Archives mensuelles : janvier 2019

La mère de Bilal Hassani s’exprime sur les enfants victimes d’homophobie

Poster un commentaire

Classé dans info

Espagne : Le Centre LGBT de Barcelone vandalisé

 

https://platform.twitter.com/widgets.js

Le Centre LGBT de Barcelone a été vandalisé, une semaine après son ouverture.
Le Centre LGBTI de Barcelone a ouvert ses portes dans la rue Borrell à Barcelone le 19 janvier dernier.
Ce jour-là, Eugeni Rodríguez, président du groupe de défense des droits des personnes LGBT +, avait qualifié cette journée de « journée historique » pour la communauté LGBT de Barcelone.
Mais, dimanche 27 janvier, ce même centre a été vandalisé dans la matinée.
Le centre LGBT de Barcelone a été tagué de l’inscription « fuck LGBT » et de symboles fascistes.
« Ce matin, nous avons trouvé des inscritions LGBTphobes peintes et du verre brisé au centre. Nous condamnons l’attaque et nous indiquons très clairement que nous continuerons à travailler et à défendre l’espace et nos droits et libertés. »a tweeter l’Observatoire Contre l’Homophobie .
« Aujourd’hui, cette ville a envoyé un message clair et direct: la haine n’est pas la bienvenue. Il n’y aura pas d’impunité », a réagi de son côté Ada Colau Ballano, la maire de Barcelone.
Lundi soir, des centaines de militants LGBT et de soutiens se sont rassemblés devant le centre pour exprimer leur solidarité avec la communauté homosexuelle de la ville.
Ada Colau, maire de Barcelone, ouvertement bisexuelle, s’est rendue elle-même au rassemblement et a prononcé un discours pour montrer son soutien à la communauté locale LGBT.

Poster un commentaire

Classé dans info

Un influenceur menace Bilal Hassani sur son compte Instagram

Après avoir déclaré sur son compte Instagram qu’il voulait « frapper » et « tuer » le chanteur Bilal Hassani, l’influenceur Hatoumnight a vu son contrat rompu par la société qui le représentait auprès des annonceurs.
Lundi dernier, il s’en est pris violemment au chanteur queer en annonçant à ses suiveurs qu’il allait le « frapper », « cogner », « enculer » et même « tuer » Bilal Hassani .
« Je suis pas homophobe, hein. Mais lui là, lui j’ai envie de le niquer. J’ai envie de le tuer. Même si une association anti-homophobe elle m’attaque, j’en ai rien à foutre. Il est où ? Donnez moi une adresse où je peux le voir, je vais l’enculer, je vais le niquer et je vais le frapper », a t’il écrit .
Ces propos ont été remarqués par Alexis Aveniere, un salarié homosexuel de la société WeEvents qui s’occupe aussi de l’image de Hatoumnight.
Ce dernier est intervenu auprès de ses supérieurs pour les alerter sur les dérapages de l’influenceur et leur demander de s’en séparer. Ce qu’a décidé immédiatement l’entreprise de communication.
L’apprenant, Hatoumnight l’a violemment menacé, lui et un de ses collègues.
« Il m’a menacé de me gifler, puis de me défoncer la gueule devant mes collègues. Je suis parti du bureau en larmes, mon collègue est resté. Hatoum l’a menacé, lui a rappelé qu’il se prenait ‘des bites dans le cul toute la journée, qu’il n’était qu’un sale PD’ puis il lui a craché à la gueule avant d’être séparés » », raconte Alexis Aveniere.
Sur son compte Instagram, Hatoumnight publie régulièrement des courtes vidéos humoristiques de lui. En juin dernier, il se filmait notamment au côté de François Hollande le remerciant et lançant à l’ancien président de la République : « Moi, Macron, je ne l’aime pas trop ».

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

Brésil :David Miranda remplacera Jean Wyllys

Le député ouvertement gay, représentant et défenseur des droits des personnes LGBTQ+ au Parlement brésilien, Jean Wyllys a fait savoir jeudi 24 janvier qu’il renonçait à son troisième mandat consécutif, qui devait débuter le 1er février prochain.
En tant qu’homosexuel, l’élu de Rio de Janeiro fait face à la montée de l’homophobie, qui touche le pays depuis l’élection du président d’extrême droite Jair Bolsonaro.
Évoquant les menaces de mort dont il fait l’objet, il a ajouté vouloir s’exiler un temps hors du Brésil.
David Miranda,  33 ans, lui aussi ouvertement homosexuel,  journaliste et conseiller municipal à Rio de Jaineiro, il est affilié au parti socialisme et liberté,  devrait le remplacer ..
Interrogé par CBC à propos de sa nomination, David Miranda, marié au journaliste du Guardian Glenn Greenwald, a assuré avoir « peur pour sa vie ou ce qui pourrait arriver à sa famille ». « Mais dans des moments comme celui-ci, vous devez être courageux, même si vous avez peur. Les gens ont besoin d’une voix au Brésil et je sais que je peux être cette voix. »
David Miranda avait fait parlé de lui en 2013 pour l’affaire Snowden, une enquête sur la surveillance électronique des communications par le renseignement américain.
lire aussi : affaire Snowden: le conjoint d’un journaliste détenu à Londres

Poster un commentaire

Classé dans info

Iran : pendu pour relations homosexuelles

Selon certains médias internationaux, un homosexuel aurait été exécuté en Iran ces derniers jours.
L’exécution publique de l’homme âgé de 31 ans a eu lieu dans la ville de Kazerun dans le sud du pays, le 10 janvier dernier.
Richard Grenell, l’ambassadeur américain ouvertement homosexuel en Allemagne, a fat part de son émotion face à cette exécution sur Twitter: « Cela devrait être complètement condamné par tout le monde, c’est barbare », a-t-il déclaré Grenell samedi.
Dans un autre tweet, l’Américain a appelé les pays européens à réagir. « Beaucoup de nos alliés européens ont des ambassades à Téhéran. Cet acte barbare ne doit pas rester sans réponse ».
La victime, exécuté  pour « enlèvement et fornication »  selon les autorités qui présentent systématiquement l’homosexualité, sous cet angle pour justifier la peine de mort.
Il aurait eut des relations sexuelles avec des hommes et « kidnappé deux enfants de 15 ans », a rapporté l’agence de presse semi-officielle ISNA (Iranian Students’ News Agency).
L’agence de presse iranienne indique que « les citoyens de Kazerun auraient exprimé leur satisfaction et remercié la justice » après l’exécution.

Poster un commentaire

Classé dans info

Canada : Bruce McArthur reconnaît avoir mutilé et tué huit hommes à Toronto

Le jardinier canadien Bruce McArthur a plaidé coupable mardi à Toronto d’avoir assassiné, mutilé et démembré huit hommes ayant fréquenté la communauté homosexuelle de cette ville, ouvrant la voie à une condamnation rapide sans procès.
Le plaider-coupable surprise de Bruce McArthur, auto-entrepreneur de 67 ans, lui évite un long procès qui devait commencer le 6 janvier 2020.
Sa peine devrait être prononcée lors d’une audience le 4 février: il encourt la prison à vie, avec une période incompressible de 25 ans. Selon que les peines seront cumulées ou pas, il pourrait être condamné à passer de 25 à 200 ans derrière les barreaux.
Bruce McArthur a été arrêté début janvier 2018 alors qu’un jeune homme venait d’entrer chez lui. La police l’a retrouvé attaché à un lit, sain et sauf.
Le jardinier a été inculpé de huit meurtres peu après, à l’issue d’une longue enquête de la police de Toronto sur de nombreuses disparitions inexpliquées.
Selon la police, il a profité de son emploi de jardinier-paysagiste pour enterrer les corps démembrés de sept de ses victimes dans des jardinières d’un client, chez lequel il entreposait également son matériel. Le corps de la huitième victime a été retrouvé dans un ravin derrière la maison de ce client.
Toutes ses victimes ont disparu entre 2010 et 2017. L’une des huit victimes était un ancien amant de Bruce McArthur, les autres étant respectivement deux immigrés afghans, deux réfugiés sri lankais, un Iranien, un Turc et un sans domicile fixe canadien qui se prostituait.

Poster un commentaire

Classé dans info

Jussie Smollett hospitalisé en urgence cette nuit après une violente agression et des insultes racistes et homophobes

L’acteur américain Jussie Smollett, star de la série « Empire », a été hospitalisé cette nuit à Chicago après avoir été agressé par deux personnes lui ayant lancé « des insultes racistes et homophobes », ont indiqué les autorités. Agé de 36 ans, Jussie Smollett marchait dans les rues du centre-ville de Chicago aux alentours de 2H00 du matin lorsque deux individus l’ont approché, lui criant des « insultes racistes et homophobes ».
Il a ensuite été frappé par ces deux assaillants qui ont déversé sur lui « une substance chimique inconnue », a précisé la police. « A un moment donné, l’un d’eux a enroulé une corde autour du cou de la victime », poursuit le communiqué.
« Etant donné la gravité des allégations, nous prenons cette enquête très au sérieux et la traitons comme un possible crime motivé par la haine », a indiqué le Chicago Police Department.
L’agression de cet acteur noir et ouvertement gay a provoqué une vive émotion et déclenché un torrent de condamnations. La sénatrice démocrate de Californie, candidate déclarée à l’élection présidentielle de 2020, Kamala Harris, a qualifié l’évènement d' »une tentative moderne de lynchage. »
« Personne ne devrait avoir peur pour sa vie au regard de son orientation sexuelle ou de la couleur de sa peau. Nous devons combattre cette haine », a-t-elle écrit sur Twitter.
Les membres de l’équipe d' »Empire » ont également fait part de leur solidarité, comme Lee Daniels, le co-créateur. « Tu n’as pas mérité, personne ne mérite d’avoir une corde mise autour de son cou », a-t-il dit à l’acteur dans une vidéo postée sur Instagram. Plusieurs groupes de défense des droits civils et des droits des LGBT ont aussi apporté leur soutien à l’acteur.
« Les personnes LGBT de couleur vivent à de multiples intersections d’oppression, font face trop souvent à la violence aggravée par le racisme et l’homophobie », a déclaré l’American Civil Liberties Union. « Ce n’est pas l’Amérique dans laquelle nous voulons vivre. »

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal, people

Grèce: Un évêque condamné en appel pour incitation à la violence homophobe

La cour pénale d’Aigion, dans le Péloponnèse, a condamné en appel un dignitaire orthodoxe à sept mois de prison dont trois avec sursis pour incitation à la violence homophobe et abus de ses fonctions, a-t-on appris lundi auprès des médias grecs.
Mgr Amvrosios avait qualifié en 2015 les homosexuels de « lie de la société » et avait appelé à leur « cracher dessus » et à les « noircir de coups », dans une lettre écrite à ses fidèles qui avait été également publiée sur internet.
Ce prélat de 79 ans, métropolite de Kalavryta (Péloponnèse) qui s’affiche volontiers avec les dirigeants du parti néonazi grec Aube Dorée et qui est connu pour ses diatribes obscurantistes avait été une première fois relaxé en mars 2018 par la cour pénale d’Aigion.
A l’époque, la relaxe avait été justifiée au nom d’un droit à la libre expression des hommes d’Église, dans un pays où celle-ci, non-séparée de l’État, jouit d’une forte influence. Mais cette décision avait suscité une vague de critiques parmi les défenseurs des droits de l’homme, ainsi qu’au centre et à gauche du spectre politique.
Le parquet avait fait appel de cette décision quelques jours après: celui d’Aigion, pour l’accusation d’incitation à la violence, celui de Patras, chef lieu du Péloponnèse pour la charge d’abus de fonctions ecclésiastiques.
Les défenseurs des droits de l’homme s’étaient pour leur part félicité de la comparution en justice du prélat comme d’une étape dans la lutte contre la rhétorique de haine, largement impunie en Grèce, qu’elle émane du clergé orthodoxe, des médias ou du monde politique.

Poster un commentaire

Classé dans info

USA : Le démocrate gay et séropositif Corey Johnson se présente à la mairie de New York

La ville de New York pourrait avoir un maire ouvertement homosexuel et séropositif: le porte-parole du Conseil municipal de New York, Corey Johnson, a confirmé qu’il envisageait de se présenter aux élections de municipale de la ville, Bill de Blasio devant son poste, puisqu’il a effectué deux mandats consécutifs.
Le candidat potentiel a officiellement lancé une campagne « Corey 2021″un peu en avance, les élections étant prévues pour novembre 2021.
Dans un tweet du 28 janvier, il a confirmé: « C’est une énorme décision, mais je réfléchis à me lancer dans la course pour la mairie de New York. »
Le porte parole du Conseil municipal de New York, a notamment fait la promesse de ne pas prendre d’argent « des promoteurs immobiliers, des lobbyistes et des entreprises privées » ainsi que de « limiter la contribution individuelle maximale à hauteur de 250 dollars » pour sa campagne.
«L’annonce a été suivie d’une vague de soutien» , a déclaré Johnson.
Le candidat a plus tard tweeté: «Mon équipe vient de me dire que nous enregistrons en moyenne une contribution par minute ce matin depuis que j’ai annoncé que j’envisageais de me présenter à la mairie». «Ma campagne ne prend pas un centime des lobbyistes, des promoteurs immobiliers ou des entreprises privées, alors j’ai besoin de vous.» a t’il continué .
Corey Johnson a fait les manchettes nationales à l’adolescence en 2000 lorsque, en tant que capitaine de son équipe de football au lycée régional de Masconomet, quand il a fait son coming out.
Âgé de 17 ans à l’époque, M. Johnson a eut les honneurs du New York Times et a participé à un show de télévision sur la chaîne ABC pour parler de sa vie et de ses droits en tant que LGBT. Il est ensuite devenu contributeur pour le blog gay Towleroad.

Poster un commentaire

Classé dans info

Recensement : l’Insee demande aux couples homoparentaux de désigner un père et une mère

Dans son formulaire de recensement pour l’année 2019, l’Insee demande aux familles homoparentales de désigner un père et une mère dans le document, rapporte Le Figaro. « Pour les couples homoparentaux, un parent se déclare père et l’autre mère, quel que soit leur sexe », précise le document, qui a attiré la colère de plusieurs associations.
L’Association des familles homoparentales a interrogé l’Insee sur Twitter, demandant si l’institut « plaisantait ». En réponse, l’Insee a déclaré que « les termes ‘parent 1 – parent 2’ étaient encore trop peu usités et connus de l’ensemble de la population française pour pouvoir être employés pour le recensement de la population ». Une explication qui ne convient pas aux associations : « On estime donc qu’il est plus compréhensible de demander à des hommes et femmes de modifier leur sexe plutôt que d’écrire la formule plus neutre ‘parent 1 et parent 2’ » a réagi le porte-parole de Stop Homophobie auprès du Figaro. Selon lui, « les créateurs du formulaire ont bien dû se rendre compte de leur incohérence mais ils l’ont tout de même maintenue ».
Lionel Espinasse, responsable des enquêtes de recensement à l’Insee, a expliqué leur démarche au quotidien, affirmant que « le choix ne s’est pas fait sur un coup de tête, nous avons consulté un comité scientifique composé de spécialistes de la famille et nous avons privilégié le langage le plus courant ». L’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens souligne de son côté une « maladresse plus que [de l’]homophobie » mais estime que « de la part d’institutions comme l’Insee, c’est très décevant ». Les associations ont demandé à l’Insee la modification de son formulaire.

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité