et insulter tout le monde en proférant des propos ci-après : » bande de pédé, on va tous vous anéantir, on ne veut plus de pratiques sataniques dans ce quartier. » »
Le lendemain, la bailleresse du bureau informe le responsable d’ Acodevo qu’au regard des pressions des riverains leur contrat de bail sera non renouvelé.
Un membre de la plateforme Unity dit:
« L’année débute mal. Le centre d’ACODEVO a été attaqué cette nuit… saccagé, pillé et incendié … avec des cris homophobe par 4 jeunes. Cette association abritait dans leur local deux pairs éducateurs P+ rejetés de leur famille. … Dans l’attaque, l’un a été blessé et l’autre s’est enfui. … Kribi est notre seule base dans le Sud (plateforme Unity) et au regard de la prévalence dans cette région nous devons nous mobiliser pour aider cette association à rester debout pour nos actions de riposte… »
Un groupe de militants des droits des LGBT propose de se réunir aujourd’hui (le 9 janvier) pour décider comment aider Acodevo.
Source : https://76crimesfr.com/
Steeves Winner, l’auteur de cet article, est un activiste pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme.

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.