Pays Bas : 250 pasteurs évangélistes signent un charte anti gay

Quelque 250 pasteurs protestants des Pays-Bas ont signé une version néerlandaise de la Déclaration de Nashville – un document controversé originaire des États-Unis et critiqué pour avoir encouragé l’homophobie, la transphobie et la misogynie.
La déclaration de Nashville est un document anti-LGBTQ créé par le Conseil sur la Manifestation Biblique (CBMW) et signé par plus de 150 leaders évangéliques. Elle condamne l’égalité des mariages, rejete l’existence de personnes transgenres et affirme que les «chrétiens fidèles» devraient s’opposer aux droits des LGBTQ. (On retrouve également la négation de l’évolution en considérant qu’Adam et Eve sont des personnes réelles).
Le document, signé par 22 000 personnes aux États-Unis depuis sa mise en ligne en 2017, stipule que le mariage est «l’union conventionnelle, sexuelle, procréatrice et permanente d’un homme et d’une femme» et que les «différences divisées entre hommes et femmes reflètent la conception originale de Dieu et est conçue pour le bien humain et son épanouissement ». Il est également dit que « le péché déforme les désirs sexuels » et qu’il est possible de « mettre à mort des désirs pécheurs et de marcher d’une manière digne du Seigneur », ce qui implique que l’homosexualité et le transgenre peuvent être guéris.
Premier pays au monde à avoir légaliser le mariage homosexuel, les Pays-Bas comptent une vaste communauté de chrétiens fondamentalistes qui s’opposent à l’homosexualité et disent que les femmes doivent rester à la maison pour élever leurs enfants. En novembre, les deux tiers des églises protestantes de la municipalité de Tholen, dans la province néerlandaise de Zélande, ont lancé une campagne contre l’utilisation du drapeau arc-en-ciel pour défendre les droits des homosexuels, affirmant que « les normes et les valeurs chrétiennes sont mises de côté « .
L’année dernière, une étude menée par le groupe de réflexion socio-culturel gouvernemental SCP a révélé que les personnes, membres de l’église protestante, ou d’origine « non occidentale » étaient les moins susceptibles d’ accepter l’homosexualité – avec respectivement 16% et 17% d’entre elles

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.